IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Elon Musk passe (en partie) la main à Linda Yaccarino, experte des médias, à la direction de Twitter.
Elle devra redresser une entreprise en pleine crise essentiellement à cause de Musk

Le , par Stéphane le calme

278PARTAGES

8  0 
Après avoir annoncé qu'il a « engagé une directrice générale pour Twitter qui commencera dans environ six semaines ». Elon Musk a enfin révélé son identité : il s'agit de Linda Yaccarino, directrice de la régie publicitaire de NBCUniversal, où elle vient de passer douze ans. Il faut dire que son nom circulait déjà dans la presse. En effet, des heures après son tweet, le Wall Street Journal a rapporté que Linda Yaccarino, responsable de la publicité de NBCUniversal, était en pourparlers pour assumer le rôle, selon des personnes proches de la situation. Yaccarino a été une avocate du secteur pour trouver de meilleurs moyens de mesurer l’efficacité de la publicité et a joué un rôle clef dans le lancement du service de streaming Peacock soutenu par la publicité de NBC.

Une spécialiste des médias et de la publicité

Linda Yaccarino, âgée de 59 ans, a fait toute sa carrière dans les médias, d’abord au sein du groupe Turner, puis chez NBCUniversal, où elle occupait des postes de direction de la publicité depuis plus de dix ans (Yaccarino a rejoint NBCUniversal de Comcast Corp. en 2011 après près de deux décennies à Turner, siège de chaînes câblées comme TNT et TBS). Chez NBC, elle a aidé à lancer le service de streaming financé par la publicité Peacock, a supervisé des événements en direct comme le Super Bowl et les Jeux Olympiques, et a forgé des partenariats avec des entreprises technologiques telles que Snapchat, YouTube et Twitter. Elle a également été conseillère de l’ancien président américain Donald Trump pendant deux ans.

Son départ est un autre coup dur pour NBCUniversal après que Comcast a annoncé le mois dernier que le PDG Jeff Shell quittait son poste après avoir reconnu une relation inappropriée avec une femme dans l’entreprise, suite à une plainte qui a déclenché une enquête.

Elon Musk a salué son expérience et son leadership dans un tweet : « Je pense que (Linda Yaccarino) a relevé tous les défis qu'elle pouvait chez NBCU de manière exemplaire, et il n'y a pas de plus grand défi que celui de rétablir l'ordre chez Twitter ».

Dans un autre, il a précisé qu'il allait garder la main sur la conception de produits et les nouvelles technologies.

Je suis ravi d'accueillir Linda Yaccarino en tant que nouvelle PDG de Twitter*!

Linda Yaccarino se concentrera principalement sur les opérations commerciales, tandis que je me concentrerai sur la conception de produits et les nouvelles technologies.

Au plaisir de travailler avec Linda pour transformer cette plate-forme en X, l'application universelle.
Ce n'est pas une surprise en réalité. L’actionnaire majoritaire de Twitter avait déjà fait savoir qu’il avait embauché une femme pour diriger l’entreprise : « Ravi d'annoncer que j'ai embauché un nouveau PDG pour X/Twitter. Elle commencera dans environ 6 semaines ! ». Cependant, il a précisé qu’il allait devenir « président exécutif du conseil d’administration et directeur de la technologie, pour superviser les produits, les logiciels et les activités ».

Plus tôt vendredi, NBCUniversal a publié un communiqué indiquant que Linda Yaccarino avait démissionné de son poste :

NBCUniversal annonce que Linda Yaccarino, présidente de la publicité et des partenariats, a décidé de quitter le groupe après douze ans de service. Elle rejoint Twitter en tant que directrice générale, sur nomination d’Elon Musk.

Linda Yaccarino a été une dirigeante exceptionnelle et visionnaire pour NBCUniversal. Elle a transformé notre activité publicitaire en créant une plateforme unifiée et innovante, qui a permis d’attirer et de fidéliser les annonceurs les plus prestigieux. Elle a également joué un rôle clé dans le lancement et le succès de Peacock, notre service de streaming.

Nous sommes fiers du travail accompli par Linda Yaccarino et nous lui souhaitons le meilleur dans ses nouvelles fonctions chez Twitter. Nous sommes convaincus qu’elle apportera son expérience, son leadership et sa créativité au réseau social.

