IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Une « porte dérobée » permettait à Alameda d'emprunter jusqu'à 65 Mds $ à la bourse crypto FTX sans autorisation
L'argent a été utilisé pour des achats de luxe, des fêtes et des dons politiques

Le , par Stéphane le calme

110PARTAGES

14  0 
Sam Bankman-Fried a demandé à son cofondateur de FTX, Gary Wang, de créer une porte dérobée « secrète » pour permettre à sa société commerciale Alameda d'emprunter 65 milliards de dollars d'argent de clients à la bourse sans leur permission, a annoncé mercredi le tribunal des faillites du Delaware. Wang a été invité à créer une « porte dérobée, un moyen secret permettant à Alameda d'emprunter aux clients de la bourse sans autorisation », a déclaré l'avocat de FTX, Andrew Dietderich. L'argent a été utilisé pour des achats de luxe comme des avions, des fêtes et des dons politiques, a-t-il déclaré au tribunal.

« M. Wang a créé cette porte dérobée en insérant un numéro unique dans des millions de lignes de code pour l'échange, créant une ligne de crédit de FTX à Alameda, à laquelle les clients n'ont pas consenti », a-t-il ajouté. « Et nous connaissons la taille de cette ligne de crédit. C'était 65 milliards de dollars ».

La Commodity Futures Trading Commission (CFTC) a fait des allégations similaires lorsqu'elle a porté des accusations contre Wang en décembre. Mais la valeur de cette ligne de crédit n'a pas été discutée jusqu'à maintenant. La CFTC l'a alors qualifié de « pratiquement illimité ». Dietderich a déclaré au tribunal qu'avec la porte dérobée de 65 milliards de dollars, Alameda « a acheté des avions, des maisons, organisé des fêtes, fait des dons politiques ».

La fraude

Tout d'abord qu'est-ce que FTX ?

FTX est une bourse de cryptomonnaie basée aux Bahamas. L'entreprise a été fondée par Sam Bankman-Fried en 2019 et permet aux utilisateurs d'acheter, de vendre, de détenir et d'échanger des cryptomonnaies (bien que ces fonctions ne soient pas disponibles pour le moment en raison de l'effondrement de l'entreprise).

À son apogée, FTX a dépensé son argent dans un certain nombre d'accords de parrainage. Alors que le stade du Miami Heat est devenu la FTX Arena, la société a également conclu un accord avec l'équipe de Formule 1 Mercedes-Benz et a parrainé l'organisation professionnelle d'esports Team SoloMid (TSM), qui s'appelait TSM FTX pendant un certain temps. Toutes ces offres sont caduques maintenant, bien entendu.

Les célébrités faisant la promotion de FTX comprenaient Tom Brady et sa femme, Gisele Bündchen, qui ont signé en tant que conseillers en initiatives environnementales et sociales, en plus d'autres stars comme l'athlète de la NBA Stephen Curry, la star du tennis Naomi Osaka et bien d'autres.

FTX a même payé pour faire de la publicité durant le Super Bowl, publicité dans laquelle Larry David jouait le rôle d'un perdant qui a manqué des développements tels que la roue, l'électricité et, bien sûr, la cryptomonnaie (la publicité est disponible ci-dessous). Certains des sponsors célèbres de FTX ont été nommés dans un recours collectif contre la société.

Bankman-Fried a été PDG de l'entreprise depuis sa création jusqu'à ce que FTX dépose son bilan. Après la démission de Bankman-Fried, John J. Ray III a pris la relève pour aider à diriger l'entreprise à travers un processus de restructuration massif.


Sam Bankman-Fried aurait ordonné au cofondateur de FTX, Gary Wang, de créer la ligne de crédit secrète sans l'autorisation des clients de FTX.

La connexion Alameda

Au cœur de la fraude de Bankman-Fried se trouvent les liens profonds et (littéralement) intimes entre FTX, la bourse qui a attiré les spéculateurs, et Alameda Research, un fonds spéculatif que Bankman-Fried a cofondé. Alors qu'une bourse gagne finalement de l'argent grâce aux frais de transaction sur les actifs appartenant aux utilisateurs, un fonds spéculatif comme Alameda cherche à tirer profit de la négociation ou de l'investissement actif des fonds qu'il contrôle.

