IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'univers est-il une simulation ? Un expert propose une méthode permettant de savoir si nous vivons tous dans un programme informatique
Dont la compréhension permettrait de cerner la conscience

Le , par Patrick Ruiz

312PARTAGES

26  0 
L'un des plus grands mystères du monde est la nature de notre réalité, la conscience et le sens de la vie. Il existe une communauté croissante de scientifiques et d'universitaires qui ont conclu, par des moyens scientifiques et philosophiques, que notre monde et l'univers tout entier pourraient être une simulation. Un expert propose une méthode permettant de savoir si nous vivons dans un programme informatique.

La méthode tire son fondement d’un récent article autour du principe d’équivalence masse – énergie – information par le docteur Melvin Vopson, maître de conférences en physique à l'université de Portsmouth. « En supposant que l'univers soit effectivement une simulation, il doit contenir un grand nombre de bits d'information cachés partout autour de nous. La détection de ces bits d'information prouvera l'hypothèse de la simulation », commente le chercheur. Une vidéo propose un résumé de la physique présentée dans l’article.


Le docteur Melvin Vopson est parti du postulat que l'information est en fait une cinquième forme de matière dans l'univers. Il a même calculé le contenu en information attendu par particule élémentaire. Ces études ont conduit à la publication, en 2022, d'un protocole expérimental permettant de tester ces prédictions. L'expérience consiste à effacer l'information contenue à l'intérieur des particules élémentaires en les laissant s'annihiler avec leurs antiparticules dans un éclair d'énergie - en émettant des particules de lumière connues sous le nom de photons.


L’effort vise en sus à aborder une autre grande curiosité de la physique moderne : la nature de la mystérieuse substance connue sous le nom de "matière noire". « Il est largement admis que la répartition de la matière dans l'Univers est d'environ 5 % de matière baryonique ordinaire, 27 % de matière noire et que 68 % de l'Univers est constitué d'une substance encore plus mystérieuse appelée "énergie noire". La matière noire a été suggérée pour la première fois dans les années 1920 pour expliquer les anomalies observées dans les vitesses stellaires, et plus tard dans les années 1930, lorsqu'une matière invisible était à nouveau nécessaire pour expliquer la dynamique et la stabilité des amas de galaxies. Cependant, l'argument scientifique le plus fort en faveur de l'existence de la matière noire est apparu dans les années 1970, lors de l'étude des courbes de rotation des galaxies », indique le chercheur.

À ce jour, tous les efforts pour isoler ou détecter la matière noire ont échoué. Selon le principe d'équivalence masse – énergie – information, un bit d'information doit avoir une petite masse lorsque l'information est stockée à l'équilibre. Le bit d'information a donc les caractéristiques d'une particule boson scalaire, sans charge, sans spin, sans aucune autre propriété que la masse et l'énergie. Une telle particule d'information ne manifesterait sa présence que par des interactions gravitationnelles, mais elle serait impossible à détecter, car elle n'interagirait pas avec le rayonnement électromagnétique. Ce sont en fait les caractéristiques de l'insaisissable "matière noire" dont la présence est déduite uniquement des interactions gravitationnelles, mais qui n'a jamais été observée ou détectée.

Cela a conduit le chercheur à proposer l'idée radicale que l'information pourrait être la matière noire manquante dans l'univers, et aussi à postuler que l'information est le cinquième état de la matière après le solide, le liquide, le gaz et le plasma, et peut-être la forme dominante de la matière dans l'univers. Par conséquent, le financement de l'expérience proposée permettrait de démontrer non seulement la nature de notre réalité, mais aussi d'expliquer ce qu'est la matière noire.


Source : publication

Et vous ?

La conscience universelle peut-elle être assimilable à un programme informatique ?
En quoi l’informatique peut-elle aider à cerner la notion de conscience ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de JackIsJack
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 24/11/2022 à 7:18
Si la réalité est un programme, je salue les développeurs sur la gestion des perf. : aucun lag, même lorsque le vent bouge toutes les feuilles des arbres, même quand le soleil cintille sur les ondulations de la mer. Chapeau bas.