NBCUniversal va entamer un processus de recrutement pour trouver un successeur à Linda Yaccarino. En attendant, son équipe continuera à assurer la gestion des opérations publicitaires du groupe.
Un changement attendu

Cette nomination n’est pas surprenante. Le patron de Tesla et SpaceX avait fait un sondage en décembre pour demander aux utilisateurs de Twitter s’il devait ou non quitter la direction de la plateforme. Quelque 17 millions d’entre eux s’étaient prononcés, dont 57% favorables à son départ.

Après avoir tergiversé, Elon Musk avait tweeté qu’il prévoyait de céder la place dès qu’il aurait « trouvé quelqu’un d’assez fou » pour lui succéder.

Linda Yaccarino aura la lourde tâche de redresser les comptes de Twitter, qui a perdu des millions d’utilisateurs et de revenus depuis le rachat. Elle devra également gérer les relations avec les annonceurs, les médias et les autorités régulatrices.

Linda Yaccarino aura la lourde tâche de redresser les comptes de Twitter, une entreprise embourbée dans de multiples crises, dont beaucoup ont été provoquées par Musk lui-même. Musk a licencié ou perdu environ 75% des employés de Twitter depuis sa prise de contrôle en octobre, y compris la plupart de ceux qui avaient des relations profondes dans les ventes et les partenariats, que Yaccarino devra désormais réparer. La société a également fait face à un exode d'annonceurs, déclenché en partie par les décisions erratiques de modération de contenu de Musk et ses propres tweets.

Linda Yaccarino devra donc également gérer les relations avec les annonceurs, les médias et les autorités régulatrices.


Linda Yaccarino

La personne indiquée dans ce contexte de crise des annonceurs ?

Depuis que le milliardaire a racheté le réseau social en octobre dernier, les annonceurs se sont retirés de la plate-forme, inquiets de voir leurs publicités apparaître près de contenus inappropriés.

Elon Musk a reconnu plus tôt cette année que les revenus publicitaires de Twitter avaient fortement chuté.

« Elle est probablement exactement ce dont Elon a besoin pour établir la confiance entre les annonceurs », a déclaré Martin Sorrell, qui a fondé WPP plc, l'une des plus grandes sociétés de publicité au monde.

Dave Campanelli, directeur des investissements chez Horizon Media, a déclaré que Yaccarino était « très, très dure dans les négociations », mais qu'il écoutait également les besoins des annonceurs. « Elle apportera un niveau de compréhension de l'espace publicitaire et de ce qu'il faut pour ramener les annonceurs sur la plateforme », a-t-il déclaré.

Les pairs de l'industrie des médias disent que c'était un secret de polichinelle que Yaccarino voulait le poste de PDG chez NBCUniversal, précédemment dirigé par Jeff Shell. Certains dans l'industrie soupçonnent que le départ de Shell le mois dernier a influencé la décision de Yaccarino de partir, et certains pensent que le lieutenant principal de Yaccarino, Krishan Bhatia, pourrait la rejoindre sur Twitter.

Yaccarino a été décrite comme digne de confiance et empathique par ceux qui la connaissent personnellement. Elle est également connue pour être soucieuse de son image et faire attention à la façon dont elle se présente en public, disent des connaissances.

Les utilisateurs de Twitter dissèquent déjà la politique et le comportement de Yaccarino sur la plate-forme pour essayer de comprendre quel type de décisions de modération de contenu elle pourrait soutenir et surtout savoir si elle s'alignera sur Musk dans son étreinte des provocateurs de droite qui ont été suspendus sous la direction précédente de Twitter pour avoir enfreint les règles ou répandu de fausses informations.

En 2018, elle a été nommée par le président de l'époque, Donald Trump, au Conseil présidentiel sur le sport, la forme physique et la nutrition. Sur Twitter, elle suit de nombreuses personnes dans l'orbite de Trump, y compris des comptes précédemment interdits, bien qu'il ne soit pas clair si elle gère son propre profil. Parmi l'extrême droite, elle fait déjà face à des réactions négatives pour avoir siégé à un groupe de travail du Forum économique mondial et s'être associée à une campagne publicitaire pro-vaccination.

