Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La RATP veut garder ses données pour elle
Et s'en prend à l'application d'un développeur, une démarche propriétaire à l'opposé de l'Open Data

Le , par Gordon Fowler

22PARTAGES

6  0 
Précisons le tout de suite, la Régie Autonome des Transports Parisiens (RATP) est dans son bon droit. Mais il y a certainement de meilleures manières de gérer ses droits.

Pour les rares usagers qui ne le sauraient pas, la RATP, en plus de son activité de gestionnaire de transports, édite des applications destinées à faciliter la vie de ses usagers. Ces applications se trouvent notamment sur l'AppStore et sur l'Android Market.

Un développeur français a néanmoins trouvé que ce service, dont une version premium était payante jusqu'à il y a peu, était incomplet.

Joignant le geste à la parole, ce développeur a décidé de réaliser Check My Metro, une application très axée communication sociale où les utilisateurs peuvent signaler en temps réel les incidents, les animations dans le métro ou la présence de pickpockets dans certaines stations (ou celle de contrôleurs).

Dans sa seconde version, Check My Metro inclut deux nouveautés : une carte du réseau et les horaires du site Wap de la RATP. Ce sont ces deux nouveautés qui ont provoqué la colère de la régie et une demande en bonne et due forme de retrait de l'application à Apple.

La RATP fait en effet valoir, à juste titre – répétons le, qu'elle possède les droits sur cette carte et sur les données que sont les horaires en temps réel de ses rames.

On pourrait donc s'étonner de la tempête médiatique qui s'abat aujourd'hui sur la RATP, tempête qui va de 20 Minutes à Europe 1. Sauf que...

Sauf que, au regard des réactions importantes pour une histoire d'application, la RATP a visiblement pris le problème par le mauvais bout.

Tout d'abord en contactant Apple directement sans même en avertir le développeur. Ensuite, en affirmant qu'il y avait eu une conciliation, alors qu'à en croire Check My Metro, les équipes de la RATP n'ont pas daigné répondre à un mail indiquant que les informations litigieuses allaient être retirées de l'application.

Troisièmement, en oubliant qu'une application (comme un réseau) s'entretient. Or si Check My Metro a séduit autant d'utilisateurs, il y a bien une raison. L'application "innove" et apporte un plus produit (la collaboration en temps réel et les alertes), face à un autre produit (l'application de la RATP) qui n'a, lui, quasiment pas évolué.

Quatrièmement parce que lorsque l'on trouve une personne qui fait mieux pour moins cher, la meilleure réaction n'est pas de l'attaquer mais certainement de l'engager.

Enfin parce que la RATP, service publique par excellence (pour le meilleur et pour le pire), fait le choix de garder ses données privées, ce que beaucoup jugent incohérent et à rebours de l'Histoire. Y compris, instinctivement, pour le grand public qui n'a a priori qu'une très vague idée de ce qu'est l'Open Data.

Facteur aggravant pour la RATP, l'Allemagne, les Etats-Unis, d'autres agglomérations en France comme Bordeaux ou la belle ville de Nantes ont décidé de libérer leurs données publiques. Justement pour stimuler la création, susciter des rapprochements et au final créer de la valeur.

De son côté, il est vrai que le développeur de Check My Metro a fait preuve au mieux de naïveté, au pire d'une ignorance des règles de base du business en ne demandant pas l'accord de la RATP (et en n'utilisant pas de carte libre du métro).

Tort partagé donc ?

Oui. Sauf que la RATP a, juridiquement, raison.

Mais son choix de garder ses données pour elle passe mal. Très mal. Et la met dans le rôle du méchant.

L'occasion rêvée de se faire un gros coup de pub et d'envisager, comme la Ville de Paris, l'Open Data ?

Source

Et vous ?

Pensez-vous que les horaires et le plan du métro devraient passer sous licence Open Data ?

Et aussi :

Le site de Check My Metro
Locomote, un des gagnants (lui aussi sur la sellette ?) du concours de développement d'applications pour Chrome facilite les transports en commun

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de ixpe
Membre actif https://www.developpez.com
Le 22/06/2011 à 11:42
Citation Envoyé par Gordon Fowler Voir le message
Et vous ?

Pensez-vous que les horaires et le plan du métro devraient passer sous licence Open Data ?

Je ne vois pas pourquoi ce n'est pas déjà le cas...
C'est un service publique, les données devraient être accessibles et exploitables par tout le monde... (en faire du bussiness c'est une autre question).