Pas non plus de coupure de service, ou en tout cas sans conséquence visible.
Pas de montée de version visible.
Pour la gestion des habilitations, c'est pas génial, et le support par contre : rien d'inhabituel, il vaut mieux se démerder soi-même.
17  0 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 24/11/2022 à 7:58
Citation Envoyé par JackIsJack Voir le message
Si la réalité est un programme, je salue les développeurs sur la gestion des perf. : aucun lag, même lorsque le vent bouge toutes les feuilles des arbres, même quand le soleil cintille sur les ondulations de la mer. Chapeau bas.[...]
Par contre les PNJ générés sont de moins en moins bonne qualité, vivement la prochaine mise à jour.
13  0 
Avatar de escartefigue
Modérateur https://www.developpez.com
Le 26/11/2022 à 10:08
Citation Envoyé par sanderbe Voir le message
Dire que Dieu existe comme essayer de prouver qu'il n'existe pas. Les 2 camps sont face à un dilemme. La religion n'a jamais su prouver l'existence comme les scientifiques n'ont jamais su montrer la "non existence" de Dieu .
Les dieux apparaissent et disparaissent avec les civilisations, ils prennent des formes différentes selon ces civilisations et sont également en nombre différents selon celles-ci.
Ce sont des créations de l'imaginaire collectif liées à un besoin que certains éprouvent de se rassurer face à la mort.
10  1 
Avatar de sevyc64
Modérateur https://www.developpez.com
Le 23/11/2022 à 22:41
Ah le vaste débat, ça me rappelle mes années étudiantes, de longues soirées passées à philosopher sur ce sujet.
Ou même plus tard avec des amis.

A l'époque, on ne parlait pas de simulation informatique, mais de rêves.

Sommes-nous réel, ou ne sommes nous rien d'autres que les personnages du rêve de quelqu'un ?
Mais quand on dit quelqu'un, cela suppose déjà que la personne qui rêve est bien réelle. Et que donc quelque part c'est la preuve que nous sommes (tout au moins, pouvons être réels) ?
Ne devrions pas plutôt parler d'"entité", à la place de "personne" ? Mais dans ce cas quelle est cette entité, comment la définir ?

Etc, etc ... Je vous assure, on peut tenir des heures comme ça, pour peu que l'on soit aider de quelques bières

Nous sommes bien réels, nous en avons tous les jours la preuve. Les aliments que l'on mange, on peut les toucher, ils sont réels. La terre, on peut la toucher, la creuser, etc ... Elle est bien réelle. Le chat qui miaule, on peut le caresser, il est bien réel. Il donne même des allergies à certains. Sauf que ....

Sauf que, à bien refaire tout le cheminement qui nous mène à toute preuve, sans exception, d'une existante, et par extension, de notre propre existence, on se rend compte que toutes ces preuves, sans exception, ont comme point de départ, une construction humaine que ce soit une observation directe, un raisonnement mathématique, etc.
Et donc, si on part du postulat que potentiellement justement nous pourrions ne pas être réels, toutes ces preuves tombent à l'eau. Ce ne sont des preuves de rien du tout.

On rêve tous, chaque nuit.
Posez vous la question si les personnages dans vos rêves ont une conscience propre à eux de leur existence ? la réponse est Non, et elle vous semble évidente puisque ceux sont des personnages de votre rêve. C'est vous qui décider ce qu'ils font, ce qu'ils pensent, ce qu'ils sont. Ils n'existent pas en dehors et indépendamment de vous.
Puisque c'est à la mode, parlons du metaverse. Est-ce que les personnages dans le metaverse sont réels ? Pour nous non, mais pour eux, ils en pensent quoi ?
Et s'ils savent, ou s'ils découvrent qu'ils ne sont pas réels, c'est bien parce que nous, ou tout au moins l'algorithme informatique qui gère la chose leur aura permis d'avoir accès à cette information.

Imaginez-vous maintenant, imaginons-nous, nous, bien réels que nous sommes, être en réalité ces personnages dans un immense metaverse bien plus puissant, bien plus abouti que celui de zucherberg !

