IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Des emails révèlent qu'Elon Musk a supervisé la mise en scène de la vidéo sur la technologie de conduite autonome de Tesla
Visant à faire croire qu'une voiture Tesla pouvait se conduire toute seule

Le , par Bill Fassinou

423PARTAGES

14  0 
Elon Musk, PDG de Tesla, aurait supervisé une vidéo de 2016 qui exagérait les capacités de l'Autopilot, le système d'aide à la conduite du constructeur automobile. Des courriels de l'époque révèlent que Musk a même dicté le titre d'ouverture de la vidéo qui prétendait que la voiture se conduisait toute seule. Il aurait dit aux ingénieurs qu'"ils n'étaient pas tenus de coder en dur toutes les étapes de la fonction de conduite autonome juste pour les besoins de ladite vidéo". La déposition d'un ingénieur a révélé la semaine dernière que la voiture ne se conduisait pas toute seule et qu'elle suivait plutôt un itinéraire prédéterminé sur une carte haute définition.

S'il subsistait un doute sur le fait que Musk savait que la vidéo sur la démonstration de l'Autopilot de Tesla en 2016 était une mise en scène, il vient peut-être d'être dissipé. Bloomberg dit avoir eu accès à des emails internes de Tesla qui révèlent que Musk a lui-même supervisé la supercherie. « Je veux juste être absolument clair sur le fait que la priorité absolue de tout le monde est de réaliser une incroyable démonstration de la conduite de l'Autopilot. Vu qu'il s'agit d'une démo, il n'y a pas de problème à coder en dur une partie de celle-ci, puisque nous la compléterons avec du code de production plus tard dans une mise à jour OTA », a dit Musk dans un courriel.

Musk a publié un billet de blogue sur le site Web de Tesla la veille de la diffusion de la vidéo, le 19 octobre. Dedans, il indiquait que toutes les voitures Tesla seraient livrées à partir de ce jour avec le matériel nécessaire à une capacité de conduite autonome complète. Dans les courriels qu'il a envoyés à son personnel ce mois-là, il a souligné l'importance d'une démonstration pour promouvoir le système. Musk n'a pas vu d'inconvénient à cette stratégie : « je vais dire au monde que c'est ce que la voiture *va* pouvoir faire, et non ce qu'elle peut le faire dès la réception », a-t-il écrit. Malgré ces propos, la vidéo n'a pas fait preuve de clarté lorsqu'elle a été publiée.


Les emails internes montrent que Musk lui-même a demandé à l'équipe Autopilot d'ouvrir la vidéo avec les mots : « la personne sur le siège du conducteur n'est là que pour des raisons juridiques. Elle ne fait rien du tout. La voiture se conduit toute seule ». Puis, lorsque Musk a fait la promotion de la vidéo sur Twitter, il a écrit : « Tesla se conduit toute seule (sans aucune intervention humaine) à travers les rues urbaines, l'autoroute et les rues, puis trouve une place de stationnement ». Et lorsque la technologie a été mise à la disposition des conducteurs de Tesla trois ans plus tard, le résultat a été plutôt décevant, car le système a eu du mal à naviguer tout seul.

Ces nouvelles révélations ont suscité un tollé sur la toile, plusieurs internautes reprochant à Tesla de les avoir menés en bateau depuis au moins 2016. Tesla savait que ses voitures ne pouvaient pas se conduire toutes seules, mais a pourtant présenté les choses comme telles. Selon ses propres employés, Tesla aurait dû le révéler afin de ne pas induire les clients en erreur en leur faisant croire que sa technologie était plus avancée qu'elle ne l'était. « Tesla aurait également pu mentionner que, lors du tournage de la vidéo, le Model X s'est écrasé contre une clôture », a déclaré Ashok Elluswamy, directeur du logiciel Autopilot chez Tesla, qui a donné des détails sur la vidéo.

La déposition d'Elluswamy a été prise comme preuve dans un procès contre Tesla pour un accident mortel de 2018 impliquant l'ancien ingénieur d'Apple Walter Huang. Le procès allègue que les erreurs de l'Autopilot, et la confiance mal placée de Huang dans les capacités du système ont causé l'accident. Des agences fédérales et d'État, ainsi que des clients ont également reproché à Tesla de promouvoir à tort les capacités de ses systèmes d'aide à la conduite l'Autopilot et le Full Self-Driving (qui n'est pas du tout ce que son nom semble vouloir indiquer). En fait, Tesla conseille à ses conducteurs de rester vigilants et concentrés lorsque les systèmes sont activés.

