IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Elon Musk relance Twitter Blue avec de nouveaux mécanismes pour empêcher l'usurpation d'identité
Les utilisateurs sur iOS supporteront la commission prélevée par Apple en payant 11 $ au lieu de 8

Le , par Stéphane le calme

220PARTAGES

9  0 
À partir du lundi 12 décembre, Twitter relance Twitter Blue et offre aux utilisateurs la possibilité de payer pour disposer de la coche bleue de vérification. Depuis qu'Elon Musk a pris la relève de Twitter, la décision d'ouvrir la vérification à toute personne disposée à payer a été l'une des décisions les plus controversées. Le programme a été interrompu le mois dernier, mais maintenant, la coche bleue payante s'ouvre à nouveau. Cette fois-ci, cependant, les choses sont un peu différentes, les utilisateurs d'iOS obtenant une moins bonne affaire.

Alors, qu'est-ce qui est différent cette fois ? Il y a la promesse que les comptes seront « examinés » avant qu'une coche bleue ne soit attribuée, mais il n'y a aucun détail sur ce que cela implique, à part la vérification des numéros de téléphone. En plus de la vérification (probable), ceux qui sont prêts à payer pour Twitter Blue auront également la possibilité d'éditer des tweets, de télécharger des vidéos en haute définition et plus encore, comme l'explique la société dans une série de tweets.


Twitter a relancé son abonnement Blue lundi, un mois après avoir abandonné une première tentative chaotique qui a stimulé les comptes de canular et le chaos général.

Auparavant réservée aux célébrités, journalistes, responsables gouvernementaux et autres personnalités, la coche bleue attribuée aux comptes vérifiés est depuis longtemps l'objectif de nombreux utilisateurs de Twitter. Il y avait une excitation compréhensible lorsqu'il a été annoncé que n'importe qui pouvait être vérifié en payant simplement un abonnement Twitter Blue, mais l'inquiétude exprimée par beaucoup que cela conduirait à un problème d'usurpation d'identité et de faux compte s'est avérée tout à fait fondée.

Comme indiqué précédemment, l'abonnement coûtera 8 $ par mois pour acheter sur le Web ou 11 $ par mois via l'App Store iOS pour compenser la commission pouvant atteindre 30 % qu'Apple prélève sur les achats intégrés. Cette fois, toute personne payant pour Blue qui souhaite afficher une coche « vérifié » sur son profil devra d'abord enregistrer un numéro de téléphone, et la modification de votre « nom d'utilisateur, nom d'affichage ou photo de profil » supprimera l'étiquette jusqu'à ce que votre compte soit à nouveau examiné.

Dans un fil sur Twitter, la société indique que les abonnés auront accès à la coche de profil bleu ainsi qu'à un certain nombre de fonctionnalités, notamment la possibilité de modifier des tweets, de télécharger des vidéos 1080p et d'accéder au mode lecteur. La société répertorie le fait d'avoir moins d'annonces ainsi que le fait d'avoir des priorités dans la recherche comme étant des fonctionnalités « à venir ».


Twitter indique également qu'il remplace l'étiquette « officiel », qu'il a présentée à la même période que son nouveau Twitter Blue ouvert à tout le monde, par une coche dorée pour les entreprises et, plus tard cette semaine, par une coche grise pour les « comptes gouvernementaux et multilatéraux ».


Esther Crawford, chef de produit chez Twitter, a déclaré que la société avait ajouté l'exigence de vérification du téléphone avant que les utilisateurs ne reçoivent une coche bleue pour lutter contre l'usurpation d'identité.


Elon Musk a lancé sa version de Twitter Blue le mois dernier, mais a retiré la fonctionnalité après deux jours lorsqu'une vague de faux comptes vérifiés a inondé la plate-forme. Le déploiement précipité a suscité des inquiétudes parmi les annonceurs et les responsables gouvernementaux, le sénateur Ed Markey (D-MA) disant à Musk de réparer ses entreprises « ou le Congrès le fera » après que le milliardaire ait répondu de manière sarcastique aux préoccupations du sénateur concernant les faux comptes vérifiés sur Twitter et a suggéré que le vrai compte de Markey « ressemble à une parodie ».