Chez NBC, Yaccarino a supervisé l'intégration des équipes de vente pour Telemundo et est devenue une grande défenseuse de la programmation multiculturelle, selon Steven Wolfe Pereira, directeur commercial de 3Pas Studios, qui connaît Yaccarino depuis des années.

Alors que Musk s'est publiquement moqué des efforts de diversité sur Twitter, Pereira a déclaré que Yaccarino était une « championne » de ces mesures et ne reculait pas lors des négociations commerciales. « Ce n'est pas une giroflée. Ils l'appelleraient Velvet Hammer », a déclaré Pereira. « Elle est dure, mais elle est juste ».

L'un des premiers défis de Yaccarino sera une nouvelle émission sur Twitter de l'animateur licencié de Fox News, Tucker Carlson, dont les remarques incendiaires ont conduit les annonceurs à l'éviter sur le câble.

Un autre consistera à voir comment elle va s'occuper de son nouveau patron mercuriel et imprévisible. Il a semblé prendre Yaccarino au dépourvu jeudi lorsqu'il a déclaré dans un tweet qu'il avait choisi un nouveau PDG qui commencerait dans six semaines, sans la nommer.

Lors d'une conférence sur la publicité le mois dernier à Miami, Yaccarino a poussé Musk sur ses plans pour rendre la plate-forme plus confortable pour les marques. À un moment donné, elle a franchement demandé à Musk s'il estimait qu'il avait suffisamment « ôté le risque » du site pour assurer aux annonceurs que leurs campagnes n'allaient pas atterrir dans des « endroits horribles et haineux ».

Yaccarino a déclaré à Musk sur scène: « Il y a des jours où je vois certains de vos tweets et j'aimerais pouvoir dire: "arrêtez d'envenimer la situation ».

« Il y a très peu de personnes qui ne seraient pas simplement considérées comme une simple figure de proue du PDG de Twitter et Linda Yaccarino en fait partie », a déclaré Mike Proulx, qui dirige l'équipe de recherche du directeur marketing de Forrester. « C'est une force très respectée dans l'industrie dont la crédibilité auprès des annonceurs parle d'elle-même ».

Source : Elon Musk

Et vous ?

