IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Éric Schmidt prévient que l'avance technologique des États-Unis sur la Chine s'amenuise,
Il affirme que la Chine a surpris le monde avec des progrès majeurs en IA et dans l'industrie des puces

Le , par Bill Fassinou

100PARTAGES

9  0 
Éric Schmidt, homme d'affaires et ex-PDG de Google, a déclaré mardi que l'avance technologique des États-Unis sur la Chine est en train de s'effriter. Ainsi, Schmidt pense que la politique industrielle de Washington doit être réorganisée afin de faire face à la rivalité technologique croissant entre les États-Unis et la Chine. Pour cela, la branche philanthropique de Schmidt a formulé quelques recommandations à l'endroit de Washington, notamment le renforcement de la surveillance réglementaire, l'encouragement de l'investissement privé et l'offre de crédits d'impôt pour la formation des travailleurs.

Éric Schmidt, 67 ans, a quitté son poste de PDG de Google en 2011, après avoir passé une dizaine d'années à la tête de la société, mais reste le troisième actionnaire individuel de la société après les fondateurs Larry Page et Sergey Brin. Selon l'index des milliardaires de Bloomberg, sa participation constitue la majeure partie de sa fortune d'environ 20 milliards de dollars, mais Schmidt investit également ou joue un rôle de premier plan dans des sociétés d'intelligence artificielle et d'informatique quantique. Depuis quelques années, il n'a de cesse de répéter que l'innovation américaine commence à prendre du retard par rapport à celle de la Chine.

Schmidt soutient un projet spécial d'études concurrentielles (SCSP) qui a déclaré mardi que la Chine a surpris les États-Unis sur les technologies clés du "champ de bataille", notamment la 5G sans fil, la microélectronique et l'IA. La politique industrielle de la nation asiatique lui aurait permis de dominer les marchés des drones, des batteries à haute capacité, des minéraux critiques, des panneaux solaires, des turbines et de la construction navale. « Les États-Unis ont d'immenses avantages économiques, mais certains signaux d'alarme clignotent », a déclaré Liza Tobin, directrice principale du projet spécial d'études concurrentielles, lors d'un appel aux journalistes.



Tobin fut également l'ancienne directrice pour la Chine au Conseil national de sécurité des États-Unis. « Les États-Unis ont besoin d'une stratégie industrielle à l'américaine qui tire parti de la concurrence dans notre secteur privé dynamique et dispose d'incitations soigneusement ciblées dans les secteurs où nous devons être leaders », a-t-elle ajouté. Parmi ses recommandations, le groupe demande au gouvernement américain de stimuler la production microélectronique avec l'aide d'un grand fonds pour débloquer les capitaux privés et de créer un centre de sécurité open source pour aider les investissements dans les infrastructures numériques.

Il exhorte également le gouvernement américain à créer une commission de sécurité nationale sur la finance numérique et à donner aux régulateurs plus de pouvoir pour filtrer les flux d'investissement vers la Chine qui pourraient menacer la sécurité nationale américaine. Ces recommandations reflètent les recommandations faites en septembre dernier par un autre groupe d'experts présidé par Schmidt. Ce dernier a publié un rapport selon lequel les États-Unis seraient en train de perdre au profit de la Chine la course au développement de l'IA, "une technologie qui devrait transformer dans le futur tous les lieux de travail et les champs de bataille".

Schmidt a créé son projet spécial l'année dernière et a nommé Ylli Bajraktari au poste de PDG. Bajraktari est l'ancien chef de cabinet du conseiller à la sécurité nationale H.R. McMaster et a participé avec Schmidt à la commission de sécurité nationale sur l'intelligence artificielle. Le projet s'inspire d'une initiative de Nelson Rockefeller datant de la guerre froide, en réponse au lancement du Spoutnik par l'Union soviétique. Schmidt soutient également America's Frontier Fund, un organisme à but non lucratif, dont l'objectif est de lever 1 milliard de dollars pour cibler les industries de haute technologie qui pourraient être négligées par Wall Street.

Tobin a déclaré qu'ils ont été agréablement surpris par les réactions de la Silicon Valley. Elle a déclaré qu'il y a eu un changement radical dans l'attitude de nombreux investisseurs, capital-risqueurs et technologues qui s'intéressent désormais à la sécurité nationale. Wall Street serait à la traîne de la Silicon Valley. « Nous avons assisté à un changement radical où beaucoup d'investisseurs, de capital-risqueurs, de technologues, sont désireux de s'engager dans ce projet américain, intéressés par la sécurité nationale. Wall Street est un peu en retard par rapport à la Silicon Valley, mais nous voyons le changement se produire », a déclaré Tobin.

Le rapport du SCSP exhorte également le gouvernement américain à créer une banque de développement indépendante pour fournir du "capital patient" afin de "lever les risques" liés aux investissements privés dans les technologies profondes et d'augmenter le plafond des visas H-1B pour aider à combler la pénurie de talents dans le secteur de la microélectronique, estimée à 90 000 travailleurs. Le H-1B est un visa aux États-Unis en vertu de l'article 101 de la loi sur l'immigration et la nationalité qui permet aux employeurs américains d'employer temporairement des travailleurs étrangers dans des professions spécialisées.

Toutefois, certains critiques pensent que les intérêts de Schmidt pourraient se heurter à l'avenir sur certains points. « Le rôle croissant de Schmidt dans l'élaboration de la politique à Washington pourrait potentiellement entrer en conflit avec certains de ses intérêts dans le secteur privé », a déclaré Jack Poulson, directeur exécutif de Tech Inquiry, qui suit le rôle de l'industrie dans le gouvernement. Il s'agit notamment de soutenir des startups telles que SandboxAQ, une entreprise d'informatique quantique et d'IA qui s'est détachée de Google en 2016.

Source : rapport du SCSP

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous des recommandations de Schmidt pour relancer l'innovation américaine ?
Selon vous, quelles politiques pourraient permettre à l'Europe de concurrencer efficacement la Chine et les États-Unis ?
Quid de la France ? Quelles stratégies pourraient permettre à l'Hexagone de s'affirmer comme un leader dans les technologies clés susmentionnées ?

Voir aussi

L'avance des États-Unis en matière d'IA s'efface rapidement au profit de la Chine, selon un groupe présidé par l'ancien PDG de Google Éric Schmidt

Les performances "pathétiques" des États-Unis placent le pays loin derrière la Chine dans la course à la 5G, selon l'ex-PDG de Google Éric Schmidt

Les États-Unis craignent de perdre leur avance scientifique au profit de la Chine, mais une nouvelle étude indique que c'est déjà le cas, malgré les efforts du gouvernement américain

La Chine dépasse les États-Unis dans la recherche sur l'IA, la lutte pour la suprématie s'intensifie alors que les deux parties sont aux prises avec des problèmes de sécurité

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de marsupial
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 04/11/2022 à 15:45
Quelles stratégies pourraient permettre à l'Hexagone de s'affirmer comme un leader dans les technologies clés susmentionnées ?
En tout cas, pas en cramant 30 milliards d'euros sur 5 ans dans les NFT dans le cadre du projet France 2030.
7  0 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 04/11/2022 à 16:07
Citation Envoyé par marsupial Voir le message
En tout cas, pas en cramant 30 milliards d'euros sur 5 ans dans les NFT dans le cadre du projet France 2030.
2  0 
Avatar de KEKE93
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 04/11/2022 à 14:54
Lorsque j'étais jeune, les Etats-Unis étaient confrontés à l'érosion de l'avance de leurs producteurs de semi-conducteurs face au Japon.
Vers la fin des années 80 a été mis en place par le gouvernement US du consortium SEMATECH dont voici le lien:
https://en.wikipedia.org/wiki/SEMATECH

Les technologies ont changé; aujourd'hui on parle d' A.I, de 5G, de semi-conducteurs, etc; le challenger n'est plus le Japon mais la Chine mais le problème reste grosso modo le même...
1  0