IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les investisseurs concluent que Tesla est un constructeur automobile et non une entreprise technologique,
L'achat de Twitter par Elon Musk a précipité la chute de l'action Tesla qui a baissé de 71 %

Le , par Bill Fassinou

230PARTAGES

4  0 
Tesla est descendu d'un haut piédestal au cours de l'année dernière, après avoir essuyé des vents contraires et souffert de la façon dont le PDG Elon Musk a privatisé le réseau social Twitter. L'action de Tesla a perdu plus de 700 milliards de dollars en valeur, le rachat de Twitter par Elon Musk n'a pas aidé et les investisseurs ont perdu confiance en la capacité du constructeur de véhicules électriques à livrer de véritables voitures autonomes. Les investisseurs semblent également avoir pris conscience que la société est avant tout un constructeur automobile et que son patron n'est pas surhumain. L'année 2023 risque d'être très mouvementée pour Tesla.

Tesla est-il en mesure d'atteindre ses objectifs en matière de voiture autonome ?

Pendant plusieurs années, l'ascension fulgurante de l'action Tesla a captivé, enthousiasmé et mystifié Wall Street. Malgré les performances mitigées de l'entreprise, sa capitalisation boursière dépassait à un moment donné en 2021 plus de 1 200 milliards de dollars, soit plus que la plupart des autres constructeurs automobiles réunis. Mais en 2022, cette météorite s'est éteinte. Depuis, l'entreprise a perdu 71 % de ce montant, soit une somme supérieure à la valeur de la plupart des entreprises du secteur. La fortune de son mercuriel patron, Elon Musk, s'est ainsi réduite de plus de 200 milliards de dollars et il n'est plus l'homme le plus riche du monde.

Cependant, le dernier coup a été porté le 3 janvier, après que Tesla a manqué les attentes des analystes en matière de livraisons pour le troisième trimestre consécutif et a annoncé que l'écart entre la production et les livraisons s'était creusé, ce qui suggère un ralentissement de la demande pour ses véhicules électriques. La société a perdu 12 % de sa valeur boursière - environ 50 milliards de dollars, soit la capitalisation boursière de Ford Motor Company - en une journée. Mais encore, même les investisseurs autrefois optimistes douteraient désormais que Musk puisse tenir sa promesse de produire 20 millions de voitures électriques par an d'ici 2030.



Ils douteraient également que l'Autopilot, le système avancé d'aide à la conduite (ADAS) de Tesla, soit sur le point de devenir un système de conduite entièrement autonome révolutionnaire. Pourtant, selon certaines analystes, la principale raison derrière l'état de l'action Tesla vient du fait que les investisseurs ont pris conscience que l'entreprise est avant tout un constructeur automobile et que son patron n'est pas un surhomme. En effet, Musk a toujours considéré son Tesla comme une société de technologie, un pair des géants du numérique comme Alphabet ou Meta, et non pas comme des poids lourds de la vieille économie comme Toyota ou Volkswagen.

Pendant un certain temps, le marché a fait de même, d'abord lorsque les actions technologiques ont grimpé en flèche dans le contexte du boom de l'ère pandémique de tout ce qui est numérique, puis lorsqu'elles se sont effondrées l'année dernière, après que leur croissance a commencé à ralentir et que la hausse des taux d'intérêt a fait perdre de leur valeur aux bénéfices futurs promis. Ces derniers mois, cependant, le cours de l'action Tesla a subi une correction plus marquée que celui des grandes entreprises technologiques telles que Meta, Apple ou Alphabet. Cela a coïncidé avec ses tribulations plus banales en tant qu'entreprise automobile.

Après avoir réussi à éviter les pires perturbations de la chaîne d'approvisionnement de la pandémie, Tesla aurait été rattrapée par le retrait chaotique de la Chine de la politique du zéro-Covid ; sa grande usine de Shanghai ayant été touchée par des fermetures liées au virus. Et après avoir tracé la voie de la transition de l'industrie, il doit maintenant faire face à une forte concurrence de la part de rivaux établis et plusieurs nouveaux venus qu'il a inspirés. Quelques jours après la publication des résultats décevants de Tesla, Volkswagen a dévoilé son ID.7 au CES de Las Vegas, un concurrent de la berline d'entrée de gamme Model 3 de Tesla.

