IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

« Le métavers signera le début de notre mort lente » : les employés de Meta s'en prennent à Mark Zuckerberg
L'un d'eux estimant que l'entreprise a «besoin de licenciements au niveau de la direction»

Le , par Stéphane le calme

124PARTAGES

4  0 
Mark Zuckerberg a présenté ses excuses au personnel lorsqu'il a indiqué la nécessité pour l'entreprise de supprimer 11 000 emplois, admettant qu'il « s'était trompé ». Très vite, la grogne a gagné les rangs des Metamates : « Le métavers signera le début de notre mort lente », a posté mercredi un utilisateur de Blind, qui se disait développeur de logiciels senior au sein de Meta. Il a ajouté : « Mark Zuckerberg tuera à lui seul une entreprise avec le métavers ».

Les chiffres des suppressions de postes annoncés par Meta sont tombés dans une nouvelle note d’information de l’entreprise à l’intention du public : 11 000 emplois soit 13 % du nombre total de ses salariés. La raison : l’entreprise opère un réajustement par rapport à des investissements en période de pandémie de coronavirus. Marc Zuckerberg avait pris la décision de les augmenter de façon significative compte tenu de la croissance des revenus de Meta due à l’essor du commerce en ligne. Le fondateur de Facebook reconnaît s’être trompé sur sa prévision qui était de voir la tendance se poursuivre après la fin de la pandémie.

« Au début de la pandémie de coronavirus, le monde s’est rapidement déplacé en ligne et l’essor du e-commerce a entraîné une croissance démesurée des revenus. Nombreux sont ceux qui ont prédit qu’il s’agirait d’une accélération permanente qui se poursuivrait même après la fin de la pandémie. C’était mon cas et j’ai donc pris la décision d’augmenter considérablement nos investissements. Malheureusement, cela ne s’est pas déroulé comme je m’y attendais. Non seulement le commerce en ligne est revenu aux tendances d’auparavant, mais le ralentissement macroéconomique, la concurrence accrue et la perte de signaux publicitaire ont entraîné une baisse de nos revenus par rapport à ce à quoi je m’attendais. Je me suis trompé et j’en assume la responsabilité », lit-on dans le communiqué.

Meta versera 16 semaines de salaire de base et deux semaines supplémentaires pour chaque année de service, ainsi que tous les congés payés restants dans le cadre de l'indemnité de départ. Les employés concernés recevront également leurs actions qui devaient être acquises le 15 novembre et une couverture médicale pendant six mois. La société n'a pas divulgué le montant exact de la charge liée aux licenciements, mais a indiqué que ce chiffre était inclus dans ses prévisions de dépenses pour 2022, annoncées précédemment et comprises entre 85 et 87 milliards de dollars.


Des Metamates pas convaincus par le métavers de Zuckerberg

Mark Zuckerberg est la cible des critiques des employés de Meta sur Blind, une application qui fournit un forum anonyme et une communauté permettant aux employés vérifiés de discuter de problèmes. Les utilisateurs de Blind sont regroupés par sujets, par entreprise et par secteur d'activité au sens large.

Certaines critiques, publiées mercredi (le jour où Meta a licencié 13 % de ses effectifs) sont négatives, même si d'autres sont plus positives. Un utilisateur a comparé les licenciements aux « jeux de la faim » et un autre a déclaré que le propriétaire de Facebook avait un « avenir incertain ».

Quelque 44 avis d'employés sur Meta ont été publiés sur Blind mercredi et jeudi derniers.

Les utilisateurs de Blind doivent fournir leur adresse e-mail professionnelle, leur intitulé de poste et le nom de leur employeur lorsqu'ils rejoignent la plateforme afin que l'entreprise puisse « évaluer le statut professionnel » des affiches, selon son site Web. L'emploi d'un utilisateur n'est cependant pas officiellement vérifié. Blind a déclaré qu'il envoyait parfois des invites aux utilisateurs pour « revérifier »" leurs comptes.

Rick Chen, responsable des relations publiques chez Blind, a déclaré : « Presque tous les avis publiés ont été rédigés par des employés actuels des sociétés respectives au moment de la rédaction, car les gens ne peuvent généralement pas accéder à Blind après avoir été licenciés ou avoir démissionné ». Il a ajouté : « La perte d'accès après un changement d'emploi n'est pas immédiate ».

