IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Musk va assumer le rôle de PDG de Twitter et va annuler les bannissements à vie, selon une source.
Le commissaire européen au Marché intérieur prévient déjà que « l'oiseau volera selon nos règles »

Le , par Stéphane le calme

145PARTAGES

25  0 
Elon Musk n'a pas perdu de temps pour prendre le contrôle total de Twitter. Le milliardaire s'est nommé directeur général, a limogé la haute direction et a immédiatement commencé à remodeler la stratégie de l'une des plateformes de médias sociaux les plus influentes au monde à la clôture de son accord de privatisation de 44 milliards de dollars. Mais l'homme le plus riche du monde envisage également de supprimer les bannissements à vie des utilisateurs.

La prise de contrôle de Twitter par Elon Musk inquiète une grande partie des salariés de Twitter, de nombreux utilisateurs et des ONG qui appellent les réseaux sociaux à mieux lutter contre le harcèlement et la désinformation.

Par l'intermédiaire de Thierry Breton, commissaire européen au Marché intérieur, l'Europe a laissé entendre que Twitter devra se plier aux règlementations en vigueur en Europe.


Elon Musk a ajouté l'entreprise Twitter à son empire commercial après des mois d'escarmouches juridiques. Il a célébré l'événement en licenciant des membres de la direction. Musk a licencié Parag Agrawal, qui a succédé à Jack Dorsey en tant que PDG de Twitter et le directeur financier Ned Segal, tous deux présents dans le bâtiment au moment des faits et escortés par la sécurité, selon Reuters. Vijaya Gadde, le responsable politique de l'entreprise, que Musk avait publiquement critiqué, a également été évincé. Sean Edgett, le directeur juridique, est également parti, rapporte le New York Times. Sarah Personette, responsable de la clientèle, a également été licenciée. Les cadres ont été grassement payés : Agrawal a reçu 38,7 millions de dollars, Segal 25,4 millions de dollars, Gadde 12,5 millions de dollars et Personette, qui a tweeté qu'elle était ravie du rachat par Musk, a reçu 11,2 millions de dollars.

L'entrepreneur, qui dirige également Tesla Inc. et SpaceX, pourrait éventuellement céder le rôle de PDG de Twitter à plus long terme, a ajouté indiqué une personne ayant connaissance du sujet.

Des questions subsistent quant à ce que Musk prévoit de faire avec Twitter maintenant qu'il en est propriétaire, bien qu'il ait fait un certain nombre de commentaires publics. Il faut dire que l'acquisition de Twitter met l'homme le plus riche du monde à la tête d'un réseau social en difficultés et les investisseurs, ainsi que le public, attendent de voir mises en œuvre ses stratégies pour redresser la barre.

Le retour de Donald Trump ?

Elon Musk a également l'intention de supprimer les bannissements permanents des utilisateurs car il ne croit pas aux bannissements à vie. Cela signifie que les personnes précédemment expulsées de la plateforme peuvent être autorisées à revenir, une catégorie qui inclurait l'ancien président Donald Trump, a déclaré la personne ayant connaissance du sujet. On ne sait cependant pas si Trump serait autorisé à revenir sur Twitter à court terme.

En réponse à un utilisateur de Twitter se plaignant d'avoir subit un shadow banning en plus d'une suppression d'abonnés, Elon Musk a déclaré dans un tweet vendredi qu'il « creuserait davantage aujourd'hui ». Pour mémoire, le shadow banning ent ghosting1), pouvant se traduire par bannissement furtif, est le blocage (en) total ou en partie d'une communauté en ligne d'un utilisateur, ou du contenu qu'il produit, de telle sorte que celui-ci n'en ait pas conscience. Cela se fait en rendant les contributions de l'utilisateur invisibles ou moins visibles auprès des autres membres du service concerné, tout en les gardant généralement visibles par lui même, espérant ainsi que l'absence de réactions va finir par lasser l'utilisateur et amener ce dernier à adapter ses publications, réduire ces dernières, voire carrément quitter la communauté concernée

La prise de contrôle couronne une saga alambiquée qui a commencé en janvier avec l'accumulation tranquille par le milliardaire d'une participation majeure dans l'entreprise, son exaspération croissante quant à la façon dont elle est gérée et un éventuel accord de fusion qu'il a ensuite passé des mois à essayer de démêler. Le rachat de Musk marque la fin de neuf ans de négociation publique. Twitter a fait ses débuts en force à la Bourse de New York en 2013, mais n'a pas réussi à égaler le tour de fusée réalisé par d'autres poids lourds de la technologie.

Le changement de direction entraînera une perturbation immédiate des opérations de Twitter, en partie parce que de nombreuses idées de Musk sur la façon de changer l'entreprise sont en contradiction avec la façon dont elle a été gérée pendant des années. Il dit vouloir assurer la « liberté d'expression » sur le réseau social.