Bankman-Fried lui-même a décrit FTX et Alameda comme étant des entités « entièrement séparées ». Pour renforcer cette impression, Bankman-Fried a démissionné de son poste de PDG d'Alameda en 2019. Mais il est apparu que les activités des deux entités restaient profondément liées. Non seulement les dirigeants d'Alameda et de FTX travaillaient souvent dans le même penthouse des Bahamas, mais la PDG de Bankman-Fried et d'Alameda, Caroline Ellison, étaient liées de manière romantique.

Ces circonstances ont probablement permis le péché capital de Bankman-Fried. Quelques jours après les premiers signes de faiblesse de FTX, il est devenu clair que la bourse avait acheminé les actifs des clients vers Alameda pour les utiliser dans les activités de négociation, de prêt et d'investissement. Le 12 novembre, un rapport a été publié selon lequel jusqu'à 10 milliards de dollars de fonds d'utilisateurs avaient été envoyés de FTX à Alameda. À l'époque, on pensait que seulement 2 milliards de dollars de ces fonds avaient disparu après avoir été envoyés à Alameda; les pertes semblent avoir été beaucoup plus élevées.

Alameda Research s'est fortement appuyé sur le jeton FTT natif de FTX et constituait la majorité de ses actifs dans le bilan d'Alameda. Cela a soulevé des inquiétudes quant à la nature imbriquée des deux entreprises et à leur potentiel de manipulation (et de gonflement artificiel) de la valeur de la FTT, posant des problèmes encore plus importants pour Bankman-Fried.

Les jetons FTT ont été utilisés comme garantie pour des prêts, y compris des prêts de fonds clients de FTX à Alameda. C'est là que les liens étroits entre FTX et Alameda sont devenus vraiment toxiques : s'il s'agissait d'entreprises véritablement indépendantes, le jeton FTT aurait pu être beaucoup plus difficile ou coûteux à utiliser comme garantie, réduisant ainsi le risque pour les fonds des clients.

Cette utilisation d'un actif interne comme garantie pour des prêts entre entités clandestinement liées peut être mieux comparée à la fraude comptable commise par les dirigeants d'Enron dans les années 1990. Ces cadres ont purgé jusqu'à 12 ans de prison pour leurs crimes.


Arroser les partis politiques

Sam Bankman-Fried a reconnu avoir donné de l'argent en secret aux républicains. Il était déjà répertorié comme le deuxième plus grand donateur des démocrates lors des élections de mi-mandat de 2022 avec ses 40 millions de dollars. Il affirme avoir versé la même somme des deux côtés des pôles politiques.

« J'ai fait un don aux deux parties. J'ai donné à peu près le même montant aux deux parties », a déclaré Bankman-Fried, selon un appel téléphonique du 16 novembre publié sur YouTube par le commentateur crypto Tiffany Fong.

L'affirmation de Bankman-Fried est plutôt surprenante de la part d'un homme qui s'est positionné comme un milliardaire éthique, qui était publiquement reconnu comme le deuxième plus grand donateur des démocrates lors des élections de mi-mandat de 2022, mais qui donnait tout autant aux républicains à huis clos.

Il a déclaré qu'il avait pu faire ses dons de manière anonyme grâce à Citizens United, une affaire de la Cour suprême des États-Unis de 2010 qui déclarait que les dons politiques illimités étaient une forme de discours et devaient être protégés par le premier amendement. L'affaire a permis à des millions de dollars de soi-disant « argent noir » d'entrer dans le système politique sans révéler qui effectue les paiements.

« [Mes dons républicains n'étaient] pas généralement connus, car bien que Citizens United soit littéralement l'affaire la plus médiatisée de la Cour suprême de la décennie et la chose dont tout le monde parle quand ils parlent de financement de campagne, pour une raison quelconque, dans la pratique, personne ne peut éventuellement comprendre la raison pour laquelle quelqu'un, dans la pratique, a réellement donné au noir », a expliqué Bankman-Fried lors de l'appel téléphonique.


