IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Meta va désactiver les fonctionnalités NFT d'Instagram moins d'un an après les avoir proposées
Suscitant la colère de la communauté Web3 qui estime que l'entreprise manque de perspective

Le , par Stéphane le calme

200PARTAGES

6  0 
Meta Platforms Inc supprime la prise en charge des objets de collection numériques ou des jetons non fongibles (NFT) sur ses plateformes moins d'un an après son déploiement, alors que le marché de la crypto avait le vent en poupe. « Nous arrêtons pour l'instant les objets de collection numériques (NFT) pour nous concentrer sur d'autres moyens de soutenir les créateurs, les personnes et les entreprises », a tweeté lundi le responsable de la fintech de la société de médias sociaux, Stéphane Kasriel.

La société a déployé un soutien aux créateurs pour partager des NFT sur Instagram et Facebook l'année dernière, lorsque l'actif crypto spéculatif a explosé en popularité, avec des ventes de singes de dessins animés à des clips vidéo touchant des milliards de dollars. Mais le bitcoin et d'autres jetons ont subi les conséquences de la faillite soudaine de la grande bourse de crypto FTX. Une chute aggravée par l'effondrement la semaine dernière de trois banques américaines, dont deux étaient axées sur les crypto.


Dans un fil Twitter, Stéphane Kasriel, responsable du commerce et des technologies financières chez Meta, a annoncé que les fonctionnalités prenant en charge les NFT seraient désactivées sur la plateforme :

Citation Envoyé par Stéphane Kasriel
Quelques nouveautés sur les produits*: dans l'ensemble de l'entreprise, nous examinons de près nos priorités afin d'accroître notre concentration. Nous mettons fin aux objets de collection numériques (NFT) pour le moment afin de nous concentrer sur d'autres moyens de soutenir les créateurs, les particuliers et les entreprises.

Tout d'abord : un grand merci aux partenaires qui nous ont rejoints dans ce voyage et qui font un excellent travail dans un espace dynamique. Fiers des relations que nous avons construites. Et nous sommes impatients de soutenir les nombreux créateurs de NFT qui continuent d'utiliser Instagram et Facebook pour amplifier leur travail. Nous avons appris une tonne de choses que nous pourrons appliquer aux produits que nous continuons à développer pour soutenir les créateurs, les personnes et les entreprises sur nos applications, à la fois aujourd'hui et dans le métavers.

Soyons clairs : créer des opportunités pour les créateurs et les entreprises de se connecter avec leurs fans et de monétiser reste une priorité, et nous allons nous concentrer sur les domaines où nous pouvons avoir un impact à grande échelle, tels que la messagerie et les opportunités de monétisation pour Reels. Et nous continuerons d'investir dans les outils fintech dont les particuliers et les entreprises auront besoin à l'avenir. Nous rationalisons les paiements avec Meta Pay, simplifions le paiement et les paiements et investissons dans les paiements par messagerie sur Meta.
[TWITTER]<blockquote class="twitter-tweet"><p lang="en" dir="ltr">Some product news: across the company, we're looking closely at what we prioritize to increase our focus. We’re winding down digital collectibles (NFTs) for now to focus on other ways to support creators, people, and businesses. &#129525;[1/5]</p>&mdash; Stephane Kasriel (@skasriel) <a href="https://twitter.com/skasriel/status/1635386565487898624?ref_src=twsrc%5Etfw">March 13, 2023</a></blockquote> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> [/TWITTER]

La société n'a publié aucune information sur le moment précis où les fonctionnalités seraient désactivées. En fin de compte, la nouvelle a été un choc pour de nombreux créateurs de la plateforme, d'autant plus que la société n'a déployé les fonctionnalités que ces derniers mois.

Instagram a commencé à tester ses fonctionnalités NFT avec certains créateurs en mai 2022. Cependant, la plupart des utilisateurs n'ont eu leur premier véritable aperçu des intégrations NFT de la plateforme qu'en août de la même année, lorsque la société a activé les fonctionnalités pour les utilisateurs de 100 pays partout dans le monde.