Le mois dernier, Musk a déclaré aux employés de Twitter qu'il ne relancerait pas Blue tant que l'entreprise ne « serait pas convaincue que des usurpations d'identité importantes ne se produisaient pas ». En plus d'exiger que les abonnés Blue fournissent un numéro de téléphone vérifié, Musk a précédemment déclaré que les comptes seront « authentifiés manuellement » avant que la coche bleue n'apparaisse sur leurs profils.

Des mesures censées contribuer à apaiser les annonceurs

Le retour de Twitter Blue a été confirmé dans un courriel envoyé aux annonceurs jeudi, annonçant de nouvelles fonctionnalités de sécurité Twitter Blue et des contrôles pour les annonceurs. Le courriel informait les annonceurs que les particuliers pourraient acheter des coches bleues, tandis que les entreprises vérifiées seraient distinguées par des coches en or et les comptes gouvernementaux par des coches grises.

Le but du courriel était en partie de rassurer les annonceurs sur le fait que le scandale d'usurpation d'identité de Twitter Blue appartenait désormais au passé, mais aussi pour annoncer de nouveaux contrôles permettant aux annonceurs d'empêcher les publicités de marque d'apparaître « au-dessus ou en dessous des tweets contenant certains mots clefs ».

Cependant, les annonceurs peuvent ne pas être si facilement persuadés de revenir sur la plate-forme. Alors que Musk s'efforçait de convaincre les annonceurs que Twitter est un endroit sûr pour diffuser des publicités, trois membres du Conseil de confiance et de sécurité de Twitter (notamment Eirliani Abdul Rahman, Anne Collier et Lesley Podesta) ont démissionné. Dans leur lettre, ils estiment que « contrairement aux affirmations d'Elon Musk, la sécurité et le bien-être des utilisateurs de Twitter sont en déclin ». Ils ont souligné les pics signalés de discours de haine, le rétablissement par Musk des comptes interdits et la baisse du personnel de modération du contenu comme raisons de se distancier de la plate-forme.

« Un Twitter gouverné par le diktat n'est pas un endroit pour nous », indique leur lettre, tout en affirmant que Musk n'a pas reconnu le conseil, qui en 2019 comprenait plus de 40 experts et organisations, depuis qu'il a pris la relève.

Voici leur lettre en entier :

Nous annonçons notre démission du Conseil de confiance et de sécurité de Twitter, car il ressort clairement des recherches que, contrairement aux affirmations d'Elon Musk, la sécurité et le bien-être des utilisateurs de Twitter sont en déclin. La question a été dans nos esprits : Musk devrait-il être autorisé à définir la sécurité numérique, car il a la liberté d'expression ? Notre réponse est un « non » catégorique.

Eirliani Abdul Rahman et Anne Collier sont membres du Trust & Safety Council de Twitter depuis sa création en 2016. Eirliani a été la première femme représentante d'Asie et a fait partie du groupe consultatif sur la prévention de l'exploitation sexuelle des enfants (CSE) du Conseil. Anne travaille avec des plates-formes de médias sociaux sur la sécurité numérique des jeunes depuis plus de 20 ans et a fait partie du groupe de sécurité en ligne et de prévention du harcèlement du Twitter Council.

Nous savons que, même après les démissions et les licenciements de milliers d'employés, il y a des gens qui travaillent chez Twitter qui se soucient de réduire les discours de haine et de protéger les utilisateurs sur la plate-forme. Nous sommes profondément attristés par cette décision, car Twitter a été un lieu de joie à bien des égards : notre travail avec les autres membres du Conseil, l'interaction avec nos réseaux professionnels et le soutien au débat public sur nos passions respectives.

