IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

« Le métavers signera le début de notre mort lente » : les employés de Meta s'en prennent à Mark Zuckerberg
L'un d'eux estimant que l'entreprise a «besoin de licenciements au niveau de la direction»

Le , par Stéphane le calme

204PARTAGES

5  1 
Mark Zuckerberg a présenté ses excuses au personnel lorsqu'il a indiqué la nécessité pour l'entreprise de supprimer 11 000 emplois, admettant qu'il « s'était trompé ». Très vite, la grogne a gagné les rangs des Metamates : « Le métavers signera le début de notre mort lente », a posté mercredi un utilisateur de Blind, qui se disait développeur de logiciels senior au sein de Meta. Il a ajouté : « Mark Zuckerberg tuera à lui seul une entreprise avec le métavers ».

Les chiffres des suppressions de postes annoncés par Meta sont tombés dans une nouvelle note d’information de l’entreprise à l’intention du public : 11 000 emplois soit 13 % du nombre total de ses salariés. La raison : l’entreprise opère un réajustement par rapport à des investissements en période de pandémie de coronavirus. Marc Zuckerberg avait pris la décision de les augmenter de façon significative compte tenu de la croissance des revenus de Meta due à l’essor du commerce en ligne. Le fondateur de Facebook reconnaît s’être trompé sur sa prévision qui était de voir la tendance se poursuivre après la fin de la pandémie.

« Au début de la pandémie de coronavirus, le monde s’est rapidement déplacé en ligne et l’essor du e-commerce a entraîné une croissance démesurée des revenus. Nombreux sont ceux qui ont prédit qu’il s’agirait d’une accélération permanente qui se poursuivrait même après la fin de la pandémie. C’était mon cas et j’ai donc pris la décision d’augmenter considérablement nos investissements. Malheureusement, cela ne s’est pas déroulé comme je m’y attendais. Non seulement le commerce en ligne est revenu aux tendances d’auparavant, mais le ralentissement macroéconomique, la concurrence accrue et la perte de signaux publicitaire ont entraîné une baisse de nos revenus par rapport à ce à quoi je m’attendais. Je me suis trompé et j’en assume la responsabilité », lit-on dans le communiqué.

Meta versera 16 semaines de salaire de base et deux semaines supplémentaires pour chaque année de service, ainsi que tous les congés payés restants dans le cadre de l'indemnité de départ. Les employés concernés recevront également leurs actions qui devaient être acquises le 15 novembre et une couverture médicale pendant six mois. La société n'a pas divulgué le montant exact de la charge liée aux licenciements, mais a indiqué que ce chiffre était inclus dans ses prévisions de dépenses pour 2022, annoncées précédemment et comprises entre 85 et 87 milliards de dollars.


Des Metamates pas convaincus par le métavers de Zuckerberg

Mark Zuckerberg est la cible des critiques des employés de Meta sur Blind, une application qui fournit un forum anonyme et une communauté permettant aux employés vérifiés de discuter de problèmes. Les utilisateurs de Blind sont regroupés par sujets, par entreprise et par secteur d'activité au sens large.

Certaines critiques, publiées mercredi (le jour où Meta a licencié 13 % de ses effectifs) sont négatives, même si d'autres sont plus positives. Un utilisateur a comparé les licenciements aux « jeux de la faim » et un autre a déclaré que le propriétaire de Facebook avait un « avenir incertain ».

Quelque 44 avis d'employés sur Meta ont été publiés sur Blind mercredi et jeudi derniers.

Les utilisateurs de Blind doivent fournir leur adresse e-mail professionnelle, leur intitulé de poste et le nom de leur employeur lorsqu'ils rejoignent la plateforme afin que l'entreprise puisse « évaluer le statut professionnel » des affiches, selon son site Web. L'emploi d'un utilisateur n'est cependant pas officiellement vérifié. Blind a déclaré qu'il envoyait parfois des invites aux utilisateurs pour « revérifier »" leurs comptes.

Rick Chen, responsable des relations publiques chez Blind, a déclaré : « Presque tous les avis publiés ont été rédigés par des employés actuels des sociétés respectives au moment de la rédaction, car les gens ne peuvent généralement pas accéder à Blind après avoir été licenciés ou avoir démissionné ». Il a ajouté : « La perte d'accès après un changement d'emploi n'est pas immédiate ».

