IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les grands acteurs du commerce de détail reviennent sur leurs stratégies de métavers.
Walmart ferme son expérience métavers Universe of Play sur Roblox, Walt Disney se sépare d'une unité dédiée

Le , par Stéphane le calme

469PARTAGES

3  0 
Pour certaines des plus grandes entreprises et marques de vente au détail, le métavers perd de sa superbe. Selon le groupe de défense des consommateurs Tina.org, Walmart aurait fermé son expérience de métavers Universe of Play sur Roblox six mois seulement après son lancement. Walmart, pour sa part, a déclaré avoir interrompu l'expérience « comme prévu ». Walt Disney a supprimé l'unité de narration et d'expériences client de nouvelle génération qui élaborait les stratégies de métavers de l'entreprise à la fin du mois dernier.

Cette série de nouvelles est intervenue après que la grande enseigne des médias sociaux Meta a reconnu que sa division métavers est un véritable gouffre financier, Meta étant toujours une société qui tire l'essentiel de ses revenus de la publicité (et pas du métavers donc). Reality Labs, ladite division, a généré 727 millions de dollars au quatrième trimestre et 2,16 milliards de dollars de revenus pour l'ensemble de 2022 (une baisse par rapport aux 2,27 milliards de dollars en 2021) y compris les ventes de casques Quest. En d'autres termes, la division a perdu plus de six fois le montant d'argent qu'elle a généré en revenus l'année dernière, tout en représentant moins de 2% des ventes totales de Meta.

Les analystes s'attendaient à ce que Reality Labs enregistre une perte d'exploitation trimestrielle de 4,36 milliards de dollars sur des revenus de 715,1 millions de dollars, selon StreetAccount.


Le métavers, une opportunité de marché de 1 000 milliards de dollars en revenus annuels ?

Ces rapports ont soulevé des questions sur la capacité du métavers à générer des rendements sur les investissements que les entreprises y ont réalisés. Les détaillants et les marques utilisent principalement le métavers pour créer des expériences de marque et du marketing, mais beaucoup n'ont pas encore rendu compte de son taux de conversion. Dans un environnement économique où les détaillants et les marques ont tenté de réduire les coûts, les experts ont déclaré que les détaillants réduiraient probablement les domaines non rentables de leurs activités.

« L'un des plus grands défis consistait vraiment à déterminer les bons [indicateurs de performance clés] et à déterminer s'il n'y avait même pas d'implications pour de nombreuses marques en ce qui concerne leur produit physique », a déclaré Melissa Minkow, directrice de la stratégie de vente au détail chez cabinet de conseil numérique CI&T. « C'était juste un paysage tellement grand, large et abstrait qu'il semblait qu'il y avait une sorte de manque de direction ».


Métavers est un terme large. Il fait généralement référence à des environnements de monde virtuel partagés auxquels les gens peuvent accéder via Internet. Le terme peut désigner des espaces numériques rendus plus vivants par l'utilisation de la réalité virtuelle (VR) ou de la réalité augmentée (AR). Certaines personnes utilisent également le mot métavers pour décrire les mondes de jeu, dans lesquels les utilisateurs ont un personnage qui peut se promener et interagir avec d'autres joueurs.

Il existe également un type spécifique de métavers qui utilise la technologie blockchain. Dans ceux-ci, les utilisateurs peuvent acheter des terrains virtuels et d'autres actifs numériques à l'aide de cryptomonnaies.

Lorsque Mark Zuckerberg a annoncé que sa société serait désormais baptisé Meta, le métavers a vite fait de gagner en popularité. C'est ainsi que les ventes de biens immobiliers dans cet espace ont dépassé les 500 millions de dollars en 2021, mais aussi JP Morgan est devenue la première banque à ouvrir dans le métavers en 2022, prédisant que le métavers deviendra une opportunité de marché de 1 000 milliards de dollars en revenus annuels.

Plus généralement, ces dernières années, les marques ont vu dans le métavers un moyen d'améliorer leurs expériences virtuelles, et d'atteindre la génération Z en particulier. Walmart a lancé Universe of Play en septembre et l'avait principalement commercialisé comme une destination de jouets virtuels immersifs. Pour Disney, la division en charge de sa stratégie métavers s'est concentrée sur l'élaboration de méthodes de narration interactives utilisant des canaux technologiquement avancés.