Quelle lecture en faites-vous ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de agripp
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 25/06/2023 à 19:42
Le mot chien désigne un animal, il n'est pas péjoratif, mais employé pour désigner un humain,il devient une insulte. De même en français le mot "nègre" est étymologiquement un doublé du mot "noir" lequel désigne une couleur et rien d'autre. Il se trouve que ce mot aurait été utilisé de façon péjorative et serait devenu une insulte. Le législateur a pris la décision d'en interdire l'usage jusque dans les nom désignant des gâteaux ou des lieux. De même cisgenre n'est certainement pas péjoratif par son étymologie, mais il peut dans la bouche ou sous la plume de certaines personnes le devenir. Il en est de même de beaucoup d'autres mots. En réalité c'est le contexte qui fait qu'un mot est dans un discours ou un texte un terme décrivant une réalité ou une insulte. Ainsi par exemple "manouche" est le nom d'une branche du peuple tsigane, branche dont les membres parlent une langue : le manouche (de même les roms - une autre branche - parlent le rom). Manouche n'est donc pas une insulte sauf si on l'emploie pour insulter quelqu'un.
8  0 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 22/06/2023 à 11:34
On comprend pourquoi Macron l'a reçu en grande pompe à l'Élysée. Ce type méprise ses employés d'une telle force, c'est un modèle pour lui !
10  3 
Avatar de Aiekick
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 25/06/2023 à 16:35
c'est toujours emouvant de voir quelqu'un pronant la liberté absolu, mettre en place une censure
9  3 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 22/05/2023 à 8:31
Citation Envoyé par Madmac Voir le message
Culturellement, la Turquie n'est pas favorable à la liberté d'expression. Ce n'est pas sa place de faire les batailles des Turcs à leur place. Soit il fait de la censure, soit il fait du paternalisme. Dans les deux cas, il brise la neutralité.
Il ne prétend pas être neutre, sa communication suggère même l'inverse, c'est une personne ultra engagée dans la révélation de la (sa) vérité et dans la liberté d'expression absolue
La seule liberté d'expression qu'il défend à la fin est la sienne et celle de ceux qui sont d'accord avec lui (jusqu'à ce qu'ils ne le soient plus)
5  0 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 13/06/2023 à 13:31
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
la nouvelle PDG dévoile son ambition de faire de « source d’information en temps réel la plus précise du monde »
Etrange de vouloir devenir une source d'information temps réel et précise. L'un contredisant souvent l'autre.
Mais je comprends entre les lignes que l'information est bien populaire de leur point de vue (hypothèse en réponse à un autre article). Mais information populaire ne rime toujours pas avec précision.
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Yaccarino veut donc diversifier les sources de revenus de Twitter en développant les abonnements, qui permettent aux utilisateurs de payer pour accéder à du contenu exclusif et à des interactions privilégiées avec les créateurs qu’ils suivent. Selon une étude de Singular, Twitter aurait besoin d’au moins 100 millions d’abonnés payants pour générer la moitié de ses revenus à partir des abonnements, ce qui représenterait un taux de conversion de 27 % par rapport à son nombre d’utilisateurs actifs quotidiens (368 millions en 2022).
On ne peut pas faire un réseau social basé sur des abonnements et avoir comme colonne vertébrale l'information donc la source d'information n'est qu'un mirage qu'ils vendent.
Avez-vous déjà parlé avec quelqu'un de particulièrement perspicace et pensé, tu es brillant - tout le monde devrait avoir la chance d'entendre cela. Ou, j'apprends tellement de toi - pouvons-nous recommencer*? Ou peut-être est-ce aussi simple que, tu devrais avoir la liberté de dire ce que tu penses. Nous devrions tous.
Oui je l'ai déjà pensé mais Twitter et ses 300 caractères n'est clairement pas la solution à ça.
Les blogs, les édito etc sont une meilleure réponse à ce besoin.
Elle parle de liberté de dire ce que l'on pense, ce n'était pas la position de Musk ces dernières semaines qui suivait les décisions nationales
Vous devez croire sincèrement et travailler dur pour cette croyance.
Ah revoilà le Musk que j'aime : travailles dur et crois en moi
Le succès de Twitter 2.0 est de notre responsabilité à tous
Enfin surtout la votre, nous on a tout pété pour l'instant.
5  0 
Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 15/06/2023 à 17:21
je croyais que musk voulait le retour au bureau pour tous les salariés ?
maintrenant que le peu qui reste sont retourné au bureau ils vont se retrouver à la rue ? ça va être sympa de voir des dev twitter en train de coder sous un pont

Bon Elun, le télétravail c'est peut être pas une si mauvaise idée au lieu de payer des millions de loyer....

bon connaissant le zozo il va dire a tous le monde de déménager au texas dans les locaux de spacex/tesla. Et si tu peux pas car t'a ta famille/t'a acheté ta maison/appart tu es viré.
5  0 
Avatar de Prox_13
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 19/06/2023 à 11:20
Twitter c'était déjà le mal, au même titre que Facebook par exemple. C'est d'ailleurs assez incroyable qu'ils puissent assumer faire du business sur la haine en ligne, mais que ce soit autorisé. Donc que Dorsey ait raison ou pas, dans tous les cas, je suis perdant.
6  1 
Avatar de 23JFK
Membre expert https://www.developpez.com
Le 25/06/2023 à 18:32
Le rapport à la réalité des "trans" laisse songeur...

Citation Envoyé par Leruas Voir le message
Sur France 2, il disait justement qu'il ne fallait pas trop censurer, respecter la loi et uniquement la loi.
"Cisgenre" n'est pas interdit par la loi
Et ? La loi ne proscrit aucun mot lisible dans tout dictionnaire et pourtant nombre de mots sont censurés sur la simple qualification arbitraire
d'être "offensant".
6  1 
Avatar de petitours
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 16/05/2023 à 10:47
La censure, base de la fameuse liberté d'expression.
La liberté d'expression de Musk serait presque belle si on en savait pas déjà autant sur ses orientations politiques et sociétales.
6  2 
Avatar de noremorse
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 03/06/2023 à 21:17
4  0