Les employés de Meta ont publié près de 6 000 avis sur l'entreprise sur Blind depuis 2020 et l'entreprise a une note de 4 étoiles sur 5.

Un ingénieur autoproclamé, qui a attribué cinq étoiles à l'entreprise, a parlé « des collègues extrêmement intelligents et talentueux » ainsi que d'une « grande culture » dans une liste de « pour ». Cependant, le jour où les licenciements ont été effectués, il a indiqué que « Zuck dirige cette entreprise dans la mauvaise direction » dans sa liste de « contre ».

Un utilisateur qui dit être un scientifique des données a déclaré que Meta avait « besoin de licenciements au niveau de la direction », ajoutant : « Le leadership n'a aucune perspective, ils confondent un mouvement au progrès ».

Une personne, qui a déclaré avoir travaillé dans l'acquisition de talents, a attribué à Meta une note de quatre étoiles mercredi. Il a dit que c'était « un super endroit à vivre dans l'ensemble », ajoutant que « Mark n'a pas peur de prendre des risques (ce qui est une bonne et une mauvaise chose) ».

Un utilisateur, qui dit être senior technical program manager, a écrit jeudi : « Un mauvais leadership a de fortes chances de couler ce navire ». Il a ensuite énuméré « bonne rémunération », avantages et collaborateurs talentueux en tant que « pour ». Les « contre » comprenaient : « Aucune responsabilité au niveau des directeurs et au-dessus. Les vice-présidents et les directeurs sont là pour simplement traire l'entreprise sans ajouter de valeur ».

Il a ajouté : « Je pensais que c'était une entreprise axée sur les données, mais en fait, c'est l'intuition et les émotions d'un homme. Personne ne peut annuler sa décision ».

Cependant, tous les employés de Meta ne partagent pas l'opinion négative sur Zuckerberg. Un ancien membre du personnel qui a été licencié mercredi a déclaré qu'il estimait que le PDG avait géré les licenciements « avec humanité ».

Un autre ingénieur n'a attribué qu'une étoile à l'entreprise mercredi et a qualifié les réductions massives de « pires licenciements de l'histoire ». Il a déclaré : « Avec le licenciement, je ne recommanderais à personne de travailler là-bas jusqu'à ce que le cours de l'action se rétablisse complètement ».


Une plateforme qui peine à convaincre

Horizon Worlds, le métavers phare de Meta pour les consommateurs, ne répond pas aux attentes de performances internes. « Un monde vide est un monde triste ». C'est apparemment l'une des préoccupations exprimées dans un document Meta interne lié à Horizon Worlds.

Des documents internes, y compris des notes aux employés, montrent qu'Horizon Worlds n'attire pas le nombre de visiteurs espéré par Meta, et que les visiteurs qui se présentent ne retournent généralement pas à Horizon après le premier mois, a rapporté le Wall Street Journal.

Avec la plateforme de réalité virtuelle sociale de Meta, la société mère de Facebook, les utilisateurs peuvent enfiler l'un des casques de réalité virtuelle Quest de l'entreprise pour explorer des espaces numériques tels qu'un club de comédie ou une salle de concert en tant qu'avatars. Les utilisateurs peuvent également créer leurs propres mondes virtuels. Meta a présenté l'application pour la première fois en 2019 et l'a ouverte au public fin 2021.

C'est une partie importante du gros pari de Meta qu'un domaine virtuel plus vaste connu sous le nom de métavers sera l'avenir de l'informatique, remplaçant les réseaux sociaux actuels ainsi que les outils de réunion en ligne comme Zoom.

« Nous pensons que la prochaine plateforme informatique a le potentiel d'être plus sociale, plus humaine que tout ce qui a précédé », a déclaré le PDG de Meta, Mark Zuckerberg, lors d'une présentation liminaire durant la conférence Meta Connect de l'entreprise.

Jusqu'à présent, cependant, Horizon Worlds semble avoir des problèmes.

Meta s'est d'abord fixé pour objectif d'atteindre 500 000 utilisateurs actifs mensuels d'Horizon Worlds d'ici la fin de cette année, avant de revoir l'objectif à 280 000. Mais le nombre actuel est inférieur à 200 000, a rapporté fin octobre le Wall Street Journal, citant les documents internes de l'entreprise qu'il a consulté. Combinés, les produits de médias sociaux de Meta, y compris Facebook, Instagram et WhatsApp, attirent plus de 3,5 milliards d'utilisateurs mensuels moyens, note le Journal.

