IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les internautes ne s'intéressent pas au métavers et très peu d'entre eux comprennent réellement ce qu'est cette technologie,
Selon une nouvelle enquête

Le , par Bill Fassinou

84PARTAGES

7  0 
Le cabinet d'avocats Gowling WLG a récemment publié les résultats d'une étude selon lesquels, en dépit du battage médiatique, les gens ne sont pas intéressés par le métavers. Mais encore, l'enquête a révélé que très peu d'internautes savent réellement en quoi consiste cette technologie. Ces constats contrastent fortement avec les déclarations des partisans du métavers selon lesquelles cet environnement numérique immersif est l'avenir de la technologie et de la connectivité humaine. Ces points du rapport confortent la position des critiques qui pensent que le métavers n'est pas une révolution, mais simplement un mot utilisé pour "appâter" les gens.

Le cabinet d'avocats Gowling WLG a commandé une enquête auprès de plus de 6 000 personnes au Royaume-Uni, aux États-Unis, en France, au Canada, aux Émirats arabes unis et en Chine. L'étude a révélé des différences marquées dans l'attitude des consommateurs à l'égard du métavers qui selon certains, représente l'avenir des interactions humaines sur Internet. Sur le plan mondial, plusieurs commentateurs influents s'attendent à ce que la technologie transcende les plateformes de médias sociaux et les jeux virtuels. Cependant, pour le grand public, les niveaux de compréhension du métavers et de ses capacités diffèrent selon les régions.

Le rapport révèle que la grande majorité des Britanniques ne sont pas intéressés par le métavers. Seulement 37 % des répondants de ce pays se disent prêts à participer à cet écosystème virtuel. Selon les auteurs du rapport, les entreprises britanniques pourraient ainsi passer à côté de la "révolution du métavers". L'étude a révélé que les consommateurs britanniques ont une compréhension limitée du métavers, ce qui se traduit par un moindre enthousiasme pour cette technologie. Sur le plan mondial, le rapport indique qu'environ trois quarts (76 %) des personnes interrogées estiment avoir une vague compréhension du métavers.

Mais au Royaume-Uni, seuls 2 % d'entre eux déclarent avoir une compréhension complète, et deux cinquièmes (41 %) admettent n'avoir "aucune compréhension". Le rapport indique que seulement 2 % des personnes interrogées au Royaume-Uni avaient une "compréhension complète" et 40 % n'avaient aucune compréhension. En outre, plus d'un cinquième des consommateurs britanniques (21 %) ne s'attendent pas à ce que le métavers se généralise. En Chine, quatre consommateurs sur cinq (83 %) ont déclaré qu'ils envisageraient de participer à des expériences de métavers, soit plus de deux fois plus (37 %) qu'au Royaume-Uni.



Lorsque Facebook a rebaptisé le nom de sa société en Meta, il a catapulté le métavers sous les feux de la rampe. Mais alors que les informations sur ce monde virtuel deviennent plus accessibles, l'enthousiasme pour son potentiel reste mitigé. Mark Zuckerberg, PDG de Meta, a parié sur le métavers. Certains pays, dont la Chine et les Émirats arabes unis, ont déjà misé gros sur les mondes virtuels. Cependant, les expériences menées jusqu'à présent par Meta et les autres partisans du métavers n'ont pas attiré grand monde. Des documents internes de Meta ont révélé en octobre que la plateforme de métavers de l'entreprise est "lamentable".

Meta prévoyait initialement à atteindre 500 000 utilisateurs actifs mensuels dans Horizon Worlds d'ici la fin de l'année, mais le chiffre actuel est inférieur à 200 000. De plus, les documents ont montré que la plupart des utilisateurs ne sont pas revenus sur Horizon Worlds, la plateforme de métavers de Meta, après le premier mois, et le nombre d'utilisateurs a régulièrement diminué depuis le printemps. Seuls 9 % des mondes virtuels disponibles dans Horizon Worlds seraient visités par au moins 50 personnes, et la plupart ne sont jamais visités du tout. Ces statistiques sont loin d'être à la hauteur de tout le battage médiatique autour de la technologie.