Les employés de Meta ont publié près de 6 000 avis sur l'entreprise sur Blind depuis 2020 et l'entreprise a une note de 4 étoiles sur 5.

Un ingénieur autoproclamé, qui a attribué cinq étoiles à l'entreprise, a parlé « des collègues extrêmement intelligents et talentueux » ainsi que d'une « grande culture » dans une liste de « pour ». Cependant, le jour où les licenciements ont été effectués, il a indiqué que « Zuck dirige cette entreprise dans la mauvaise direction » dans sa liste de « contre ».

Un utilisateur qui dit être un scientifique des données a déclaré que Meta avait « besoin de licenciements au niveau de la direction », ajoutant : « Le leadership n'a aucune perspective, ils confondent un mouvement au progrès ».

Une personne, qui a déclaré avoir travaillé dans l'acquisition de talents, a attribué à Meta une note de quatre étoiles mercredi. Il a dit que c'était « un super endroit à vivre dans l'ensemble », ajoutant que « Mark n'a pas peur de prendre des risques (ce qui est une bonne et une mauvaise chose) ».

Un utilisateur, qui dit être senior technical program manager, a écrit jeudi : « Un mauvais leadership a de fortes chances de couler ce navire ». Il a ensuite énuméré « bonne rémunération », avantages et collaborateurs talentueux en tant que « pour ». Les « contre » comprenaient : « Aucune responsabilité au niveau des directeurs et au-dessus. Les vice-présidents et les directeurs sont là pour simplement traire l'entreprise sans ajouter de valeur ».

Il a ajouté : « Je pensais que c'était une entreprise axée sur les données, mais en fait, c'est l'intuition et les émotions d'un homme. Personne ne peut annuler sa décision ».

Cependant, tous les employés de Meta ne partagent pas l'opinion négative sur Zuckerberg. Un ancien membre du personnel qui a été licencié mercredi a déclaré qu'il estimait que le PDG avait géré les licenciements « avec humanité ».

Un autre ingénieur n'a attribué qu'une étoile à l'entreprise mercredi et a qualifié les réductions massives de « pires licenciements de l'histoire ». Il a déclaré : « Avec le licenciement, je ne recommanderais à personne de travailler là-bas jusqu'à ce que le cours de l'action se rétablisse complètement ».


Une plateforme qui peine à convaincre

Horizon Worlds, le métavers phare de Meta pour les consommateurs, ne répond pas aux attentes de performances internes. « Un monde vide est un monde triste ». C'est apparemment l'une des préoccupations exprimées dans un document Meta interne lié à Horizon Worlds.

Des documents internes, y compris des notes aux employés, montrent qu'Horizon Worlds n'attire pas le nombre de visiteurs espéré par Meta, et que les visiteurs qui se présentent ne retournent généralement pas à Horizon après le premier mois, a rapporté le Wall Street Journal.

Avec la plateforme de réalité virtuelle sociale de Meta, la société mère de Facebook, les utilisateurs peuvent enfiler l'un des casques de réalité virtuelle Quest de l'entreprise pour explorer des espaces numériques tels qu'un club de comédie ou une salle de concert en tant qu'avatars. Les utilisateurs peuvent également créer leurs propres mondes virtuels. Meta a présenté l'application pour la première fois en 2019 et l'a ouverte au public fin 2021.

C'est une partie importante du gros pari de Meta qu'un domaine virtuel plus vaste connu sous le nom de métavers sera l'avenir de l'informatique, remplaçant les réseaux sociaux actuels ainsi que les outils de réunion en ligne comme Zoom.

« Nous pensons que la prochaine plateforme informatique a le potentiel d'être plus sociale, plus humaine que tout ce qui a précédé », a déclaré le PDG de Meta, Mark Zuckerberg, lors d'une présentation liminaire durant la conférence Meta Connect de l'entreprise.

Jusqu'à présent, cependant, Horizon Worlds semble avoir des problèmes.

Meta s'est d'abord fixé pour objectif d'atteindre 500 000 utilisateurs actifs mensuels d'Horizon Worlds d'ici la fin de cette année, avant de revoir l'objectif à 280 000. Mais le nombre actuel est inférieur à 200 000, a rapporté fin octobre le Wall Street Journal, citant les documents internes de l'entreprise qu'il a consulté. Combinés, les produits de médias sociaux de Meta, y compris Facebook, Instagram et WhatsApp, attirent plus de 3,5 milliards d'utilisateurs mensuels moyens, note le Journal.

