IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Elon Musk révoque le badge Twitter du New York Times après que l'organe de presse a refusé de payer 1 000 dollars par mois,
Il a également qualifié le refus du journal de décision "hypocrite"

Le , par Bill Fassinou

195PARTAGES

8  0 
Elon Musk s'est engagé dans un bras de fer contre les célébrités, les médias et les organisations ayant refusé de payer un forfait mensuel de 1 000 dollars pour obtenir le statut vérifié de Twitter. Dimanche, le premier compte Twitter à avoir perdu sa cloche de vérification est le compte principal du New York Times, l'un des organes de presse les plus méprisés par Musk. Des rapports indiquent que la suppression rapide du badge de vérification du New York Times a été ordonnée par Musk lui-même en réponse à un mème posté récemment par l'organe de presse pour protester ouvertement contre la nouvelle donne. D'autres comptes pourraient perdre leurs badges dès cette semaine.

Le programme de vérification hérité de Twitter - qui fonctionnait avant que Musk ne prenne les rênes de la plateforme vers la fin de l'année dernière accordant des coches bleues aux utilisateurs dont l'identité était confirmée - était censé commencer à "s'éteindre" samedi. Cependant, de nombreux comptes bien connus ont encore des symboles de vérification accordés dans le cadre de l'ancien régime. De nombreuses personnalités et organisations de premier plan - dont Lebron James, la Maison Blanche, Patrick Mahomes, Dan Rather et le New York Times (NYT) - ont déclaré qu'elles ne paieraient pas pour Twitter Blue afin de conserver leurs coches bleues.

Le NYT a annoncé dans un article publié jeudi qu'il ne paierait pas Twitter pour la vérification de ses comptes institutionnels. En réponse à un mème plaisantant sur la décision du NYT de ne pas payer 1 000 $ par mois pour conserver la coche dorée que Twitter vend pour vérifier les entreprises, Musk a tweeté samedi : « oh, d'accord, nous allons l'enlever alors ». Ce qu'il a ensuite fait. Dans la journée de dimanche, Musk a publié des remarques désobligeantes sur le journal - qui a fait des reportages agressifs sur Twitter et sur les défauts des systèmes de conduite partiellement automatisés de Tesla, l'entreprise de voitures électriques qu'il dirige également.


Le compte Twitter principal du NYT n'a plus de coche à côté de son nom depuis dimanche, alors que plusieurs autres comptes du journal, dont ceux des sections arts, opinion et jeux, en avaient toujours une. Selon certains, faire de la révocation du statut vérifié du NYT un exemple semble être une affaire personnelle pour Musk. Musk a également tweeté que le NYT était "hypocrite" parce que l'organe de presse est "super agressif lorsqu'il s'agit de forcer tout le monde à payer son abonnement". (Il y a environ deux ans, le NYT a augmenté pour la première fois le prix de l'abonnement à sa plateforme numérique, le portant à 17 dollars par mois.)

Un porte-parole du NYT a déclaré à Forbes : « nous n'avons pas l'intention de payer les frais mensuels de vérification pour nos comptes Twitter institutionnels. Nous ne rembourserons pas non plus les journalistes pour les comptes Twitter Blue personnels, sauf dans de rares cas où ce statut serait un élément essentiel pour les besoins du reportage ». De nombreux utilisateurs autres que le NYT qui ont annoncé qu'ils ne paieront pas l'abonnement à Twitter Blue n'ont pas encore perdu leurs symboles de vérification. Par exemple, les comptes du Los Angeles Times et du Washington Post ont toujours des coches dorées au moment de la publication de cet article.

Depuis qu'il a acheté Twitter à l'automne dernier, Musk a menacé à plusieurs reprises de retirer les badges de vérification aux utilisateurs non payants, affirmant que l'ancien système de vérification était "corrompu". Le service pourrait également être conçu pour aider à consolider les revenus de Twitter ; la plateforme fait face à une perte d'annonceurs depuis l'arrivée de Musk. Dans le cadre de Twitter Blue, les organisations participantes devront payer un abonnement de 1 000 dollars par mois, et les utilisateurs individuels devront payer un abonnement mensuel de 8 dollars pour conserver la cloche indiquant que leur identité a été vérifiée par Twitter.