[SPOILER]
Plus tôt cette année, nous avons commencé à tester les objets de collection numériques sur Instagram et à partir d'aujourd'hui, nous élargirons la possibilité pour les personnes, les créateurs, les entreprises et les collectionneurs de partager les objets de collection numériques qu'ils ont créés ou qu'ils possèdent. De plus, nous prenons désormais en charge les connexions de portefeuille avec Coinbase Wallet et Dapper, ainsi que la possibilité de publier des objets de collection numériques minés sur la blockchain Flow. Nous avons été tellement inspirés par les créateurs qui ont partagé leurs objets de collection numériques. Natalie Amrossi (@misshattan), photographe aérienne et de rue, a utilisé cette fonction pour faire connaître certains de ses travaux et, en retour, a vu ses ventes augmenter. Nous avons également vu des personnes partager et afficher des œuvres d'art NFT qu'elles ont collectées pour soutenir leurs collègues créateurs.


Étendre l'accès à plus de personnes

Aujourd'hui, nous commençons notre expansion internationale dans 100 pays d'Afrique, d'Asie-Pacifique, du Moyen-Orient et des Amériques. Pour publier un objet de collection numérique, il vous suffit de connecter votre portefeuille numérique à Instagram. À ce jour, nous prenons en charge les connexions avec des portefeuilles tiers, notamment Rainbow, MetaMask, Trust Wallet, Coinbase Wallet et Dapper Wallet. Les blockchains prises en charge à l'heure actuelle incluent Ethereum, Polygon et Flow. Il n'y a pas de frais associés à la publication ou au partage d'un objet de collection numérique sur Instagram.

Notre engagement continu envers l'équité, la sécurité et la durabilité

Il est essentiel que nous continuions à construire dans cet espace de manière responsable en réduisant les barrières à l'entrée, en veillant à ce que cette technologie soit sûre et accessible pour les personnes, et en réduisant l'impact environnemental de notre produit. Voici ce que nous faisons pour y parvenir :
  • Nous nous concentrons sur l'autonomisation des voix diverses. Grâce à cette expansion, nous visons à améliorer l'accessibilité et à rendre l'espace NFT plus inclusif. Les NFT ont permis à des artistes plus diversifiés de se faire connaître et de monétiser leur travail en dehors des canaux traditionnels. En permettant à davantage de personnes dans le monde de partager leurs objets de collection numériques sur Instagram, nous sommes en mesure d'ouvrir de nouvelles voies pour la connexion artistique et la monétisation.
  • Nous voulons qu'Instagram soit un endroit sûr et agréable pour tout le monde. Par conséquent, les gens peuvent utiliser nos outils pour sécuriser leurs comptes et signaler les objets de collection numériques qui vont à l'encontre des directives de notre communauté.
  • Nous nous engageons à construire dans cet espace dans un souci de durabilité. Meta aidera à réduire l'impact sur les émissions qui pourrait être associé à l'affichage d'objets de collection numériques sur Instagram en achetant de l'énergie renouvelable.

[/SPOILER]

Cependant, à l'époque, les fonctionnalités permettaient uniquement aux utilisateurs d'afficher les NFT qu'ils avaient créés ou collectés. Les fonctionnalités NFT de base des plateformes n'avaient pas encore été ajoutées, à savoir la possibilité pour les utilisateurs de créer, d'acheter et de vendre des NFT entre eux.

Ce n'est qu'en novembre 2022 que les choses ont changé. Juste avant la nouvelle année, Instagram a permis à une poignée de créateurs de commencer à vendre des NFT sur la plateforme. Les artistes sélectionnés étaient pleins d'espoir, estimant que cette décision conduirait à une nouvelle économie des créateurs plus équitable.

Dave Krugman est l'un des créateurs qui ont été sélectionnés pour tester les fonctionnalités du marché NFT d'Instagram. Dans une interview, Krugman a déclaré qu'il était enthousiasmé par ces nouveaux outils, car ils lui permettront, ainsi qu'à sa communauté, de partager la valeur qu'ils créent.

« À l'ère des communautés créatives interconnectées, le nom du jeu est l'alignement des incitations. Si les choses qui profitent à mon public me profitent également, nous sommes en mesure de créer une symbiose sociale », a déclaré Krugman. Il a poursuivi en expliquant que les NFT créent un lien financier entre le créateur et le collectionneur qui aligne leurs priorités. « Lorsque quelqu'un possède un actif numérique que j'ai créé, la valeur de cet actif est liée à mon propre succès créatif. Ainsi, nos incitations sont alignées à un niveau profond – nous partageons un objectif commun, et cela crée une connexion plus saine entre la communauté et le créateur », a-t-il déclaré.