Des détaillants de différentes tailles tentaient de trouver des moyens d'intégrer le métavers dans leurs stratégies. Par exemple, Bloomingdale's a dévoilé un grand magasin métavers multimarque dans le cadre de sa stratégie de marketing des fêtes, tandis que le service de registre Babylist a lancé une salle d'exposition virtuelle en novembre où les acheteurs peuvent trouver des produits et les ajouter à leurs registres.

« Le métaverse n'est qu'une grande vieille expérience en ce moment », a précédemment déclaré Lee Anne Grant, directrice de la croissance de Babylist. « Nous voulions commencer à apprendre tôt parce que nous pensons que dans quelques années, ou dans cinq ans, ou dans 10 ans, ce sera un élément essentiel de la façon dont les gens achètent. Alors pourquoi ne pas commencer à apprendre maintenant ? »

Les consommateurs ne semblent pas partager l'enthousiasme des entreprises et marques

Alors que les marques étaient optimistes quant au métavers, les consommateurs ne semblaient pas faire écho à leur sentiment. Minkow, auteur d'un récent rapport CI&T, a constaté que 81 % des personnes interrogées n'avaient pas effectué d'achat dans le métavers et 45 % ont déclaré qu'elles ne se voyaient jamais y faire des achats. Meta a initialement fixé un objectif de 500 000 utilisateurs actifs mensuels pour son offre de métavers, Horizon Worlds, à la fin de l'année dernière, mais a ensuite changé son objectif à 280 000, indiquant comment l'entreprise a sous-estimé le niveau d'engagement des gens avec la plate-forme.

« Beaucoup de détaillants avec qui j'ai parlé ont abordé le métavers comme une stratégie de marque ou une stratégie expérientielle sans rechercher des rendements immédiats à court terme », a déclaré Kyle Wong, directeur de la stratégie de la plateforme d'expérience client Emplifi. « À long terme, il a le potentiel d'être une entreprise rentable, mais de nombreuses marques n'en sont pas encore là et la menace de la récession pourrait obliger certaines marques à reconsidérer leurs ambitions coûteuses de métavers », a-t-il déclaré. « Dans toute stratégie numérique, il y a toujours un petit écart entre la stratégie et l'exécution », a-t-il ajouté.

En effet, les plans de Disney pour le métavers n'étaient pas clairs. En janvier de l'année dernière, les médias ont rapporté que Disney s'est vu octroyée un brevet de technologie métavers pour les parcs à thème. Environ un an plus tard, les 50 membres de l'équipe chargée de développer la stratégie métavers de Disney étaient partis.

Wong a déclaré que certaines entreprises qui ont investi dans une stratégie de métavers le font dans l'espoir de se connecter avec les acheteurs de la génération Z et diverses communautés en ligne, mais la rentabilité peut être un défi.

Pacsun, par exemple, a publié l'année dernière une série NFT appelée Pac Mall Rats, que la société a positionnée dans le cadre de sa stratégie métavers. Dans l'ensemble, l'objectif de Pacsun avec la série NFT était lié à l'expansion de sa présence dans le monde virtuel.

Cependant, les rapports du Sourcing Journal l'année dernière ont indiqué qu'après que Pacsun ait vendu son premier NFT, chaque jeton a été vendu moins cher que les précédents. Le rapport indique que le détaillant a tenté de vendre aux enchères une œuvre d'art NFT de l'artiste Sara Shakeel l'année dernière avec une offre d'ouverture de 0,327 ETH ou 1 000 $ à ce moment-là et n'a reçu aucune offre à la clôture de l'enchère.

Mais avec le lancement d'une nouvelle expérience de métavers sur Roblox en février, Pacsun ne semble pas reculer sur son pari – testant simplement de nouveaux concepts dans le métavers.

Walmart visait également à atteindre les consommateurs de la génération Z dans le métavers via Universe of Play. Ce faisant, il a suscité un examen minutieux de la part des organismes de surveillance de l'industrie pour un potentiel « marketing furtif » auprès des enfants.

Le métavers, oui mais plus tard ?