Malgré un manque de reconnaissance de la part du nouveau propriétaire de Twitter, nous tenons à souligner le travail acharné de tous les membres de son conseil de confiance et de sécurité au cours des six dernières années. La création du Conseil a représenté l'engagement de Twitter à s'éloigner d'une approche de la sécurité des utilisateurs centrée sur les États-Unis, une collaboration plus étroite entre les régions et l'importance d'avoir des personnes profondément expérimentées dans l'équipe de sécurité. Ce dernier engagement n'est plus évident, compte tenu de la récente déclaration de Twitter selon laquelle il s'appuiera davantage sur la modération automatisée du contenu. Les systèmes algorithmiques ne peuvent pas aller plus loin dans la protection des utilisateurs contre les abus et les discours de haine en constante évolution avant que des modèles détectables ne se développent.

Anne : « Ayant suivi la recherche sur les risques en ligne pour les jeunes depuis 1999, je sais à quel point il est difficile pour les plates-formes de bien faire les choses, en respectant simultanément les droits des jeunes utilisateurs à la protection, à la participation et à la vie privée. Mais certains progrès ont été réalisés dans l'industrie. Tragiquement, la recherche montre que Twitter va dans la direction opposée, et je ne trouve plus de raison de rester dans le soutien tacite de ce que Twitter est devenu ».

Eirliani : « J'ai suivi avec, oserais-je dire, l'appréhension, les négociations sur l'achat de Twitter par Elon Musk. J'avais écrit quelques engagements envers moi-même à l'époque. Si Musk franchissait ces seuils, je me suis dit que je démissionnerais. Ces lignes rouges ont été franchies. Nous savons, grâce aux recherches de l'Anti-Defamation League et du Center for Countering Digital Hate, que les insultes contre les Noirs américains et les homosexuels ont respectivement bondi de 195 % et 58 % depuis la prise de contrôle de Musk. Les messages antisémites ont grimpé de plus de 61 % au cours des deux semaines qui ont suivi l'acquisition de Twitter par Musk. Une autre ligne rouge pour moi a été lorsque des comptes précédemment interdits, tels que ceux d'extrême droite, et ceux qui avaient incité les autres à la violence, comme celui du président américain Donald Trump, ont été réintégrés ».

Nous craignons un Twitter à deux vitesses : un pour ceux qui peuvent payer et récolter les bénéfices, et un autre pour ceux qui ne le peuvent pas. Cela, nous le craignons, enlèvera la crédibilité du système et la beauté de Twitter, la plate-forme où tout le monde peut être entendu, quel que soit le nombre de ses abonnés.

Nous ne pouvons donc pas, en toute conscience, rester au Conseil de confiance et de sécurité de Twitter pour les raisons ci-dessus. Un Twitter gouverné par le diktat n'est pas un endroit pour nous. La modération de contenu est une activité nuancée qui nécessite une transparence totale, le respect des politiques éclairées par les meilleures pratiques et les conseils de partenaires de confiance sur le terrain ainsi que des ressources dédiées. Ce n'est en aucun cas un désaveu de nos amis qui restent au Conseil. Ils choisissent de le faire pour leurs propres raisons, y compris la sauvegarde continue et l'espoir que la raison prévaudra.

La nouvelle responsable de la confiance et de la sécurité de Twitter examiné de près

La nouvelle responsable de la confiance et de la sécurité de Twitter, Ella Irwin, a contredit les informations selon lesquelles les réductions de personnel auraient eu un impact sur l'équipe de sécurité des enfants de Twitter. Elle a également confirmé que Twitter s'appuierait davantage sur la suppression automatisée du contenu.

Irwin a été active sur Twitter récemment, répondant aux tweets des utilisateurs de Twitter concernés. Elle a également été entraînée dans le discours « Twitter Files » lorsque les utilisateurs de Twitter ont remarqué que les captures d'écran de l'outil interne de Twitter partagées dans le fil « liste noire secrète » de la journaliste Bari Weiss étaient filigranées avec les informations d'Irwin.