En juillet dernier, le département des véhicules à moteur (DMV) de Californie a accusé Tesla de faire de la publicité mensongère pour ses systèmes, ce qu'une poignée de clients de Tesla ont également allégué dans un procès intenté en septembre contre la société. En outre, la National Highway Traffic Safety Administration des États-Unis enquête activement sur deux accidents liés au système Autopilot. Tesla pourrait également faire l'objet d'une enquête criminelle de la part du ministère américain de la Justice concernant ses affirmations sur la conduite autonome. Ces déclarations, et même les noms Autopilot et Full Self-Driving, sont considérées comme trompeuses.

En 2019, les analystes ont découvert que les affirmations répétées de l'entreprise selon lesquelles l'Autopilot réduisait les accidents d'environ 40 % étaient fausses, et qu'en fait, le système pourrait avoir augmenté les accidents de 59 %. La même année, la NHTSA a dû dire à Tesla qu'il trompait les clients en affirmant que l'agence avait qualifié la Tesla Model 3 de voiture la plus sûre qu'elle ait jamais testée. Face aux allégations, Tesla s'est défendu dans une motion de novembre visant à rejeter la plainte de clients qui le poursuivent pour marketing mensonger. Il a déclaré : « notre incapacité à réaliser un objectif ambitieux à long terme n'est pas une fraude ».

Dans une conversation sur Twitter Spaces en décembre, l'entreprise a déclaré que son avantage sur les autres constructeurs automobiles, alors qu'elle vise à résoudre le problème de la conduite autonome complète, est que "la voiture Tesla est évolutive vers l'autonomie, ce qu'aucun autre constructeur automobile ne peut faire". Ce qui reste à prouver. Dans des conditions réelles, les performances de l'Autopilot et de sa version améliorée, le Full Self-Driving, restent médiocres. La NHTSA a ouvert plusieurs enquêtes pour déterminer si ces systèmes sont sûrs, notamment à la suite de centaines de signalements de comportements de freinage fantôme.

Une autre de la NHTSA cherche à savoir si les voitures Tesla sont capables de détecter la présence de motocyclistes après qu'au moins deux motocyclistes ont été tués après avoir été percutés par des Teslas. L'agence enquête également sur la propension des voitures Tesla à percuter des véhicules d'urgence. La société peut également faire face à des poursuites pénales. Le fait de tromper intentionnellement ses investisseurs ou ses clients reste un crime aux États-Unis, et les procureurs fédéraux ont cherché à savoir si les nombreuses affirmations de Tesla et de Musk concernant ces systèmes d'aide à la conduite répondaient à cette exigence.

Le témoignage d'Elluswamy n'aide sûrement pas Tesla. Et l'implication directe de Musk dans la vidéo et la promotion subséquente de la capacité des véhicules Tesla à se conduire eux-mêmes surviennent à un moment où la réputation et la fiabilité du dirigeant sont de plus en plus remises en cause. En plus de ses distractions sur Twitter, Musk a également promis, lors de la conférence téléphonique avec les investisseurs de Tesla au le troisième trimestre, que la société connaîtrait "une fin d'année épique", mais Tesla a fini par manquer les estimations concernant les livraisons du quatrième trimestre. En plus de cela, l'action de la société a chuté de 65 % en 2022.

Musk est jugé actuellement aux États-Unis pour un tweet de 2018 dans lequel il affirme avoir trouvé les fonds nécessaires pour privatiser Tesla. Le jury est chargé de déterminer si le tweet a trompé ou non les investisseurs. En effet, le rachat ne s'est jamais concrétisé, mais à l'époque, le tweet de Musk avait alimenté une hausse du prix de l'action Tesla qui s'est brusquement terminée une semaine plus tard, lorsqu'il est apparu qu'il n'avait pas les fonds nécessaires pour un rachat. Peu après, la valeur des actions a grimpé en flèche, ce qui a fait de Musk la personne la plus riche du monde jusqu'à ce qu'il rachète Twitter à la fin du mois d'octobre 2022.

