IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

« Twitter sera banni de l'UE, s'il ne se conforme pas à nos règles » prévient la France,
Suite à la décision d'Elon Musk de se retirer du code volontaire de bonnes pratiques contre la désinformation

Le , par Stéphane le calme

172PARTAGES

4  1 
Twitter a annoncé qu’il se retirait du code de bonnes pratiques de l’Union européenne contre la désinformation en ligne, un engagement volontaire signé par les grandes plateformes numériques pour lutter contre la propagation de fausses informations et de discours haineux sur leurs services. Cette décision a provoqué la colère du commissaire européen au Marché intérieur, Thierry Breton, qui a menacé le réseau social d’interdiction dans l’Union européenne s’il ne respectait pas les obligations légales qui entreront en vigueur le 25 août prochain avec le Digital Services Act (DSA).

Le DSA est une réglementation qui vise à responsabiliser les plateformes numériques sur le contenu qu’elles hébergent et à les obliger à prendre des mesures pour prévenir et supprimer les contenus illicites, nuisibles ou trompeurs. Le DSA impose notamment aux plateformes de renforcer la transparence de la publicité politique, d’assurer l’intégrité de leurs services face aux faux comptes ou aux bots, de responsabiliser les utilisateurs et les chercheurs, ou encore de coopérer avec les autorités et les vérificateurs de faits.

Le code de bonnes pratiques quant à lui a été mis en place dans sa mouture initiale en octobre 2018 et comportait 21 mesures adoptées par un certain nombre de grandes entreprises technologiques comme Microsoft, Google, Twitter, TikTok, Facebook ainsi que de plus petites plateformes, des agences publicitaires, des fact-checkeurs et des ONG pour lutter contre la désinformation. Ces mesures avaient pour objectifs de :
  • garantir la transparence du contenu sponsorisé, en particulier de la publicité à caractère politique, ainsi que de restreindre les options de ciblage pour ce même type de publicité et de réduire les recettes des pourvoyeurs de désinformation ;
  • expliciter davantage le fonctionnement des algorithmes et de permettre la vérification par une tierce partie ;
  • faire en sorte que les utilisateurs découvrent plus facilement des sources d’information différentes offrant des points de vue contrastés et qu’ils y accèdent plus aisément ;;
  • instaurer des mesures pour repérer et fermer les faux comptes et s’attaquer au problème des robots informatiques ;
  • permettre aux vérificateurs de faits, aux chercheurs et aux pouvoirs publics de surveiller en permanence la désinformation en ligne.

En juin 2022, un code renforcé a été adopté pour pallier aux faiblesses du code de bonnes pratiques de 2018 et comportait cette fois-ci, 44 engagements et 128 mesures spécifiques dans les domaines de :
  • la démonétisation : réduire les incitations financières pour les fournisseurs de désinformation ;
  • la transparence de la publicité politique ;
  • l’intégrité des services ;
  • la responsabilisation des utilisateurs ;
  • la responsabilisation des chercheurs ;
  • la responsabilisation de la communauté de vérification des faits ;
  • le centre de transparence et task-force ;
  • le renforcement du cadre de suivi.


Pour cette dernière version du code de bonnes pratiques, le nombre d’entreprises signataires s’est élargi. Nous avons comme signataires : Adobe, Avaaz, Clubhouse, Croustillant, Demagog, Dot Europe, Association européenne des agences de communication (EACA), Faktograf, Globsec, Google, IAB Europe (Bureau européen de la publicité interactive), Kinzen, Kreativitet & Kommunikation, Logiquement, Maldita.es, MediaMath, Meta, Microsoft, Neeva, Newsback, NewsGuard, PagellaPoltica, Reporters sans frontières (RSF), Sezconcluent, L’application Bright, L’initiative Garm, TikTok, Twitch, Twitter, Vimeo, VOST Europe, WhoTargetsMe, Fédération mondiale des annonceurs (WFA).