Les utilisateurs de Twitter se sont alarmés, certains craignant que Weiss ait potentiellement accès à l'outil interne via la connexion d'Irwin et ait peut-être accès à la lecture de messages directs. Certains ont suggéré que cela enfreindrait la loi sur les communications stockées « Elon vient-il de donner à Bari Weiss et Abigail Shrier l'accès aux messages privés de tout le monde ? Ce serait une violation claire de la loi sur les communications stockées s'il l'avait partagé avec elle. Sans oublier qu'il est dangereux de donner potentiellement aux "journalistes" les plus transphobes l'accès aux communications des personnes trans ».


Mais le professeur de droit de Berkeley, Orin Kerr, a souligné que même si Weiss avait accès, cela pourrait être considéré comme une exception puisque son accès était autorisé « par la personne ou l'entité fournissant un service de communication filaire ou électronique ».

Sources : Twitter, lettre de démission, Esther Crawford

Et vous ?

Êtes-vous d'accord avec le fait que les utilisateurs sur iOS sont invités à payer plus cher pour compenser les 30 % de commission prélevée par Apple ?
Que pensez-vous des nouveaux mécanismes de Twitter Blue visant à éviter l'usurpation d'identité ?
Sont-ils susceptibles de rassurer les annonceurs, en plus des nouvelles fonctionnalités proposées à ces derniers pour contrôler où ne vont pas leurs publicités ?
Que pensez-vous des craintes formulées par les membres sortants du Conseil de sécurité de Twitter ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de escartefigue
Modérateur https://www.developpez.com
Le 20/06/2024 à 7:49
Citation Envoyé par febneo Voir le message
Developpez.net est constant avec la propagande anti-Musk. Avez-vous déjà lu un seul article positif à son sujet sur ce forum ?
On imagine tellement bien le profile de l'auteur incel (sous différent pseudos), en train de se faire un petit plaisir hédoniste juste avant de croiser un miroir et de contempler sa propre médiocrité.
C'est donc votre tout premier message sur le forum :



Vous n'avez même pas eu la courtoisie de vous présenter sur le forum "présentations", ni participé à aucun forum technique - c'est quand même la vocation première de "Développez" - mais pour dénigrer vous répondez présent.

Intéressant...
15  0 
Avatar de AoCannaille
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 03/04/2023 à 11:00
Citation Envoyé par HaryRoseAndMac Voir le message
Je pense comme toi : Woke est devenu un mot fourre-tout. [...]
Est-ce que tu te rend compte que tu as des propos aussi péremptoires, vindicatifs et à la limite du sectaire que la catégorie de personne que tu décrit ?
Qui, au passage, je n'ai jamais croisé en France, alors que le profil contre lequels ils se battent pullule et dont tu fais un exemple notoire ?

On n'est pas les USA, il y a encore de la place pour la nuance dans nos avis et opinions, faudrait éviter d'importer ce manichéisme caricatural et parfaitement ridicule...
12  1 
Avatar de Fleur en plastique
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 20/12/2022 à 9:16
Citation Envoyé par Guilp Voir le message
- Il prend des décisions rapides
Des décisions hâtives, prises sur un coup de tête, et pour lesquelles le désastre était évident avant même de l'effectuer.
Citation Envoyé par Guilp Voir le message
- Il mesure ses résultats immédiatement
Le désastre j'aurais dis. Mais oui, il le voit. Preuve qu'il n'est pas complètement fou.
Citation Envoyé par Guilp Voir le message
- Il n'hésite pas à itérer rapidement et à tester autre chose
Il répare le désastre qu'il a lui-même causé à de nombreuses reprises.