Bien que certaines entreprises puissent mettre de côté leurs plans de métavers, cela ne signifie pas qu'elles ne ressusciteront pas leurs stratégies à l'avenir, a déclaré Yoram Wurmser, analyste principal pour la technologie chez Insider Intelligence. Pour le moment, il a déclaré que les gens n'étaient pas prêts pour la vision des marques dans le métavers. Les entreprises se retirant maintenant, cela pourrait donner plus de place au métavers pour se développer de manière organique avec les consommateurs.

« Je pense que les marques vont suivre les consommateurs plutôt que d'essayer de créer un public qui n'a pas vraiment beaucoup d'intérêt pour ce qu'elles vendent », a-t-il déclaré. « Les consommateurs vont aller dans les domaines qui les intéressent ».

Source : Wall Street Journal

Et vous ?

Que pensez-vous du métavers ?
Que pensez-vous de l'engouement des entreprises et des marques concernant ce concept ?
Partagez-vous le point de vue de JP Morgan qui pense que le métavers deviendra une opportunité de marché de 1 000 milliards de dollars en revenus annuels ?
Qu'est-ce qui peut expliquer selon vous que le public ne suive pas ?
Peut-on en partie accuser la pandémie de coronavirus et ses conséquences (récession économique) ?
Dans ce cas, les entreprises gagneraient-elles à peaufiner leurs stratégies de métavers en interne pour les proposer au public plus tard ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 12/07/2023 à 7:54
Citation Envoyé par Bruno  Voir le message
Gartner prévoit qu'un métavers complet sera indépendant des appareils et ne sera pas la propriété d'un seul fournisseur : il disposera d'une économie virtuelle propre, rendue possible par les monnaies numériques et les jetons non fongibles (NFT).

Je penses que Gartner est déconnecté de la réalité sur cette prévision.
Les gens ne sont pas prets à payer l'utilisation d'un monde virtuel en plus du matériel nécessaire pour le parcourir.
Le NFT est considéré comme une arnaque parce qu'il a été exploité comme ça à ses débuts. La population n'est pas prête à payer un objet spéculatif pour parler avec l'avatar moche de son neveu qui habite en Australie.
Citation Envoyé par Bruno  Voir le message
En tant qu'innovation combinatoire, les métavers nécessitent de multiples technologies et tendances pour fonctionner. Les tendances qui y contribuent sont la réalité virtuelle (VR), la réalité augmentée (AR), les styles de travail flexibles, les écrans montés sur la tête (HMD), un nuage AR, l'internet des objets (IoT), la 5G, l'intelligence artificielle (AI) et l'informatique spatiale.

Tata jeanine n'a pas compris un mot sur deux de cette phrase, si on veut rendre le métavers populaire il va falloir être capable de le vulgariser.
Citation Envoyé par Bruno  Voir le message
[...] et en respectant les principes éthiques et inclusifs.

Voilà une belle ignorance de l'environnement des métavers.
Les seules personnes que je connais qui ont fréquenté Second Life sont des personnes trans, c'est le premier environnement où elle ont expérimenté leur transition.
Ces metavers ont vécu des (gros) problèmes éthiques mais ils ont aussi connu l'inclusivité, probablement sans s'en rendre compte, s'ils arrivent à controler les chasers en tout genre, les SJW et quelques bandeurs de Hitler ça devrait pas mal se passer.
Citation Envoyé par Bruno  Voir le message
Selon Gartner, deux problèmes cruciaux freinent l'adoption du métavers par les entreprises et les consommateurs. Tout d'abord, la réalité virtuelle ne gagne pas vraiment de terrain en dehors du monde du jeu. D'autre part, les rencontres virtuelles avec des avatars ne captent pas suffisamment l'imagination pour offrir une expérience réellement attrayante qui incite les gens à vouloir en savoir plus sur le métavers.