Autres informations des docs internes, selon le Journal :
  • depuis le printemps, la base d'utilisateurs d'Horizon Worlds n'a cessé de diminuer ;
  • les utilisateurs ont déclaré qu'ils ne pouvaient pas trouver de mondes qu'ils aimaient ou d'autres personnes avec qui passer du temps et qu'ils n'aimaient pas l'apparence des avatars. Ils ont également dit que d'autres utilisateurs se comportaient mal ;
  • seulement 9 % des mondes construits par les créateurs sont déjà visités par au moins 50 utilisateurs, et la plupart ne sont jamais visités. La remarque « un monde vide est un monde triste » dans l'un des documents fait référence aux efforts de Meta pour diriger les utilisateurs vers des zones d'Horizon Worlds où ils rencontreront d'autres personnes, a déclaré le Journal ;
  • les taux de rétention du casque Quest VR (c'est-à-dire l'utilisation continue par les propriétaires) ont chuté au cours de chacune des trois dernières années. Le Journal a rapporté que des sources anonymes connaissant les données ont déclaré que plus de la moitié des casques Quest ne sont pas utilisés six mois après l'achat.

Néanmoins, un porte-parole de la société a déclaré au quotidien que Meta travaillait sur des améliorations qui seront apportées à Horizon Worlds, y compris des changements destinés à assurer la sécurité des utilisateurs. Le porte-parole a également déclaré que Meta continue de penser que le métavers est l'avenir de l'informatique et que ses efforts dans ce domaine ont toujours été censés être un projet pluriannuel.

Source : Blind

Et vous ?

Que pensez-vous des plaintes des employés Meta ? Comprenez-vous les critiques faites à l'endroit de Mark Zuckerberg ?
Que pensez-vous de son projet de métavers ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de yahiko
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 01/03/2023 à 17:57
J'imagine qu'il s'agit d'une étude commandée par Mark Zuckerberg.
Cela reste très spéculatif car basé sur un engouement pour la Réalité Virtuelle qui pour l'instant n'existe pas.
Après, tout peut arriver, mais on pourrait très bien faire une étude montrant que le marché de la ratatouille en conserve se chiffrera en milliards en 2050.
11  0 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 17/11/2022 à 7:54
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
« [...]Je me suis trompé et j’en assume la responsabilité »
"... Vous êtes tous virés"
C'est quand même dur la vie d'un PDG, il met la survie de son entreprise en danger et il licencie les autres
La vie d'un employé est tellement plus simple, il fait son boulot, obéi à sa hiérarchie et se fait virer avec un solide "c'est pas toi le problème, c'est moi"

J'ai quelques collègues qui ont pris la mauvaise décision au mauvais moment, ils n'ont pas été virés mais leur carrière, qui avait évoluée si vite, s'est soudainement mise à stagner.
Je ne dis pas que c'est anormal, je dis juste que quand tu es en haut de la pyramide, les conséquences sont étrangement moins impactantes personnellement.

Et après on me dit qu'ils méritent leurs salaires mirobolants.
10  0 
Avatar de Suisei
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 09/12/2022 à 12:23
S’évader du monde réel n’est pas question d’attirails sur la tête, mais d’état d’esprit et de qualité de contenu (gameplay, qualité d’écriture, direction artistique…)
Pourquoi devrait on préférer visiter une reproduction virtuelle des allées de Carrefour ou que sais-je encore plutôt que regarder un bon film ou partir à l’aventure dans WoW avec les copains ?