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Selon vous, quelles sanctions pourraient encourir Musk et Tesla dans cette affaire ?
Que pensez-vous des controverses entourant Musk ? Nuit-il à l'image de ses entreprises ?
Selon vous, Musk a-t-il fait son temps à la tête de Tesla ? Doit-il passer le flambeau à un nouveau PDG ?
Quelles comparaisons faites-vous entre le système Autopilot de Tesla et les systèmes concurrents ?

Voir aussi

Elon Musk est jugé aux États-Unis pour un tweet de 2018 dans lequel il affirme avoir trouvé les fonds nécessaires pour privatiser Tesla, il perdra le procès si le tweet est reconnu comme "trompeur"

Elon Musk : « Ce n'est pas parce que je tweete quelque chose que les gens y croient », dans un procès suite à un de ses tweets de 2018 qui aurait coûté des millions de dollars aux investisseurs Tesla

Les investisseurs concluent que Tesla est un constructeur automobile et non une entreprise technologique, l'achat de Twitter par Elon Musk a précipité la chute de l'action Tesla qui a baissé de 71 %

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de sergio_is_back
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 17/05/2023 à 13:40
Dans la prochaine version, il est prévu une franche accélération lors de la détection du piéton !!!!
9  0 
Avatar de kain_tn
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 17/10/2023 à 23:40
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Ben justement...

Pilote automatique

Autopilot ça ne veut pas dire que ça se conduit tout seul.
Tu mets la définition de "autopilot", mais pourquoi pas la définition de "Full Self-Driving"?
Non, parce qu'il parle de ça aussi. Littéralement "Conduite autonome complète/totale"...

Tesla aurait appelé ça "Self-driving", encore, on aurait pu chipoter, et faire comme tous les constructeurs et parler de niveau 1, 2, 3, 4, 5. Mais là, c'est du foutage de gueule.
Je ré-itère: cet ingénieur est soit un menteur, soit quelqu'un qui devrait ouvrir un dictionnaire.
8  0 
Avatar de kain_tn
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 18/10/2023 à 22:34
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Ça ne parle pas que de Full Self-Driving ça parle aussi d'Autopilot !
Et autopilot ça ne veut pas dire que ça se conduit tout seul.
C'est un dialogue de sourds

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Pour Full Self-Driving je ne sais pas.
Bon après Tesla aurait du choisir des expressions plus précise pour que les gens comprennent que la voiture ne se conduit pas toute seule.
Quand une entreprise te vend son accès bêta sous le nom de Full Self-Driving, je pense que c'est fait exprès.
7  0 
Avatar de petitours
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 17/02/2023 à 9:38
Ce qui était évident hier devient un fait reconnu aujourd'hui.

Faire tester un engin qui a entre 1 et 3 méga joules d’énergie cinétique par de simples clients c'est en plus totalement hallucinant. (plusieurs millier de fois l'énergie de la balle d'un AK47)

Un système qui conduit à notre place nous enlève évidement toute attention, fatalement le conducteur qui est sensé garder son attention n'en a plus du tout dans de telles conditions ; Il n'y a pas d'intermédiaire possible entre un conducteur 100% au commandes et une voiture 100% autonome à part avec des pilotes d'essai et les protocoles qui vont bien.
7  1 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 27/07/2023 à 23:21
Je ne suis pas un fan de Musk, mais là franchement, il y a de quoi se marrer.

La totalité, je dis bien la totalité des fabricants de voiture falsifient la consommation réelle de leur véhicules!

Les acteurs du secteur automobile se sont mis d'accord pour établir un test de roulement pour établir la consommation moyenne au 100 km qui ne correspond en rien à l'usage normal d'une voiture... Le test a été établi pour s'assurer que la consommation au 100 km soit très inférieure à la réalité.

Tout le monde en a d'ailleurs fait la constatation: Vous achetez un voiture écolo qui indique une consommation de 4,5 litres au 100km? Quand vous vérifiez votre consommation, il s'avère que vous frôlez les 10 litres/100km. Facile ensuite pour votre concessionnaire de vous dire "Mais monsieur, madame, vous avez un usage de votre véhicule qui ne correspond pas à un usage moyen, vous faites trop de trajets en ville ou roulez trop vite sur autoroute".