Citation Envoyé par Guilp Voir le message
Même si 80% de ses décisions sont mauvaises, le fait d'itérer rapidement dans cette boucle de feedback utilisateur, c'est la manière typique des startups pour innover et grandir rapidement.
Innover ? Le mot typique du commercial pour se défendre contre toute décision impopulaire. Ce mot est, en ce qui me concerne, banni de mon vocabulaire, car trop utilisé pour couvrir la mafia de l'informatique.

Très honnêtement, je l'avais imaginé tout de suite, obtenir la coche bleue pour 8 € / mois allait permettre à n'importer qui d'avoir la coche bleue, qui n'avait plus le sens de validé, mais le sens de "a payé", donc autrement dit, aucun sens pour le visiteur qui n'en a que f... Mais comme le visiteur ne sait pas forcément que la coche bleue a changé de signification, il était évident que cela allait servir aux petits plaisantins du Web de profiter d'une notoriété si facile à obtenir.

Virer en masse des équipes dans l'unique but de réduire la masse salariale, puis être obligé de rappeler quand on se rend compte qu'on a peut-être pas viré les bons, là encore c'est juste une impulsion. Je ne nie pas le besoin de réduire la masse salariale, mais il faut le faire d'une manière raisonnée. Rappeler quelqu'un après l'avoir viré c'est juste la preuve d'une incompétence crasse.

Citation Envoyé par Guilp Voir le message
mais peut-être va-t-il en sortir quelque chose de radicalement innovant et qui va fonctionner dans quelques mois.
A contrario, ne pas oser itérer radicalement dans une entreprise qui n'a pas trouvé son modèle pour survivre, ça aurait été un crash assuré. Je suis donc la suite des événement avec beaucoup d'intérêt (et de popcorn) !
Quand on le voit poster lui-même un sondage sur "devrais-je quitter l'entreprise" et voir 58% de oui, permet-moi de douter de sa compétence. Surtout que je ne crois pas une seconde qu'il va le faire, bien que tout montre qu'il devrait. Car non seulement il crache Twitter, mais il entraîne ses autres entreprises à succès (Tesla, SpaceX) dans sa chute.

Au niveau de la dernière actu, je pense que Twitter est coupable de ne pas avoir signifié son désir de rompre le contrat avec cette entreprise, puisqu'il se contente de jeter les factures à la poubelle. D'un autre côté, une facture trimestrielle de 1 million de dollars pour une fourniture de service apparemment dispensable puisque Twitter ne s'est pas encore effondré, même sans connaître les détails, cela semble largement excessif.
10  0 
Avatar de escartefigue
Modérateur https://www.developpez.com
Le 23/03/2023 à 14:05
Citation Envoyé par HaryRoseAndMac Voir le message
un forum pour développeur, population sensée être parmi les plus intelligente du monde.
Ça sort d'où ce scoop selon lequel un développeur serait plus intelligent que les autres corps de métiers ?
12  2 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 02/04/2023 à 3:52
Le fait que Twitter soit techniquement a la ramasse est connu depuis toujours, la qualité de votre divination n'est pas particulièrement surprenante. Cependant ça n'a rien a voir avec être woke ou pas, pour peu que cette étiquette veuille dire quelque-chose. Par exemple Rust, souvent moqué par ses détracteurs pour son code de conduite qui promeut le respect et l'inclusivité, n'en reste pas moins un modèle de développement sérieux.

Le problème de Twitter, c'est plus lié au coté fonctionnement en mode startup du Web dont il n'a pas réellement réussi sortir.
13  4 
Avatar de Pierre Louis Chevalier
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 19/12/2022 à 18:11
Il certifie les comptes, il les certifie plus, Apple c'est son ennemi, le lendemain c'est son pote, il bannit les journalistes, il les bannit plus, il banni le compte ElonJet, il le dé-bannit, il le re-bannit, maintenant il banni les liens réseaux sociaux, puis il change encore d'avis et il vire la page.
Aussi bien je suis impressionné par les succès de SpaceX avec ses lanceurs réutilisables, autant la je ne suis pas ébahi par sa gestion de Twitter.
Ça fait pas très sérieux tout ça, je pense qu'il ferait mieux de prendre des vacances...

