IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Des données montrent que Binance a transféré 346 millions de dollars pour la bourse de cryptomonnaies Bitzlato qui a été démantelée,
La bourse a été fermée pour blanchiment d'argent présumé

Le , par Bill Fassinou

74PARTAGES

3  0 
Alors que le procès des anciens dirigeants de la bourse de cryptomonnaies FTX se poursuit, un nouveau scandale vient frapper le marché des actifs numériques. Des données relatives à la blockchain révèlent que Binance a traité près de 346 millions de dollars en bitcoins pour la bourse Bitzlato, dont le fondateur a été arrêté par les autorités américaines la semaine dernière pour "avoir prétendument exploité un moteur de blanchiment d'argent". Cela détruit davantage la confiance vis-à-vis de ce marché hautement volatil qui vient de terminer une année 2022 désastreuse, avec des vols de plusieurs dizaines de milliards de dollars aux investisseurs.

Les autorités américaines ont dévoilé le 18 janvier un acte d'accusation contre la bourse de cryptomonnaie Bitzlato, peu connue du public, alléguant qu'elle a facilité le blanchiment de 700 millions de dollars en cryptomonnaies avariées liées au marché du dark Web Hydra, maintenant fermé, et des millions de dollars supplémentaires en produits de ransomware. Chose étrange, les données de la blockchain montrent que des dizaines de millions de dollars qui ont transité par Bitzlato ont finalement abouti dans les portefeuilles de dépôt de Binance, malgré les normes strictes de lutte contre le blanchiment d'argent que Binance dit avoir mises en œuvre.

Selon le Financial Crimes Enforcement Network (FinCEN) du Trésor américain, Binance, qui est la plus grande bourse de cryptomonnaies au monde, figurait parmi les trois principales contreparties de Bitzlato en fonction du nombre de bitcoins reçu entre mai 2018 et septembre 2022. En plus de Binance, le rapport publié par le FinCEN indique que les autres contreparties de Bitzlato étaient la place de marché de drogues en langue russe Hydra, une petite bourse appelée LocalBitcoins et un site Web d'investissement en cryptomonnaies appelé Finiko. Ce dernier a été décrit comme "une présumée chaîne de Ponzi en cryptomonnaies basée en Russie".



Le FinCEN n'a pas détaillé l'ampleur des interactions des entités avec Bitzlato. « Bitzlato, basé à Hong Kong, était une préoccupation majeure en matière de blanchiment d'argent liée au financement illicite russe », note FinCEN. Il interdira la transmission de fonds à Bitzlato par les institutions financières américaines et autres à partir du 1er février. L'agence n'a pas nommé Binance ou d'autres entreprises individuelles parmi celles visées par l'interdiction. En outre, Anatoly Legkodymov, cofondateur et actionnaire majoritaire de Bitzlato, est un ressortissant russe vivant en Chine. Mais il a été arrêté à Miami la semaine dernière par la justice américaine.

L'opérateur d'Hydra, qui a été inculpé aux États-Unis, et un avocat représentant le fondateur de Finiko n'ont pas commenté l'affaire. LocalBitcoins, basée en Finlande, a déclaré n'avoir jamais eu aucune sorte de coopération ou de relation avec Bitzlato. Les données révèlent que Binance a déplacé plus de 20 000 bitcoins, d'une valeur de 345,8 millions de dollars au moment de leur transaction, à travers quelque 205 000 transactions pour Bitzlato entre mai 2018 et sa fermeture la semaine dernière. Les chiffres ont été compilés par Chainalysis, une société américaine d'analyse de la blockchain dont le siège est à New York, et vus par Reuters.

Environ 90 millions de dollars du total des transferts ont eu lieu après août 2021, date à laquelle Binance a annoncé qu'elle exigerait des utilisateurs qu'ils présentent une pièce d'identité pour lutter contre la criminalité financière. Binance a déclaré dans un billet blogue l'année dernière que ces contrôles s'attaquent au financement et au blanchiment d'argent provenant d'activités illicites. Cependant, Binance fait l'objet d'un contrôle strict de la part des régulateurs depuis l'effondrement de FTX. Elle est sous le coup d'une enquête criminelle du ministère américain de la Justice (DOJ) en ce qui concerne sa conformité aux lois contre le blanchiment d'argent.

Dans l'affaire qui le concerne, Sam Bankman-Fried, fondateur et ancien PDG de FTX, a plaidé non coupable aux accusations criminelles selon lesquelles il a trompé des centaines d'investisseurs et pillé des milliards de dollars par le biais de FTX. Après la gestion calamiteuse de FTX, qui a conduit à la disparition mystérieuse des fonds des clients, Bankman-Fried est actuellement jugé aux États-Unis où il risque jusqu'à 115 ans de prison. Il a été inculpé de deux chefs d'accusation pour fraude électronique et de six chefs d'accusation pour conspiration, notamment pour blanchiment d'argent et violation des règles de financement des campagnes électorales.

Le mouvement des fonds de Bitzlato soulève des questions sur l'efficacité des pratiques de Binance en matière de lutte contre le blanchiment d'argent, d'autant plus que le propre fournisseur externe de Binance en matière de lutte contre le blanchiment d'argent, Chainalysis, a publié un rapport en février 2022 estimant que 48 % des recettes de cryptomonnaies 2019-2021 de Bitzlato étaient "illicites ou risquées". Selon la société Arkham Intelligence, le solde de cryptomonnaie le plus élevé de Bitzlato était évalué à seulement 6,6 millions de dollars. En comparaison, le solde le plus élevé de Binance était évalué à plus de 60 milliards de dollars.

