IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Une autre société d'investissement en cryptomonnaies ferme ses portes et confisque 55 % des fonds des clients,
L'entreprise entend les utiliser pour équilibrer l'actif et le passif de son bilan

Le , par Bill Fassinou

155PARTAGES

7  0 
Midas Investments, une plateforme qui permettait aux utilisateurs de gagner un revenu passif sur leurs avoirs en cryptomonnaies via les rendements de la DeFi, a annoncé la fermeture de ses activités en raison de circonstances imprévues indépendantes de sa volonté. L'entreprise laisse entendre que l'effondrement de FTX et de Celsius, ainsi que d'autres événements dévastateurs survenus jusqu'à présent en 2022 auraient rendu impossible la poursuite des opérations dans des conditions normales. La société a également ajouté qu'elle prélèverait 55 % sur la plupart des comptes clients pour "équilibrer l'actif et le passif".

Midas Investments est une plateforme CeDeFi, c'est-à-dire une plateforme hybride qui combine la finance centralisée (CeFi) et la finance décentralisée (DeFi). CeDeFi offre les produits DeFi tels que le yield farming, le prêt, l'emprunt, le liquidity staking, et le token swapping, qui sont disponibles sur les protocoles DeFi tout en étant conformes en matière de réglementation. Selon les acteurs du secteur, CeDeFi répond au manque de réglementation dans l'espace cryptographique. Il le ferait en se conformant aux réglementations qui aident les organismes d'application de la loi à identifier les criminels potentiels d'une manière plus directe.

CeDeFi se caractérise également par des entités centralisées qui utilisent des structures de gouvernance similaire à celles du secteur financier traditionnel, mais adopte l'efficacité de la finance décentralisée, réduisant ainsi les coûts. Mardi dernier, Midas Investments annonçait à ses clients qu'il fermerait ses portes le 27 décembre. « Je vous écris aujourd'hui avec le cœur lourd pour vous annoncer que la plateforme Midas Investments ferme », a écrit Iakov Levin, PDG de Midas Investments, qui se fait aussi appeler "Trevor", dans un billet de blogue du 27 décembre. Il a affirmé que la plateforme a été victime de l'hiver survenu sur le marché en 2022.



Levin a déclaré qu'au printemps 2022, les troubles survenus sur le marché des cryptomonnaies ont vu le portefeuille DeFi de Midas perdre 50 millions de dollars sur sa valeur marchande de 250 millions de dollars, soit 20 %. Puis, à la suite de la faillite de Celsius Network le 13 juillet et celle de FTX le 11 novembre, "la plateforme a connu le retrait de plus de 60 % des actifs sous gestion (assets under management - AUM), créant un important déficit d'actifs" de 63,3 millions de dollars, basés sur des actifs de 51,7 millions de dollars contre des passifs de 115 millions de dollars en BTC, ETH et stablecoins. Selon lui, la situation ne permet plus d'aller de l'avant.

« Sur la base de cette situation et des conditions actuelles du marché de la CeFi, nous avons pris la décision difficile de fermer la plateforme », a écrit Levin. Il estime que son équipe a passé les huit derniers mois à essayer de trouver des moyens d'équilibrer les actifs et les passifs, y compris "le lancement de stratégies CeDeFi, la recherche de fonds et l'exploration d'opportunités avec les protocoles DeFi". Malgré ces efforts, les retraits importants dus à l'insolvabilité de Celsius et FTX, associés à des opportunités de rendement réduites sur le marché, ont empêché de couvrir les paiements quotidiens aux utilisateurs en raison du déficit d'actifs.

Levin a déclaré que seuls les cadres de la C-suite de Midas étaient au courant du déficit d'actifs, et que les équipes du marketing, du support, de l'informatique et de la plateforme n'étaient pas au courant. « Le déficit d'actifs a été causé par le risque à long terme de l'investissement DeFi, l'instabilité de notre modèle économique après la perte d'actifs et l'illiquidité du jeton Midas », a-t-il déclaré. Dans le billet de blogue, Levin a également présenté le plan élaboré par son entreprise pour équilibrer l'actif et le passif. Pour commencer, à partir du 27 décembre, les dépôts et les swaps ont été désactivés sur la plateforme de Midas.

Midas a expliqué qu'il déduira ensuite 55 % des soldes des utilisateurs ayant plus de 5000 dollars sur leurs comptes, ainsi que les récompenses gagnées par tous les utilisateurs. « Les retraits seront désactivés pendant 2 à 3 heures pendant que nous nous assurons que les calculs et les ajustements de solde ont été effectués correctement. Une fois que cela sera fait, vous serez en mesure de retirer les actifs restants de la plateforme, les récompenses gagnées étant déduites de votre solde », a-t-il écrit. Levin a également déclaré que les utilisateurs recevraient des jetons MIDAS équivalents aux déductions à titre de compensation.