Twitter a justifié son retrait du code volontaire par le fait qu’il ne correspondait plus à sa vision et à sa stratégie. Le réseau social, repris par le milliardaire Elon Musk, a en effet opéré un virage radical en matière de modération, en réduisant ses effectifs et en laissant plus de liberté d’expression à ses utilisateurs, quitte à tolérer des contenus polémiques, voire illégaux. Elon Musk, qui a lui-même été accusé de diffuser de la désinformation sur Twitter, notamment sur la pandémie de Covid-19 ou sur les cryptomonnaies, semble défier les autorités européennes et ne pas craindre les sanctions potentielles.


Twitter bientôt interdit en France ?

La France, qui a adopté en 2018 une loi contre la manipulation de l’information (couramment appelée « loi infox » ou « loi fake news »), a réagi avec fermeté à la décision de Twitter.

En cas de non-respect du DSA à partir du 25 août, Twitter s’expose à de lourdes amendes, pouvant aller jusqu’à 6 % du chiffre d’affaires de la plateforme. Pas grand-chose probablement pour la plateforme qui a perdu beaucoup d’argent depuis son rachat. Mais en cas de récidive, Le ministre français de la Transition numérique et des Télécommunications, Jean-Noël Barrot avertit : « Twitter sera banni de l’Union européenne, s’il ne se conforme pas à nos règles » :

Je ne vais pas lancer d'ultimatum, je vais simplement rappeler que la désinformation est un poison qui est la menace la plus lourde qui pèse sur nos démocraties. S'agissant de la lutte contre la désinformation, Twitter est sur une pente glissante. Twitter a annoncé la semaine dernière qu'il sortait du code de conduite volontaire de lutte contre la désinformation que 34 géants du numérique ont signé. En revanche, à partir du 25 août prochain, les règles que la France a fait adopter en Europe s'appliqueront et à partir de ce moment-là Twitter devra se conformer et lutter activement contre la désinformation, sans quoi Twitter ne sera pas le bienvenu en Europe[...].

Ça veut dire qu'à partir du 25 août, si Twitter ne lutte pas activement contre la désinformation, la Commission européenne pourra engager contre Twitter des sanctions allant jusqu'à 6 % du chiffre mondial, c'est à peu près 300 millions d'euros. Et en cas de récidive, si Twitter ne se conforme pas, alors il pourra être banni de l'Union européenne
[TWITTER]<blockquote class="twitter-tweet"><p lang="fr" dir="ltr">&#128483;&#65039; &quot;Si à partir du 25/08, Twitter ne lutte pas contre la désinformation, il ne sera plus le bienvenu.&quot;<br><br>Le ministre délégué chargé du Numérique <a href="https://twitter.com/jnbarrot?ref_src=twsrc%5Etfw">@jnbarrot</a> menace Twitter de sanctions si les règles de lutte contre la désinformation ne sont pas respectées.<br><br>&#128250; <a href="https://twitter.com/hashtag/franceinfo?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#franceinfo</a> canal 27 <a href="https://t.co/qMCaCHLxJX">pic.twitter.com/qMCaCHLxJX</a></p>&mdash; franceinfo (@franceinfo) <a href="https://twitter.com/franceinfo/status/1663427335616430080?ref_src=twsrc%5Etfw">May 30, 2023</a></blockquote> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> [/TWITTER]

« Dès la fin de l’été, c’est un ensemble de règles qui s’impose aux réseaux sociaux […] avec des obligations de modération, c’est-à-dire avec des retraits de contenus illicites qui leur sont signalés, avec des interdictions comme celle de faire de la publicité ciblée sur les mineurs, mais aussi avec une obligation impérieuse, celle de lutter activement contre la désinformation » a-t-il insisté.

Twitter se retrouve donc isolé face à l’Union européenne, qui compte plus de 450 millions d’utilisateurs potentiels pour le réseau social. Les autres plateformes numériques, comme Facebook, Google ou TikTok, ont en effet confirmé leur adhésion au code volontaire et leur volonté de se conformer au DSA. Twitter risque donc de perdre un marché important et de voir son image ternie par son attitude irresponsable. La question est de savoir si Elon Musk va revenir sur sa décision ou s’il va maintenir son bras de fer avec l’Europe.

