IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le fondateur de FTX, Sam Bankman-Fried, risque jusqu'à 115 ans de prison aux États-Unis s'il est reconnu coupable des charges retenues contre lui,
Il doit faire face à 8 chefs d'accusation au total

Le , par Bill Fassinou

521PARTAGES

6  0 
Sam Bankman-Fried (SBF), fondateur et ancien PDG de la bourse de cryptomonnaies FTX, vient d'être épinglé par la justice bahaméenne et doit faire face à de graves accusations criminelles de la part des États-Unis. En attendant sa potentielle extradition vers les États-Unis, Bankman-Fried fait l'objet d'un acte d'accusation fédéral à huit chefs d'accusation qui pourrait le condamner à 115 ans de prison s'il est reconnu coupable et se voit infliger la peine maximale. Le fondateur de FTX est accusé d'avoir dupé et escroquer des millions d'investisseurs pour s'enrichir et enrichir d'autres personnes. Toutefois, il est le seul arrêté pour l'instant.

Le fait que Bankman-Fried, qui figurait jusqu'en octobre parmi l'élite de l'industrie des cryptomonnaies, risque de passer le reste de sa vie en prison souligne la gravité des charges retenues contre lui. Il a été inculpé mardi par le gouvernement américain. L'acte d'accusation de 13 pages affirme que, à partir de 2019, Bankman-Fried a conçu "un schéma et un artifice pour frauder" les clients et les investisseurs de la bourse FTX, en détournant leur argent pour payer les dépenses et les dettes de son fonds spéculatif en cryptomonnaies, Alameda Research, et pour faire de somptueux achats immobiliers et d'importants dons politiques.

Diplômé du Massachusetts Institute of Technology (MIT) et fils de deux professeurs de droit à l'université de Stanford, Bankman-Fried est parvenu en quelques années au sommet de l'industrie des cryptomonnaies. En mettant en scène des célébrités dans les publicités de FTX, Bankman-Fried était parvenu à légitimer les cryptomonnaies auprès du grand public et de la classe politique. Sa fortune était un temps estimée à 25 milliards de dollars et FTX était valorisée à 32 milliards de dollars. Il était encore censé s'exprimer mardi devant une commission parlementaire de la Chambre des représentants, après John Ray, le nouveau patron de FTX.



« Les ex-dirigeants de FTX ont fait preuve d'une défaillance complète à tous les niveaux de contrôle. À première vue, l'effondrement du groupe FTX semble résulter de la concentration absolue du contrôle entre les mains d'un très petit groupe d'individus grossièrement inexpérimentés et pas très calés », a déclaré John Ray devant le Congrès en déplorant notamment l'absence totale de comptabilité ou de conseil d'administration indépendant pour une entreprise qui brassait des milliards de dollars. Bankman-Fried a été arrêté mardi aux Bahamas après que les États-Unis ont partagé un acte d'accusation scellé avec le gouvernement des Bahamas.

Au total, Bankman-Fried a été inculpé de huit infractions pénales, dont fraude électronique, complot de fraude électronique, fraude sur les valeurs mobilières, complot de fraude sur les valeurs mobilières et blanchiment d'argent. Il a également été accusé d'avoir fait des contributions illégales à une campagne électorale, une accusation notable puisqu'il a été l'un des plus grands donateurs politiques cette année. La plupart de ces dons auraient été adressés au parti Démocrate. Selon Nicholas Biase, porte-parole des procureurs américains, ces accusations pourraient le conduire en prison pendant des décennies, avec une peine maximale de 115 ans.

« J'ai le sentiment qu'il va devoir purger une peine assez lourde », déclare Nick Akerman, ancien assistant du procureur des États-Unis. Selon la loi fédérale des États-Unis, une condamnation pour un seul chef d'accusation de fraude télégraphique est passible d'une peine pouvant aller jusqu'à 20 ans de prison. Selon d'autres sources, il n'y aurait pas un acte d'accusation si les procureurs n'étaient pas absolument convaincus qu'ils vont obtenir une condamnation. En outre, les procureurs américains ont également accusé Bankman-Fried d'avoir joué un rôle central dans l'effondrement de FTX, qui a coûté plusieurs milliards de dollars aux investisseurs.

