IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le fondateur de la bourse de cryptomonnaies FTX fait l'objet de nouvelles accusations criminelles et risque jusqu'à 40 ans de prison supplémentaires
S'il est reconnu coupable dans cette affaire

Le , par Bill Fassinou

505PARTAGES

8  0 
Un nouvel acte d'accusation a été déposé jeudi contre Sam Bankman-Fried (SBF), cofondateur et ancien PDG de la bourse de cryptomonnaies FTX. La nouvelle plainte l'accuse de douze nouveaux chefs d'accusation, notamment de fraude sur les matières premières et de dons politiques illégaux. Bankman-Fried pourrait écoper de 40 ans de prison supplémentaires s'il est reconnu coupable dans cette nouvelle affaire. Le nouveau document expose plus en détail la conduite frauduleuse présumée de Bankman-Fried concernant FTX et sa société sœur Alameda Research et l'accuse d'avoir conspiré pour faire plus de 300 contributions politiques illégales.

Il y a maintenant un peu plus de trois mois que FTX s'est effondrée, emportant avec elle des centaines de millions de dollars d'actifs appartenant à plus d'un million de créanciers, y compris des investisseurs et des fonds spéculatifs. Arrêté et inculpé de huit chefs d'accusation en décembre dernier, Bankman-Fried a été remis en liberté et placé sous surveillance moyennant une caution de 250 millions de dollars. Début janvier, Bankman-Fried a plaidé non coupable de l'ensemble des 8 chefs d'accusation initialement portés contre lui en attendant son procès prévu pour octobre 2023, mais l'enquête a évolué et il doit faire face à de nouvelles accusations.

Il fait maintenant face à 12 accusations criminelles, dont quatre pour fraude et huit pour conspiration. Il est accusé d'avoir volé les dépôts des clients de FTX et d'avoir utilisé des milliards de dollars de ces fonds volés pour soutenir les opérations et les investissements de FTX et d'Alameda Research, pour financer des investissements spéculatifs, pour faire des contributions caritatives et pour s'enrichir. Il aurait également tenté "d'acquérir une influence sur la réglementation des cryptomonnaies à Washington, D.C., en dirigeant des dizaines de millions de dollars de contributions illégales à des campagnes électorales, tant pour les démocrates que pour les républicains".


Sam Bankman-Fried (SBF), cofondateur et ancien PDG de FTX

Avant l'affaire criminelle, Bankman-Fried était connu comme un donateur important pour les démocrates. Le document d'inculpation explique comment Bankman-Fried aurait utilisé un système illégal de donateur de paille pour utiliser les fonds des investisseurs afin de mener une campagne d'influence politique de plusieurs millions de dollars. Selon l'organisme de surveillance du financement des campagnes OpenSecrets, Bankman-Fried et ses collègues dirigeants de FTX ont contribué à hauteur de plus de 70 millions de dollars aux élections de mi-mandat de 2022. Bankman-Fried et ses co-conspirateurs auraient fait plus de 300 contributions politiques.

Selon le document, ces contributions, qui totalisent des dizaines de millions de dollars, étaient illégales, parce qu'elles étaient faites au nom d'un donateur de paille ou payées avec des fonds d'entreprise. « Pour éviter que certaines contributions ne soient publiquement déclarées en son nom, Bankman-Fried a conspiré et fait faire certaines contributions politiques au nom de deux autres cadres de FTX », affirme le nouveau dépôt. Le document donne un exemple de ces agissements qui aurait eu lieu en 2022. Bankman-Fried aurait fait appel à un individu seulement identifié dans le document comme "CC-1" ou "co-conspirateur 1", pour être le donateur.