Et si la solution venait de la nouvelle directrice de Twitter ?

L’Europe espère sans doute que Linda Yaccarino, qui va prendre les rênes de l'entreprise dans les prochaines semaines, sera un peu plus ouverte à la discussion.

Son arrivée au siège de PDG de Twitter a été annoncée plus tôt ce mois-ci, Elon Musk indiquant qu'elle prendrait ses fonctions « dans six semaines ». Linda Yaccarino aura la lourde tâche de redresser les comptes de Twitter, une entreprise embourbée dans de multiples crises, dont beaucoup ont été provoquées par Musk lui-même. Musk a licencié ou perdu environ 75 % des employés de Twitter depuis sa prise de contrôle en octobre, y compris la plupart de ceux qui avaient des relations profondes dans les ventes et les partenariats, que Yaccarino devra désormais réparer. La société a également fait face à un exode d'annonceurs, déclenché en partie par les décisions erratiques de modération de contenu de Musk et ses propres tweets.

Linda Yaccarino devra donc également gérer les relations avec les annonceurs, les médias et les autorités régulatrices.

Certains se demandent si elle va nécessairement aller dans la même direction qu'Elon Musk ou si elle aura de la marge.

Lors d'une conférence sur la publicité le mois dernier à Miami, Yaccarino a poussé Musk sur ses plans pour rendre la plateforme plus confortable pour les marques. À un moment donné, elle a franchement demandé à Musk s'il estimait qu'il avait suffisamment « ôté le risque » du site pour assurer aux annonceurs que leurs campagnes n'allaient pas atterrir dans des « endroits horribles et haineux ».

Yaccarino a déclaré à Musk sur scène: « Il y a des jours où je vois certains de vos tweets et j'aimerais pouvoir dire: "arrêtez d'envenimer la situation ».

« Il y a très peu de personnes qui ne seraient pas simplement considérées comme une simple figure de proue du PDG de Twitter et Linda Yaccarino en fait partie », a déclaré Mike Proulx, qui dirige l'équipe de recherche du directeur marketing de Forrester. « C'est une force très respectée dans l'industrie dont la crédibilité auprès des annonceurs parle d'elle-même ».

La dégradation des relations avec Bruxelles ne date pas d'aujourd'hui

Les relations entre Musk et Bruxelles sont loin d'être au beau fixe, depuis le rachat de la plateforme l'automne dernier. Fin octobre, le commissaire européen Thierry Breton avait déjà mis en garde l'entrepreneur qui opérait des coupes massives, notamment dans ses équipes de modération. « L'oiseau volera selon nos règles » avait-il prévenu.

En attendant, Elon Musk a publié un tweet énigmatique : « L’incompétence est indiscernable du sabotage ». Reste à déterminer de quoi (ou qui) il parle.

[TWITTER]<blockquote class="twitter-tweet"><p lang="en" dir="ltr">Incompetence, in the limit, is indistinguishable from sabotage</p>&mdash; Elon Musk (@elonmusk) <a href="https://twitter.com/elonmusk/status/1663015083738374146?ref_src=twsrc%5Etfw">May 29, 2023</a></blockquote> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> [/TWITTER]

Source : interview de Jean-Noël Barrot (vidéo dans le texte)

Et vous ?