Les utilisateurs qui font partie d'organisations payantes peuvent également être vérifiés en étant associés à celles-ci. Les 10 000 organisations les plus suivies et des centaines de grands annonceurs de Twitter seront apparemment exemptés de payer pour conserver leur vérification. Une fois qu'une organisation est approuvée, elle devient seule responsable de la vérification des comptes qui lui sont liés et de l'apposition sur ces comptes d'un badge d'affilié. En outre, Twitter Blue offre également aux abonnés un flux avec moins de publicités et la possibilité d'éditer et d'écrire des tweets plus longs. Mais les choses se sont très mal passées au début.


Twitter a déclaré que le fait de facturer des frais pour devenir vérifié permet aux entreprises et aux organisations gouvernementales d'éviter l'usurpation d'identité sur la plateforme. Mais le premier programme de vérification payant de Twitter Blue, lancé l'année dernière, a permis à des usurpateurs d'identité de faire des ravages sur la plateforme. En réaction, certaines organisations se sont vu attribuer une coche jaune. Beaucoup s'attendaient à ce que le NYT fasse partie des 10 000 organisations les plus suivies et des 500 premiers annonceurs que Twitter considérerait comme des exceptions et n'exigerait pas d'abonnement pour conserver le statut vérifié.

La semaine dernière, le NYT a déclaré avoir examiné un document interne de Twitter décrivant ce plan. Ainsi, l'on ne sait pas si ce plan a été abandonné ou si le NYT a perdu son éligibilité en tant qu'exception en rejetant publiquement le plan d'affaires de Musk. Pour les organes de presse, tels que le NYT, l'intérêt d'être présent sur Twitter n'est pas forcément de générer du trafic, mais d'atteindre les consommateurs avides d'informations sur la plateforme. En refusant de s'abonner, les organismes de presse pourraient voir leur engagement sur la plateforme diminuer, car Twitter cessera de recommander leurs tweets dans l'onglet "Pour vous".

Le New York Times, qui compte 55 millions d'abonnés, s'attend probablement à ce que la perte du statut vérifié n'ait pas d'incidence majeure sur l'engagement global. Les organismes de presse plus modestes souffriraient probablement davantage, mais ils n'ont peut-être pas non plus le budget nécessaire pour investir 1 000 dollars par mois afin de s'assurer que leurs tweets sont promus au-delà de leurs abonnés. Selon le NYT, pour ces organisations et d'autres petites entreprises, l'investissement dans la vérification serait probablement considéré comme une dépense publicitaire. La décision de Musk est critiquée par certains anciens employés de Twitter.

L'ancien chef de l'équipe mondiale de commerce et de médias de Twitter, Nathan Hubbard, a tweeté ce week-end que les anciens comptes vérifiés étaient "l'élément vital de la plateforme" et qu'ils étaient à l'origine de "la quasi-totalité" de l'engagement de la plateforme. Le changement de politique de Twitter pourrait donc entraîner une diminution de l'engagement global sur la plateforme, car les comptes populaires qui choisissent de ne pas payer pour Twitter Blue deviennent moins visibles. Dans le même temps, les utilisateurs de Twitter auront probablement du mal à discerner quels comptes de célébrités ou de personnalités sont légitimes.

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous du refus du NYT de payer pour la vérification de Twitter Blue ?
Elon Musk a-t-il pris la bonne décision en révoquant le badge du compte Twitter du NYT ?
Quels impacts la suppression des badges des organes de presse comme le NYT pourrait avoir sur Twitter ?
Pensez-vous que les badges de vérifications améliorent la sécurité sur la plateforme ?