Interview avec Sam Bankman-Fried où il parle entre autres des dons secrets aux républicains

Une gestion d'entreprise très controversée

« Jamais dans ma carrière je n'ai vu un échec aussi complet des contrôles d'entreprise et une absence aussi complète d'informations financières fiables comme cela s'est produit ici », a noté John Ray III,le nouveau PDG de FTX. Une déclaration qui souligne le chaos et la mauvaise gestion au cœur de ce qui était autrefois un acteur majeur de l'industrie de la crypto avec des liens profonds à Washington, DC. La disparition de l'empire FTX de Bankman-Fried a plongé les marchés de la crypto dans une crise.

Ray a déclaré qu'il avait trouvé chez FTX international, FTX US et la société de négoce Alameda Research de Bankman-Fried « l'intégrité des systèmes compromise », « une surveillance réglementaire défectueuse » et une « concentration du contrôle entre les mains d'un très petit groupe de personnes inexpérimentées et peu sophistiquées, potentiellement compromises ».

Le dossier cinglant devant le tribunal fédéral des faillites du Delaware a brossé un tableau de la grave mauvaise gestion de Bankman-Fried chez FTX, une société qui a levé des milliards de dollars auprès d'investisseurs en capital-risque de premier plan tels que Sequoia, SoftBank et Temasek.

FTX n'a ​​pas tenu de livres, de registres ou de contrôles de sécurité appropriés pour les actifs numériques qu'il détenait pour les clients ; elle s'est servie d'un logiciel pour « dissimuler l'utilisation abusive des fonds des clients » ; et a accordé un traitement spécial à Alameda, a déclaré Ray, ajoutant que « les débiteurs n'ont pas de service comptable et externalisent cette fonction ».

Il a déclaré que la société ne disposait pas d'une « liste précise » de ses propres comptes bancaires, ni même d'un dossier complet des personnes qui travaillaient pour FTX. Il a ajouté que FTX utilisait « un compte de messagerie de groupe non sécurisé » pour gérer les clés de sécurité de ses actifs numériques.

Les fonds du groupe avaient été utilisés « pour acheter des maisons et d'autres objets personnels » pour le personnel et les conseillers, et les paiements ont été approuvés grâce à l'utilisation « d'emojis personnalisés » dans un chat en ligne, selon Ray.

Ray a déclaré que « l'un des échecs les plus répandus » concernant l'entreprise derrière la plate-forme d'échange FTX était le manque de documents sur la prise de décision. Il a déclaré que Bankman-Fried utilisait souvent des plates-formes de messagerie avec une fonction de suppression automatique « et encourageait les employés à faire de même ».

Parmi les actifs énumérés dans le document figuraient 4,1 milliards de dollars de prêts à des parties liées accordés par Alameda, dont 3,3 milliards de dollars à Bankman-Fried à la fois personnellement et à une entité qu'il contrôlait. Bankman-Fried avait précédemment déclaré au Financial Times que FTX avait « accidentellement » donné 8 milliards de dollars de fonds clients FTX à Alameda.

Ray a déclaré que parmi les principaux objectifs de la procédure de mise en faillite figurait une « enquête approfondie, transparente et délibérée sur les réclamations [juridiques potentielles] contre Bankman-Fried ».

Sam Bankman-Fried et son cercle restreint de FTX avaient un groupe de discussion secret appelé "Wirefraud"

Sam Bankman-Fried et d'autres membres du cercle restreint de la bourse crypto FTX, qui s'est effondrée, auraient formé un groupe de discussion sur la plate-forme chiffrée Signal sous le nom de « Wirefraud » (littéralement « fraude électronique »).

L'Australian Financial Review a rapporté que le groupe de discussion Wirefraud avait été utilisé pour envoyer des informations chiffrées de bout en bout sur FTX et son fonds spéculatif, Alameda Research, dans la perspective de l'implosion de l'échange. Selon le quotidien, les membres du groupe secret comprenaient Bankman-Fried, ses partenaires FTX Zixiao "Gary" Wang et Nishad Singh, et la PDG d'Alameda Research Caroline Ellison.

Bankman-Fried a admis qu'il ne pouvait pas exclure l'existence d'une telle discussion de groupe, précisant juste qu'il n'était pas impliqué : « Si cela est vrai, alors je n'étais pas membre de ce cercle restreint », a-t-il écrit en réponse à l'article.