Quelle lecture faites-vous de la situation ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de stardeath
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 30/05/2023 à 21:58
« Dès la fin de l’été, c’est un ensemble de règles qui s’impose aux réseaux sociaux […] avec des obligations de modération, c’est-à-dire avec des retraits de contenus illicites qui leur sont signalés, avec des interdictions comme celle de faire de la publicité ciblée sur les mineurs mais aussi avec une obligation impérieuse, celle de lutter activement contre la désinformation »

"illicite" avec la morale à géométrie variable de nos dirigeants et la "désinformation" qui a déjà conquis nos "journaux" ça va être marrant la modération de twitter...
8  0 
Avatar de denisys
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 30/05/2023 à 19:45
Si à partir du 25/08, Twitter ne lutte pas contre la désinformation, il ne sera plus le bienvenu.
Le ministre délégué chargé du Numérique : Jean-Noël Barrot
Donc , Twitter, a le droit de bloquer et de supprimer le compte de ce ministre !!!
Si , si !!!
Regardez bien sur quel site renvoie le lien de l’article : @jnbarrot
5  0 
Avatar de yabonbanania
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 31/05/2023 à 14:48
« Twitter sera banni de l'UE, s'il ne se conforme pas à nos règles » prévient la France.
Non non, il ne s'agit en aucun cas de la France, mais uniquement de la décision d'une toute petite poignée de personne
qui prend systématiquement les décisions à notre place en faisant croire que ce serait la décision du plus grand nombre.
Comme d'ailleurs pour tout le reste...
Je ne sais pas vous, mais moi ils ne m'ont jamais demandé mon avis.
9  4 
Avatar de jmbgsa
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 01/06/2023 à 8:35
Le code de bonnes pratiques stipule entre autres "faire en sorte que les utilisateurs découvrent plus facilement des sources d’information différentes offrant des points de vue contrastés et qu’ils y accèdent plus aisément ;", mais n'est-ce pas exactement ce que veut faire Elon Musk avec Twitter ?
6  1 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 01/06/2023 à 10:13
Citation Envoyé par jti77 Voir le message
L'EUROPE s'honore par sa réponse au projet d'Elon MUSK de se retirer (=Twitter)
du code de bonnes pratiques de l’Union européenne contre la désinformation en ligne.
Le XXIème siècle sera le siècle de la 'régulation', c'est mon plus grand espoir.
La régulation, c'est la lumière dans la nuit, face à toutes les formes de chaos
qui menacent l'humanité : fake-news, désinformation, guerres larvées ...
Bravo l'Europe, qui en porte courageusement le flambeau !
La régulation --> La censure.

La censure --> La lumière ? D'ailleurs, ce n'est pas l'Europe qui porte le flambeau, ce sont les pays (très démocratiques ) que j'ai cité dans mon précédent message.
5  0 
Avatar de eddy72
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 30/05/2023 à 20:46
juste après une visite a notre président ,
amicale la visite je présume ...
3  0 
Avatar de DjangoFreeman
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 01/06/2023 à 12:52
La responsabilité des utilisateurs. En clair, ce que cherchent l'U.E., c'est l'auto-censure. La liberté d'expression est en danger.
J'utilise Twitter pour exprimer mon ressenti. Que ça ne plaise pas aux politiques, etc… (les privilégiés), je le comprends. Mais la vie a besoin de s'exprimer dans ses besoins réels, pas dans un monde de bénits-oui-oui où tout n'est qu'apparence. Les dirigeants, les journalistes (aux ordres) ont transformé les revendications des gilets-jaunes en haine, voire en terrorisme ordinaire. SI TU NE PENSES PAS COMME NOUS, TU N'ES PAS UN ÊTRE HUMAIN, ET TU DOIS ÊTRE RECTIFIÉ, GUÉRI. On rentre vraiment dans une ère Big Brother. On est surveillé de partout, et gare à ceux qui marchent en dehors des clous. Je m'arrête-là. J'ai 68 ans. Je ne vais pas vous racontez ma vie. Rien qu'un constat : la vie, ça n'en vaut vraiment pas la peine. Bienheureux les fonds de capote. Vous ne savez pas à quoi vous avez échappé. L'homme est vraiment un loup pour l'homme. J'en ai marre de servir de repas au panier de crabe.
6  3 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 31/05/2023 à 20:21
Les pays qui bloquent l'accès à Twitter :

- La Corée du nord
- La Chine
- L'Iran
- La Turquie

Partiellement la Russie, le Pakistan et l'Inde.