Ces jetons seront ensuite échangés contre les jetons du prochain projet de Midas, qu'il a ensuite décrit. « En janvier, Midas se concentrera sur l'étude de marché et le prototypage des modèles commerciaux DeFi et CeDeFi, ainsi que sur la création de voûtes et de stratégies prototypes et le développement de nouveaux processus d'investissement. En février, l'équipe poursuivra l'étude de marché et commencera la traction des investissements, en travaillant sur le développement d'un produit minimum viable et en s'engageant dans les protocoles DeFi », a écrit Levin. Il a déclaré que des tests privés du produit seront effectués en mars.

Et en avril, Midas prévoit d'échanger les jetons actuels contre les nouveaux jetons. Levin a tenu une session AMA (ask me anything) avec les clients de Midas sur YouTube le jeudi, et il a commencé par un mea culpa. « Je sais que c'était vraiment difficile pour vous, et je suis incroyablement désolé que l'on en soit arrivé là. J'assume la responsabilité et j'essaie d'expliquer ce qui s'est passé. Je comprends que cela ne vous rend pas l'argent que vous avez perdu avec Midas, je comprends que vous voulez brûler tout ce qui est lié à Midas maintenant, et je l'accepte évidemment », a-t-il déclaré.

Levin a déclaré qu'il était responsable de la vision et de la prise de décision et qu'il avait fait "d'énormes erreurs" en tant que PDG de Midas. « J'étais incompétent, et avec mon équipe, nous étions incompétents dans la gestion des fonds. Nous n'avons pas compris l'impact d'avoir 300 millions de dollars que nous avons obtenus en mars », a-t-il déclaré. Pendant ce temps, après avoir récemment révélé comment elle prévoit de rembourser les utilisateurs, la plateforme DeFi Defrost Finance a finalement brisé son silence sur les accusations d'effectuer un "rug pull" (vol) après le récent exploit qui à coûté 12 millions de dollars à la plateforme.

L'équipe de Defrost a déclaré qu'une clé compromise n'équivaut pas à un "rug pull". Dans d'autres nouvelles de la DeFi, le pirate de Mango Markets, Avraham Eisenberg, a récemment été arrêté et inculpé. Dans une plainte rendue publique le 27 décembre, le FBI a accusé Eisenberg de fraude et de manipulation de valeurs mobilières. En outre, Sam Bankman-Fried, le fondateur de FTX, a accepté de payer une caution de 250 millions de dollars pour sa libération. Il est assigné au domicile de ses parents en Californie en attendant le début de son procès pour fraude. Il doit faire face à 8 chefs d'accusation.

Source : Midas Investments

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi

Sam Bankman-Fried, fondateur de la bourse crypto FTX, accepte de payer une caution de 250 Mns $, et est assigné au domicile de ses parents en Californie en attendant le début de son procès pour fraude


Les compères de Sam Bankman-Fried plaident coupable dans l'affaire de fraude FTX. Gary Wang, co-fondateur FTX, et Caroline Ellison, ancienne PDG d'Alameda, risquent jusqu'à 50 et 110 ans de prison

Sam Bankman-Fried et d'autres cadres de FTX ont reçu des milliards de dollars de prêts secrets de la part d'Alameda Research, selon Caroline Ellison, ancienne directrice générale d'Alameda Research

Après l'effondrement du marché des NFT, krach historique des cryptomonnaies, le jeton natif de la plateforme FTX plonge de 80 % et entraîne l'ensemble du marché dans sa chute

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Waikiki
Membre averti https://www.developpez.com
Le 09/01/2023 à 17:07
C'était à prévoir et c'est pareil pour toutes les plateformes d'échanges en crypto.

Je comprend même pas que ces "investisseurs" aient pu accepter de passer par des plateformes qui restent propriétaire de leurs clefs privées,, tout ça pour gagner y quoi, un peu de facilité et de pseudo sécurité dans les transactions ? (Je dis pseudo sécurité dans le sens ou c'est plateformes n'apportent pas plus de sécurité à la blockchain).

Je suis qu'on pourrait trouver un équivalent s'appliquant aux cryptomonnaies et ces plateformes, de la citation de Benjamin Franklin « Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux ».
5  0 
Avatar de walfrat
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 10/01/2023 à 15:03
Citation Envoyé par daerlnaxe Voir le message
Personnellement je ne fais confiance à personne, mais il est juste de faire remarquer qu'une banque a aussi ses conditions d'utilisation et par exemple de mémoire il y a eu l'histoire de Cantona qui appelait à un retrait massif, les banques ont prévenu qu'elles ne délivreraient pas à tous les clients tout l'argent présent sur les comptes. En cas de faillite comme en cas de crise monétaire, une banque peut geler les retraits si je me souviens bien. Maintenant je ne sias pas si on peut dire que l'argent appartient à la banque mais en cas de gros problèmes, l'épargnant lambda figure dans les derniers à pouvoir récupérer son argent, et s'il le peut.

