IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Elon Musk est jugé aux États-Unis pour un tweet de 2018 dans lequel il affirme avoir trouvé les fonds nécessaires pour privatiser Tesla,
Il perdra le procès si le tweet est reconnu comme "trompeur"

Le , par Bill Fassinou

138PARTAGES

7  1 
Elon Musk, habitué aux déclarations hasardeuses et très souvent sujettes à controverses, est rattrapé par l'un de ses propos de 2018 qui fera l'objet d'un procès à partir de mardi. Il a affirmé dans un tweet du 7 août 2018 qu'il avait réuni le "financement nécessaire" afin de racheter Tesla pour 72 milliards de dollars, soit 420 dollars l'action. Il a renchéri le tweet par une déclaration selon laquelle un accord avec les actionnaires de Tesla était imminent. Mais le rachat ne s'est jamais concrétisé et maintenant, il devra expliquer ses déclarations sous serment devant un tribunal fédéral à San Francisco, en Californie. Les experts indiquent qu'il pourrait perdre le procès.

Elon Musk - milliardaire et PDG de nombreuses entreprises technologiques, dont Tesla, SpaceX, Neuralink et Twitter qu'il a racheté il y a à peine trois mois - se définit lui-même comme un libertarien et "un défenseur incontesté de la liberté d'expression". Cependant, beaucoup accusent Musk de se cacher sous cette posture afin de manipuler les gens en se livrant à des déclarations "farfelues et trompeuses". Cela a été la source de plusieurs de ces ennuis au cours des dernières années, mais il ne semble pas prêt à s'arrêter. Au fil des ans, Musk a tweeté sur les cryptomonnaies, dont le Dogecoin et le Bitcoin, et sur Twitter avant le rachat fin octobre.

Mais bien avant de racheter Twitter pour 44 milliards de dollars en octobre, Musk avait jeté son dévolu sur Tesla, le constructeur d'automobiles électriques dont il est toujours le PDG et dont il tire l'essentiel de sa richesse et de sa notoriété. Le 7 août 2018, Musk a publié un tweet selon lequel il avait réuni le financement nécessaire pour privatiser Tesla et un accord était imminent. Cela dit, le rachat ne s'est jamais concrétisé. À l'époque, les tweets de Musk ont alimenté une hausse du prix de l'action Tesla qui s'est brusquement terminée une semaine plus tard, lorsqu'il est apparu qu'il n'avait finalement pas les fonds nécessaires pour un rachat.


Musk a dû renoncer à son projet de privatisation du constructeur automobile, ce qui lui a valu un règlement de 40 millions de dollars avec les autorités américaines de réglementation des valeurs mobilières, qui l'a également obligé à quitter la présidence de l'entreprise. Le milliardaire a depuis affirmé qu'il avait conclu cet accord sous la contrainte et a maintenu qu'il pensait avoir obtenu un soutien financier pour le rachat de Tesla lors de réunions avec des représentants du Fonds d'investissement public d'Arabie saoudite. Mais l'histoire ne s'est pas arrêtée là. Des actionnaires de Tesla ont porté plainte contre Musk et il doit maintenant expliquer ses propos.

Le tribunal de district américain du district nord de la Californie doit commencer un procès de 10 jours le mardi 17 janvier. Musk a été accusé d'avoir manipulé les actions de Tesla en tweetant qu'il les privatiserait à 420 dollars l'action et qu'il avait les moyens de le faire. Il a apparemment fixé le prix à 420 dollars parce qu'il pensait que sa petite amie Claire Elise Boucher, alias Grimes, trouverait cela drôle. Dans son exposé d'octobre, le demandeur principal Glen Littleton a déclaré que les investisseurs avaient perdu des milliards de dollars entre le 7 et le 17 août 2018 en raison de la volatilité des prix des actions, des options et des obligations de Tesla.

« Ces dommages comprennent les pertes résultant de l'impact sur les prix des titres Tesla immédiatement après les tweets du 7 août 2018, qui ont ensuite été corrigés du 8 août 2018 au 17 août 2018 lorsque les tweets ont été faussement reconnus par les investisseurs. En l'absence des déclarations "frauduleuses" faites par Musk et Tesla, ces pertes n'auraient pas été subies par les investisseurs de Tesla », indique le document de la plainte. Les investisseurs qui ont acheté des actions Tesla à des prix gonflés et les ont ensuite revendues à perte réclameraient des milliards de dollars de dommages et intérêts. Toutefois, les pertes restent à prouver.

Le procès repose sur le principe que les actions de Tesla n'auraient pas été négociées dans une telle fourchette si Musk n'avait pas fait miroiter la perspective d'acheter la société pour 420 dollars par action. L'action Tesla a été divisée deux fois depuis lors, ce qui fait que ce prix de 420 dollars vaut aujourd'hui 28 dollars sur une base ajustée. L'action a clôturé la semaine dernière à 122,40 dollars, en baisse par rapport au pic de 414,50 dollars ajustés par la division de novembre 2021. L'action de Tesla valait encore plus avant que Musk ne décide d'acheter Twitter pour un prix que même lui concédait être bien supérieur à la valeur du réseau social.

Après que Musk a abandonné l'idée d'un rachat de Tesla, l'entreprise a surmonté un problème de production, entraînant une reprise rapide des ventes de voitures qui a fait grimper en flèche le coût des actions et fait de Musk la personne la plus riche du monde jusqu'à ce qu'il rachète Twitter. Musk a quitté la première place de la liste des personnes les plus fortunées au monde après les réactions de la bourse à sa gestion de Twitter. En outre, Tesla étant la principale source de la fortune de Musk, il a perdu la place de l'homme le plus riche du monde après avoir vendu ses actions Tesla pour plusieurs milliards de dollars afin de financer le rachat de Twitter.