Malgré les vents contraires et le scepticisme à l'égard de la technologie, Zuckerberg a déclaré lors de la conférence DealBook Summit la semaine dernière qu'il restait optimiste quant au métavers sur un horizon plus long, soit 10 à 15 ans. « Le scepticisme ne me dérange pas tant que ça. Nous avons eu des sceptiques tout le temps », a-t-il déclaré. Il s'est adressé aux participants de l'événement par visioconférence. Il réitère ainsi le pari de son entreprise sur un avenir dominé par la réalité virtuelle et augmentée. L'entreprise a été critiquée pour avoir généré des milliards de dollars de pertes pendant qu'elle construisait sa version du métavers.

Intitulé "Immaterial World", le rapport compare les attitudes des consommateurs vivant sur les principaux marchés. Les habitants des pays de l'Est sont plus ouverts à l'idée de s'échapper du monde réel que les Occidentaux : quatre consommateurs chinois sur cinq sont ouverts à une expérience de métavers, contre seulement 37 % au Royaume-Uni. Les consommateurs des Émirats arabes unis ont également été enthousiasmés par le métavers, 43 % d'entre eux étant enthousiastes à l'idée de passer leurs journées loin du monde réel, contre 8 % au Royaume-Uni. Les pays de l'Est semblent plus enthousiastes que les pays occidentaux.

Selon le rapport, l'enthousiasme de la Chine pourrait être dû à leur adoption plus précoce de la technologie du téléphone mobile. La Chine est connue comme le pays qui a "sauté l'ordinateur". Cela s'est traduit par un développement plus rapide des "super applications" et une plus grande accessibilité aux technologies personnelles, ce qui signifie que les consommateurs chinois ont eu plus de temps pour s'habituer à l'idée de quelque chose comme le métavers. Le rapport note que les organisations de l'Est ont le potentiel pour ouvrir la voie en matière de métavers, et l'Ouest doit garder un œil attentif sur les développements.

Cependant, au sein de Meta, qui est sans doute l'entreprise qui investit le plus dans le métavers, les employés pensent que le métavers signera la mort de l'entreprise. « Le métavers signera le début de notre mort lente. Mark Zuckerberg tuera à lui seul une entreprise avec le métavers », a déclaré un utilisateur de Blind, se présentant comme un développeur de logiciels senior chez Meta. En outre, les experts en matière de sécurité et de confidentialité estiment que le métavers met la vie privée des utilisateurs en danger. Bien plus que les applications mobiles, les casques et les lunettes intelligentes vont pouvoir récolter une quantité énorme de données.

Zuckerberg a déclaré au début de l'année que le projet de métavers de Meta allait saigner des sommes importantes pendant une période pouvant aller jusqu'à cinq ans. L'action Meta a perdu plus de la moitié de sa valeur depuis le début de l'année, alors que le nombre d'utilisateurs de Facebook diminue et que les doutes s'intensifient quant à son projet coûteux de métavers. Récemment, l'actionnaire Altimeter Capital Management a critiqué ouvertement la nouvelle orientation de l'entreprise et a proposé à Meta des plans de restructuration. Altimeter a demandé à Meta de réduire ses investissements dans le métavers.

Altimeter détient une participation de 0,1 % dans Meta. Fin octobre, le fonds spéculatif a envoyé une lettre ouverte critique à Zuckerberg pour dénoncer l'expérience "terrifiante" de l'entreprise avec le métavers. La lettre demande à Meta de rationaliser ses activités en supprimant 20 % de ses effectifs et en réduisant de 5 milliards de dollars les investissements annuels dans le métavers. Il a suggéré à Meta de consacrer ses efforts à la recherche et au développement de l'IA plutôt qu'au métavers. Altimeter a déclaré que, ce faisant, le flux de trésorerie disponible annuel pouvait être doublé pour atteindre 40 milliards de dollars.

