IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'Ohio et le New Jersey interdisent TikTok sur les appareils gouvernementaux en raison des craintes liées à la surveillance chinoise,
Rejoignant ainsi plus de 20 autres États américains

Le , par Bill Fassinou

135PARTAGES

4  0 
Le nombre d'États américains prononçant une interdiction de TikTok ne cesse d'augmenter. Invoquant des risques pour la sécurité nationale, l'Ohio et le New Jersey sont les derniers États à interdire TikTok sur les appareils appartenant au gouvernement. Dans l'Ohio, le décret interdit l'utilisation et le téléchargement d'applications et de chaînes médiatiques chinoises sur les appareils appartenant à l'État ou loués par lui. Il vise notamment TikTok, WeChat, Weibo, Tencent Video, etc. De son côté, le New Jersey a imposé une interdiction des "logiciels et services à haut risque", dont TikTok, sur les appareils du gouvernement.

Le gouverneur de l'Ohio, Mike DeWine, a signé lundi un décret interdisant l'utilisation de toute application (plateforme ou site Web) appartenant à une entité située en Chine sur les appareils appartenant au gouvernement. DeWine a déclaré dans ce décret que "ces pratiques subreptices en matière de confidentialité des données et de cybersécurité font peser des menaces sur la sécurité nationale et locale et sur la cybersécurité des utilisateurs de ces applications et plateformes et des appareils qui les stockent". Malgré les garanties de sécurité données par ByteDance, le propriétaire de TikTok, le géant chinois de la technologie peine à convaincre.

Le même jour, le New Jersey a imposé une interdiction des "logiciels et services à haut risque", dont TikTok, sur les appareils du gouvernement. Dans un communiqué de presse, le gouverneur Phil Murphy a déclaré que cette interdiction permettrait de "garantir la confidentialité, l'intégrité et la sécurité des informations gérées par le gouvernement de l'État du New Jersey". Outre l'interdiction de TikTok sur les appareils de l'État, Phil Murphy a déclaré que l'État interdisait également les produits et services de nombreux autres fournisseurs en provenance de l'Empire du Milieu, dont Huawei, Hikvision, Tencent (propriétaire de l'application WeChat) et ZTE.



Le géant chinois du cloud computing Alibaba et la société russe de cybersécurité Kaspersky Lab figurent également sur la liste du New Jersey de fournisseurs étrangers de logiciels, de produits et de services à interdire. Murphy a déclaré que l'analyse approfondie de TikTok a révélé que l'application recueille les frappes des utilisateurs, fait de fréquentes captures d'écran, accède aux données des téléphones et rassemble d'autres informations sensibles sur les utilisateurs, comme les mots de passe. « Le renforcement de la cybersécurité est essentiel pour protéger la sécurité et le bien-être de notre État », a déclaré Murphy dans le communiqué de presse.

« Les mesures proactives et préventives que nous mettons en œuvre aujourd'hui garantiront la confidentialité, l'intégrité et la sécurité des actifs informationnels gérés par le gouvernement de l'État du New Jersey. Cette action décisive garantira que la cybersécurité de l'État est unifiée contre les acteurs qui pourraient chercher à nous diviser », a-t-il ajouté. Le décret de l'Ohio souligne que la loi chinoise de 2017 sur le renseignement national exige que les entreprises situées dans le pays recueillent des informations privées "y compris le partage de données avec le Parti communiste chinois". Une situation qui suscite la crainte des autres pays.

Le décret de l'Ohio ajoute que les plateformes de médias sociaux chinoises sont essentiellement un "mécanisme de collecte de renseignements" pour le gouvernement chinois. Tencent, WeChat, Weibo et DingTalk, filiale du groupe Alibaba, faisaient tous partie de la liste des plateformes interdites dans l'Ohio. La décision de l'Ohio et du New Jersey d'interdire TikTok intervient dans un contexte de craintes selon lesquelles les données collectées pourraient permettre à Pékin d'espionner les Américains. Un bon nombre d'États ont déjà pris des mesures contre l'application après que le FBI a déclaré qu'elle représentait une menace pour la sécurité nationale.

Il y a notamment l'Alabama, la Géorgie, l'Idaho, la Caroline du Sud, le Texas, le Dakota du Sud l'Utah et la Virginie. Une analyse du site Government Technology, publiée avant l'annonce des interdictions du New Jersey et de l'Ohio, montre que plus de 20 États ont interdit TikTok sur les appareils gouvernementaux. En décembre, le président américain Joe Biden a signé une loi qui interdit aux employés fédéraux d'utiliser ou de télécharger TikTok sur les appareils appartenant au gouvernement fédéral. Vendredi, le gouverneur du Wisconsin, Tony Evers, a annoncé qu'il prévoyait également d'interdire l'application sur les appareils appartenant à l'État.