Krugman a également noté que ces fonctionnalités pourraient l'aider à mieux atteindre des sous-ensembles spécifiques de son public. « Les objets de collection numériques me permettent de créer des communautés de niche au sein de ma communauté plus large, des micro-économies qui aident à financer et à alimenter mon art créatif. Plus je reçois de soutien, plus je peux pousser mes idées. Et plus je les pousse loin, plus je reçois de soutien. C'est un cercle vertueux », a-t-il expliqué.

Krugman a ajouté qu'il était tout à fait normal qu'Instagram soit le premier à intégrer les NFT dans son expérience utilisateur à ce degré, étant donné le rôle qu'il a déjà joué dans la suppression des « gardiens » de la publication. « Instagram a été un catalyseur dans ma carrière créative. Il a décentralisé la publication d'images, un peu comme l'imprimerie l'a fait pour l'écrit. Cela a tout changé pour moi, et cette prochaine étape est une continuation claire de cette décentralisation de l'accès et de l'engagement avec notre public », a-t-il déclaré.

C'était il y a seulement quatre mois.

La communauté Web3 répond à l'annonce de Meta

Lorsque la nouvelle a éclaté, Krugman a été l'un des premiers créateurs à réagir. « Quelle décision qui manque de perspective ! L'inclusion d'objets de collection numériques a tellement de potentiel pour aider les créateurs à engager leurs communautés et à contrebalancer les pièges des économies publicitaires basées sur l'attention. Vous avez démissionné avant même d'avoir commencé. Une vraie honte qui vient défaire beaucoup de travail vraiment intelligent par des gens formidables là-bas ».


De son côté, Connie Ansaldi, PDG et fondatrice de Carnaval Art, un service de fidélisation pour les entreprises basé sur la blockchain, a affirmé que l'entreprise manquait de prévoyance et laissait sa peur les guider. « Vous ne pensez pas à long terme. Et si vous aviez dit adieu à Internet lorsque la bulle a explosé dans les années 2000 ? Il n'y aurait pas de Google ou Meta », a-t-elle dit.

D'autres artistes bien connus, tels que le créateur de Nyan Cat, Chris Torres, se sont moqués de l'entreprise pour son plan mal conçu et mal pensé.

Mais malgré la surprise et la colère des créateurs, des mouvements soudains comme celui-ci ne sont pas tout à fait sans précédent chez Meta – en particulier ces derniers mois.

Meta perd énormément d'argent à cause du métavers

Durant l'édition 2021 de la Facebook Connect, l'entreprise a annoncé qu'elle s’appellerait désormais Meta. Comme Google l'avait fait auparavant en présentant Alphabet, Meta est la maison-mère de différentes entreprises dont Facebook, WhatsApp, Instagram, Messenger et Oculus. « Notre marque était trop liée à un seul de nos services et ne reflétait pas tout ce que nous faisons », a expliqué le PDG du groupe. « Ce nouveau nom marque notre nouvel objectif : aider à donner vie au métavers. »

Jusqu'à présent en tout cas, nous sommes toujours bien loin de voir la réalisation des ambitions de Mark Zuckerberg : Meta reste toujours une société qui tire l'essentiel de ses revenus de la publicité (et pas du métavers donc). De plus, Meta le métavers est un véritable gouffre financier.

Reality Labs a généré 727 millions de dollars au quatrième trimestre et 2,16 milliards de dollars de revenus pour l'ensemble de 2022 (une baisse par rapport aux 2,27 milliards de dollars en 2021) y compris les ventes de casques Quest. En d'autres termes, la division a perdu plus de six fois le montant d'argent qu'elle a généré en revenus l'année dernière, tout en représentant moins de 2% des ventes totales de Meta.


Les analystes s'attendaient à ce que Reality Labs enregistre une perte d'exploitation trimestrielle de 4,36 milliards de dollars sur des revenus de 715,1 millions de dollars, selon StreetAccount.

Les ventes de casques VR aux États-Unis ont diminué de 2 % en 2022 par rapport à l'année précédente début décembre, selon les données de la société de recherche NPD Group.

En juillet, Meta a annoncé qu'il augmentait le prix de son casque Quest 2 VR de 100 $. La société a déclaré à l'époque que la hausse des prix était nécessaire pour tenir compte des pressions inflationnistes.

Meta a ensuite lancé son casque Quest Pro VR plus cher en octobre, le présentant aux entreprises comme un appareil de travail d'entreprise pour 1 500 $. Le Quest Pro est une nouvelle branche de la gamme de casques Quest VR, avec un nouveau processeur et un nouvel écran, un corps et des contrôleurs considérablement repensés, des caméras orientées vers l'intérieur pour le suivi des yeux et du visage et un flux vidéo couleur pour les applications de réalité mixte.