Voir aussi

Le New York Times déclare qu'il ne paiera pas pour le badge "vérifié" de Twitter, les comptes Twitter Blue personnels des journalistes ne seront pas non plus remboursés, selon le journal

Les comptes ayant bénéficié d'une certification gratuite avant l'ère Elon Musk vont la perdre dès le 1er avril, seuls les abonnés Twitter Blue seront désormais certifiés

Le plan de vérification payante d'Elon Musk sur Twitter n'a pas produit le résultat escompté, et n'a attiré que 180 000 abonnés, soit moins de 0,2 % des utilisateurs mensuels de la plateforme

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de agripp
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 25/06/2023 à 19:42
Le mot chien désigne un animal, il n'est pas péjoratif, mais employé pour désigner un humain,il devient une insulte. De même en français le mot "nègre" est étymologiquement un doublé du mot "noir" lequel désigne une couleur et rien d'autre. Il se trouve que ce mot aurait été utilisé de façon péjorative et serait devenu une insulte. Le législateur a pris la décision d'en interdire l'usage jusque dans les nom désignant des gâteaux ou des lieux. De même cisgenre n'est certainement pas péjoratif par son étymologie, mais il peut dans la bouche ou sous la plume de certaines personnes le devenir. Il en est de même de beaucoup d'autres mots. En réalité c'est le contexte qui fait qu'un mot est dans un discours ou un texte un terme décrivant une réalité ou une insulte. Ainsi par exemple "manouche" est le nom d'une branche du peuple tsigane, branche dont les membres parlent une langue : le manouche (de même les roms - une autre branche - parlent le rom). Manouche n'est donc pas une insulte sauf si on l'emploie pour insulter quelqu'un.
8  0 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 22/06/2023 à 11:34
On comprend pourquoi Macron l'a reçu en grande pompe à l'Élysée. Ce type méprise ses employés d'une telle force, c'est un modèle pour lui !
10  3 
Avatar de 23JFK
Membre expert https://www.developpez.com
Le 16/05/2024 à 0:28
Ce mot n'a aucune raison d'être.
11  4 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 12/05/2023 à 12:54
Citation Envoyé par Fleur en plastique Voir le message
Je suis heureuse d'apprendre que Twitter est désormais entre les mains d'une femme. Cela veut dire que le site est dors et déjà sauvé. Fini les conneries Muskiennes, place à la vraie intelligence et retour du juste combat féministe sur Twitter. Il était temps.
Je suis heureux d'apprendre que Fleur en plastique fait son retour sur le forum. Fini les conneries référencées et sourcés, place à la vraie intelligence de l’intuition et de la réaction.
6  0 
Avatar de Aiekick
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 25/06/2023 à 16:35
c'est toujours emouvant de voir quelqu'un pronant la liberté absolu, mettre en place une censure
9  3 
Avatar de Prox_13
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 04/04/2023 à 17:29
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Que pensez-vous du refus du NYT de payer pour la vérification de Twitter Blue ?
Elon Musk a raison sur le fait que la presse soit hypocrite sur la forme. (Ils pressent le lecteur a s'abonner sans même garantir un service correct)

NYT a raison de ne pas payer 1000€ pour un .PNG voir un .WebP.

Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Elon Musk a-t-il pris la bonne décision en révoquant le badge du compte Twitter du NYT ?
Bonne ? Je sais pas. Cohérente par rapport à ses propres idées ? Oui

Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Quels impacts la suppression des badges des organes de presse comme le NYT pourrait avoir sur Twitter ?
Aucun, Twitter est déjà a moitié foutu. De plus, le NYT peut toujours être crédible sans badge en postant de vraies infos. Musk y perd.

Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Pensez-vous que les badges de vérifications améliorent la sécurité sur la plateforme ?
Pas. Du. Tout.
Déjà pour la pluie de conneries que se permettent les badgés, mais surtout parce que toute personne riche peut être "agréée" à poster de façon professionnelle sur le réseau.