Si le Wisconsin suit l'exemple des 21 autres États qui ont déjà émis des interdictions ou des restrictions concernant TikTok, cela signifie que près de la moitié des États américains interdiront l'application d'une manière ou d'une autre en 2023. Des efforts sont également déployés pour interdire TikTok sur les appareils grand public à travers les États-Unis. Le mois dernier, le sénateur Marco Rubio a proposé une loi qui interdirait TikTok à l'échelle nationale. Rubio a déclaré que l'application donne au gouvernement chinois "une capacité unique de surveiller plus d'un milliard d'utilisateurs dans le monde, y compris près de deux tiers des adolescents américains".

« Nous sommes déçus qu'un si grand nombre d'États sautent dans le train politique pour adopter des politiques qui ne feront rien pour faire progresser la cybersécurité dans leurs États et qui sont basées sur des faussetés non fondées sur TikTok. Nous continuons à travailler avec le gouvernement fédéral pour finaliser une solution qui répondra de manière significative à toutes les préoccupations de sécurité qui ont été soulevées au niveau fédéral et étatique », a déclaré un porte-parole de TikTok. Depuis plusieurs années, notamment depuis la présidence de Donald Trump, TikTok suscite des inquiétudes en matière de sécurité et de confidentialité.

Compte tenu de la surveillance croissante de TikTok, ce n'est peut-être que le début des défis à venir pour l'entreprise dans l'année à venir. « TikTok est aimé par des millions d'Américains, et il est regrettable que les nombreux organismes d'État, bureaux, universités, groupes d'étudiants et équipes sportives de ces États ne puissent plus utiliser TikTok pour créer des communautés et partager des informations. Nous continuons à travailler avec le gouvernement fédéral pour finaliser une solution qui répondra de manière significative à toutes les préoccupations de sécurité qui ont été soulevées au niveau fédéral et étatique », a ajouté le porte-parole.

Sources : Phil Murphy, gouverneur du New Jersey et Mike DeWine, gouverneur de l'Ohio (PDF)

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi

Les législateurs américains présentent un projet de loi bipartisane visant à interdire TikTok aux États-Unis, la pression monte contre TikTok considéré comme un outil de surveillance de Pékin

Le Dakota du Sud bannit TikTok des appareils appartenant à l'État : « Le Dakota du Sud ne participera pas aux opérations de collecte de renseignements des nations qui nous détestent »

Un projet de loi texan prévoit d'interdire l'utilisation des médias sociaux aux enfants de moins de 18 ans, et les parents pourraient demander le retrait de leurs enfants des plateformes sociales

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de SimonKenoby
Membre actif https://www.developpez.com
Le 11/01/2023 à 11:15
Moi, ce qui m'étonne, c'est que les réseaux sociaux soient autorisés sur des appareils gouvernementaux en 1er lieu.
7  0 
Avatar de totozor
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 27/01/2023 à 7:32
Citation Envoyé par Anthony Voir le message
Que pensez-vous des accusations portées contre TikTok par le sénateur Josh Hawley ?
Je penses qu'elles sont partiellement vraies mais que la vie privée des enfants américains ne le tracasse pas tant que ça.
La Chine est un concurrent sérieux des USA, TikTok est un réseau social chinois et il se démocratise aux USA. Les USA trouvent donc toutes les raisons d'essayer d'empêcher ça. Ils se mettent soudainement à dénoncer ce qu'ils font via Facebook et Twitter à la Chine via TikTok.
Citation Envoyé par Anthony Voir le message
Selon vous, le blocage de TikTok peut-il répondre aux préoccupations des États-Unis en matière de sécurité nationale ?
Tout dépends ce qu'on met sous le terme sécurité nationale mais les concurrents de TikTok sont à peine moins dangereux que lui. Pourtant ils ne s'en tracassent plus, et n'ont jamais lutté pour le blocage de deux ci mais pour le fait qu'ils censurent (suivant leurs règles)
3  0 
Avatar de Waikiki
Membre averti https://www.developpez.com
Le 27/01/2023 à 13:27
Ça serait bien que tout les pays d'Europe fassent de même mais sans se limiter à Tiktok, il faudrait aussi bannir Facebook, Twitter, Snapchat, Instagram, Whatsapp vu que le gouvernement US oblige les entreprises US du numérique à coopérer avec leurs services (comme l'a dit Ryu2000).