Autres informations des docs internes, selon le Journal :
  • depuis le printemps, la base d'utilisateurs d'Horizon Worlds n'a cessé de diminuer ;
  • les utilisateurs ont déclaré qu'ils ne pouvaient pas trouver de mondes qu'ils aimaient ou d'autres personnes avec qui passer du temps et qu'ils n'aimaient pas l'apparence des avatars. Ils ont également dit que d'autres utilisateurs se comportaient mal ;
  • seulement 9 % des mondes construits par les créateurs sont déjà visités par au moins 50 utilisateurs, et la plupart ne sont jamais visités. La remarque « un monde vide est un monde triste » dans l'un des documents fait référence aux efforts de Meta pour diriger les utilisateurs vers des zones d'Horizon Worlds où ils rencontreront d'autres personnes, a déclaré le Journal ;
  • les taux de rétention du casque Quest VR (c'est-à-dire l'utilisation continue par les propriétaires) ont chuté au cours de chacune des trois dernières années. Le Journal a rapporté que des sources anonymes connaissant les données ont déclaré que plus de la moitié des casques Quest ne sont pas utilisés six mois après l'achat.

Néanmoins, un porte-parole de la société a déclaré au quotidien que Meta travaillait sur des améliorations qui seront apportées à Horizon Worlds, y compris des changements destinés à assurer la sécurité des utilisateurs. Le porte-parole a également déclaré que Meta continue de penser que le métavers est l'avenir de l'informatique et que ses efforts dans ce domaine ont toujours été censés être un projet pluriannuel.

Source : Blind

Et vous ?

Que pensez-vous des plaintes des employés Meta ? Comprenez-vous les critiques faites à l'endroit de Mark Zuckerberg ?
Que pensez-vous de son projet de métavers ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de totozor
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 17/11/2022 à 7:54
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
« [...]Je me suis trompé et j’en assume la responsabilité »
"... Vous êtes tous virés"
C'est quand même dur la vie d'un PDG, il met la survie de son entreprise en danger et il licencie les autres
La vie d'un employé est tellement plus simple, il fait son boulot, obéi à sa hiérarchie et se fait virer avec un solide "c'est pas toi le problème, c'est moi"

J'ai quelques collègues qui ont pris la mauvaise décision au mauvais moment, ils n'ont pas été virés mais leur carrière, qui avait évoluée si vite, s'est soudainement mise à stagner.
Je ne dis pas que c'est anormal, je dis juste que quand tu es en haut de la pyramide, les conséquences sont étrangement moins impactantes personnellement.

Et après on me dit qu'ils méritent leurs salaires mirobolants.
7  0 
Avatar de Raieton2093
Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 27/11/2022 à 1:43
J'ai fais la même remarque que vous sur un autre site et je me suis fait traité de communiste, car à parament, dès que quelqu'un ouvre une boite, il a le droit de la faire couler, sans se soucier du sort de ses employés
0  0 
Avatar de AoCannaille
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 17/11/2022 à 9:54
Citation Envoyé par totozor Voir le message
"... Vous êtes tous virés"
C'est quand même dur la vie d'un PDG, il met la survie de son entreprise en danger et il licencie les autres.
Je tien à rappeler que notre cher marco n'est pas seulement PDG, il est fondateur de l'entreprise. ça ne rend pas cet état de fait moins inhumain, mais ça me semble déjà beaucoup moins injuste qu'un PDG désigné par un conseil d'administration pour 5 ans qui vire non pas pour la survie de l'entreprise mais pour le nombre de zéro de son parachute doré, des fois même au détriment de l'avenir de l'entreprise.

Citation Envoyé par totozor Voir le message
Je ne dis pas que c'est anormal, je dis juste que quand tu es en haut de la pyramide, les conséquences sont étrangement moins impactantes personnellement.
Le bonhomme est passé d'une richesse à 130 Milliards en 2021 à 43 en 2022, alors c'est sur qu'il a toujours du pain sur la table, mais je pense qu'il voit quand même quelques impacts dans sa vie...

Malgré tout ça, je ne le plains pas. Je suis ravi que des mégalomanes qui perdent le sens de la réalité se prennent un retour de flamme de temps en temps.
1  2