Je me demande s'il va tenir son engagement de démissionner, j'ai un doute.... Et je me demande qui il pourrait trouver pour gérer ce foutoir...
9  1 
Avatar de agripp
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 25/06/2023 à 19:42
Le mot chien désigne un animal, il n'est pas péjoratif, mais employé pour désigner un humain,il devient une insulte. De même en français le mot "nègre" est étymologiquement un doublé du mot "noir" lequel désigne une couleur et rien d'autre. Il se trouve que ce mot aurait été utilisé de façon péjorative et serait devenu une insulte. Le législateur a pris la décision d'en interdire l'usage jusque dans les nom désignant des gâteaux ou des lieux. De même cisgenre n'est certainement pas péjoratif par son étymologie, mais il peut dans la bouche ou sous la plume de certaines personnes le devenir. Il en est de même de beaucoup d'autres mots. En réalité c'est le contexte qui fait qu'un mot est dans un discours ou un texte un terme décrivant une réalité ou une insulte. Ainsi par exemple "manouche" est le nom d'une branche du peuple tsigane, branche dont les membres parlent une langue : le manouche (de même les roms - une autre branche - parlent le rom). Manouche n'est donc pas une insulte sauf si on l'emploie pour insulter quelqu'un.
8  0 
Avatar de rbolan
Membre actif https://www.developpez.com
Le 15/12/2022 à 11:39
"Twitter a cessé de payer le loyer des bureaux" : Pour un propriétaire qui est bec et ongle contre le télétravail, c'est très cohérent quand on y pense
7  0 
Avatar de daerlnaxe
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 17/12/2022 à 15:29
C'est surtout consternant en fait. Idem pour un paquet de journalistes qui se contentent d'aller "chercher l'info" sur Twitter, et il y a eu nombre de dérives à cause de ça.

Pour ça, à la limite si Twitter crève mais franchement tant mieux.
7  0 
Avatar de SofEvans
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 22/12/2022 à 16:48
Citation Envoyé par Madmac Voir le message
Et tu crois que tu aurais l'air plus brillant, si tu avais hérité du plus gros scandale politique depuis le Wategate?

Les courriels de Twitter confirme que

* le FBI ont toujours su la vérité sur le dossier Steele et la supposé implication de la Russie dans les élections américaines,
* le FBI a commencé ses opérations dès que Trump a annoncé sa campagne à la présidence.
* les opérations ont également duré pendant sa Présidence.
* que Facebook était également sous influence du FBI.
C'est quoi le rapport entre ce que tu dis et ce que je dis ?

Je dis que quelqu'un traitant ses employés comme de la merde (tiens toi j'te licencie, toi aussi, toi aussi mais ah mais non mais zut reviens s't'plait j'me suis planté, et pis ceux qui restent faites une croix sur vot' vie perso maintenant vous allez taffer 18h par jour, et ceux à Neuralink, bossez comme si vous z'aviez une bombe collé à la tête parce que vot' lenteur me rend fou !) qui semble faire absolument n'importe quoi avec Twitter (Twitter permet quand même à des gens - les employés - de vivre, hein !) me donne la sensation d'être un psychopathe.

Je sais qu'il n'existe pas de réelle définition stricte de la psychopathie (et dans la même veine pour la définition de la sociopathie et de la différence psychopathe/sociopathe) mais "on" s'accorde à dire généralement que l'impulsivité, l'absence de remords, l'absence de considération pour les autres, l'égocentrisme sont des trait de personnalité de psychopathe (en gros).
Et vu tout ce qu'on le voit faire, ça me donne sincèrement cette impression.

C'est quoi le rapport avec le fait qu'après qu'il ai racheter Twitter il se soit aperçu dans les documents internes de truc ultra pas joli (et tellement pas prévisible) concernant le gouvernement ?
9  2