En outre, les analystes ajoutent que les acheteurs de véhicules électriques, quant à eux, sont moins disposés que les adeptes précoces à faire abstraction de la qualité de construction douteuse de Tesla, de la fiabilité de l'Autopilot et de la version améliorée, le FSD (Full Self-Driving). Les propriétaires naturels de Tesla, parmi les riches progressistes, sont moins disposés à ignorer les frasques libertaires de Musk sur Twitter, qu'il a racheté en octobre et qu'il a mal géré avec gourmandise - d'autant plus qu'ils ont maintenant le choix entre de nombreuses alternatives de véhicules électriques pour se donner bonne conscience.

En d'autres termes, Tesla n'est plus le seul acteur en ville, et certainement pas un géant de la technologie. Mais pour un constructeur de véhicules électriques, il reste impressionnant. En 2022, il a livré 1,3 million de voitures, soit 40 % de plus que l'année précédente, et a ouvert deux nouvelles usines d'assemblage. Il travaille sur une voiture plus petite et moins chère et commencera cette année à livrer son très attendu pick-up Cybertruck. Et il vaut toujours quelque 343 milliards de dollars, soit à peu près autant que les trois autres plus grands constructeurs automobiles réunis.

Quelques raisons pour lesquelles l'action Tesla s'est littéralement effondrée

Tesla n'est pas la seule entreprise à avoir vu la valeur de ses actions chuter. Le marché boursier dans son ensemble a baissé en 2022, et dans le secteur automobile, tous les constructeurs ont vu leurs actions chuter. Des acteurs majeurs comme General Motors et Ford ont chuté de quelque 40 %, et des startups comme Rivian et Lucid ont perdu plus de 80 %. Tous les constructeurs automobiles ont été confrontés aux mêmes vents contraires que l'économie en général. Ils ont aussi commencé l'année 2022 avec des pénuries de pièces détachées qui ont maintenu les parcs de concessionnaires inhabituellement vides.

Ils ont terminé l'année avec des prix de véhicules très élevés qui pourraient rebuter les clients potentiels. Selon les analystes, les ventes d'automobiles aux États-Unis ont diminué en 2022 pour atteindre leur niveau le plus bas de la décennie. Et les ventes de Tesla ont beau avoir augmenté de 40 % par rapport à 2021, elles restent en deçà de ses objectifs de croissance ambitieux et des attentes des analystes. Et comme mentionné plus haut, la concurrence s'intensifie. Dans le segment supérieur du marché, des noms familiers comme Mercedes-Benz, BMW et Audi, ainsi que Lucid, Rivian et Polestar, commencent à grignoter des parts de marché.



« Nous avons un tas de voitures qui rivalisent à armes égales avec Tesla dans la mesure où elles sont orientées vers la performance, elles sont luxueuses », a déclaré Brian Moody, rédacteur en chef d'Autotrader. Pendant ce temps, des véhicules comme la Kia EV6, la Ford Mach-E et la Chevy Bolt redessinée commencent à s'attaquer au marché de masse des véhicules électriques. La concurrence s'intensifie également en Chine, un marché crucial pour Tesla et ses rivaux. Tesla représenterait encore 65 % des ventes de véhicules électriques aux États-Unis. Mais ce pourcentage est en baisse, ce que le marché boursier n'aime pas.

L'autre gros problème qui a précipité la chute de l'action Tesla est le rachat de Twitter par Musk. Ce dernier a fondé et dirigé plusieurs entreprises au cours des vingt dernières années, mais son rachat de Twitter l'année dernière n'a rien à voir avec sa gestion de SpaceX, par exemple. L'aura qui entoure Musk - pour ses fans, un génie et un visionnaire - est une des raisons pour lesquelles beaucoup de gens veulent une Tesla. Aujourd'hui, Musk est essentiellement devenu un troll professionnel sur Twitter, publiant des provocations et adoptant allègrement certaines positions de droite depuis son puissant perchoir au sommet du géant des médias sociaux.