Le procès devrait permettre de mieux comprendre le style de gestion de Musk, étant donné que la liste des témoins comprend certains des cadres supérieurs et des membres du conseil d'administration actuels et anciens de Tesla, y compris des personnalités telles que Larry Ellison, cofondateur d'Oracle, ainsi que James Murdoch, fils du magnat des médias Rupert Murdoch. Le procès pourrait également faire la lumière sur la relation entre Musk et son frère, Kimbal, qui figure également sur la liste des témoins potentiels susceptibles d'être appelés. Selon les personnes au fait du dossier, le procès devrait se poursuivre jusqu'au 1er février.

Des experts juridiques estiment que Musk perdra et que la seule question ouverte est le montant des dommages et intérêts qu'il devra payer. Robert Miller, professeur de droit à la faculté de droit de l'université de l'Iowa, a déclaré : « Musk va perdre, et il va perdre pour un montant significatif. Nous ne faisons que parler du montant exact que Musk doit payer et de l'inflation et de la déflation dues à la fraude ». Le juge Edward Chen aurait déjà déterminé que le tweet de Musk sur le rachat était faux, laissant à un jury le soin de décider s'il a agi de manière imprudente en le postant et s'il a causé un préjudice financier aux actionnaires de Tesla.

L'issue du procès pourrait donc dépendre de l'interprétation par le jury des motivations de Musk. Vendredi, le juge Chen a infligé un nouveau revers à Musk en rejetant sa demande de transfert du procès devant un tribunal fédéral du Texas, où Tesla a transféré son siège social en 2021. Musk avait fait valoir que la couverture négative de son achat sur Twitter avait empoisonné la composition du jury dans la région de la baie de San Francisco.

La direction de Twitter par Musk - dont il a vidé le personnel et s'est aliéné les utilisateurs et les annonceurs - s'est avérée impopulaire parmi les actionnaires actuels de Tesla, qui craignent qu'il ne consacre moins de temps à la direction du constructeur automobile à un moment où la concurrence s'intensifie. Ces inquiétudes ont contribué à une baisse de 65 % de l'action de Tesla l'année dernière. Les actionnaires ont perdu plus de 700 milliards de dollars de richesse en raison de cette baisse du cours de l'action Tesla.

Source : Document de la plainte

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi

Tesla fait face à une enquête criminelle américaine sur l'annonce de Musk de privatiser la société, il a reconnu la demande de documents de la DOJ

USA : la SEC poursuit Elon Musk et veut lui interdire tout poste de direction dans une société cotée en bourse pour son annonce de privatiser Tesla

Tesla : le nouveau directeur financier démissionne, l'action chute et Elon Musk fume un joint, un résumé des dernières nouvelles de l'entreprise

La SEC demande à Musk de renoncer à son poste de président de Tesla et exige une amende de 40 millions $ US pour un règlement à l'amiable

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de SimonKenoby
Membre actif https://www.developpez.com
Le 23/01/2023 à 15:09
Le patron de Tesla annonce quelque chose a propos de Telsa, mais il ne faudrait pas le croire car il a dit ça sur twiter?
5  0 
Avatar de Rolllmops
Membre actif https://www.developpez.com
Le 23/01/2023 à 17:41
Citation Envoyé par SimonKenoby Voir le message
Le patron de Tesla annonce quelque chose a propos de Telsa, mais il ne faudrait pas le croire car il a dit ça sur twiter?
Idéalement il ne faudrait pas croire ce que dit Elon Musk quel que soit le propos, support ou média.
3  1 
Avatar de marsupial
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 23/01/2023 à 14:00
Quelle lecture faites-vous de la situation ?
Le compte twitter d'une multinationale s'est fait hacker il y a quelques années de cela répandant une fausse information (source lesechos.fr). Les cours de bourse avaient enregistré une chute de quelques %. Donc, Musk est peut-être un visionnaire ou doux rêveur, mais il est au moins doublé d'un inconscient naïf irresponsable.
1  2 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 23/01/2023 à 15:09
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
« Ce n'est pas parce que je tweete quelque chose que les gens y croient », a déclaré Musk.
Elon Musk utilisent souvent Twitter pour dire de la merde, et de son point de vue c'est marrant.
Le gars écrit des tweets qui le fait marrer et je respecte cela.

Les investisseurs qui s'emballent pour un oui oui non, sont vraiment trop cons.
Ils ne devraient accorder aucune importance aux tweets blagues.

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Quoiqu'il en soit, dans la catégorie « Tweete dont on aurait pu se passer », Elon Musk a soutenu la réforme des retraites en France. Dans un tweet répondant à une vidéo présentée comme celle d'une manifestation contre la réforme des retraites à Lyon, Elon Musk a estimé vendredi que « Macron fait la chose difficile, mais juste » : « L'âge de la retraite de 62 ans a été fixé alors que les durées de vie étaient beaucoup plus courtes. Il est impossible pour un petit nombre de travailleurs de faire vivre un nombre massif de retraités », a ajouté le patron de Twitter.
C'est vrai que si il y a trop de retraités et pas assez d'actifs ça va poser problème parce que la charge sera trop lourde pour les travailleurs.
Mais d'habitude quand les économistes parlent de ça c'est pour dire qu'il faut faire des enfants et créer des emplois.

Il y a 2 trucs :
- Ceux qui ne trouveront pas de travail après un certains âge (ils toucheront moins d'argent une fois en retraite)
- Ceux qui travailleront jusqu'à 65 et mourront pas longtemps après (il y a des métiers fatigants, c'est pas un député, un sénateur ou un ministre qui risque de se fatiguer, eux ils peuvent aller jusqu'à 90 ans, ils ne glandent rien)
2  4