« Au cours des 18 derniers mois, l'action Meta a perdu 55 %. Votre ratio cours/bénéfices [price-to-earnings ratio] a chuté de 23x à 12x et se négocie maintenant à moins de la moitié du ratio moyen de vos pairs. Cette baisse du cours de l'action reflète la perte de confiance dans l'entreprise, et pas seulement la mauvaise humeur du marché », a écrit Gerstner dans la lettre. Altimeter reproche à Zuckerberg d'avoir trop augmenté la taille de l'entreprise. « Comme beaucoup d'autres entreprises dans un monde à taux zéro - Meta a dérivé dans le pays de l'excès - trop de gens, trop d'idées, trop peu d'urgences », a-t-il déclaré.

Reality Labs aurait perdu 5,8 milliards de dollars au cours des six premiers mois de l'année. Altimeter a noté : « un investissement estimé à plus de 100 milliards de dollars dans un avenir inconnu est gigantesque et terrifiant, même selon les normes de la Silicon Valley ». Altimeter a exhorté Meta à adopter "des objectifs et des mesures de réussite plus discrets" pour le métavers, ce qui, selon lui, contribuerait grandement à satisfaire les investisseurs. Meta n'a pas commenté la lettre d'Altimeter. Ainsi, l'on ignore si les suggestions d'Altimeter seront mises en œuvre.

Meta a également rejoint la longue liste des grandes entreprises technologiques qui ont annoncé d'importants licenciements récemment, puisqu'il s'est séparé de 11 000 personnes, soit 13 % de ses effectifs, début novembre. La raison : l’entreprise opère un réajustement par rapport à des investissements en période de pandémie de coronavirus. Zuckerberg avait pris la décision de les augmenter de façon significative compte tenu de la croissance des revenus de Meta due à l’essor du commerce en ligne. Le fondateur de Facebook a reconnu s’être trompé sur sa prévision qui était de voir la tendance se poursuivre après la pandémie.

Source : Rapport de l'étude

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Selon vous, pourquoi les consommateurs occidentaux semblent très peu intéressés par le métavers ?
Selon vous, en dehors des jeux vidéo, quelle utilité le métavers pourrait-il avoir dans les années à venir ?
Que pensez-vous des gens qui dépensent des millions pour acheter des "espaces privés" (terrains) dans le métavers ?
Selon vous, ces "espaces numériques" sont-ils différents des jetons non fongibles (NFT) ? Leurs valeurs risquent-elles de s'effondrer comme celles des NFT ?

Voir aussi

Le métavers de Mark Zuckerberg est « triste et vide », selon des documents internes. La plupart des visiteurs d'Horizon Worlds ne reviennent généralement pas après le premier mois

Le métavers met la vie privée des utilisateurs en danger. Bien plus que les applications mobiles, les casques et les lunettes intelligentes vont pouvoir récolter une quantité énorme de données

Mark Zuckerberg reste "optimiste sur les perspectives à long terme" du métavers et affirme que le scepticisme ne le dérange pas trop, mais des actionnaires critiquent ses dépenses dans le métavers

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Suisei
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 09/12/2022 à 12:23
S’évader du monde réel n’est pas question d’attirails sur la tête, mais d’état d’esprit et de qualité de contenu (gameplay, qualité d’écriture, direction artistique…)
Pourquoi devrait on préférer visiter une reproduction virtuelle des allées de Carrefour ou que sais-je encore plutôt que regarder un bon film ou partir à l’aventure dans WoW avec les copains ?

Et puis faire passer une resucée de Second Life pour quelque chose de nouveau et révolutionnaire alors que des mondes virtuels il en existe depuis les années 70 avec les MUD c’est quand même fort de café. ¬¬
9  0 
Avatar de AndMax
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 09/12/2022 à 13:23
Je pense que les journalistes ou sondeurs doivent arrêter d'utiliser le mot métavers. Chaque projet/univers a un nom, et il faut l'utiliser plutôt qu'autre chose. Le sondage ici parle de quoi ? Second Life ? Decentraland ? VR Chat ? Sandbox ? Horizon Worlds ? Il faut le dire sinon on ne sait pas de quoi on parle et la réponse pourrait être très différente. C'est comme si je prenais le mot "vidéo" sans préciser si je parle d'un écran qui affiche une page de texte ou un site, ou une chaîne de télévision, ou une capture vidéo réalisée à partir de ma caméra.