Lors de la présentation, Meta a vanté deux nouvelles fonctionnalités majeures que vous ne trouverez pas sur ses anciens casques. La première est un ensemble de caméras orientées vers l'intérieur qui suivent vos yeux et votre visage. Celles-ci ont plusieurs utilisations, en plus de tout ce que les développeurs extérieurs à Meta pourraient en faire. Elles sont censées laisser le Quest Pro détecter s'il est correctement ajusté et activer le rendu fovéal, ce qui réduit les exigences de traitement en ne rendant que les détails fins là où vos yeux sont pointés. Elles alimentent également les expressions faciales des avatars de Meta, qui pourront sourire, faire un clin d'œil et lever un sourcil lorsque vous le ferez.

La deuxième fonctionnalité est la vidéo relais en couleur (une étape intermédiaire entre la réalité virtuelle et la réalité augmentée holographique). Le Quest Pro utilise des caméras haute résolution orientées vers l'extérieur pour capturer des images du monde et les restituer à l'intérieur du casque, qui peut ensuite placer des objets virtuels dans la pièce avec vous. Cela signifie que vous pouvez faire quelque chose comme épingler une image virtuelle sur votre vrai mur ou (puisqu'il s'agit d'un casque orienté entreprise) utiliser un ensemble d'écrans virtuels tout en continuant à voir le monde qui vous entoure.


En novembre 2022, le même mois où il a déployé ses principales fonctionnalités NFT, Meta a licencié quelque 11 000 employés. Cette décision a marqué la plus grande réduction des effectifs de l'histoire de l'entreprise.

Instagram et Meta n'ont pas encore fourni des informations sur leur décision d'interrompre leurs fonctionnalités NFT, et il n'est pas clair si leurs pertes financières faisaient ou non partie de la considération. Cela dit, il semble que les plans de Meta pour avancer dans son initiative de la construction du métavers ne soient pas très bien partis.

Source : annonce de Stephane Kasriel

Et vous ?

Qu'est-ce qui pourrait, selon vous, expliquer la décision de Meta ?
Que pensez-vous des NFT ? En avez-vous déjà acheté ou vendu ?
Comprenez-vous la colère de la communauté Web3 ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 12/07/2023 à 7:54
Citation Envoyé par Bruno  Voir le message
Gartner prévoit qu'un métavers complet sera indépendant des appareils et ne sera pas la propriété d'un seul fournisseur : il disposera d'une économie virtuelle propre, rendue possible par les monnaies numériques et les jetons non fongibles (NFT).

Je penses que Gartner est déconnecté de la réalité sur cette prévision.
Les gens ne sont pas prets à payer l'utilisation d'un monde virtuel en plus du matériel nécessaire pour le parcourir.
Le NFT est considéré comme une arnaque parce qu'il a été exploité comme ça à ses débuts. La population n'est pas prête à payer un objet spéculatif pour parler avec l'avatar moche de son neveu qui habite en Australie.
Citation Envoyé par Bruno  Voir le message
En tant qu'innovation combinatoire, les métavers nécessitent de multiples technologies et tendances pour fonctionner. Les tendances qui y contribuent sont la réalité virtuelle (VR), la réalité augmentée (AR), les styles de travail flexibles, les écrans montés sur la tête (HMD), un nuage AR, l'internet des objets (IoT), la 5G, l'intelligence artificielle (AI) et l'informatique spatiale.

Tata jeanine n'a pas compris un mot sur deux de cette phrase, si on veut rendre le métavers populaire il va falloir être capable de le vulgariser.
Citation Envoyé par Bruno  Voir le message
[...] et en respectant les principes éthiques et inclusifs.

Voilà une belle ignorance de l'environnement des métavers.
Les seules personnes que je connais qui ont fréquenté Second Life sont des personnes trans, c'est le premier environnement où elle ont expérimenté leur transition.
Ces metavers ont vécu des (gros) problèmes éthiques mais ils ont aussi connu l'inclusivité, probablement sans s'en rendre compte, s'ils arrivent à controler les chasers en tout genre, les SJW et quelques bandeurs de Hitler ça devrait pas mal se passer.
Citation Envoyé par Bruno  Voir le message
Selon Gartner, deux problèmes cruciaux freinent l'adoption du métavers par les entreprises et les consommateurs. Tout d'abord, la réalité virtuelle ne gagne pas vraiment de terrain en dehors du monde du jeu. D'autre part, les rencontres virtuelles avec des avatars ne captent pas suffisamment l'imagination pour offrir une expérience réellement attrayante qui incite les gens à vouloir en savoir plus sur le métavers.