Ils font une analyse technique mais la valeur ajoutée du métavers par rapport à ce qui existe déjà est quasi nulle.
Citation Envoyé par Bruno  Voir le message
[*]le Web3,

Les gens s'en foutent
Citation Envoyé par Bruno  Voir le message
[*][B]l'informatique spatiale,

Les gens s'en foutent
Citation Envoyé par Bruno  Voir le message
[*]le jumeau numérique d'une personne

Les gens s'en foutent
Citation Envoyé par Bruno  Voir le message
[*]le jumeau numérique d'un client

Les gens s'en foutent
Les entreprises s'en foutent moins mais sans client à attirer quelle utilité?
9  0 
Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 12/07/2023 à 8:44
comme totozor, toujours pas vu le moindre interet, tant au niveau des particuliers que des entreprises.
je comprends l'interet de la ar/vr pour les particuliers (jv, films à 360 degré) et entreprises (pour faire des formations plus réalistes), meme si faut relativiser ca s'adresse a un marché de niche.

pour le metaverse, les gens veulent des trucs simple, messenger/whatsapp suffit tres bien pour communiquer, j'ai pas besoin de voir l'avatar du mec pour discuter, au pire allumer la webcam du smartphone pour voir mon interlocuteur, ce que je fait déja tres tres rarement.
mais mettre un casque pour voir un avatar en 3Dn enfin semi avatar, car il manque le sex et les jambes de la personne...

si j'étais millionnaires et que je ne savais pas quoi faire de mon fric, j’achèterais surement le casque spatial d’Apple juste par curiosité, meme si je sais tres bien que au bout de 1 semaines il finirait au fond d'un placard.
7  0 
Avatar de maxtal
Membre actif https://www.developpez.com
Le 12/07/2023 à 14:21
wow, quelle surprise, je suis surpris
comme les NFT, qui aurait pu le prédire ?
4  0 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 23/04/2023 à 9:30
Et le metavers va rejoindre les Google Glass et autre téléviseur 3D au musée des techno gadget qui ont fait "plouf"...

Et oui, on invente pas tous les jours la fée "électricité", les antibiotiques et l'internet...
3  0 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 28/04/2023 à 8:21
J'ai bien conscience de faire ces critiques bien après les propos tracés et que c'est facile mais je trouve que c'est interressant de prendre ce recul (notamment parce que je vois les mêmes erreurs faites dans mon entreprise).

« Notre marque était trop liée à un seul de nos services et ne reflétait pas tout ce que nous faisons », a expliqué le PDG du groupe. « Ce nouveau nom marque notre nouvel objectif : aider à donner vie au métavers. »
Pour caricaturer il dit:
On va changer de nom parce qu'on ne veut plus se concentrer sur un seul service : Facebook.
Donc on va le renommer Meta pour se concentrer (sur un seul service) : Metavers.
« On utilisera sûrement des avatars hyper réalistes pour le monde du travail, mais aussi d'autres plus cartoons voire totalement fantaisistes pour d'autres activités », a noté le PDG. « Les avatars deviendront aussi communs que les photos de profil aujourd'hui, mais ils produiront des interactions beaucoup plus riches grâce aux expressions faciales et au langage du corps ». Les utilisateurs pourront également habiller leurs avatars grâce à des objets virtuels qu'ils pourraient acquérir.
Pour moi il fait deux erreurs dans cette déclaration :
1. Il se disperse en voulant parler à tous, son outil doit à la fois être divertissant/cartoonesque etc pour les utilisateurs lambda et professionnel et ultra réaliste por les entreprises (qui vont en plus avoir des exigeances de confidentialité/reglementaires etc). Et donc à ne parler qu'à moitié à chacun il ne parle vraiment à personne.
2. Il suggère que le Metavers est un "sur Facebook" mais facebook n'a jamais vraiment investi le monde des interactions professionnelles. Donc il part sur une base qui est déjà biaisée.
Dans son rapport sur les résultats du premier trimestre de mercredi, Meta a déclaré que son unité Reality Labs, qui est chargée de développer les technologies de réalité virtuelle et de réalité augmentée pour le métavers futuriste, a enregistré une perte d'exploitation de 3,99 milliards de dollars.
Un labo de R&T est plutot un centre de dépenses que de revenus pour une entreprise, ne pas l'aborder n'est pas une erreur pour un PDG de son ampleur.
Il aurait du modéliser ça à sa création, la question serait alors la comparaison entre les résultats et le modèle. C'est en tout cas la vision que j'ai de ce que faisiaient les entreprises pour lesquelles j'ai travaillé.
Après avoir mis tout misé le métavers, Mark Zuckerberg fait de l'intelligence artificielle sa priorité
Et il perd toute crédibilité à ce moment là, il défendait une vision à laquelle personne ne croyait.
A la première innovation qui fait du bruit il retourne sa veste et abandonne sa "vision", ce qui nous confirme qu'il joue en fait à collin maillard.
3  0 
Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 07/06/2023 à 20:14
ils ont beau investir des milliards, personne ne voit l'interet de leurs metaverse et plus globalement des casques ar/vr.
ce sont des marchés de niche.
meme si demain on invente des lunettes légère qui embarque un puissant cpu/gpu grosse autonomie et à une experience d'utilisation tres simple et pratique, le tout pour pas cher, ben la aussi personne ne l'utilisera.
Pourquoi ? car énormément de ceux qui ont des lunettes n'ont qu'une idée s'en débarrasser en prenant le risque (y'a toujours un risque) d'une opération au laser.