Idem pour d'autres services (chambre du commerce etc).
(Sans parler des services qui ont été vendus avec nos données, sans notre accord il me semble, comme les pages blanches : les données devraient être libres...)
4  0 
Avatar de fregolo52
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 22/06/2011 à 11:51
Citation Envoyé par ManusDei Voir le message
Je comprend pas. Y a les stations et les lignes de metro sur google map. Où est la différence ?
Les horaires, je pense.

J'ai vu cette info dans 20Minutes. Il propose une appli gratuite avec les mêmes fonctionnalités que la version payante de la RATP. C'est peut-être là qu'il faut chercher.

TransParis a disparu d'Andriod Market (il y a quelques mois), l'éditeur n'a pas donné la raison, mais est-ce même genre d'affaire ? Sûrement !
2  0 
Avatar de seblutfr
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 22/06/2011 à 12:06
Non, il y a aussi la carte en elle-même. L'appli reprend l'original de la carte, qui est protégée, sans en avoir l'autorisation. Il aurait redessiné le plan, ça serait passé (au moins pour le dessin, reste le problème des horaires).
2  0 
Avatar de ManusDei
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 22/06/2011 à 11:41
Je comprend pas. Y a les stations et les lignes de metro sur google map. Où est la différence ?
1  0 
Avatar de benzoben
Membre actif https://www.developpez.com
Le 22/06/2011 à 13:15
Je trouve l'article un poil partisan
Un peu d'objectivité svp même si on critique tous l'intransigeance de la RATP.
1  0 
Avatar de delire8
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 22/06/2011 à 22:53
Ici, à New York, MTA a adopté la position exactement inverse!
http://www.mta.info/apps/index.html

Ils vont même jusqu'à poster des affiches dans le métro en disant, en gros,
que eux, c'est pas leur job et que si quelqu'un peut faire mieux pour moins
cher, ils seront content.

Curieuse réaction de la RATP quand on sait que Paris fait partie d'Open Data...
1  0 
Avatar de theMonz31
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 23/06/2011 à 9:58
donc, vu que c'est NOTRE POGNON, ils donnent leurs données et basta...

Il y a plusieurs années, des instituts gardaient jalousement leur données cartographiques avec l'espoir d'en faire du cash...

Et google est arrivé, google map, google earth, etc.. et aujourd'hui, leur données ne valent plus autant qu'avant...

A vouloir toujours tout garder pour soit, on se retrouve un jour le cul dans les ronces à avoir données qui n'interessent plus personnes, pas parce qu'elles ne sont pas bonnes, mais simplement parce que les autres ont trouvé un moyen parallèle de les collecter...

C'est un grand débat franco-français sur le fait que "avoir les données", c'est garder le pouvoir.. sauf qu'à trop retenir l'information, on crée les conditions pour que d'autres fournisseurs émergent et un jour, te pique ta place...

Un bel exemple de frilosité et pour moi, d'incompétence managériale au final !!!
6  5 
Avatar de Slouby
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 22/06/2011 à 11:53
Citation Envoyé par ManusDei Voir le message
Je comprend pas. Y a les stations et les lignes de metro sur google map. Où est la différence ?
Tu as les stations qui sont indiquées, mais pas les horaires.
A bordeaux, tu peux savoir quand sera le prochain passage de ton bus/tram.

Ces données servent aussi à calculer l'itinéraire entre deux stations, ainsi que le temps mis à le faire. En gros tu pourras directement calculer ton trajet sur google maps (ou autre) sans avoir à passer par le site du réseau de la RATP ou par l'application mobile.

[Edit] : désolé fregolo52, tu as été plus rapide
0  0 
Avatar de umeboshi
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 22/06/2011 à 13:45
j'avoue que la RATP n'a pas bien réagi.
mais c'est une grosse erreur de la part du developpeur de Check My Metro que de sortir cette appli sans l'accord, ou au moins avoir prévenu la RATP.

certes l'appli est gratuite, mais y-a-t-il des pubs dedans ?

après c'est vrai que la RATP étant un établissement public, je ne comprends pas bien en quoi ça les dérange que leurs horaires/plans soient rendus publics...

un beau gachi tout de même car l'aspect communautaire de Check My Metro est une idée sympa
0  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 22/06/2011 à 16:03
L'article est hautement partial. Néanmoins juste, je trouve(ça n'est que mon avis, même si certains ici semblent le partager). Ne pas pouvoir savoir, en 2011, à quelle heure est le prochain train de banlieue depuis chez soi, être obligé de se déplacer à la gare pour lire une information écran(donc electronique), c'est quand même fort de café. .
0  0