Au total, Bankman-Fried a été inculpé de huit infractions pénales, dont fraude électronique, complot de fraude électronique, fraude sur les valeurs mobilières, complot de fraude sur les valeurs mobilières et blanchiment d'argent. Il a également été accusé d'avoir fait des contributions illégales à une campagne électorale, une accusation notable puisqu'il a été l'un des plus grands donateurs politiques cette année. La plupart de ces dons auraient été adressés au parti Démocrate. Selon Nicholas Biase, porte-parole des procureurs américains, ces accusations pourraient le conduire en prison pendant des décennies, avec une peine maximale de 115 ans.

Et vous ?

Êtes-vous surpris d'apprendre que Sam Bankman-Fried ait demandé la création d'une telle porte dérobée ?
Que pensez-vous du fait que le cofondateur, Gary Wang, ait accepté sa mise en place ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de edrobal
Membre actif https://www.developpez.com
Le 15/01/2023 à 11:39
Personnellement je n'ai aucune empathie avec des gens qui veulent spéculer et gagner leur fric sans rien faire. Qu'ils crèvent comme tous les spéculateurs.
6  1 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 14/01/2023 à 10:04
Citation Envoyé par Erviewthink Voir le message
Personne ne les a obligé à travailler dans une banque, encore une fois c'est facile d'avoir des principes et ne pas s'y fier.
Désolé mais en tant qu'informaticien, je me sens pas responsables des frasques de Steeve Jobs ou Jeff Bezzos.
4  1 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 15/01/2023 à 7:04
Non je ne bosse pas pour Bezos, et tous les banquiers ne travaillent pas pour Bernard Madoff non plus
3  1 
Avatar de marsupial
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 14/01/2023 à 19:06
Ce qui me défrise est qu'aucun des 3 n'ait pensé à fuir. Il y en a un qui l'a fait. Il a disparu avec des millions juste avant la faillite. Ils ont crû que cela allait se passer comme ça, sans problème, après avoir détourné des milliards.
1  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 16/01/2023 à 14:33
Citation Envoyé par Erviewthink Voir le message
Tous travaillent dans le système bancaire par contre
Et moi je travaille dans l'écosystème de l'informatique ce qui ne veut pas dire que je cautionne tout ce qui s'y fait, loin se là.

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Si il a réellement donné autant d'argent aux 2 camps, ça doit être pour corrompre des élus.
Mais j'ai du mal à croire qu'il a donné de l'argent aux républicains, puisqu'il est démocrate.
Ça serait pas du tout le premier a avoir fait ça.

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Pourquoi il n'a pas fait des dons de manière anonyme pour les 2 partis ?
C'est bizarre de montrer qu'on donne de l'argent aux démocrates.
Il me semble que les lois américaines exigent une certaine transparence en ce qui concerne les dons aux politiques.

Citation Envoyé par Erviewthink Voir le message
Souhaiter la mort de quelqu'un est un délit.
C'est pas très honorable, mais ça n'est pas un délit tant qu'on en arrive pas à l'appel au meurtre.
2  1 
Avatar de Gluups
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 17/01/2023 à 11:57
En théorie si une banque fait faillite, les épargnants peuvent perdre leur placement eux aussi. Heureusement il y a des protection légales pour éviter ce risque.
C'est beau, la foi.
1  0 
Avatar de AoCannaille
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 17/01/2023 à 14:03
Citation Envoyé par Gluups Voir le message
Et une collecte de fonds pour payer un tueur à gages ?
Je pense que c'est complicité de meurtre, et, comme n'importe quelle complicité, les peines encourues sont les même que celles pour le meurtre.
Comme il y a collecte, il y a préméditation manifeste, donc la qualification part sur de l'assassinat. Mis à part pour le terrorisme, il n'y aucune peines encourues plus sévères.