Twitter a banni Trump quelques jours après l'insurrection du Capitole en 2021, invoquant le « risque de nouvelles incitations à la violence ». Alors que l'on s'attend à ce que l'ancien président fasse une autre course à la Maison Blanche en 2024, un retour sur Twitter pourrait lui donner l'occasion de dynamiser son message.


Plus largement, selon les observateurs, les initiatives de Musk menacent d'annuler des années d'efforts de Twitter pour réduire l'intimidation et les abus sur la plate-forme. La perspective d'une modération de contenu moins restrictive sous la direction de Musk a fait craindre une détérioration du dialogue sur le réseau social, érodant des années d'efforts de l'entreprise et de son équipe « confiance et sécurité » pour limiter les messages offensants ou dangereux. Jeudi, Musk a publié une note aux annonceurs cherchant à les rassurer sur le fait qu'il ne voulait pas que Twitter devienne un « paysage d'enfer gratuit pour tous ».

Des suppressions d'emploi en perspective

À l'approche de la date limite du 28 octobre, Musk a commencé à apposer son empreinte sur l'entreprise, en publiant une vidéo de lui entrant dans le siège social et en changeant son descripteur de profil sur la plate-forme qu'il possède maintenant en « Chief Twit ».

Il a organisé des réunions entre les ingénieurs de Tesla et la direction des produits de Twitter, et il prévoyait de s'adresser au personnel vendredi, ont déclaré des personnes proches du dossier. Les ingénieurs de Twitter ne pouvaient plus apporter de modifications au code à partir de jeudi midi à San Francisco, dans le cadre d'un effort pour s'assurer que rien sur le produit ne change avant la conclusion de l'accord.

Les employés de Twitter se préparent à des licenciements depuis l'annonce de la transaction en avril, et Musk a lancé l'idée de réductions de coûts pour les partenaires bancaires lorsqu'il a initialement collecté des fonds pour l'accord. Certains investisseurs potentiels ont été informés que Musk prévoyait de supprimer jusqu'à 75% des effectifs de Twitter, qui compte désormais environ 7 500 personnes, et s'attend à doubler ses revenus d'ici trois ans, a déclaré une personne proche du dossier plus tôt ce mois-ci.

Toutefois, Elon Musk a joué la carte de l'apaisement : lors d'une visite au siège de Twitter mercredi, Musk a déclaré aux employés qu'il ne prévoyait pas de supprimer 75% du personnel lorsqu'il reprendrait l'entreprise, selon des pers.

Les six derniers mois ont été difficiles pour les employés de Twitter, qui ont principalement suivi les hauts et les bas de l'accord en montagnes russes à travers les gros titres.

L'Europe met déjà Elon Musk en garde : « l'oiseau volera selon nos règles européennes »

En réponse à l’entrepreneur qui a tweeté jeudi soir « l’oiseau est libre » après avoir pris le contrôle de la plateforme, Thierry Breton a tweeté : « En Europe, l’oiseau volera selon nos règles européennes ».


Le commissaire européen a mis un lien vers une vidéo publiée en mai dernier le montrant au côté du patron de Tesla dans son usine automobile à Austin au Texas. Ce dernier assurait être « sur la même longueur d’onde » que le responsable européen à propos de la nouvelle règlementation de l’UE sur le numérique et ses obligations imposées aux plateformes en matière de modération de contenus.

Le règlement sur les services numériques (DSA) a été publié jeudi au Journal officiel de l’UE, et s’appliquera à partir de début 2024.

Il imposera le retrait rapide de tout contenu illicite (selon les lois nationales et européennes) dès qu’une plateforme en aura connaissance. Il contraindra les réseaux sociaux à suspendre les utilisateurs violant « fréquemment » la loi.

Il impose aux « très grandes plateformes », celles comptant « plus de 45 millions d’utilisateurs actifs » dans l’UE, d’évaluer elles-mêmes les risques liés à l’utilisation de leurs services et de mettre en place les moyens appropriés pour retirer des contenus problématiques. Elles se verront imposer une transparence accrue sur leurs algorithmes et seront auditées une fois par an par des organismes indépendants.

Conclusion

Beaucoup ont été mécontents de l'implication de Musk et certains ont remis en question ses qualifications pour diriger une entreprise de réseautage social. Son soutien à un candidat politique d'extrême droite au Texas, ainsi que les accusations de harcèlement sexuel d'un ancien agent de bord de SpaceX en mai, ont soulevé des inquiétudes supplémentaires. Lors d'une séance de questions-réponses vidéo avec Musk en juin, certains employés se sont moqués de Musk sur les canaux internes de Slack. D'autres l'ont ridiculisé ou réprimandé publiquement sur Twitter tout au long du processus de transaction.

Sources : Elon Musk, Thierry Breton

Et vous ?