Une enquête de Morning Consult a révélé qu'entre octobre et novembre 2022, la popularité nette de Tesla a chuté de 20 points de pourcentage chez les démocrates et augmenté de 4 points chez les républicains. Cela pourrait affecter les ventes, car les électeurs libéraux ont tendance à être plus susceptibles de vouloir acheter des véhicules électriques. Musk a également dû vendre pour des milliards de dollars d'actions Tesla pour financer l'acquisition de la société de médias sociaux, ce qui a nui au titre. Entre-temps, au grand dam de certains de ses plus ardents défenseurs, le temps qu'il passe sur Twitter réduit le temps dont il dispose pour Tesla.

De nombreux investisseurs de Tesla s'agitent pour que Musk nomme un nouveau patron à la tête de Twitter - comme il a affirmé qu'il le ferait - et prenne du recul par rapport à la société de médias sociaux. « C'est le moment de vérité pour Musk de contrôler les dégâts maintenant ou la douleur brutale continuera », a écrit l'analyste Daniel Ives, un fan de longue date de Tesla qui a critiqué la façon dont Musk a géré l'achat de Twitter. Si la descente de l'action Tesla se poursuit, la valorisation de la société pourrait passer en dessous de celle de la société de médias sociaux Meta, propriétaire des plateformes Facebook, WhatsApp et Instagram.

Avec une baisse de 6,7 % de l'action Tesla dans les échanges de prémarché aux États-Unis vendredi, sa valorisation semble devoir passer sous celle de Meta, alors qu'à un moment donné l'année dernière, elle était presque trois fois plus importante que cette dernière. Si les mouvements de prémarché se maintiennent, Meta aura une valeur marchande de 330,3 milliards de dollars. Il pourrait bien dépasser celle de Tesla qui est de 343 milliards de dollars à l'heure où nous écrivons ces lignes.

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous de la chute brutale de l'action Tesla ?
Tesla est-il en mesure d'atteindre ses objectifs en matière de voiture autonome ?
Pour vous, Tesla est-il un simple constructeur automobile ou une entreprise technologique ?
Selon vous l'action Tesla pourrait-elle rebondir et atteindre son plus haut niveau de 2021 ?

Voir aussi

Une vidéo montre que le mode Full Self-Driving de Tesla ne peut absolument pas gérer la neige, de quoi faire sourire les autorités californiennes qui œuvrent pour que Tesla abandonne ses dénominations

La Californie adopte une loi qui interdit à Tesla d'appeler le logiciel de ses véhicules Full Self-Driving, car c'est de la publicité mensongère qui laisse croire qu'ils sont totalement autonomes

Tesla condamné à une amende de 2 Mns € en Corée du Sud pour publicité mensongère, Tesla a faussement promu et exagéré l'autonomie et la vitesse de recharge de ses voitures électriques

« Même dans des décennies, vous n'obtiendrez pas de véhicules véritablement autonomes à 100 % ». Le PDG de Cruise estime que l'assistance à distance va rester sur le long terme

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Fleur en plastique
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 20/01/2023 à 10:26
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Bien que les conducteurs aient tendance à blâmer le FSD pour leurs erreurs lorsqu'un accident se produit, cette fois, le conducteur avait raison, comme le confirment les données publiées par le gouvernement fédéral mardi. Selon le rapport d'enquête cité par CNN, le logiciel controversé d'aide à la conduite a été activé environ 30 secondes avant l'accident. Les données montrent également que la voiture a brusquement ralenti à 11 km/h, un mouvement dangereux dans un trafic rapide.

On ne sait pas ce qui cause le freinage fantôme, que Tesla n'a pas encore compris et corrigé. Tesla a dépouillé ses voitures de tous les capteurs, à l'exception des caméras vidéo, qui pourraient en être la cause principale. Après tout, les humains éprouvent des illusions d'optique, bien que rares. Il se peut que certaines conditions, comme une ombre se déplaçant rapidement sur la caméra, puissent faire croire au système qu'il y a un objet devant la voiture et déclencher le freinage.
Tesla avait d'autres capteurs (comme des simples radars) qu'ils ont décidé de tout supprimer il y a quelques années pour remplacer par des simples caméras, alors qu'il est si facile de berner une caméra numérique, facilement éblouie ou pouvant souffrir d'un souci de balance des blancs suite à un changement d'éclairage, alors que cela peut être critique pour distinguer de la neige, un reflet sur une route humide, un véritable obstacle... Je me rappelle de l'argument de l'époque : ça coûte trop cher.

