IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'ancien PDG de FTX dirigeait l'entreprise comme son fief personnel et une quantité importante des actifs de la plateforme a été volée ou a disparu,
Selon un avocat de la société

Le , par Bill Fassinou

23PARTAGES

7  0 
Lors d'une audience au tribunal des faillites du Delaware mardi, un avocat de FTX a déclaré que le cofondateur et ancien PDG de FTX, Sam Bankman-Fried, dirigeait la bourse de cryptomonnaies comme son "fief personnel". Il a ajouté qu'avant son effondrement, FTX était sous le contrôle d'individus inexpérimentés et peu avertis, et certains d'entre eux ou tous étaient des individus compromis. La gestion calamiteuse de FTX a engendré plusieurs milliards de dollars de pertes, la société doit plus de 3,1 milliards de dollars à ses 50 principaux créanciers. L'avocat a ajouté qu'une partie des actifs de la plateforme a été volée ou a disparu.

FTX a déposé le bilan le 11 novembre dernier, une chute spectaculaire qui est considérée comme l'une des plus grandes faillites de la finance décentralisée (DeFi). Cet effondrement a laissé environ 1 million de créanciers face à des pertes totalisant des milliards de dollars. FTX a déclaré samedi avoir lancé un examen stratégique de ses actifs mondiaux et se préparer à la vente ou à la réorganisation de certaines activités. Mardi, lors de la première audience entrant dans le cadre de cette faillite, FTX a déclaré qu'elle recevait l'intérêt d'acheteurs potentiels pour ses actifs et qu'elle mènerait un processus pour les réorganiser ou les vendre.

L'audience s'est tenue au tribunal américain des faillites de Wilmington, dans le Delaware, et a été retransmise en direct à plus de 1 500 téléspectateurs sur YouTube et Zoom. Lors de l'audience, un avocat de la société a déclaré que Bankman-Fried avait géré la bourse de cryptomonnaies de façon anarchique, avec des pertes énormes et parfois inexplicables. « Une quantité substantielle d'actifs a été volée ou a disparu. Ce que nous avons ici est une organisation mondiale, internationale, mais qui était gérée comme un fief personnel de Sam Bankman-Fried », James Bromley, un associé de Sullivan & Cromwell qui représente FTX.



« FTX était sous le contrôle d'individus inexpérimenté et peu averti, et certains d'entre eux ou tous étaient des individus compromis », a ajouté Bromley. Il a également déclaré au tribunal que des "sommes d'argent substantielles" ont été dépensées pour des articles sans rapport avec l'entreprise, notamment des maisons de vacances aux Bahamas. Un précédent rapport avait révélé qu'environ 300 millions de dollars ont été dépensés en biens immobiliers tels que des maisons et des propriétés de vacances pour les cadres supérieurs de l'entreprise. FTX a déplacé son siège social de Hong Kong aux Bahamas en septembre 2021.

La bourse a attribué ce déménagement à la réglementation favorable des Bahamas en matière de cryptomonnaies. FTX a annoncé qu'elle avait commencé à construire un siège social de 60 millions de dollars aux Bahamas en avril, mais "des entreprises de construction locales et des personnes au courant de la question" ont confirmé que la construction n'a jamais commencé. « Nous avons assisté à l'une des chutes les plus brutales et les plus difficiles de l'histoire de l'Amérique des entreprises », a déclaré Bromley. Il a ajouté que la procédure de faillite permet à tout le monde de se rendre compte de l'ampleur sans précédent des dégâts.

Bankman-Fried, ses parents et les cadres supérieurs de la bourse de cryptomonnaies ont acheté au moins 19 propriétés d'une valeur de près de 121 millions de dollars aux Bahamas au cours des deux dernières années. Un dépôt tard lundi par Ed Mosley d'Alvarez & Marsal, un cabinet de conseil qui conseille FTX, a montré que le solde de trésorerie de FTX de 1,24 milliard de dollars était "considérablement plus élevé" que ce que l'on pensait auparavant. Il comprend environ 400 millions de dollars sur des comptes liés à Alameda Research, la société de trading de Bankman-Fried, et 172 millions de dollars sur la branche japonaise de FTX.

Mardi, les représentants de FTX ont fait valoir que les noms des clients devaient rester secrets, car leur divulgation pourrait déstabiliser le marché des cryptomonnaies et exposer les clients à des piratages. FTX a également fait valoir que sa liste de clients est un actif précieux et que sa divulgation pourrait nuire aux efforts de vente futurs ou permettre à des rivaux de débaucher sa base d'utilisateurs. Un juge a déclaré que les noms ne pouvaient être divulgués jusqu'à une prochaine audience. Il faut noter que FTX doit maintenant à ses 50 principaux créanciers plus de 3,1 milliards de dollars, selon un document du tribunal des faillites.