Et puis faire passer une resucée de Second Life pour quelque chose de nouveau et révolutionnaire alors que des mondes virtuels il en existe depuis les années 70 avec les MUD c’est quand même fort de café. ¬¬
9  0 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 12/07/2023 à 7:54
Citation Envoyé par Bruno Voir le message
Gartner prévoit qu'un métavers complet sera indépendant des appareils et ne sera pas la propriété d'un seul fournisseur : il disposera d'une économie virtuelle propre, rendue possible par les monnaies numériques et les jetons non fongibles (NFT).
Je penses que Gartner est déconnecté de la réalité sur cette prévision.
Les gens ne sont pas prets à payer l'utilisation d'un monde virtuel en plus du matériel nécessaire pour le parcourir.
Le NFT est considéré comme une arnaque parce qu'il a été exploité comme ça à ses débuts. La population n'est pas prête à payer un objet spéculatif pour parler avec l'avatar moche de son neveu qui habite en Australie.
Citation Envoyé par Bruno Voir le message
En tant qu'innovation combinatoire, les métavers nécessitent de multiples technologies et tendances pour fonctionner. Les tendances qui y contribuent sont la réalité virtuelle (VR), la réalité augmentée (AR), les styles de travail flexibles, les écrans montés sur la tête (HMD), un nuage AR, l'internet des objets (IoT), la 5G, l'intelligence artificielle (AI) et l'informatique spatiale.
Tata jeanine n'a pas compris un mot sur deux de cette phrase, si on veut rendre le métavers populaire il va falloir être capable de le vulgariser.
Citation Envoyé par Bruno Voir le message
[...] et en respectant les principes éthiques et inclusifs.
Voilà une belle ignorance de l'environnement des métavers.
Les seules personnes que je connais qui ont fréquenté Second Life sont des personnes trans, c'est le premier environnement où elle ont expérimenté leur transition.
Ces metavers ont vécu des (gros) problèmes éthiques mais ils ont aussi connu l'inclusivité, probablement sans s'en rendre compte, s'ils arrivent à controler les chasers en tout genre, les SJW et quelques bandeurs de Hitler ça devrait pas mal se passer.
Citation Envoyé par Bruno Voir le message
Selon Gartner, deux problèmes cruciaux freinent l'adoption du métavers par les entreprises et les consommateurs. Tout d'abord, la réalité virtuelle ne gagne pas vraiment de terrain en dehors du monde du jeu. D'autre part, les rencontres virtuelles avec des avatars ne captent pas suffisamment l'imagination pour offrir une expérience réellement attrayante qui incite les gens à vouloir en savoir plus sur le métavers.
Ils font une analyse technique mais la valeur ajoutée du métavers par rapport à ce qui existe déjà est quasi nulle.
Citation Envoyé par Bruno Voir le message
[*]le Web3,
Les gens s'en foutent
Citation Envoyé par Bruno Voir le message
[*][B]l'informatique spatiale,
Les gens s'en foutent
Citation Envoyé par Bruno Voir le message
[*]le jumeau numérique d'une personne
Les gens s'en foutent
Citation Envoyé par Bruno Voir le message
[*]le jumeau numérique d'un client
Les gens s'en foutent
Les entreprises s'en foutent moins mais sans client à attirer quelle utilité?
9  0 
Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 12/07/2023 à 8:44
comme totozor, toujours pas vu le moindre interet, tant au niveau des particuliers que des entreprises.
je comprends l'interet de la ar/vr pour les particuliers (jv, films à 360 degré) et entreprises (pour faire des formations plus réalistes), meme si faut relativiser ca s'adresse a un marché de niche.

pour le metaverse, les gens veulent des trucs simple, messenger/whatsapp suffit tres bien pour communiquer, j'ai pas besoin de voir l'avatar du mec pour discuter, au pire allumer la webcam du smartphone pour voir mon interlocuteur, ce que je fait déja tres tres rarement.
mais mettre un casque pour voir un avatar en 3Dn enfin semi avatar, car il manque le sex et les jambes de la personne...

si j'étais millionnaires et que je ne savais pas quoi faire de mon fric, j’achèterais surement le casque spatial d’Apple juste par curiosité, meme si je sais tres bien que au bout de 1 semaines il finirait au fond d'un placard.
7  0 
Avatar de Fagus
Membre expert https://www.developpez.com
Le 26/04/2024 à 13:27
Reality Labs a perdu plus de 45 milliards de dollars depuis la fin de l'année 2020
C'est étonnant. J'ai du mal à concevoir ce chiffre. 4 milliards d'euros c'est le coût du programme Ariane 6 . 10 milliards d'euros, c'est le coût (supputé) par centrale nucléaire hypothétique EPR2.