L'acte d'accusation criminel s'ajoute aux accusations civiles annoncées plus tôt mardi par la Securities and Exchange Commission. La SEC allègue que Bankman-Fried a escroqué des investisseurs et utilisé illégalement leur argent pour acheter des biens immobiliers pour son compte et celui de sa famille. Les autorités américaines ont déclaré qu'elles essaieraient de récupérer tout gain financier réalisé par Bankman-Fried dans le cadre de la fraude présumée. Elles devraient demander son extradition vers les États-Unis, bien que la date de cette demande ne soit pas claire. Les Bahamas et les États-Unis ont mis en place un traité d'extradition.

« Nous alléguons que Bankman-Fried a construit un château de cartes sur une fondation de tromperie tout en disant aux investisseurs que c'était l'un des bâtiments les plus sûrs de l'industrie des cryptomonnaies », a déclaré Gary Gensler, président de la SEC. La plainte de la SEC note également que Bankman-Fried avait levé plus de 1,8 milliard de dollars auprès d'investisseurs depuis mai 2019 en promouvant FTX comme une plateforme sûre et responsable pour le commerce d'actifs numériques. Au lieu de cela, la plainte dit que Bankman-Fried a détourné les fonds des clients vers Alameda Research sans les en informer.

« Bankman-Fried a ensuite utilisé Alameda Research comme sa tirelire personnelle pour acheter des condominiums de luxe, soutenir des campagnes politiques et faire des investissements privés, entre autres utilisations. Rien de tout cela n'a été divulgué aux investisseurs en actions de FTX ou aux clients de la plateforme d'échange. Alameda Research n'a pas séparé les fonds des investisseurs de FTX et les investissements d'Alameda Research, utilisant cet argent pour financer sans discernement ses opérations de trading, ainsi que d'autres entreprises de Bankman-Fried », lit-on dans la plainte déposée par la SEC des États-Unis.



Mardi, John Ray a déclaré au Congrès que l'effondrement de FTX était l'aboutissement de mois, voire d'années, de mauvaises décisions et de mauvais contrôles financiers. « Ce n'est pas quelque chose qui s'est produit du jour au lendemain ou dans le contexte d'une semaine. C'est tout simplement un détournement de fonds à l'ancienne, qui consiste à prendre l'argent des autres et à l'utiliser à des fins personnelles. Ce n'est pas du tout sophistiqué », a-t-il déclaré. Bankman-Fried a récemment déclaré qu'il n'avait pas abusé "sciemment" des fonds des clients et qu'il pensait que les clients en colère finiraient par récupérer leur argent.

Il a également déclaré qu'il pense que FTX a été victime d'un effondrement soudain du marché, et que les dépôts des clients étaient en sécurité jusqu'à ce moment-là. La SEC a contesté l'affirmation de Bankman-Fried dans sa plainte. « FTX a opéré derrière un vernis de légitimité. Mais comme nous l'alléguons dans notre plainte, ce vernis n'était pas seulement mince, il était frauduleux », a déclaré Gurbir Grewal, directeur de la Division de l'application de la SEC. L'effondrement de FTX - qui a suivi d'autres débâcles sur le marché des cryptomonnaies plus tôt dans l'année - ajoute de l'urgence aux efforts visant à réglementer l'industrie.

Un avocat de Bankman-Fried, Mark Cohen, a déclaré mardi qu'il "examine les accusations avec son équipe juridique et étudie toutes ses options juridiques". Selon des médias des Bahamas, Bankman-Fried a fait savoir lors de sa comparution devant le tribunal de première instance de Nassau qu'il pourrait s'opposer à son extradition vers les États-Unis. Akerman a déclaré que l'ampleur du délit présumé - une fraude de plusieurs milliards de dollars commise à l'encontre de clients et de prêteurs sur plusieurs années - contribuera à la longueur de la peine de prison infligée à Bankman-Fried, si les procureurs parviennent à prouver leurs dires.

Akerman pense que l'acte d'accusation de mardi était assez "sommaire" et ajoute qu'il y aura probablement un acte d'accusation complémentaire à l'avenir qui nommera des co-conspirateurs et donnera plus de détails. « Ce n'est que la partie émergée de l'iceberg. Il y a beaucoup de gens impliqués dans cette affaire », prédit Akerman. Bankman-Fried est, bien sûr, considéré comme innocent à moins qu'il ne soit condamné. Et certains signes indiquent qu'il prépare déjà une défense juridique solide. Ses parents, tous les deux professeurs de droit, accompagnent Bankman-Fried depuis novembre et ont assisté à sa première audience mardi aux Bahamas.

Source : L'acte d'accusation déposé par les États-Unis contre le fondateur de FTX

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous des chefs d'accusation retenus contre le fondateur de FTX ?