l'homme n'aime pas porter des protections (lunette, gant, casque...) c'est une gêne pour lui donc les gens préférons toujours le smartphones près des couilles

bien sur y'a quelques utilité de niche en entreprise ou dans l'armée mais voila c'est tous. Je prédis évidement le même échec coté Apple, des ventes très faibles car peu de besoin.
le gaming c'est bien aussi 30 minutes apres on repasse toujours devant l'écran du pc, j'ai déja joué à mirror edge en vr c'est fun 30 minutes et apres j'en avais marre et j'ai continué sur mon écran.
J'ai fait le choix perso d'un samsung odyssée G9 pour une bonne immersion en jeu et un grand plan de travail confortable quand je suis en télétravail.
et d'un video projecteur dans le salon pour avoir un grand écran comme au cinéma.

c'est 1000 plus confortable que de bosser avec un oculus (le casque d'un collegue) que j'avais testé), et c'est pas une question de poids ou de qualité des écrans, mais bien que je préfère regarder un vrai grand écran que de juste porter un casque sur la tete
3  0 
Avatar de Nym4x
Membre averti https://www.developpez.com
Le 23/04/2023 à 10:35
L’être humain a besoin de contacts réels pas virtuels. C’est pour cela que tout ce qui est metavers, robot et ia sera rejeté ou restera au stade de gadget. Le futur est à l’informatique assistance, scientifique et pas au remplacement asservissement des humains n’en déplaise aux milliardaires de ce monde…
2  0 
Avatar de smarties
Membre expert https://www.developpez.com
Le 12/07/2023 à 15:55
Tant que l'expérience ne sera pas comme dans les films/séries/animes (Ready Player One, Sword Art Online, ...) ça ne fera pas rêver. En plus c'est Meta qui propose donc leur objectif est de collecter des données et les vendre et c'est une raison de se méfier de leurs produits.
2  0 
Avatar de petitours
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 27/04/2023 à 17:24
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message

Et vous ?

Quelle lecture faites-vous de cette situation ?
Je prends comme une nouvelle réconfortante que l'humanité ne se jette pas une fois de plus dans les bras d'un truc inutile et mauvais pour la planète et les gens.
Et si je souhaite du mal à personne dans ce monde bien au contraire il y a quelques exceptions pour tous ceux qui font du mal aux autres et je serai donc presque heureux que l'avidité fasse perdre des plumes à Mark machin et nous en libère.
1  0 
Avatar de petitours
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 28/04/2023 à 8:28
Citation Envoyé par totozor Voir le message
Pour moi il fait deux erreurs dans cette déclaration :
1. Il se disperse en voulant parler à tous, son outil doit à la fois être divertissant/cartoonesque etc pour les utilisateurs lambda et professionnel et ultra réaliste por les entreprises (qui vont en plus avoir des exigences de confidentialité/réglementaires etc). Et donc à ne parler qu'à moitié à chacun il ne parle vraiment à personne.
A mon avis il ne se disperse pas, il s’emmêle juste les pieds entre les objectifs affichés et ceux qui font les revenus de l'entreprise.
Facebook n'est pas un réseau pour que les gens passent du bon temps grâce à ceci ou cela, Facebook est une plateforme de collecte de donnée pour générer de la data marketing qualifiée qui se vend fort cher.
Meta forcément le même grand écart mais comme c'est techniquement bien plus compliqué qu'un simple blog/chat il tente de convaincre et de définir une cible qu'il veut évidement la plus large possible.
1  0