Mais bon, on peut rêver, déjà qu'aucun pays n'ose s'opposer à l'extraterritorialité du droit américain.
2  0 
Avatar de marc.collin
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 17/01/2023 à 19:26
comme trop souvent, quand un produit non américain devient trop populaire... les usa brandit la carte de la sécurité nationale

est-ce que facebook, linkedin, twitter sont vraiment mieux? je ne pense pas

l'europe attend les usa pour réagir et faire pareil?
0  0 
Avatar de HaryRoseAndMac
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 22/01/2023 à 4:18
Tout simplement scandaleux, que ce soit les employés qui rendent les vidéos virales.

On comprends mieux pourquoi la clique des youtubeurs sans talents ont pourtant des millions d'abonnés désormais, vu qu'ils piochent une bonne partie de leur fanboy sur ce genre de plateforme.
1  1 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 27/01/2023 à 8:35
Citation Envoyé par totozor Voir le message
Ils se mettent soudainement à dénoncer ce qu'ils font via Facebook et Twitter à la Chine via TikTok.
Ouais, les entreprises US sont contraintes de travailler avec les services gouvernementaux US (NSA, CIA, etc).
Donc elles se disent qu'en Chine ça fonctionne peut-être de la même façon.

Quelque part c'est sympa de voir une application qui n'est pas étasunienne avoir du succès.
Généralement quand une entreprise propose une idée intéressante elle se fait racheter par une grosse entreprise US.

Cela dit je n'utiliserai jamais TikTok.
0  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 27/01/2023 à 13:42
Citation Envoyé par Waikiki Voir le message
il faudrait aussi bannir Facebook, Twitter
Non mais de toute façon ça ne sert à rien, on utilise du software US, du hardware US, il y a des portes dérobées de tous les côtés.
Si tu veux éviter la surveillance il faut être 100% déconnecté, il faut s'éloigner de la civilisation et vivre en ermite dans la forêt.
Et de toute façon les informations récoltées servent surtout à te vendre des produits avec la pub ciblé.

Il y a très peu (voir pas du tout ?) d'antennes 5G chinoises dans l'UE.
C'est cool ça donne du boulot à Nokia et Ericsson, le problème c'est que les USA ont infiltrés ces entreprises.
Après c'est mieux que rien, vaut mieux passer par Nokia et Ericsson que part Cisco ou je sais pas quoi.

===
Ce serait cool qu'un réseau social créer dans une nation européenne devienne populaire, mais c'est le genre de truc qu'on ne peut pas commander, il faut que des développeurs qui bossent dans un garage, une cave ou je ne sais pas quoi, aient des excellentes idées qui apporterait quelque chose d'intéressant.
0  0 
Avatar de totozor
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 27/01/2023 à 15:16
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Si tu veux éviter la surveillance il faut être 100% déconnecté, il faut s'éloigner de la civilisation et vivre en ermite dans la forêt.
ou juste se déguiser en carton
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Ce serait cool qu'un réseau social créer dans une nation européenne devienne populaire, mais c'est le genre de truc qu'on ne peut pas commander, il faut que des développeurs qui bossent dans un garage, une cave ou je ne sais pas quoi, aient des excellentes idées qui apporterait quelque chose d'intéressant.
Il me semble que c'est sur ce forum que j'ai lu une personne qui expliquait à quel point réfléchir à l'échelle locale est contreproductif pour un réseau social qui se veut hégémonique.
Or l'Europe est incapable de se voir intégrée dans le reste du monde et impose des normes tellement stricte que même le petit génie qui lance le facebook ou le google du futur finira dans l'oubli ou aux USA/en Chine/en Inde.
La rigueur qu'exige l'Europe est sécurisante pour le client (par rapport aux autres) mais est un frein à l'invention et l'innovation ambitieuse. Malheureusement.
0  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 27/01/2023 à 15:33
Citation Envoyé par totozor Voir le message
La rigueur qu'exige l'Europe est sécurisante pour le client (par rapport aux autres) mais est un frein à l'invention et l'innovation ambitieuse. Malheureusement.
Il y a de l'innovation dans des nations membres de l'UE !
Il me semble qu'Akinator c'est Français par exemple.
Il y a un logiciel Français utilisé dans le monde entier : VLC

Mais c'est vrai que souvent quand une équipe développe un logiciel intéressant, leur entreprise se fait racheter par une grosse société.

Par exemple :
- Silæ, rachetée par Silver Lake Partners
- Drivy, rachetée par Getaround
- eFront, rachetée par BlackRock
- PeopleDoc, rachetée par Ultimate Software
- Zenly, rachetée par Snapchat

Blague d'Internet Explorer :
De toute façon ça tourne les réseaux sociaux, aujourd'hui on va tous sur Myspace et Copains d'Avant, mais ça finira par bouger un de c4.
0  0