Ah, pourtant pour activer le FSD il faut quand même 15 000 $, soit le prix d'une voiture thermique neuve à elle toute seule. Donc j'ai envie de dire, y'a de quoi foutre quelques radars pour compenser les faiblesses structurelles de caméras vidéos avec cette somme. Ah, mais j'oubliais, ça sert en fait à financer l'achat de Twitter. Donc, Twitter est plus important que la vie humaine des gogos qui achètent le FSD sur leur Tesla. Point de vue intéressant, M. Musk.

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
La NHTSA enquête déjà sur des centaines de plaintes de conducteurs de Tesla, certaines décrivant des quasi-accidents et des préoccupations pour leur sécurité. Néanmoins, l'agence n'a pas encore pris de mesures contre Tesla, et l'enquête traîne en longueur. Quoi qu'il en soit, les analystes s'attendent à ce que les récentes découvertes sur le carambolage de San Francisco incitent la NHTSA à exiger une solution.
Comme c'est étrange. L'agence américaine ne semble pas pressée de sanctionner un constructeur américain vu comme brillant. Cela me rappelle bizarrement la FAA avec le Boeing 737 MAX, et il a fallu plus de 350 morts pour qu'ils se décident à enfin agir, et uniquement après que le reste du monde l'ait fait. Combien de morts provoqués par le FSD, combien d'interdictions étrangères avant que la NHTSA se décide à agir ? Une nouvelle preuve comme quoi l'argent vaut largement plus que la vie humaine aux États-Unis.

Je recherche NHTSA sur Google et voici l'extrait afiché :
Our mission is to save lives, prevent injuries, and reduce economic costs due to road traffic crashes, through education, research, safety standards, and ...
Je me marre.
7  1 
Avatar de marc.collin
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 11/01/2023 à 14:00
Il est temps que le gouvernement interdise que le pays devienne un jeu d'expérimentation.
C'est dangereux, il y a eu des mort et cela continue, rien n'est fait
5  0 
Avatar de Fleur en plastique
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 20/01/2023 à 14:57
Citation Envoyé par Derf59 Voir le message
Ca me fait rire qu'on incrimine uniquement le FSD dans le carambolage. Oui le FSD a freiné sans raison apparente maintenant si il avait freiné pour une bonne raison, les autres conducteurs qui ne respectaient ni la vitesse ni les distances de sécurité seraient rentrés dans la voiture de la même manière.
Donc vas-y, va sur une route express très fréquentée, où les voitures se suivent de près, puis pile, juste pour rire. Compte le nombre de voitures qui vont faire un carambolage. Ensuite, va voir les conducteurs et dis-leur que c'est entièrement de leur faute car cela ne serait pas arrivé s'ils auraient respectés les distances de sécurité et que tu n'y es pour rien car c'est ton droit le plus strict de piler en plein milieu d'une voie rapide.

Ensuite, on ira te voir à l'hôpital, si jamais t'es encore en vie après t'être fait tabasser.
5  0 
Avatar de totozor
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 12/01/2023 à 8:12
Citation Envoyé par nirgal76 Voir le message
Le freinage fantôme est une chose, le carambolage lui est causé par des distances de sécurités non respectées / non adaptés.
Le carambolage est causé par des distances de sécurité ET un freinage fantôme.
La combinaison freinage fantome et distance de sécurité respectée pourrait engendrer un carambolage malgré tout, il suffit que le chauffeur derrière soit peu attentif/fatigué et le temps de réaction nécessaire pour éviter le carambolage est court.

Je me souviens pendant mon stage de fin d'étude avoir eu la peur de ma vie parce qu'en rentrant, alors que je tenais bien ma distance de sécurité (les fameuses deux lignes), la voiture devant moi change de voie subitement et laisse apparaitre une voiture sans permis sur une route à 110. Cette expérience m'a marquée parce qu'elle demande de prendre une décision très vite dans un délai très court, il y avait une voiture derrière moi qui ne respectait pas les distances donc j'ai changé de voie mais je vais être honnête je n'ai pas vérifié que la voie était dispo mais la décision doit être prise en quelques secondes (sans décision je l'aurait percutée en environ 5s, 8s max).
3  0 
Avatar de petitours
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 20/01/2023 à 11:08
Citation Envoyé par Derf59 Voir le message
Ca me fait rire qu'on incrimine uniquement le FSD dans le carambolage.