Ensuite je pense qu'il faut arrêter de faire l'amalgame entre un monde virtuel et un équipement de réalité virtuelle. Si un métavers peut très bien se visiter avec un simple téléphone mobile, ou un écran + clavier/souris, certains obligent l'utilisation d'un casque VR, c'est donc un choix volontaire de restreindre les visiteurs de leur univers. Qui a envie d'acheter un équipement cher, qui sera obsolète dans très peu de temps pour aller visiter un monde virtuel qui est un chantier qui ressemble à un jeu vidéo du siècle précédent ?

Pour finir je pense qu'il faut également arrêter de faire l'amalgame entre blockchain et métavers. C'est peut-être une mode dans des métavers récents d'associer une blockchain à des transactions, des objets ou textures du monde virtuel, mais loin d'être une nécessité technique, puisque les métavers qui font le plus de visiteurs et de transactions ou "PIB" aujourd'hui, sont justement ceux qui se passent de blockchain (exemple ici avec un PIB qui dépasse celui de vrais pays).

Le mot métavers était déjà à la mode au début des années 2000, bien avant que Facebook ne s'y intéresse, et toute la presse disait que ça aller remplacer le web. Toutes les grandes marques voulaient y créer leur vitrine ou boutique virtuelle. Au final, c'est une offre de plus, qui peut trouver son public ou son marché, mais le monde a bien d'autre défis à relever, bien plus prioritaires, que cette vision très étrange de métavers qu'a Zuckerberg.
3  0 
Avatar de Waikiki
Membre actif https://www.developpez.com
Le 12/01/2023 à 9:50
Meta qui doit rêver de mettre en place la même incitation à la consommation que les fabriquant de smartphones planifiant l'obsolescence logiciel.
3  0 
Avatar de vanquish
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 09/12/2022 à 9:20
J'ai vu une analyse intéressante sur Youtube.
Elle opposait le modèle Méta très lisse, très contrôlé, avec ses avatars tous construits sur le même style et ne pouvant choquer personne et VR Chat ou tout est permis.

Le très libriste et dégenté VR Chat semble rencontrer un vrai succès, même si les ambitions ne sont pas les même que Meta.

Il en ressort que limiter le Metavers à la vision de Zuk est probablement une erreur.
2  0 
Avatar de totozor
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 17/01/2023 à 11:37
Citation Envoyé par Darkzinus Voir le message
On en parle sans arrêt mais qui l'utilise vraiment ?
J'ai soulé tout le monde pendant les vacances de Noël, il y aurait plein de monde dessus mais je ne connais personne qui en a vu le début de quoi que ce soit.
Et même les plus gros fan de facebook ne s'y intéressent pas.
Impossible de lancer une discussion sur le truc, la réponse est quasi unanime : Tais toi, je m'en fous.
Plus facile de lancer le moulin à vent sur Tesla que sur le Metavers.
2  0 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 25/01/2023 à 11:24
Je dirais même plutôt "attrape investisseurs"...
2  0 
Avatar de 4sStylZ
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 12/01/2023 à 14:55
« Cela me fait mal d'entendre des gens dire qu'ils ne sortent même pas leur casque pour le montrer à l'entreprise parce qu'ils savent que ce sera un gâchis de chargement et de mise à jour avant de pouvoir faire quelque chose de cool », a déclaré Carmack à ce moment. « Faire une démo de réalité virtuelle devant vos amis devrait être un plaisir ».

Content de voir que John sait que c'est le plus gros défaut de leurs casques.
Le software de ce casque est un enfer. L'écosystème facebook là c'est le pire environnement que j'ai vu depuis des années.
1  0 
Avatar de kain_tn
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 16/01/2023 à 20:03
Citation Envoyé par Sandra Coret Voir le message
Quel est votre avis sur le métavers ?
Ça existe encore, cet attrape-pigeon?
1  0 
Avatar de Darkzinus
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 17/01/2023 à 10:42
On en parle sans arrêt mais qui l'utilise vraiment ?
1  0 
Avatar de Darkzinus
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 25/01/2023 à 10:59
Attrape média surtout pour l'instant au moins en France.
1  0