Ils font une analyse technique mais la valeur ajoutée du métavers par rapport à ce qui existe déjà est quasi nulle.
Citation Envoyé par Bruno  Voir le message
[*]le Web3,

Les gens s'en foutent
Citation Envoyé par Bruno  Voir le message
[*][B]l'informatique spatiale,

Les gens s'en foutent
Citation Envoyé par Bruno  Voir le message
[*]le jumeau numérique d'une personne

Les gens s'en foutent
Citation Envoyé par Bruno  Voir le message
[*]le jumeau numérique d'un client

Les gens s'en foutent
Les entreprises s'en foutent moins mais sans client à attirer quelle utilité?
9  0 
Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 12/07/2023 à 8:44
comme totozor, toujours pas vu le moindre interet, tant au niveau des particuliers que des entreprises.
je comprends l'interet de la ar/vr pour les particuliers (jv, films à 360 degré) et entreprises (pour faire des formations plus réalistes), meme si faut relativiser ca s'adresse a un marché de niche.

pour le metaverse, les gens veulent des trucs simple, messenger/whatsapp suffit tres bien pour communiquer, j'ai pas besoin de voir l'avatar du mec pour discuter, au pire allumer la webcam du smartphone pour voir mon interlocuteur, ce que je fait déja tres tres rarement.
mais mettre un casque pour voir un avatar en 3Dn enfin semi avatar, car il manque le sex et les jambes de la personne...

si j'étais millionnaires et que je ne savais pas quoi faire de mon fric, j’achèterais surement le casque spatial d’Apple juste par curiosité, meme si je sais tres bien que au bout de 1 semaines il finirait au fond d'un placard.
7  0 
Avatar de maxtal
Membre actif https://www.developpez.com
Le 12/07/2023 à 14:21
wow, quelle surprise, je suis surpris
comme les NFT, qui aurait pu le prédire ?
4  0 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 23/04/2023 à 9:30
Et le metavers va rejoindre les Google Glass et autre téléviseur 3D au musée des techno gadget qui ont fait "plouf"...

Et oui, on invente pas tous les jours la fée "électricité", les antibiotiques et l'internet...
3  0 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 28/04/2023 à 8:21
J'ai bien conscience de faire ces critiques bien après les propos tracés et que c'est facile mais je trouve que c'est interressant de prendre ce recul (notamment parce que je vois les mêmes erreurs faites dans mon entreprise).

« Notre marque était trop liée à un seul de nos services et ne reflétait pas tout ce que nous faisons », a expliqué le PDG du groupe. « Ce nouveau nom marque notre nouvel objectif : aider à donner vie au métavers. »
Pour caricaturer il dit:
On va changer de nom parce qu'on ne veut plus se concentrer sur un seul service : Facebook.
Donc on va le renommer Meta pour se concentrer (sur un seul service) : Metavers.
« On utilisera sûrement des avatars hyper réalistes pour le monde du travail, mais aussi d'autres plus cartoons voire totalement fantaisistes pour d'autres activités », a noté le PDG. « Les avatars deviendront aussi communs que les photos de profil aujourd'hui, mais ils produiront des interactions beaucoup plus riches grâce aux expressions faciales et au langage du corps ». Les utilisateurs pourront également habiller leurs avatars grâce à des objets virtuels qu'ils pourraient acquérir.
Pour moi il fait deux erreurs dans cette déclaration :
1. Il se disperse en voulant parler à tous, son outil doit à la fois être divertissant/cartoonesque etc pour les utilisateurs lambda et professionnel et ultra réaliste por les entreprises (qui vont en plus avoir des exigeances de confidentialité/reglementaires etc). Et donc à ne parler qu'à moitié à chacun il ne parle vraiment à personne.
2. Il suggère que le Metavers est un "sur Facebook" mais facebook n'a jamais vraiment investi le monde des interactions professionnelles. Donc il part sur une base qui est déjà biaisée.
Dans son rapport sur les résultats du premier trimestre de mercredi, Meta a déclaré que son unité Reality Labs, qui est chargée de développer les technologies de réalité virtuelle et de réalité augmentée pour le métavers futuriste, a enregistré une perte d'exploitation de 3,99 milliards de dollars.
Un labo de R&T est plutot un centre de dépenses que de revenus pour une entreprise, ne pas l'aborder n'est pas une erreur pour un PDG de son ampleur.
Il aurait du modéliser ça à sa création, la question serait alors la comparaison entre les résultats et le modèle. C'est en tout cas la vision que j'ai de ce que faisiaient les entreprises pour lesquelles j'ai travaillé.
Après avoir mis tout misé le métavers, Mark Zuckerberg fait de l'intelligence artificielle sa priorité
Et il perd toute crédibilité à ce moment là, il défendait une vision à laquelle personne ne croyait.
A la première innovation qui fait du bruit il retourne sa veste et abandonne sa "vision", ce qui nous confirme qu'il joue en fait à collin maillard.
3  0 
Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 07/06/2023 à 20:14
ils ont beau investir des milliards, personne ne voit l'interet de leurs metaverse et plus globalement des casques ar/vr.
ce sont des marchés de niche.
meme si demain on invente des lunettes légère qui embarque un puissant cpu/gpu grosse autonomie et à une experience d'utilisation tres simple et pratique, le tout pour pas cher, ben la aussi personne ne l'utilisera.
Pourquoi ? car énormément de ceux qui ont des lunettes n'ont qu'une idée s'en débarrasser en prenant le risque (y'a toujours un risque) d'une opération au laser.

l'homme n'aime pas porter des protections (lunette, gant, casque...) c'est une gêne pour lui donc les gens préférons toujours le smartphones près des couilles

bien sur y'a quelques utilité de niche en entreprise ou dans l'armée mais voila c'est tous. Je prédis évidement le même échec coté Apple, des ventes très faibles car peu de besoin.
le gaming c'est bien aussi 30 minutes apres on repasse toujours devant l'écran du pc, j'ai déja joué à mirror edge en vr c'est fun 30 minutes et apres j'en avais marre et j'ai continué sur mon écran.
J'ai fait le choix perso d'un samsung odyssée G9 pour une bonne immersion en jeu et un grand plan de travail confortable quand je suis en télétravail.
et d'un video projecteur dans le salon pour avoir un grand écran comme au cinéma.

c'est 1000 plus confortable que de bosser avec un oculus (le casque d'un collegue) que j'avais testé), et c'est pas une question de poids ou de qualité des écrans, mais bien que je préfère regarder un vrai grand écran que de juste porter un casque sur la tete
3  0 
Avatar de weed
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 01/04/2023 à 10:43
Citation Envoyé par Fagus Voir le message
Le métavers est vide ?
Qu'importe, il suffit de le peupler de bots conversationnels et de suivre la vision du grand chef ;-)

Et puis comme ça au pire ça nous fera des PNJ* plus étoffés dans les jeux de rôle informatisés.
(*personnage non joueur)
C'est marrant ce que tu me racontes, je dirais que c'est tout à fait ça. Pour ma part, j'entends de plus en plus de pub à la radio sur le métavers comme quoi le métavers n'est pas que virtuel pour former les pompiers, les médecins, ... En ce moment, j'ai l'impression qu'ils ont mis le paquet en terme communication mais je pense que les gens sont plus préoccupé par autre chose et le métavers passe au second plan.
2  0 
Avatar de Nym4x
Membre averti https://www.developpez.com
Le 23/04/2023 à 10:35
L’être humain a besoin de contacts réels pas virtuels. C’est pour cela que tout ce qui est metavers, robot et ia sera rejeté ou restera au stade de gadget. Le futur est à l’informatique assistance, scientifique et pas au remplacement asservissement des humains n’en déplaise aux milliardaires de ce monde…
2  0 
Avatar de smarties
Membre expert https://www.developpez.com
Le 12/07/2023 à 15:55
Tant que l'expérience ne sera pas comme dans les films/séries/animes (Ready Player One, Sword Art Online, ...) ça ne fera pas rêver. En plus c'est Meta qui propose donc leur objectif est de collecter des données et les vendre et c'est une raison de se méfier de leurs produits.
2  0 
Avatar de petitours
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 27/04/2023 à 17:24
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message

Et vous ?

Quelle lecture faites-vous de cette situation ?
Je prends comme une nouvelle réconfortante que l'humanité ne se jette pas une fois de plus dans les bras d'un truc inutile et mauvais pour la planète et les gens.
Et si je souhaite du mal à personne dans ce monde bien au contraire il y a quelques exceptions pour tous ceux qui font du mal aux autres et je serai donc presque heureux que l'avidité fasse perdre des plumes à Mark machin et nous en libère.
1  0