Je ne vais pas lancer d'ultimatum, je vais simplement rappeler que la désinformation est un poison qui est la menace la plus lourde qui pèse sur nos démocraties. S'agissant de la lutte contre la désinformation, Twitter est sur une pente glissante. Twitter a annoncé la semaine dernière qu'il sortait du code de conduite volontaire de lutte contre la désinformation que 34 géants du numérique ont signé. En revanche, à partir du 25 août prochain, les règles que la France a fait adopter en Europe s'appliqueront et à partir de ce moment-là Twitter devra se conformer et lutter activement contre la désinformation, sans quoi Twitter ne sera pas le bienvenu en Europe[...].

Ça veut dire qu'à partir du 25 août, si Twitter ne lutte pas activement contre la désinformation, la Commission européenne pourra engager contre Twitter des sanctions allant jusqu'à 6 % du chiffre mondial, c'est à peu près 300 millions d'euros. Et en cas de récidive, si Twitter ne se conforme pas, alors il pourra être banni de l'Union européenne
- Bientôt l'Europe ?
3  1 
Avatar de marc_ch
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 02/06/2023 à 16:54
Aux fact checker, ils serait bon qu'ils apprennent par cœur la déclaration des devoirs du journaliste.

Déclaration des devoirs

Le/la journaliste qui récolte, choisit, rédige, interprète et commente les informations respecte les principes généraux de l’équité exprimés par une attitude loyale envers ses sources, les personnes dont il/elle parle et le public; il/elle tient pour ses devoirs essentiels de:

Rechercher la vérité, en raison du droit qu’a le public de la connaître et quelles qu’en puissent être les conséquences pour lui-même.
Défendre la liberté d’information et les droits qu’elle implique, la liberté du commentaire et de la critique, l’indépendance et la dignité de la profession.
Ne publier que les informations, les documents, les images et les sons dont l’origine est connue de lui/d’elle; ne pas supprimer des informations ou des éléments d’information essentiels; ne dénaturer aucun texte, document, image et son, ni l’opinion d’autrui ; donner très précisément comme telles les nouvelles non confirmées; signaler les montages photographiques et sonores.
Ne pas user de méthodes déloyales pour obtenir des informations, des sons, des images ou des documents; ne pas manipuler ou faire manipuler des images par des tiers en vue de les falsifier; s’interdire le plagiat.
Rectifier toute information publiée qui se révèle matériellement inexacte.
Garder le secret rédactionnel; ne pas révéler les sources des informations obtenues confidentiellement.
Respecter la vie privée des personnes, pour autant que l’intérêt public n’exige pas le contraire; s’interdire les accusations anonymes ou gratuites.
Respecter la dignité humaine ; le/la journaliste doit éviter toute allusion, par le texte, l’image et le son, à l’appartenance ethnique ou nationale d’une personne, à sa religion, à son sexe ou à l’orientation de ses mœurs sexuelles, ainsi qu’à toute maladie ou handicap d’ordre physique ou mental, qui aurait un caractère discriminatoire ; le compte rendu, par le texte, l’image et le son, de la guerre, d’actes terroristes, d’accidents et de catastrophes trouve ses limites dans le respect devant la souffrance des victimes et les sentiments de leurs proches.
N’accepter aucun avantage, ni aucune promesse qui pourraient limiter son indépendance professionnelle ou l’expression de sa propre opinion.
S’interdire de confondre le métier de journaliste avec celui de publicitaire; n’accepter aucune consigne, directe ou indirecte, des annonceurs publicitaires.
N’accepter de directives journalistiques que des seuls responsables désignés de sa rédaction, et pour autant que ces directives ne soient pas contraires à la présente déclaration.
2  0 
Avatar de kaitlyn
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 01/06/2023 à 16:44
Qui es-tu toi ? Où est Fleur en plastique ? Le vrai, l’authentique Fleur en plastique !
1  0