Les avocats de FTX ont également décrit une trêve difficile avec les liquidateurs nommés par le tribunal pour superviser la liquidation de l'unité de FTX aux Bahamas, FTX Digital Markets. Les deux parties sont parvenues à un accord initial pour coordonner leurs procédures d'insolvabilité aux États-Unis devant le juge John Dorsey, évitant ainsi la possibilité de décisions contradictoires de la part de deux juges américains des faillites. Mais les deux parties ont signalé qu'elles avaient encore des désaccords plus larges sur la manière de coordonner le recouvrement et la préservation des actifs détenus par les différentes filiales de FTX.

La disgrâce de FTX a semé la panique sur le marché des cryptomonnaies, entraînant le bitcoin à son plus bas niveau depuis deux ans et déclenchant des craintes de contagion parmi les autres entreprises déjà ébranlées par l'effondrement du marché cette année. Le prêteur américain de cryptomonnaies, Genesis, a déclaré lundi qu'il tentait d'éviter la faillite, quelques jours après que l'effondrement de FTX l'a contraint à suspendre les rachats de ses clients. « Notre objectif est de résoudre la situation actuelle de manière consensuelle sans avoir besoin d'un dépôt de bilan », a déclaré un porte-parole de Genesis.

Bankman-Fried a présenté ses excuses aux employés de FTX dans une lettre nouvellement rapportée et partagée dans le Slack de l'entreprise. « Je ne voulais pas que tout cela arrive, et je donnerais tout pour pouvoir revenir en arrière et refaire les choses. Vous étiez ma famille. J'ai perdu cela, et notre ancienne maison est un entrepôt vide de moniteurs. Quand je me retourne, il n'y a plus personne à qui parler. Je vous ai tous déçus, et lorsque les choses se sont effondrées, je n'ai pas su communiquer », a-t-il écrit dans la lettre. Bankman-Fried a déclaré que FTX a déposé le bilan en raison d'une "pression coordonnée extrême".

Pour rappel, Bankman-Fried avait secrètement utilisé 10 milliards de dollars de fonds de clients de FTX pour soutenir son activité de trading avec Alameda Research, et au moins 1 milliard de dollars de ces dépôts avaient disparu. La lettre de Bankman-Fried n'a pas abordé les allégations selon lesquelles FTX a détourné les fonds des clients et des entreprises pour soutenir sa société Alameda, les révélations selon lesquelles Alameda Research a bénéficié d'une exemption du processus normal de liquidation de FTX ou les déclarations selon lesquelles Alameda a prêté des fonds aux responsables de FTX, y compris lui-même.

Alameda Research a également déposé son bilan le 11 novembre. La valorisation de FTX est passée à 32 milliards de dollars lors d'un tour de table de 400 millions de dollars en janvier 2022. En septembre, la bourse de cryptomonnaies aurait été en pourparlers avec des investisseurs pour lever jusqu'à 1 milliard de dollars dans un autre tour de financement qui aurait maintenu la valorisation de 32 milliards de dollars de la société. Le nouveau PDG de FTX, John Ray III, a déclaré qu'il n'avait jamais vu dans sa carrière "un échec aussi complet des contrôles d'entreprise et une absence aussi totale d'informations financières fiables qu'ici".

Dans un document envoyé au tribunal des faillites, il a écrit : « FTX ne disposait pas d'une liste précise des comptes bancaires et des signataires des comptes, n'avait pas de liste complète des employés et utilisait un compte de messagerie de groupe non sécurisé en tant qu'utilisateur principal pour accéder à des clés privées et à des données extrêmement sensibles pour les sociétés du groupe FTX dans le monde entier ». Par ailleurs, un rapport a allégué cette semaine que Bankman-Fried a investi environ 100 millions de dollars dans le rachat de Twitter par Elon Musk. Cependant, Musk a démenti cette information.