Citation Envoyé par Article 121-7
Est complice d'un crime ou d'un délit la personne qui sciemment, par aide ou assistance, en a facilité la préparation ou la consommation.
Est également complice la personne qui par don, promesse, menace, ordre, abus d'autorité ou de pouvoir aura provoqué à une infraction ou donné des instructions pour la commettre.
https://www.legifrance.gouv.fr/codes...TI000006417212
Citation Envoyé par Article 221-3
Le meurtre commis avec préméditation ou guet-apens constitue un assassinat. Il est puni de la réclusion criminelle à perpétuité.
[...]
https://www.legifrance.gouv.fr/codes...A000006136041/
1  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 16/01/2023 à 9:47
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Sam Bankman-Fried a reconnu avoir donné de l'argent en secret aux républicains. Il était déjà répertorié comme le deuxième plus grand donateur des démocrates lors des élections de mi-mandat de 2022 avec ses 40 millions de dollars. Il affirme avoir versé la même somme des deux côtés des pôles politiques.
Si il a réellement donné autant d'argent aux 2 camps, ça doit être pour corrompre des élus.
Mais j'ai du mal à croire qu'il a donné de l'argent aux républicains, puisqu'il est démocrate.

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Il a déclaré qu'il avait pu faire ses dons de manière anonyme grâce à Citizens United, une affaire de la Cour suprême des États-Unis de 2010 qui déclarait que les dons politiques illimités étaient une forme de discours et devaient être protégés par le premier amendement. L'affaire a permis à des millions de dollars de soi-disant « argent noir » d'entrer dans le système politique sans révéler qui effectue les paiements.
Pourquoi il n'a pas fait des dons de manière anonyme pour les 2 partis ?
C'est bizarre de montrer qu'on donne de l'argent aux démocrates.

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
« Jamais dans ma carrière je n'ai vu un échec aussi complet des contrôles d'entreprise et une absence aussi complète d'informations financières fiables comme cela s'est produit ici », a noté John Ray III,le nouveau PDG de FTX. Une déclaration qui souligne le chaos et la mauvaise gestion au cœur de ce qui était autrefois un acteur majeur de l'industrie de la crypto avec des liens profonds à Washington, DC. La disparition de l'empire FTX de Bankman-Fried a plongé les marchés de la crypto dans une crise.

Ray a déclaré qu'il avait trouvé chez FTX international, FTX US et la société de négoce Alameda Research de Bankman-Fried « l'intégrité des systèmes compromise », « une surveillance réglementaire défectueuse » et une « concentration du contrôle entre les mains d'un très petit groupe de personnes inexpérimentées et peu sophistiquées, potentiellement compromises ».
Comme quoi des gosses de riches sous amphétamines peuvent générer des catastrophes.

Partner-swapping, pills & playing games: Inside Sam Bankman-Fried’s FTX party house
“Stimulants when you wake up, sleeping pills if you need them when you sleep” — that was the formula for FTX’s success, according to a tweet from Bankman-Fried.

It was alleged on the Twitter feed of @AutismCapital that SBF used a drug called EMSAM in patch form. It is a methamphetamine derivative used on-label to treat symptoms of Parkinson’s disease and is known to increase energy. According to Coindesk, “Bankman-Fried was … possibly suffering side effects of EMSAM (which include compulsive gambling).”
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
« M. Wang a créé cette porte dérobée en insérant un numéro unique dans des millions de lignes de code pour l'échange, créant une ligne de crédit de FTX à Alameda, à laquelle les clients n'ont pas consenti », a-t-il ajouté. « Et nous connaissons la taille de cette ligne de crédit. C'était 65 milliards de dollars ».
Ça pourrait être le scénario d'un film.
C'est incroyable ce que ces escrocs sont capables de faire
0  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 16/01/2023 à 14:40
Citation Envoyé par Uther Voir le message
Il me semble que les lois américaines exigent la transparence en ce qui concerne les dons au politiques.
Ok dans ce cas on peut se poser la question inverse : "Pourquoi masquer le fait qu'on donne de l'argent au parti républicain ?".

Ça doit être intéressant de chercher des articles qui précèdent la chute d'FTX.
Crypto billionaire says he could spend a record $1 billion in 2024 election
Democratic billionaire Sam Bankman-Fried says he could spend $1 billion or more in the 2024 election, which would easily make him the biggest-ever political donor in a single election.
Du coup le parti démocrate devra trouver de l'argent ailleurs
0  0 
Avatar de Gluups
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 17/01/2023 à 12:41
Citation Envoyé par Uther Voir le message
C'est pas très honorable, mais ça n'est pas un délit tant qu'on en arrive pas à l'appel au meurtre.
Et une collecte de fonds pour payer un tueur à gages ?
0  3