Vous appelez ça de la sécurité ?
5  0 
Avatar de AoCannaille
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 24/04/2023 à 13:59
En 2010, quand twitter explosait en France, et aprés avoir vu le temps que je perdais sur facebook, j'ai décidé de ne jamais m'y inscrire.

Quand je lit par presse interposé l'ambiance de merde qui y règne, je suis tellement content d'avoir pris cette décision...

Vivement que cette plateforme se casse complétement la gueule, ras le bol des articles où les journalistes confondent avis sur twitter et avis de la population globale...
5  0 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 22/05/2023 à 8:31
Citation Envoyé par Madmac Voir le message
Culturellement, la Turquie n'est pas favorable à la liberté d'expression. Ce n'est pas sa place de faire les batailles des Turcs à leur place. Soit il fait de la censure, soit il fait du paternalisme. Dans les deux cas, il brise la neutralité.
Il ne prétend pas être neutre, sa communication suggère même l'inverse, c'est une personne ultra engagée dans la révélation de la (sa) vérité et dans la liberté d'expression absolue
La seule liberté d'expression qu'il défend à la fin est la sienne et celle de ceux qui sont d'accord avec lui (jusqu'à ce qu'ils ne le soient plus)
5  0 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 13/06/2023 à 13:31
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
la nouvelle PDG dévoile son ambition de faire de « source d’information en temps réel la plus précise du monde »
Etrange de vouloir devenir une source d'information temps réel et précise. L'un contredisant souvent l'autre.
Mais je comprends entre les lignes que l'information est bien populaire de leur point de vue (hypothèse en réponse à un autre article). Mais information populaire ne rime toujours pas avec précision.
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Yaccarino veut donc diversifier les sources de revenus de Twitter en développant les abonnements, qui permettent aux utilisateurs de payer pour accéder à du contenu exclusif et à des interactions privilégiées avec les créateurs qu’ils suivent. Selon une étude de Singular, Twitter aurait besoin d’au moins 100 millions d’abonnés payants pour générer la moitié de ses revenus à partir des abonnements, ce qui représenterait un taux de conversion de 27 % par rapport à son nombre d’utilisateurs actifs quotidiens (368 millions en 2022).
On ne peut pas faire un réseau social basé sur des abonnements et avoir comme colonne vertébrale l'information donc la source d'information n'est qu'un mirage qu'ils vendent.
Avez-vous déjà parlé avec quelqu'un de particulièrement perspicace et pensé, tu es brillant - tout le monde devrait avoir la chance d'entendre cela. Ou, j'apprends tellement de toi - pouvons-nous recommencer*? Ou peut-être est-ce aussi simple que, tu devrais avoir la liberté de dire ce que tu penses. Nous devrions tous.
Oui je l'ai déjà pensé mais Twitter et ses 300 caractères n'est clairement pas la solution à ça.
Les blogs, les édito etc sont une meilleure réponse à ce besoin.
Elle parle de liberté de dire ce que l'on pense, ce n'était pas la position de Musk ces dernières semaines qui suivait les décisions nationales
Vous devez croire sincèrement et travailler dur pour cette croyance.
Ah revoilà le Musk que j'aime : travailles dur et crois en moi
Le succès de Twitter 2.0 est de notre responsabilité à tous
Enfin surtout la votre, nous on a tout pété pour l'instant.
5  0 
Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 15/06/2023 à 17:21
je croyais que musk voulait le retour au bureau pour tous les salariés ?
maintrenant que le peu qui reste sont retourné au bureau ils vont se retrouver à la rue ? ça va être sympa de voir des dev twitter en train de coder sous un pont

Bon Elun, le télétravail c'est peut être pas une si mauvaise idée au lieu de payer des millions de loyer....

bon connaissant le zozo il va dire a tous le monde de déménager au texas dans les locaux de spacex/tesla. Et si tu peux pas car t'a ta famille/t'a acheté ta maison/appart tu es viré.
5  0