On a peut être des mécaniques supplémentaires pour préserver les petits épargnants en France, il faudrait demander à un expert du domaine. C'est le côté dématérialisé le problème, ça peut réserver des surprises.
De mémoire, les banques ont une obligations légales de garder un certain montant de liquidités disponible. En revanche ce n'est clairement pas 100%. Je ne suis pas certain si c'est les banques ou le gouvernement qui peut décider de geler les retraits.

Citation Envoyé par Erviewthink Voir le message
Lmao parce que tu crois que l'argent que tu mets à la banque t'appartient ? Tu ne peux déjà pas retirer tout ton argent comme tu veux, et tu dois justifier des grosses dépenses, je préfère faire confiance à des geeks qu'aux escrocs du système bancaire qui devraient être en taule 15 fois après toutes leurs magouilles et les crises économiques qu'ils ont créé.
Bah vas y, et perd la totalité de ton argent comme c'est arrivé à ces gens là.

Etre un geek ne fait pas de toi une personne plus honnête qu'un banquier.
5  0 
Avatar de Bubu017
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 11/01/2023 à 15:32
Citation Envoyé par Erviewthink Voir le message
La loi c'est la raison officielle pas officieuse, incroyable d'être si naïf que ça.
Un banquier est forcément quelqu'un de malhonnête au contraire d'un geek . Donc je préfère faire confiance à quelqu'un d'humain. Excuse moi d'avoir des principes.
Ce genre de réflexion stupide comme quoi un banquier n'est pas humain ... pas d'amalgame c'est ça ?
Un geek forcément honnête ? et après c'est toi qui dit aux autres de ne pas être naïf ? Pitié j'espère sincèrement que tu es un troll parce qu'à force de te lire on perd des neurones.
5  0 
Avatar de edrobal
Membre actif https://www.developpez.com
Le 15/01/2023 à 11:39
Personnellement je n'ai aucune empathie avec des gens qui veulent spéculer et gagner leur fric sans rien faire. Qu'ils crèvent comme tous les spéculateurs.
6  1 
Avatar de escartefigue
Modérateur https://www.developpez.com
Le 11/01/2023 à 15:08
Citation Envoyé par Erviewthink Voir le message
Un banquier est forcément quelqu'un de malhonnête au contraire d'un geek .
Et un internaute est obligatoirement stupide ?
4  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 10/01/2023 à 16:14
Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
Comme la news le précise bien, il était inscrit en toutes lettres dans les conditions générales de la société que les crypto confiées devenaient la propriété du site en question...

Est-ce qu'il y a un seul intervenant de ce site qui accepterait que l'argent qu'il dépose sur son compte bancaire devienne la propriété... de la banque?
Pourtant dans la pratique c'est ce qui arrive : l'agent que tu met sur un compte en banque ne t'appartient pas directement, c'est la banque qui le possède. C'est pour ça que l'on dit que le solde de ton compte est créditeur : tu as a fait un crédit à la banque qui doit te le rembourser selon des modalités qui varient suivant le contrat, allant de l'immédiat (dépôt a vue) à la durée fixe (placement a terme).
En théorie si une banque fait faillite, les épargnants peuvent perdre leur placement eux aussi. Heureusement il y a des protection légales pour éviter ce risque.

Citation Envoyé par Erviewthink Voir le message
Lmao parce que tu crois que l'argent que tu mets à la banque t'appartient ? Tu ne peux déjà pas retirer tout ton argent comme tu veux, et tu dois justifier des grosses dépenses, je préfère faire confiance à des geeks qu'aux escrocs du système bancaire qui devraient être en taule 15 fois après toutes leurs magouilles et les crises économiques qu'ils ont créé.
L'erreur et de croire que FTX, Coinbase, ... sont des société de geeks bien intentionnées. Non seulement elles jouent totalement un rôle de banque, mais surtout pas le rôle de la banque tranquille et sans risque. Elles fonctionnent comme les sociétés financières d'investissement a risque avec les mêmes pratique douteuses. Le coté crypto ne garantit rien du tout a partir du moment ou on a un tiers qui gère votre argent. Les geeks sont tout autant intéressés par l'argent facile que les autres et en s'adressant a des non professionnels de la finance, dans un cadre qui échappe aux régulations, la situation est en fait bien pire que le système bancaire traditionnel qui même s'il est loin d'être parfait, a quand même des grades fous pour éviter certaines dérives.