Oui le FSD a freiné sans raison apparente maintenant si il avait freiné pour une bonne raison, les autres conducteurs qui ne respectaient ni la vitesse ni les distances de sécurité seraient rentrés dans la voiture de la même manière.

Imaginez qu'un pneu éclate sans raison sur votre voiture, vous vous seriez dirigé et arrêté de ce coté de la route.
Et oui, sauf que le FSD l'a fait pour rien et l'a fait avec une brutalité que l'on aurait pas avec un pneu qui éclate, c'est donc bien de sa faute racine et exclusive.
3  0 
Avatar de Sylvain_LD
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 07/01/2023 à 11:34
Elon Musk est un homme qui croit que tout peut s'acheter et il ne se gène pas pour vendre des produits qui ne respectent pas les lois.
Sa Tesla prétendument "écologique" est un leurre, l'autonomie est loin de celle annoncée que ce soit l'hiver ou l'été (la clim est un gros consommateur d’énergie).

Quand à la promotion du "Full Self Driving", elle induit les conducteurs en erreur ! Et les petits malins qui ont compris le fonctionnement du système qui qui le leurrent sont comme tous les amateurs de bricolage : des "irresponsables".

Malheureusement c'est pas nos politiques qui prendront les bonnes décisions pour légiférer sur ce genre de produit car ils sont comme beaucoup aveuglés par les publicités soient-elles mensongères ou non et surtout par le lobbying!
3  1 
Avatar de nirgal76
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 11/01/2023 à 15:09
Le freinage fantôme est une chose, le carambolage lui est causé par des distances de sécurités non respectées / non adaptés.
4  2 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 12/01/2023 à 15:07
Citation Envoyé par nirgal76 Voir le message
Peu importe, si chacun mets suffisamment de distance
Ben non justement.
Si l'automobiliste ne regarde que la voiture devant et ne cherche pas à anticiper plus que ça, même si toutes les voitures respectent les distances de sécurité ça peut mal finir.

Admettons que la distance entre 2 voitures sur l'autoroute soit de 73m et que ça corresponde à 2s.
Quand la première voiture se met à freiner, la voiture qui la suit ne va pas freiner instantanément, la distance entre les 2 véhicules va se réduire donc la voiture va freiner plus fort, si il y a d'autres véhicules derrière c'est de pire en pire.

Là on voit en simulation qu'un changement de file peut provoquer un arrêt.
2  0 
Avatar de pmithrandir
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 18/01/2023 à 17:48
Pas surpris... Et je pense que le témoignage étant maintenant enregistré on va voir se multiplier les actions en justice pour demander un remboursement partiel du prix d'achat payé.

Le précédent du VW avec le trucage des émissions rejetées montre la voie légale pour obtenir de l'argent, a raison selon moi.
2  0 
Avatar de petitours
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 18/01/2023 à 21:44
Citation Envoyé par Uther Voir le message
Justement la distance de sécurité est censé comporter un marge suffisante pour faire tampon et que l’arrêt sec pour les premières voiture devienne de plus en plus progressif et de moins en moins dangereux au fur et a mesure que l'on s'éloigne.
Non justement.
Ce que montre Ryu2000 explique que c'est de pire en pire et le terme que vous utilisez "tampon" est bien choisi, on le rempli/consomme le tampon.
Le premier freine et la distance de secu fait le job et ensuite le "tampon" est consommé de plus en plus avec abaissement de la brutalité de la baisse de vitesse qui entraine une réaction moins rapide qui consomme le "tampon" et ceci jusqu'à ce qu'il n'y ait overflow sur le tampon et craboum.

Il y a des tonnes d'études sur le sujet, c'est sur ces mécanismes là que reposent les obligations de limitation de vitesse pour réguler le trafic et éviter les bouchons.
2  0