Voir aussi

Le fondateur de FTX, Sam Bankman-Fried, arrêté aux Bahamas après avoir été accusé d'actes criminels par les États-Unis, il pourrait être extradé et jugé pour fraude électronique aux États-Unis

Un document judiciaire révèle que FTX doit de l'argent à plus d'un million de personnes et plusieurs régulateurs dans le monde ont ouvert une enquête, pour faire la lumière sur cette affaire

Le PDG de Coinbase s'en prend à Sam Bankman-Fried : « ce type vient de commettre une fraude de 10 milliards de dollars, et pourquoi est-il traité avec des gants ? », et ajoute qu'il mérite la prison

Le fondateur de la plateforme crypto FTX aurait secrètement transféré 10 Mds $ de fonds clients à sa société Alameda Research, dont une grande partie a depuis disparu

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de edrobal
Membre averti https://www.developpez.com
Le 15/01/2023 à 11:39
Personnellement je n'ai aucune empathie avec des gens qui veulent spéculer et gagner leur fric sans rien faire. Qu'ils crèvent comme tous les spéculateurs.
8  1 
Avatar de Waikiki
Membre averti https://www.developpez.com
Le 09/01/2023 à 17:07
C'était à prévoir et c'est pareil pour toutes les plateformes d'échanges en crypto.

Je comprend même pas que ces "investisseurs" aient pu accepter de passer par des plateformes qui restent propriétaire de leurs clefs privées,, tout ça pour gagner y quoi, un peu de facilité et de pseudo sécurité dans les transactions ? (Je dis pseudo sécurité dans le sens ou c'est plateformes n'apportent pas plus de sécurité à la blockchain).

Je suis qu'on pourrait trouver un équivalent s'appliquant aux cryptomonnaies et ces plateformes, de la citation de Benjamin Franklin « Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux ».
6  0 
Avatar de walfrat
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 10/01/2023 à 15:03
Citation Envoyé par daerlnaxe Voir le message
Personnellement je ne fais confiance à personne, mais il est juste de faire remarquer qu'une banque a aussi ses conditions d'utilisation et par exemple de mémoire il y a eu l'histoire de Cantona qui appelait à un retrait massif, les banques ont prévenu qu'elles ne délivreraient pas à tous les clients tout l'argent présent sur les comptes. En cas de faillite comme en cas de crise monétaire, une banque peut geler les retraits si je me souviens bien. Maintenant je ne sias pas si on peut dire que l'argent appartient à la banque mais en cas de gros problèmes, l'épargnant lambda figure dans les derniers à pouvoir récupérer son argent, et s'il le peut.

On a peut être des mécaniques supplémentaires pour préserver les petits épargnants en France, il faudrait demander à un expert du domaine. C'est le côté dématérialisé le problème, ça peut réserver des surprises.
De mémoire, les banques ont une obligations légales de garder un certain montant de liquidités disponible. En revanche ce n'est clairement pas 100%. Je ne suis pas certain si c'est les banques ou le gouvernement qui peut décider de geler les retraits.

Citation Envoyé par Erviewthink Voir le message
Lmao parce que tu crois que l'argent que tu mets à la banque t'appartient ? Tu ne peux déjà pas retirer tout ton argent comme tu veux, et tu dois justifier des grosses dépenses, je préfère faire confiance à des geeks qu'aux escrocs du système bancaire qui devraient être en taule 15 fois après toutes leurs magouilles et les crises économiques qu'ils ont créé.
Bah vas y, et perd la totalité de ton argent comme c'est arrivé à ces gens là.

Etre un geek ne fait pas de toi une personne plus honnête qu'un banquier.
6  0 
Avatar de escartefigue
Modérateur https://www.developpez.com
Le 11/01/2023 à 15:08
Citation Envoyé par Erviewthink Voir le message
Un banquier est forcément quelqu'un de malhonnête au contraire d'un geek .
Et un internaute est obligatoirement stupide ?
6  0 
Avatar de Bubu017
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 11/01/2023 à 15:32
Citation Envoyé par Erviewthink Voir le message
La loi c'est la raison officielle pas officieuse, incroyable d'être si naïf que ça.
Un banquier est forcément quelqu'un de malhonnête au contraire d'un geek . Donc je préfère faire confiance à quelqu'un d'humain. Excuse moi d'avoir des principes.
Ce genre de réflexion stupide comme quoi un banquier n'est pas humain ... pas d'amalgame c'est ça ?
Un geek forcément honnête ? et après c'est toi qui dit aux autres de ne pas être naïf ? Pitié j'espère sincèrement que tu es un troll parce qu'à force de te lire on perd des neurones.
6  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 10/01/2023 à 16:14
Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
Comme la news le précise bien, il était inscrit en toutes lettres dans les conditions générales de la société que les crypto confiées devenaient la propriété du site en question...