Citation Envoyé par walfrat Voir le message
De mémoire, les banques ont une obligations légales de garder un certain montant de liquidités disponible. En revanche ce n'est clairement pas 100%. Je ne suis pas certain si c'est les banques ou le gouvernement qui peut décider de geler les retraits.
La banque va de force geler les retraits si elle a un nombre de demande qu'elle ne peut couvrir. La plupart des états on des lois qui permettent théoriquement de bloquer les retraits en cas de mouvement de ruée au guichet qui pourrait provoquer une panique financière. Dans les deux cas ce n'est qu'un problème temporaire, l'argent n'est pas perdu, comme dans une faillite non contrôlée, juste temporairement indisponible.
4  1 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 14/01/2023 à 10:04
Citation Envoyé par Erviewthink Voir le message
Personne ne les a obligé à travailler dans une banque, encore une fois c'est facile d'avoir des principes et ne pas s'y fier.
Désolé mais en tant qu'informaticien, je me sens pas responsables des frasques de Steeve Jobs ou Jeff Bezzos.
4  1 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 02/01/2023 à 14:21
Citation Envoyé par ManPaq Voir le message
Célèbre pour avoir concerné Lehman Brother en 2008, le chapitre 11 de la loi américaine sur les faillite permet aux entreprises de continuer leur activité afin de négocier une sortie de crise
Sous nos latitudes, cela se nomme "état de collocation"!!! Cela donne simplement un délai à l'entreprise pour se redresser. Cela ne permet pas de voler ses clients ni de fonctionner normalement. A la fin du délai, c'est la clôture de faillite aux USA comme en Europe, chapitre 11 ou non! Chapitre 11 ou "état de collocation" n'est pas une liberté de la société en difficulté... La société présente un dossier et c'est à l'étude de ce dossier que la justice décide ou non de laisser une chance à l'entreprise!!!
2  0 
Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 02/01/2023 à 16:49
Citation Envoyé par archqt Voir le message
Les mecs ils ont tout compris, tu fait ta société basée sur la crypto. Tu prends le vrai argent pour te faire un bon salaire tous les mois (si si). Et ensuite quand tout s'écroule tu mets juste ta société en faillite, tu ne rembourses personne.
Certes tu n'es pas millionnaire, mais tu as pu pendant quelques années t'enrichir, et séparation des actifs privés/société tu gardes ce que tu as acquis durant le fonctionnement de celle-ci. Pas mal comme business plan.
Tu es encore trés loin du compte, tu peux détourner des sommes énormes avec de fausses facture fournisseurs avec des sociétés complices ou créé pour l'occasion, tu peux quasiment tout détourner, et ça marche pas qu'avec la crypto, un tas de startups sont basés sur ce système et tout est en train de s'écrouler, pas que la crypto. Par exemple sur l'IA un tas de startups IA avec zéro programme d'IA en vrai, la démo est faite par exemple sur des humains basés en inde.

Pour aller sur Mars ça marche pas mal aussi : Mars One Ventures PLC :

Company status
Dissolved on
28 September 2021
Incorporated on
31 March 2016

Le responsable as eu le temps de détourner l'argent pendant 5 ans, le seul cout a été de payer un graphiste pour faire de super images de leur base sur Mars à destination des gogos, et les pigeons qui ont payés leur billet pour aller sur Mars sont pas prêt d'y aller, la société a été dissoute, et le gars a eu le temps de se faire construire sa villa de luxe au Costa Rica

C'est juste la version moderne d'une très vielle escroquerie, dite carambouille : désigne en droit pénal une escroquerie consistant pour l’escroc à simuler la création d'un fonds de commerce pour acheter des marchandises payables à terme et les revendre immédiatement au comptant, parfois à perte, et à disparaître. La version moderne c'est tout simplement de vendre un truc qui n'existe pas, donc du vent , et puis se barrer avec l'argent.

Faire croire aux gens qu'ils ont un portefeuille bien garni de crypto mais en fait piocher dedans c'est bien trouvé.
2  0 
Avatar de sinople
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 10/01/2023 à 13:24
Le fait que la propriété des crypto soit transférée à la plateforme ne veut pas dire que ça soit sans contre partie.

Le problème c'est que la contrepartie, c'est une "dette" de la société et que du coup tu passes dans le process de remboursement des créanciers dans le processus de la faillite (et sans être le premier à te servir).

D'ailleurs c'est probablement le même cas dans le système bancaire classique, c'est juste que le "client de la banque" bénéficie de quelques protections légales qui ne s'appliquent pas à ces sociétés. Le cas ou vous avez un coffre à la banque est différent de celui ou vous avez un compte.
2  0