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi

Binance parle de son plan pour sauver l'industrie des cryptomonnaies, suite à l'effondrement de l'entreprise crypto FTX : « Les projets faibles ont disparu et l'industrie est beaucoup plus saine »

La bourse de cryptomonnaies FTX, qui s'est effondrée, doit près de 3,1 milliards de dollars à ses 50 principaux créanciers, selon un document judiciaire

Accusé d'avoir escroqué ses clients, Sam Bankman-Fried, le PDG de la plateforme crypto FTX, tente de s'expliquer. des avocats pensent que l'incompétence qu'il affiche pourrait être stratégique

Les fonds de la plateforme crypto FTX ont été utilisés frauduleusement pour acheter « certains biens immobiliers » aux noms personnels d'employés, les dépenses étaient approuvées par messages privés

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Pierre Louis Chevalier
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 26/11/2022 à 16:09
Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
Contrairement à ce que croient certains, l'entreprise n'est pas une démocratie:

1. Il y a un chef qui a une vision, des objectifs pour son entreprise et il commande!

2. Les subalternes exécutent les ordres ou ils quittent le navire

3. Le chef peut se tromper ou être une m... incapable et dans ce cas il en paie le prix: Il fait faillite ou est viré par ses investisseurs

La seule question est donc pas de savoir si le mec dirigeait l'entreprise comme son fief personnel mais si l'entreprise était son fief personnel!!!
Tu n'as surtout pas lu l'article, tu fais parti des gens qui commentent juste en lisant le titre, tu es pathétique.
C'est pas ça le problème, le problème est autre, par exemple l'abus de bien social généralisé, c'est à dire utiliser les fonds de l'entreprise pour des dépenses personnelles.
L'article explique que la compta de cette entreprise est mensongère, ou pire qu'elle n'existe même pas ! Ou encore plus simple : 10 milliards de fonds détournés !

Bref ce présupposé "PDG" d'entreprise n'aurait pas été apte à passer un BEP comptable, c'est un baltringue, ou un abruti, ou un escroc, mais quand on lis ses propos qui ont étés publiés il y a peu, on devine que c'est tout à la fois, donc un guignol et un escroc
Ce qu'il a fait est condamnable, plusieurs années de prison, et l'enquête a été lancée. S'il est pas totalement stupide il n'a plus qu'à prendre les 10 milliards qu'il a détourné et aller se planquer au Costa Rica.
4  0 
Avatar de binarygirl
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 26/11/2022 à 13:01
Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
Contrairement à ce que croient certains, l'entreprise n'est pas une démocratie
Et le bitcoin non plus... Contrairement à ce que croient certains.

Le simple fait qu'un pet de Elon Musk puisse faire dévisser le cours est là pour rappeler la fragilité du dispositif.

Je suis toujours étonnée que ce genre de boîte existe, car on sait comment elles finissent. On peut comprendre que des spéculateurs soient à fond dedans, mais on comprend moins que des gens risquent leurs économies d'une vie dans ce mirage technologique. Pour l'instant la crypto a une fonction quasi exclusivement spéculative.
Mais la spéculation n'équivaut pas à créer de la valeur.
Dans l'état actuel des choses le bitcoin ne joue pas le rôle d'une monnaie, qui est de favoriser les échanges de biens et services.
Et alors on se demande bien pourquoi et comment il remplacerait les monnaies dites "centralisées", fiat etc. Je n'ai pas encore compris quel est le problème que le bitcoin va résoudre, c'est plutôt le bitcoin qui est un problème.

La vision de Bruce Schneier me paraît assez juste, on ne fait que déplacer la "confiance" vers la technologie, l'algo etc.
On est dans une période d'exubérance qui rappelle le dotcom boom au tournant des années 2000, aujourd'hui les mots "tendance" sont crypto, blockchain et IA. Ça suffit à convaincre les foules à investir dans le vide.
0  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 26/11/2022 à 20:51
Citation Envoyé par binarygirl Voir le message
Le simple fait qu'un pet de Elon Musk puisse faire dévisser le cours est là pour rappeler la fragilité du dispositif.
Ce n'est pas propre au bitcoin, un tweet d'Elon Musk peut faire monter ou descendre n'importe quelle action en bourse. (des actionnaires s'emballent pour un rien)
On l'a vu avec Signal.
0  0 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 26/11/2022 à 12:17
L'ancien PDG de FTX dirigeait l'entreprise comme son fief personnel
Contrairement à ce que croient certains, l'entreprise n'est pas une démocratie:

1. Il y a un chef qui a une vision, des objectifs pour son entreprise et il commande!

2. Les subalternes exécutent les ordres ou ils quittent le navire

3. Le chef peut se tromper ou être une m... incapable et dans ce cas il en paie le prix: Il fait faillite ou est viré par ses investisseurs

La seule question est donc pas de savoir si le mec dirigeait l'entreprise comme son fief personnel mais si l'entreprise était son fief personnel!!!
0  5