Quand à prouver que nous ne sommes pas réel, mais le résultat d'un rêve ou d'une simulation informatique, le raisonnement est biaisé par avance. Car si nous pouvons chercher cela, si nous pouvons arriver, ou pas, à savoir, ça ne sera rien d'autre que le scénario prévu du rêve ou de la simulation qui nous aura permis de le faire, qui nous aura fourni les éléments pour, non pas arriver à une preuve absolue et irréfutable, mais bien à une des différentes vérités possibles. Et donc ce que l'on aura ne sera rien d'autre que ce que le scénario aura voulu nous donner, et donc, par conséquent ça ne sera en rien une preuve. Car même si nous somme bien virtuel, le scénario peut nous donner tous les éléments pour nous faire croire que nous somme bien réel.

Rappelez-vous Matrix, rappelez-vous Westworld, et bien d'autres, ce sont des films qui surfent à leur manière sur le sujet.
10  2 
Avatar de disedorgue
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 24/11/2022 à 16:55
Si on vivait dans une simulation, cela reviendrait à dire que dieu existe et n'est ni plus ni moins que le développeur de cette simulation...

Et dans ce cas, je comprends mieux ce coté mégalomane de dieu qui nous impose bien des souffrances alors qu'on le dit miséricordieux...

8  0 
Avatar de sevyc64
Modérateur https://www.developpez.com
Le 13/10/2023 à 19:51
Pas besoin c'est testé directement en prod

Que nous soyons capable, un jour, de prouver notre réelle existante, ou que notre existence n'est que rêve ou simulation, quelques soient les preuves trouvées, elles ne seront pas absolues, elles seront toujours, d'une manière ou d'une autre reliées à nous, ne serait-ce que par notre observation de ces preuves.
Si nous partons du principe que nous sommes les personnages d'un rêve ou d'une simulation, toutes ces preuves seront en conséquences aussi nécessairement élément de cette simulation, donc inexistantes, non-avenues !

« En supposant que l'univers soit effectivement une simulation, il doit contenir un grand nombre de bits d'information cachés partout autour de nous. La détection de ces bits d'information prouvera l'hypothèse de la simulation »
Nous ne pourrons, de toute façon trouver que les-dits bits que l'"auteur" de la simulation voudra bien que l'on trouve. Donc si "il" veut que nous trouvons des bits prouvant notre réelle existence, nous croirons fermement à notre réelle existence, alors qu'il n'a sera rien.
Et même si "il" veut que nous trouvions des bits qui prouvent que nous somme dans une simulation, ces bits, étant eux-mêmes simulés, ne prouveront rien du tout.

Nous ne pourrons donc, nous, jamais savoir avec certitude, la réalité de notre existence réelle.
6  0 
Avatar de Stellar7
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 23/11/2022 à 22:43
Peut-on faire le lien avec un "Jeu de Rôle", dit "Rêve de Dragon", où les personnages doivent prendre conscience qu'ils vivent dans un rêve d'un dragon ? Et que si ce dernier ce réveille, alors le monde disparaît ?
Bonnes réflexions à tous !
5  0 
Avatar de disedorgue
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 25/11/2022 à 23:24
Citation Envoyé par sanderbe Voir le message

Il y a une énigme philosophique.

Dire que Dieu existe comme essayer de prouver qu'il n'existe pas. Les 2 camps sont face à un dilemme. La religion n'a jamais su prouver l'existence comme les scientifiques n'ont jamais su montrer la "non existence" de Dieu .
Dans les faits, celui qui ne croit pas en dieu n'a pas à prouver que celui-ci n'existe pas, ce n'est pas son soucis puisse qu'il n'y croit pas, à partir du moment où il cherche à prouver que celui-ci n'existe pas c'est qu'il a un doute.

Et inversement, le croyant n'a pas à prouver que celui-ci existe, car s'il le cherche c'est que lui même à un doute.

5  0 
Avatar de marsupial
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 13/10/2023 à 13:51
Ultra réaliste comme programme informatique : on y trouve même les failles de sécurité (Israël, Ukraine, Arménie, etc...) et les bugs comme Trump POTUS
7  2 
Avatar de rockinpenguin
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 13/10/2023 à 14:09
Alors la théories des cordes, quand bien même c'est très très théorique, mathématique, ça offre cependant une hypothèse rationnellement crédible de la réalité.

Là avec leur histoire de simulation, ils poussent un peu mémé dans les orties...
6  1