Mais les flux totaux d'entrée et de sortie de Bitzlato se chiffraient en centaines de millions de dollars, ce qui laisse penser que Bitzlato était un point de passage pour les utilisateurs qui cherchaient à conserver leurs cryptomonnaies sur des bourses plus établies, comme Binance ou Coinbase. Sur ces bourses, des clients choisissent de laisser la plateforme garder leurs jetons. Mais les bourses plus petites peuvent souvent servir de passerelle entre l'entité qui cherche à transférer ses pièces et la destination où les jetons seront conservés. Les actifs peuvent rester sur l'une de ces bourses intermédiaires pendant quelques minutes seulement.

Un examen rapide de certains des plus grands partenaires d'échange de Bitzlato indique que des dizaines de millions de dollars supplémentaires ont circulé de Bitzlato vers Binance via d'autres portefeuilles de cryptomonnaie, dans un effort apparent pour dissimuler l'origine des fonds. Au total, les 5 plus gros portefeuilles connectés à Bitzlato ont envoyé plus de 30 millions de dollars directement sur Binance. Des transactions plus petites ont finalement abouti dans les portefeuilles de Binance. Les données sur la chaîne ne peuvent pas rendre compte des fonds supplémentaires qui sont passés de Bitzlato à Binance par le biais de mixeurs.

Les mixeurs permettent aux utilisateurs de masquer l'origine et le point d'arrivée de leur cryptomonnaie. Les données ne fournissent pas non plus d'informations sur le type de mesures que Binance pourrait prendre pour se défendre contre les dépôts malveillants, y compris la saisie de ces fonds une fois qu'ils ont été placés dans les portefeuilles de Binance. Mais le PDG de Binance, Changpeng Zhao, a souvent vanté les efforts agressifs de sa bourse pour lutter contre les fonds illicites circulant sur la plateforme. Ce mois-ci, Binance a annoncé avoir saisi des millions de dollars en cryptomonnaies liés à un groupe de pirates nord-coréens appelé Harmony.

Reuters a établi l'année dernière que Binance, qui ne révèle pas l'emplacement de sa bourse principale, a traité au moins 10 milliards de dollars de paiements pour des criminels et des entreprises cherchant à échapper aux sanctions américaines, a constaté Reuters dans une série d'articles l'année dernière. Selon d'anciens cadres et des documents de la société, Binance a intentionnellement maintenu des contrôles anti-blanchiment faibles et a comploté pour échapper aux régulateurs aux États-Unis et ailleurs. Binance a contesté les rapports, qualifiant les calculs de fonds illicites d'inexacts. Elle a également déclaré que les allégations sont infondées.

Le mois dernier, Binance a été prise en flagrant délit de mélange de fonds entre l'entité américaine et internationale de la bourse. Elle a fait l'objet de soupçons d'insolvabilité après que les données de sa blockchain ont montré qu'elle sauvait financièrement sa filiale Binance.US, censée être "indépendante" de la bourse principale. Binance.US aurait été conçu pour tromper les régulateurs et les clients américains. Des rapports allèguent en effet que Binance.US est un stratagème pour inciter les régulateurs américains à se concentrer sur la bourse locale conforme, tandis que la société mère était libre de mener ses propres affaires.

Le marché des cryptomonnaies dans son ensemble est en proie à une fraude endémique. Principalement en 2022, les investisseurs ont perdu des dizaines de milliards de dollars dans des escroqueries de toute sorte et des faillites incessantes de bourses. La faillite spectaculaire de FTX, et des 130 sociétés qui le composent, a entraîné le dépôt de bilan de dizaines d'autres acteurs du secteur, notamment BlockFi et Genesis. La même chose est observée sur le marché des jetons non fongibles (NFT) en 2022. Le marché des NFT s'est littéralement effondré, les NFT comme celui du premier tweet de l'histoire n'ayant désormais presque aucune valeur.

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous de la bourse de cryptomonnaies Binance ?
Que pensez-vous des liens entre Binance et Bitzlato ?
Quel est votre avis sur les systèmes de lutte contre le blanchiment d'argent que Binance dit avoir mis en place ?
Pensez-vous que Binance était au courant des activités illégales de Bitzlato, mais a choisi de fermer les yeux ?
Que pensez-vous du marché des actifs numériques en général ? Conseilleriez-vous d'investir dans les cryptomonnaies et NFT ?

Voir aussi

La société de financement de crypto BlockFi dépose à son tour le bilan, la plateforme FTX continue d'entraîner de plus en plus d'entreprises crypto dans sa chute

Les procureurs fédéraux ont saisi près de 700 millions de dollars d'actifs du fondateur de FTX, Sam Bankman-Fried, en janvier, en grande partie sous la forme d'actions Robinhood

Le fondateur de FTX, Sam Bankman-Fried, risque jusqu'à 115 ans de prison aux États-Unis s'il est reconnu coupable des charges retenues contre lui, il doit faire face à 8 chefs d'accusation au total

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !