IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Jack Dorsey, cofondateur et ancien PDG de Twitter, affirme qu'il est responsable des licenciements massifs menés par Elon Musk,
Il s'excuse d'avoir trop augmenté la taille de l'entreprise

Le , par Bill Fassinou

124PARTAGES

4  1 
Jack Dorsey a affirmé dans une série de tweets samedi qu'il était responsable du ressentiment des employés de Twitter qui ont perdu leur travail lors de la purge menée par Elon Musk. Ce dernier a licencié environ la moitié des effectifs de l'entreprise au cours de la semaine dernière, y compris des équipes clés travaillant sur les droits de l'homme, l'accessibilité, l'éthique de l'IA et la curation. Dorsey s'excuse d'avoir fait croître Twitter "trop rapidement", ce qui a occasionné la situation dans laquelle se trouvent les employés licenciés et ceux travaillant encore pour l'entreprise de médias sociaux.

Jack Dorsey, 46 ans, est cofondateur et ancien PDG de Twitter. Il a dirigé la société de médias sociaux d'octobre 2015 à novembre 2021, mais a subitement décidé de quitter son poste de PDG de Twitter afin de consacrer tous ses efforts à la croissance de Block (anciennement Square), une entreprise américaine spécialisée dans le paiement mobile et électronique. Ces dernières années, Block a étendu ses activités vers les services financiers alimentés par la blockchain du bitcoin, avec sa filiale TDB. Toutefois, même si Dorsey a également quitté le conseil d'administration de Twitter, il se sent toujours concerné par ce qui se passe au sein de l'entreprise.

Alors qu'il est resté silencieux depuis que Musk a racheté Twitter, Dorsey est sorti du silence samedi, déclarant qu'il assumait la responsabilité des récents événements qui ont impacté les employés de l'entreprise, dont les licenciements massifs. « Les employés de Twitter d'hier et d'aujourd'hui sont forts et résilients. Ils trouveront toujours un moyen, quelle que soit la difficulté du moment. Je réalise que beaucoup sont en colère contre moi. J'assume la responsabilité de la raison pour laquelle tout le monde est dans cette situation : j'ai augmenté la taille de l'entreprise trop rapidement. Je m'en excuse », a déclaré Dorsey sur Twitter samedi matin.



Dorsey a ajouté : « je suis reconnaissant et j'aime tous ceux qui ont travaillé sur Twitter. Je ne m'attends pas à ce que ce soit réciproque en ce moment - ou jamais - et je comprends ». L'amour et la gratitude pourraient être difficiles à réciproquer pour certains, étant donné que Dorsey a loué Musk comme étant la "solution singulière en laquelle il a confiance" pour diriger l'entreprise, lorsque la saga du rachat a commencé en avril dernier. À l'époque, Dorsey a déclaré que Twitter avait besoin de se réinventer et a ajouté que Musk était bien placé pour apporter ce changement. « C'est la bonne voie. J'y crois de tout mon cœur », avait-il déclaré.

Il a exprimé ce même sentiment dans les messages texte privés qui ont été révélés dans le cadre du procès intenté par Twitter contre Musk. Dans un message adressé au PDG de Tesla et SpaceX, Dorsey a déclaré : « je ne laisserai pas cela [l'acquisition] échouer et je ferai tout ce qu'il faut. C'est trop critique pour l'humanité ». Selon un dépôt auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis, Dorsey a conservé une participation de 2,4 % dans Twitter lorsque Musk en a pris la propriété. Les documents ont révélé que Dorsey souhaite que Twitter devienne un protocole open source comme l'application de messagerie chiffrée Signal.

Il faut noter qu'après son départ de Twitter, Dorsey a présenté Bluesky, une plateforme de réseau social décentralisée. Il a publié sur Twitter que Bluesky a l'intention d'être "un concurrent pour toute entreprise qui essaie de posséder les fondamentaux sous-jacents des médias sociaux ou les données des personnes qui les utilisent". Selon Bluesky, en substance, son protocole ATP permettrait aux utilisateurs de se déplacer entre diverses plateformes sociales en utilisant un seul navigateur haut de gamme - son application - tout en gérant ce qu'ils voient et la quantité de données qu'ils partagent avec ces plateformes.

Bluesky n'est pas encore prêt. Cependant, l'application est actuellement en test bêta privé et sera bientôt disponible pour le public. Par ailleurs, après les licenciements, les employés de Twitter touchés ont utilisé le hashtag "#LoveWhereYouWorked", une parodie du hashtag interne "#LoveWhereYouWork", pour se remercier, se dire au revoir et partager des nouvelles personnelles. Par exemple, un ancien employé a tweeté : « le nouveau hashtag est une phrase douce-amère - non pas parce que je suis parti, mais parce qu'il est parti ». Malgré le départ de Dorsey de ses rôles officiels chez Twitter, son silence a été remarqué.

Musk, quant à lui, a abordé les licenciements vendredi soir. « Concernant la réduction des effectifs de Twitter, il n'y a malheureusement pas le choix lorsque la société perd plus de [4 millions de dollars par jour]. Toutes les personnes licenciées se sont vues offrir 3 mois d'indemnités de licenciement, ce qui est 50 % de plus que ce qui est légalement requis », a tweeté Musk. Cependant, un groupe d'employés de Twitter a depuis déposé un recours collectif contre l'entreprise, l'accusant de ne pas les avoir prévenus suffisamment tôt des suppressions de postes, conformément à la loi fédérale WARN (Worker Adjustment and Retraining Notification Act).

Avant de licencier environ 50 % du personnel de Twitter, dont 15 % de l'équipe chargée de la modération du contenu, Musk a également licencié le PDG Parag Agrawal et un certain nombre d'autres cadres, notamment le directeur financier Ned Segal et le responsable des politiques Vijaya Gadde. Toutefois, des rumeurs indiquent que certains des employés licenciés l'ont été par erreur et que Twitter leur demandait désormais de revenir. D'autres auraient été licenciés avant que la direction ne se rende compte que leur travail et leur expérience pourraient être nécessaires pour créer les nouvelles fonctionnalités envisagées par Musk.

Selon des personnes au fait du dossier, Twitter compte encore près de 3 700 employés. Musk pousserait ceux qui restent dans l'entreprise à avancer rapidement dans l'expédition de nouvelles fonctionnalités, et dans certains cas, les employés auraient même dormi au bureau pour respecter de nouveaux délais. Pendant le week-end, un nouveau plan d'abonnement Twitter Blue a été dévoilé, offrant une coche de vérification pour tout utilisateur qui paie 8 $ par mois. D'autres fonctionnalités devraient suivre, notamment la possibilité de publier des vidéos plus longues et d'obtenir un classement prioritaire dans les réponses, les mentions et les recherches.

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous des déclarations de l'ancien PDG de Twitter sur les récents licenciements ?
Pensez-vous que Musk est en mesure de réinventer Twitter et de le rendre meilleur comme le prétend Dorsey ?

Voir aussi

Twitter fait l'objet d'un recours collectif pour des licenciements massifs d'employés sans un préavis de 60 jours comme l'exige la loi, les plaignants réclament le paiement des salaires dus

Twitter demande à certains travailleurs licenciés de revenir après avoir réduit les effectifs de moitié. Certains d'entre eux ont été licenciés par erreur, l'expérience des autres est nécessaire

TBD, l'entreprise bitcoin de Jack Dorsey, présente son alternative au Web3 : le Web5, un nouveau Web décentralisé qui fonctionnera uniquement grâce à la blockchain du bitcoin

Jack Dorsey, cofondateur de Twitter, se retire du conseil d'administration de la plateforme de médias sociaux

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de pmithrandir
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 16/11/2022 à 20:50
Enfin... Les devs dans le monde entier ont les même habitudes.

Tu ne peux pas les prendre pour des divas pendant 5 ans et leur proposer l esclavage facilement.

En plus, les bons ont souvent des opportunités quoi qu'il arrive et parfois assez d'argent pour créer leurs opportunités.

Bref avec ce genre de message il va sûrement arriver a un tiers qui reste.. mais ça m'étonnerait qu'il garde les meilleurs.

Et attendons nous a voir pointer un produit twitter like dans les 2 mois par quelques dizaines d'employés le codage a déjà du commencer et je ne doute pas qu'un ou deux fond soit prêt à mettre quelques centaines de millions dedans.

Mastodon de par sa philosophie ne pourra jamais faire l'affaire donc il y a une place a prendre.
13  0 
Avatar de pmithrandir
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 16/11/2022 à 10:25
Je pense que le gars a fait une erreur
Et même en France tous les salariés ont une obligation de retenu et de loyauté envers leur entreprise.
Donc un licenciement aurait été validé je pense.

La il faut regarder le contexte.
On a un mec qui prétend mieux faire que twitter depuis plusieurs années.
A peine arrivé dans une boîte en état correct mais pas top, il mène une politique inhabituelle dont les résultats a court terme sont désastreux.
Au passage, au lieu d'accuser la hiérarchie passée des errements il n hésite pas à mettre en doute les compétences techniques des équipes et la qualité des produits. Or la qualité n'a jamais été un frein sur Twitter.

Il me paraît normal que les équipes lui fasse faux bond.

C'est dailleur pur cela que je pense qu'il va se prendre une belle claque dans les 2 mois avec une faillite retentissante. Parce que sans employé on ne produit plus... Et que sans voix discordante on fonce dans le mur a coup sur.

Je ne donne pas cher de Tesla aussi. Parce que là il est en train de politiser son discours, ce qui aux Etats Unis peut facilement te priver de subventions, de soutien... Et de ventes.

Quand il humilié un député en public... Il ne peut pas gagner derrière.

On verra alors que Tesla est valorisé 10 a 100 fois trop cher.
https://www.lesechos.fr/industrie-se...bourse-1358541

Cette boîte ne peut pas valoir 100 fois plus que Renault. Soyons sérieux.

La chute sera brutale je pense.
11  0 
Avatar de Pyramidev
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 16/11/2022 à 17:44
Du coup, parmi ceux qui sont en congés, ceux qui ne lisent pas leurs courriels du boulot seront automatiquement virés ?

Très peu de développeurs voudront rester chez Twitter. Ceux qui cliqueront sur le lien le feront probablement car ils essaieront de trouver un autre job avant d'être virés.
Plus aucun développeur ne voudra postuler chez Twitter.
Soit Elon Musk est totalement idiot, soit son but est de détruire Twitter.
11  0 
Avatar de SimonKenoby
Membre actif https://www.developpez.com
Le 15/11/2022 à 11:24
Tiens, je croyais que Elon Musk était un grand défenseur de la liberté d'expression? N'avait-il pas dis il y a quelques moi que n'importe qui pouvait le critiquer? On commence déjà a voir les limites de sa "liberté d'expression".
14  4 
Avatar de pmithrandir
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 18/11/2022 à 20:57
Explique moi pourquoi un dev bon irait bosser
Beaucoup d'heure
Pour un chef impulsif
Sans stratégie compréhensible
En gerant un existant sans soutien

Un bon boulot de dev c'est selon moi
Un projet intéressant
Des collègues intéressants
Une roadmap compréhensible et tenable
Entre 30 et 40h de travail max
Un management a l écoute
Un équilibre vie perso vie pro tenable dans le temps.

Pour moi les devs qui ont le choix fuieront cette ambiance toxique qui ne coche aucune de ces cases.
10  1 
Avatar de natponch
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 12/11/2022 à 11:47
On va plutôt dire qu'il n'en a absolument rien à faire du devenir de twitter et son domaine d'activité d'origine en tant que réseau social. La seule partie qui l'intéresse c'est récupérer son argent à tout prix, qu'il a été "forcé" de dépenser à cause de sa folie des grandeurs et se croire au dessus de tout et tout le monde !
8  0 
Avatar de vohufr
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 14/11/2022 à 9:57
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Je pense que ça va être le chaos chez Twitter pendant encore 6 mois, 1 an, et après l'entreprise sera enfin rentable.
Il faut juste trouver les bonnes idées et les implémenter correctement.
Ben oui, en attendant, observons ce c****** milliardaire jouer avec les emplois de personnes qui doivent vivre et nourrir leur famille.
9  1 
Avatar de PomFritz
Membre averti https://www.developpez.com
Le 16/11/2022 à 23:50
ça m'a toujours bien fait marrer ces grands patrons donneurs de leçons sur le temps de travail. Ces types ont une armée de personnel qui s'occupe tous leurs petits problèmes sur un simple claquement de doigt. Beaucoup de gens pourraient en faire plus dans les mêmes conditions. Il faut faire attention à l'intérêt que sucite ce genre de taré qui risque de faire école pour s'aligner.
8  0 
Avatar de pmithrandir
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 18/11/2022 à 8:45
Et ce qui était prédis continue de se passer.

Quand les équipes coeur et les senior qui pilote et coach tout le monde s'en vont... Tu es dans la merde comme manager.

C'est pas avec des junior ou les employés qui ne trouvent rien de mieux que tu crée un produit exceptionnel.

L'exemple de toxicité ce la relation mise en place en quelques jours est presque jouissif. Ça devrait couper les couilles de tous les managers mettant EM sur un piédestal.

Au final... Un manager sans son équipe ne peut pas grand chose.
8  0 
Avatar de pmithrandir
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 20/11/2022 à 10:03
Au passage ça commence à râler chez les employés de twitter en Europe.
Il semble que recevoir un email disant

Conformément à votre volonté exprimée en ne cliquant pas sur "yes" dans l'email... Vous êtes licencié avec un préavis de 3 mois...

Ne soit pas une procédure de licenciement valide.

Sans rire.

Au passage ça démontre encore le modèle toxique de management.
Alors qu'il devrait s'activer a réussir la séparation avec les employés et gérer la boîte... Pour lui éviter de perdre des centaines de millions en procès... Il joue a faire de la code review.

Dans les 2 cas il n'a pas a jouer les petites mains.. mais a mettre en place des moyens pour que ça fonctionne.

Son incapacité a le faire est assez affligeante.

En même temps... Ça occupe vachement cette nouvelle série. Y a plein de rebondissement je trouve!
9  1