Est-ce qu'il y a un seul intervenant de ce site qui accepterait que l'argent qu'il dépose sur son compte bancaire devienne la propriété... de la banque?
Pourtant dans la pratique c'est ce qui arrive : l'agent que tu met sur un compte en banque ne t'appartient pas directement, c'est la banque qui le possède. C'est pour ça que l'on dit que le solde de ton compte est créditeur : tu as a fait un crédit à la banque qui doit te le rembourser selon des modalités qui varient suivant le contrat, allant de l'immédiat (dépôt a vue) à la durée fixe (placement a terme).
En théorie si une banque fait faillite, les épargnants peuvent perdre leur placement eux aussi. Heureusement il y a des protection légales pour éviter ce risque.

Citation Envoyé par Erviewthink Voir le message
Lmao parce que tu crois que l'argent que tu mets à la banque t'appartient ? Tu ne peux déjà pas retirer tout ton argent comme tu veux, et tu dois justifier des grosses dépenses, je préfère faire confiance à des geeks qu'aux escrocs du système bancaire qui devraient être en taule 15 fois après toutes leurs magouilles et les crises économiques qu'ils ont créé.
L'erreur et de croire que FTX, Coinbase, ... sont des société de geeks bien intentionnées. Non seulement elles jouent totalement un rôle de banque, mais surtout pas le rôle de la banque tranquille et sans risque. Elles fonctionnent comme les sociétés financières d'investissement a risque avec les mêmes pratique douteuses. Le coté crypto ne garantit rien du tout a partir du moment ou on a un tiers qui gère votre argent. Les geeks sont tout autant intéressés par l'argent facile que les autres et en s'adressant a des non professionnels de la finance, dans un cadre qui échappe aux régulations, la situation est en fait bien pire que le système bancaire traditionnel qui même s'il est loin d'être parfait, a quand même des grades fous pour éviter certaines dérives.

Citation Envoyé par walfrat Voir le message
De mémoire, les banques ont une obligations légales de garder un certain montant de liquidités disponible. En revanche ce n'est clairement pas 100%. Je ne suis pas certain si c'est les banques ou le gouvernement qui peut décider de geler les retraits.
La banque va de force geler les retraits si elle a un nombre de demande qu'elle ne peut couvrir. La plupart des états on des lois qui permettent théoriquement de bloquer les retraits en cas de mouvement de ruée au guichet qui pourrait provoquer une panique financière. Dans les deux cas ce n'est qu'un problème temporaire, l'argent n'est pas perdu, comme dans une faillite non contrôlée, juste temporairement indisponible.
6  1 
Avatar de Heydrickx
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 12/10/2023 à 14:21
Sam Bankman-Fried, dirigeant en disgrâce dans le secteur des cryptomonnaies, pensait qu'il y avait "5 % de chances qu'il devienne président"
Non mais 5% c'est bien...
Moi sur une échelle de 13 à 46; de 13 à 27 je reste un mandaï qui tape du code, de 27 à 45, je me fait virer pour incompétence, et seulement à 46 je deviens chef de la boîte.

5  0 
Avatar de virginieh
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 21/12/2022 à 8:48
Citation Envoyé par Madmac Voir le message
Peut-être parce que le crypto n'est pas vraiment le problème. Mais bien l'idée de banque qui fait des placements avec vos cryptos pour produire des intérêts. Mais parce que c'est du crypto, aucune législation bancaire ne s'applique.
C'est ce qui est ironique.
Juste après 2008 il y a eu une plus grande méfiance envers les banques, et du coup c'était un des arguments de ceux qui essayaient de vendre de la crypto : pas de banque.
Mais des "banques" crypto ce sont formées sans aucune législation ni protection des clients et certains sont quand même allé dessus.
4  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 14/01/2023 à 10:04
Citation Envoyé par Erviewthink Voir le message
Personne ne les a obligé à travailler dans une banque, encore une fois c'est facile d'avoir des principes et ne pas s'y fier.
Désolé mais en tant qu'informaticien, je me sens pas responsables des frasques de Steeve Jobs ou Jeff Bezzos.
5  1 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 15/01/2023 à 7:04
Non je ne bosse pas pour Bezos, et tous les banquiers ne travaillent pas pour Bernard Madoff non plus
5  1