Si le pilotage de l'économie par le marché c'est de gaspiller autant d'argent dans le projet mort-né du métavers alors même que les marchés ne veulent pas financer les centrales nucléaires (enfin si, mais au taux impossible de 10%), alors qu'a priori c'est quand même plus utile que de passer sa vie sur un écran de plus, faut vite arrêter !
6  0 
Avatar de kain_tn
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 13/02/2023 à 19:19
Citation Envoyé par Sandra Coret Voir le message
Meta prévoit de lancer son Horizon Worlds à un public plus jeune dès le mois prochain, pour avoir un plus grand impact sur le marché et mieux fidéliser les utilisateurs

Les Horizon Worlds de Meta, dont on parle beaucoup, sont une fonctionnalité à laquelle seul un public adulte peut s'abonner. Mais cela pourrait changer très bientôt.

Un nouveau rapport indique que le géant de la technologie est très désireux de prendre part à une expansion de son Horizon Worlds en le lançant à un public plus jeune. Ces derniers seraient âgés de moins de 18 ans. Et ce changement pourrait être mis en place dès le mois prochain.

L'expérience sociale amusante et passionnante de la réalité virtuelle serait à la portée des 13 à 17 ans, dans le cadre des efforts du géant de la technologie pour avoir un plus grand impact sur le marché et mieux fidéliser les utilisateurs.[...]
Donc en gros, après avoir perdu de l'argent dans leur "Metavers", qui est juste un énorme attrape-couillons, Meta se dit qu'il faut enrôler les enfants là-dedans car ils sont plus vulnérables, et change sa communication pour ne plus utiliser le mot "Metavers"?

Ces GAFAM sont vraiment écœurantes...
6  1 
Avatar de pmithrandir
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 02/03/2023 à 10:51
Même avis.

L'idée même de se coller une paire de lunettes virtuelles pour entrer dans un autre monde pour effectuer des taches sérieuses paraît improbable.
En 2050 je ne dis pas... Mais en 2030 complètement.
4  0 
Avatar de maxtal
Membre actif https://www.developpez.com
Le 12/07/2023 à 14:21
wow, quelle surprise, je suis surpris
comme les NFT, qui aurait pu le prédire ?
4  0 
Avatar de AndMax
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 09/12/2022 à 13:23
Je pense que les journalistes ou sondeurs doivent arrêter d'utiliser le mot métavers. Chaque projet/univers a un nom, et il faut l'utiliser plutôt qu'autre chose. Le sondage ici parle de quoi ? Second Life ? Decentraland ? VR Chat ? Sandbox ? Horizon Worlds ? Il faut le dire sinon on ne sait pas de quoi on parle et la réponse pourrait être très différente. C'est comme si je prenais le mot "vidéo" sans préciser si je parle d'un écran qui affiche une page de texte ou un site, ou une chaîne de télévision, ou une capture vidéo réalisée à partir de ma caméra.

Ensuite je pense qu'il faut arrêter de faire l'amalgame entre un monde virtuel et un équipement de réalité virtuelle. Si un métavers peut très bien se visiter avec un simple téléphone mobile, ou un écran + clavier/souris, certains obligent l'utilisation d'un casque VR, c'est donc un choix volontaire de restreindre les visiteurs de leur univers. Qui a envie d'acheter un équipement cher, qui sera obsolète dans très peu de temps pour aller visiter un monde virtuel qui est un chantier qui ressemble à un jeu vidéo du siècle précédent ?

Pour finir je pense qu'il faut également arrêter de faire l'amalgame entre blockchain et métavers. C'est peut-être une mode dans des métavers récents d'associer une blockchain à des transactions, des objets ou textures du monde virtuel, mais loin d'être une nécessité technique, puisque les métavers qui font le plus de visiteurs et de transactions ou "PIB" aujourd'hui, sont justement ceux qui se passent de blockchain (exemple ici avec un PIB qui dépasse celui de vrais pays).

Le mot métavers était déjà à la mode au début des années 2000, bien avant que Facebook ne s'y intéresse, et toute la presse disait que ça aller remplacer le web. Toutes les grandes marques voulaient y créer leur vitrine ou boutique virtuelle. Au final, c'est une offre de plus, qui peut trouver son public ou son marché, mais le monde a bien d'autre défis à relever, bien plus prioritaires, que cette vision très étrange de métavers qu'a Zuckerberg.
3  0