Dans cette affaire, Bankman-Fried et d'autres personnes se seraient mises d'accord pour que lui et ses co-conspirateurs contribuent à hauteur d'au moins un million de dollars à un super PAC qui soutenait un candidat se présentant à un siège au Congrès des États-Unis et semblait affilié à des questions pro-LGBTQ. Cependant, selon les documents déposés auprès de la Commission électorale fédérale, en 2022, Nishad Singh, alors directeur de l'ingénierie de FTX, a versé 1,1 million de dollars au LGBTQ Victory Fund Federal PAC. L'ancien directeur de l'ingénierie de FTX n'a toutefois pas été accusé d'un quelconque acte répréhensible par les enquêteurs.

Après avoir fondé FTX en 2019, Bankman-Fried a profité du boom de la valeur du bitcoin et d'autres actifs numériques pour atteindre une fortune estimée en octobre dernier à 30 milliards de dollars. FTX s'est effondrée en novembre au milieu d'une avalanche de retraits de clients, craignant que la bourse ne mélange les actifs avec Alameda Research. La panique a été déclenchée par un rapport critiquant les relations troubles entre FTX et Alameda Research. Lorsqu'il est devenu évident que FTX ne pourrait pas répondre aux demandes de retrait, Bankman-Fried a demandé à Alameda Research de vendre des actifs pour payer les clients de la bourse.

Selon le nouvel acte d'accusation, le système de financement de campagne présumé de SBF comprenait des efforts pour que ses contributions aux républicains restent "obscures". En outre, le document indique que le système de donateurs fictifs était coordonné, du moins en partie, "par le biais d'un chat Signal chiffré et à effacement automatique appelé Donation Processing". Le nouvel acte d'accusation indique également qu'un autre co-conspirateur anonyme qui s'est publiquement aligné sur les conservateurs a apporté des contributions à des candidats républicains. Elles étaient dirigées par Bankman-Fried et financées par Alameda Research.

Le document ne nomme pas non plus le deuxième co-conspirateur présumé de FTX qui a contribué aux candidats républicains. Selon OpenSecrets, Ryan Salame, co-PDG de FTX Digital Markets, une filiale de FTX, a donné plus de 20 millions de dollars aux républicains pendant le cycle électoral de 2022. Salame n'a pas été accusé d'un quelconque acte répréhensible. Bankman-Fried et ses alliés auraient tenté de "dissimuler davantage le stratagème" en enregistrant les virements électroniques sortants d'Alameda vers les comptes bancaires des individus dans le but de faire des contributions comme des "prêts" ou des "dépenses" d'Alameda.

Le document indique que "si les employés d'Alameda suivaient généralement les prêts accordés aux dirigeants, les transferts à Bankman-Fried, CC-1 et CC-2 dans les mois précédant les élections de mi-mandat de 2022 n'étaient pas enregistrés sur les feuilles de calcul internes d'Alameda Research". Selon le document, les feuilles de calcul internes d'Alameda Research, cependant, "ont noté plus de 100 millions de dollars de contributions politiques, même si les dossiers de la Federal Election Commission (FEC) des États-Unis ne reflètent aucune contribution politique d'Alameda pour les élections de mi-mandat de 2022 à des candidats ou des PAC".

Le nouvel acte d'accusation l'accuse de fraude en matière de valeurs mobilières, de fraude télégraphique et de multiples chefs d'accusation de conspiration liés à la fraude télégraphique sur les investisseurs de FTX et les prêteurs d'Alameda ; de contributions illégales à des campagnes électorales ; de blanchiment d'argent ; d'exploitation d'une entreprise de transfert de fonds non autorisée ; et de fraude bancaire. Le procureur américain de Manhattan, Damian Williams, a déclaré que l'enquête suivait son cours et que la justice fera la lumière sur cette affaire. « Nous travaillons dur et nous le ferons jusqu'à ce que justice soit faite », a-t-il déclaré.

Le nouvel acte d'accusation, qui a été rendu public jeudi par le tribunal de district de Manhattan, ajoute encore plus de pression juridique sur Bankman-Fried, dont les proches associés - Gary Wang, cofondateur de FTX, et Caroline Ellison, ancien PDG d'Alameda Research - ont plaidé coupables en décembre de multiples accusations de fraude et autres. Wang et Ellison coopèrent tous deux avec le bureau du procureur des États-Unis à Manhattan contre Bankman-Fried.