Idem pour l'autonomie des véhicules électriques, l'autonomie annoncée ne correspond jamais à la réalité "Mais monsieur, madame, vous faites trop de dénivelés... Vous roulez de manière trop sportive, blablabla..."

Et je ne parle pas de la période hivernale, un jour de grand froid et l'autonomie officiellement annoncée est divisée par 2 et puis et puis... Très vite, vous êtes confronté à l'usure de vos batteries dont la capacité de charge baisse de mois en mois...
9  3 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 28/06/2023 à 15:20
Le problème est même pire en fait, car dans ce cas, même le simple régulateur de vitesse avec détection de véhicule de la voiture de mon papa, aurait stoppé la voiture !
5  0 
Avatar de escartefigue
Modérateur https://www.developpez.com
Le 22/08/2023 à 9:49
La meilleure bagnole au monde, ça ne veut rien dire, tout dépend du critère : prix d'achat, consommation en carburant, coût de l'assurance, capacité de chargement, facilité de revente, performances, image... chacun ses priorités
6  1 
Avatar de petitours
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 12/12/2023 à 21:37
Que Tesla utilise l'argument de la liberté d'expression pour se défendre sur un dossier d'escroquerie dangereuse comme cela est sidérant mais ce n'est pas la première fois qu'ils nous montrent que les gens les intéressent bien peu.
5  0 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 26/05/2023 à 9:20
Citation Envoyé par Olivier Famien Voir le message
Que pensez-vous des informations divulguées par Handelsblatt ? Fake ? Ou authentique ?
Si les clients que se sont plaints confirment ça semble authentique.
Et les révélations semblent aussi cohérentes avec l'attitude habituelle de Tesla, demander la suppression des éléments non désirés puis passer à la menace, sortir la menace légale rapidement (là s'en protéger).
Citation Envoyé par Olivier Famien Voir le message
Selon vous, les plaintes contre l’autopilote des véhicules Tesla sont-elles fondées ?
Combien de personnes sont mortes ou ont été blessé à cause du FSD? Tesla n'a jamais assumé et continue de le diffuser.
Comment ne pas les considérer comme fondées dans cette situation?
Citation Envoyé par Olivier Famien Voir le message
Avez-vous déjà été témoin du comportement dangereux de l’autopilote de Tesla ? Comment avez-vous géré la situation ?
Semaine dernière le chauffeur de la Tesla derrière moi a voulu faire la démonstration de l'efficacité du freinage automatique de sa voiture à son passager, il a accéléré dans une rue bien au dela de la vitesse légale (et encore plus aus dessus de celle raisonnable, on roulait au pas), puis a levé les mains, je confirmes : ça freine vite et bien. En attendant je me suis mis dans le bas coté au cas où.

Je trouves bien qu'on mette en place des systèmes qui peuvent rattraper les erreurs de chauffeurs,
je suis inquiets des chauffeurs qui se permettent donc d'être moins attentifs (le système ne devenant plus de sécurité mais de soutien),
j'ai vraiment peur des chauffeurs qui mettent les autres en danger pour montrer la performance de ces systèmes.
5  1 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 28/07/2023 à 9:31
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Au lieu de montrer la valeur réelle, le logiciel aurait donné une estimation « optimiste » de l’autonomie, sur ordre du PDG Elon Musk il y a environ 10 ans.
Moi je préfère la philosophie : "under promise and over deliver".

Je pense que c'est mieux pour l'automobiliste de se dire "c'est chouette j'ai plus d'autonomie que prévu" que "ma voiture m'a dit que j'avais assez d'énergie pour me rendre à une borne de recharge et je suis tombé à sec avant d'y arriver".

Bon après j'ai un véhicule Diesel, j'ai une autonomie de 1000km alors que je n'ai pas toujours une conduite très économique.
Donc je m'en fous un peu de ces histoires de batterie.

====
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Certains propriétaires ont rapporté des autonomies inférieures à la moitié de celles annoncées, notamment pour le Model 3 qui promet 374 miles (602 km) sur une charge complète. Un conducteur a même déclaré que sa batterie se vidait si rapidement par temps froid qu’il devait s’arrêter pratiquement toutes les heures pour recharger.
Ouais les batteries n'aiment pas le froid.
C'est une mauvaise idée d'acheter un véhicule électrique si vous vivez dans une région où il fait parfois froid.
5  1