Bankman-Fried tente également d'éviter la prison, après que son activité en ligne depuis son arrestation a incité le juge de district américain Lewis Kaplan, qui supervise l'affaire, à signaler sa volonté de révoquer sa caution de 250 millions de dollars. Le procès de Bankman-Fried est prévu pour octobre. Jeudi, Kaplan a prolongé l'interdiction temporaire faite à Bankman-Fried de contacter les employés de FTX et d'Alameda du 24 février au 3 mars.

Source : nouvel acte d'accusation des États-Unis contre Sam Bankman-Fried, fondateur de FTX (PDF)

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous des nouvelles accusations criminelles contre le fondateur de FTX ?

Voir aussi

Sam Bankman-Fried, fondateur de FTX, plaide non coupable aux accusations de blanchiment d'argent, de complot en vue de commettre une fraude électronique et de fraude en valeurs mobilières

Les compères de Sam Bankman-Fried plaident coupable dans l'affaire de fraude FTX. Gary Wang, cofondateur FTX, et Caroline Ellison, ancienne PDG d'Alameda, risquent jusqu'à 50 et 110 ans de prison

Le fondateur de FTX, Sam Bankman-Fried, risque jusqu'à 115 ans de prison aux États-Unis s'il est reconnu coupable des charges retenues contre lui, il doit faire face à 8 chefs d'accusation au total

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de Heydrickx
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 12/10/2023 à 14:21
Sam Bankman-Fried, dirigeant en disgrâce dans le secteur des cryptomonnaies, pensait qu'il y avait "5 % de chances qu'il devienne président"
Non mais 5% c'est bien...
Moi sur une échelle de 13 à 46; de 13 à 27 je reste un mandaï qui tape du code, de 27 à 45, je me fait virer pour incompétence, et seulement à 46 je deviens chef de la boîte.

5  0 
Avatar de edrobal
Membre averti https://www.developpez.com
Le 22/03/2023 à 16:06
Citation Envoyé par Uther Voir le message

Pour le crédit Suisse, je me suis pas encore trop renseigné dessus, mais c'est en effet plus surprenant.
Pour le crédit Suisse, ils ont coché toutes les cases : investissements à risque non contrôlés, complicité active de fraude fiscale, blanchiment... Mais rien à craindre : too big too fail.
Si vous et moi allons au casino (ce que je fait pas), si nous perdons, le casino gagne. Dans la finance, si elle gagne, elle empoche et si elle perd, le contribuable perd. La Suisse s'est déclarée trop pauvre pour payer un treizième mois au rentiers modestes. Il est vrai que cela aurait coûté plusieurs centaines de millions. Par contre elle vient de trouver un gros paquet de milliards pour aider une pauvre banque en perdition qui a trop joué au casino. Un air connu et déjà joué. L'UBS vient de racheter le CS avec l'argent du contribuable.
5  1 
Avatar de Prox_13
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 29/03/2023 à 12:04
Citation Envoyé par Bruno Voir le message
Bankman-Fried, fondateur de FTX, accusé d'avoir versé 40 millions de dollars de pots-de-vin, à un ou plusieurs fonctionnaires chinois pour qu'ils débloquent les comptes de son fonds spéculatif
Honnêtement, j'espère qu'il prendra une peine exemplaire; Chaque jour amène plus de preuves que SBF était parfaitement conscient de l'illégalité dans laquelle traînait, mais il tentait malgré tout de se débattre pour sauver son argent volé.

Ce que j'aimerais pouvoir vivre avec si peu de scrupules...
4  0 
Avatar de marsupial
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 11/10/2023 à 17:55
Ellison a déclaré qu'Alameda avait finalement dérobé environ 14 milliards de dollars aux clients de FTX.
Le moins que l'on puisse dire est qu'ils avaient de gros besoin
5  1 
Avatar de Pierre Louis Chevalier
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 17/03/2023 à 14:58
Certains pensent que les crypto c'est une Pyramide de Ponzi, mais ici c'est bien pire c'est juste un détournement de fonds. Du vol quoi.
C'est d'autant plus terrible que les clients de FTX vont tout perdre, et que cela cause des faillites à la chaine, et que lui pendant ce temps il s'achète des villas avec les fonds de ses clients.
4  1 
Avatar de Gluups
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 12/01/2024 à 1:28
Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
Le directeur général du fonds spéculatif de cryptomonnaies Hyperverse, qui s'est effondré, ne semble pas exister
l'escroquerie aurait coûté plus de 1,3 milliard de dollars aux investisseurs

La société australienne de cryptomonnaies Hyperverse s'est effondrée il y a environ deux ans emportant dans sa chute plus de 1,3 milliard de dollars appartenant aux investisseurs. Mais la chose la plus troublante dans l'histoire, c'est qu'une enquête a révélé que le directeur général de l'entreprise n'existe peut-être pas. L'enquête rapporte que les qualifications du mystérieux directeur général de Hyperverse, un certain Steven Reece Lewis, semblent toutes avoir été falsifiées dans le but d'inciter les investisseurs à injecter de l'argent dans l'entreprise. Son profil indique qu'il a travaillé chez Adobe et Goldman Sachs, mais ces entreprises n'ont aucune trace de lui.
Voilà le genre de chose qu'il est intéressant de vérifier avant de donner des sous, plutôt qu'après les avoir perdus.

Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
Plus précisément, il s'agit d'un personnage fictif et ses qualifications ont toutes été inventées dans le but d'inciter les investisseurs à injecter de l'argent dans le projet HyperVerse. Cependant, lors du lancement d'HyperVerse entre fin 2021 et début 2022, une personne a bel et bien été payée pour jouer le rôle de Steven Reece Lewis : il s'agit de l'Anglais Stephen Harrison vivant en Thaïlande. Resté muet depuis l'effondrement d'HyperVerse, Stephen Harrison est récemment sorti de son silence et a déclaré qu'il a été payé pour jouer le rôle, recevant 180 000 bahts thaïlandais (environ 4 ;665 euros) sur neuf mois et un costume gratuit en guise de paiement.
Oh, mais alors si il a reçu un costume, tout va bien !
3  0 
Avatar de walfrat
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 10/03/2023 à 11:55
Règlementer les cryptosmonnaies ? Et qui le fera ? Les gouvernements ? C'était pas le principe d'être libre des vilains gouvernements de faire de la cryptos ?

Autant retourner à la banque.
2  0 
Avatar de AoCannaille
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 20/03/2023 à 10:07
Citation Envoyé par Pierre Louis Chevalier Voir le message
Certains pensent que les crypto c'est une Pyramide de Ponzi, mais ici c'est bien pire c'est juste un détournement de fonds. Du vol quoi.
C'est d'autant plus terrible que les clients de FTX vont tout perdre, et que cela cause des faillites à la chaine, et que lui pendant ce temps il s'achète des villas avec les fonds de ses clients.
Ne généralise pas les cryptos et les plateforme d'échanges. Par conceptions les cryptos sont totalement indépendantes de ces plateformes et ce sont ces entreprises qui sont malhonnêtes (ou incompétentes, laissons la place au doute, même si jene penche pas de ce côté là...)
2  0 
Avatar de mith06
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 23/06/2023 à 8:23
Faites ce qu'ils font pas ce qu'ils disent.
2  0 
Avatar de Prox_13
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 12/10/2023 à 10:28
Ohoh, donc ce ne sont désormais plus des allégations contre lui mais bien des témoignages accablants.

Ce qui voudrait dire que M. Bankman-Fried (J'adore ce nom, parfois le hasard fait extrêmement bien les choses), a non seulement allègrement menti, mais deux de ses complices se sont retournés contre lui désormais en plaidant coupable de leur complicité dans cette escroquerie.

Va-t-il de nouveau jouer la carte de l'anti-sémitisme?
2  0