Quelle lecture faites-vous de cette situation ?
Selon vous, Elon Musk va-t-il réhabiliter le compte de Donald Trump ?
Comprenez-vous la sortie de Thierry Breton ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de AoCannaille
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 02/11/2022 à 10:31
Citation Envoyé par Madmac Voir le message
Le dernier scandale de Pfizer qui a été d'admettre qu'aucune recherche n'avait été fait pour confirmer que la vaccination stoppait la transmission. En dépit du battage publicitaire qui prétendait le contraire.
Change de média, dés le début Pfizer, et les autres labos, ont bien publié le fait qu'ils n'aient pas testé l'efficacité sur la transmission. Pour une raison simple, si on prend le temps de réfléchir 2 minutes : Tester la transmission implique de contaminer des humains à une maladie dont on a/avait aucun remède à ce moment donné.

Je n'ai absolument pas apprécié qu'on nous force à prendre ce vaccin en version Béta, mais faut arrêter de chercher des problème là où il n'y en avait pas...
16  1 
Avatar de pmithrandir
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 16/11/2022 à 20:50
Enfin... Les devs dans le monde entier ont les même habitudes.

Tu ne peux pas les prendre pour des divas pendant 5 ans et leur proposer l esclavage facilement.

En plus, les bons ont souvent des opportunités quoi qu'il arrive et parfois assez d'argent pour créer leurs opportunités.

Bref avec ce genre de message il va sûrement arriver a un tiers qui reste.. mais ça m'étonnerait qu'il garde les meilleurs.

Et attendons nous a voir pointer un produit twitter like dans les 2 mois par quelques dizaines d'employés le codage a déjà du commencer et je ne doute pas qu'un ou deux fond soit prêt à mettre quelques centaines de millions dedans.

Mastodon de par sa philosophie ne pourra jamais faire l'affaire donc il y a une place a prendre.
13  0 
Avatar de escartefigue
Modérateur https://www.developpez.com
Le 02/11/2022 à 11:23
Citation Envoyé par Erviewthink Voir le message
Tu ne peux pas dire qu'un vaccin n'augmente pas la mortalité car et c'est un fait des gens peuvent mourir après l'injection d'un vaccin, si ils ne l'avaient pas reçu, ces personnes mortes ne le seraient pas si elles ne l'avaient pas reçu, donc un vaccin augmente la mortalité suite à son injection, c'est un fait, même si c'est minime.

Il faut arbitrer si le risque en vaut la chandelle, un personne jeune en bonne santé a peu de risque de mourir du covid donc se vacciner contre ce rhume est inutile pour une personne lambda.
Encore une fois lisez les études scientifiques au lieu de vous croire plus expert que les médecins et cessez de propager des rumeurs débiles, c'est honteux et même criminel.
14  3 
Avatar de pmithrandir
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 16/11/2022 à 10:25
Je pense que le gars a fait une erreur
Et même en France tous les salariés ont une obligation de retenu et de loyauté envers leur entreprise.
Donc un licenciement aurait été validé je pense.

La il faut regarder le contexte.
On a un mec qui prétend mieux faire que twitter depuis plusieurs années.
A peine arrivé dans une boîte en état correct mais pas top, il mène une politique inhabituelle dont les résultats a court terme sont désastreux.
Au passage, au lieu d'accuser la hiérarchie passée des errements il n hésite pas à mettre en doute les compétences techniques des équipes et la qualité des produits. Or la qualité n'a jamais été un frein sur Twitter.

Il me paraît normal que les équipes lui fasse faux bond.

C'est dailleur pur cela que je pense qu'il va se prendre une belle claque dans les 2 mois avec une faillite retentissante. Parce que sans employé on ne produit plus... Et que sans voix discordante on fonce dans le mur a coup sur.

Je ne donne pas cher de Tesla aussi. Parce que là il est en train de politiser son discours, ce qui aux Etats Unis peut facilement te priver de subventions, de soutien... Et de ventes.

Quand il humilié un député en public... Il ne peut pas gagner derrière.

On verra alors que Tesla est valorisé 10 a 100 fois trop cher.
https://www.lesechos.fr/industrie-se...bourse-1358541

Cette boîte ne peut pas valoir 100 fois plus que Renault. Soyons sérieux.

La chute sera brutale je pense.
11  0 
Avatar de Pyramidev
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 16/11/2022 à 17:44
Du coup, parmi ceux qui sont en congés, ceux qui ne lisent pas leurs courriels du boulot seront automatiquement virés ?

Très peu de développeurs voudront rester chez Twitter. Ceux qui cliqueront sur le lien le feront probablement car ils essaieront de trouver un autre job avant d'être virés.
Plus aucun développeur ne voudra postuler chez Twitter.
Soit Elon Musk est totalement idiot, soit son but est de détruire Twitter.
11  0 
Avatar de SimonKenoby
Membre actif https://www.developpez.com
Le 15/11/2022 à 11:24
Tiens, je croyais que Elon Musk était un grand défenseur de la liberté d'expression? N'avait-il pas dis il y a quelques moi que n'importe qui pouvait le critiquer? On commence déjà a voir les limites de sa "liberté d'expression".
14  4 
Avatar de pmithrandir
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 18/11/2022 à 20:57
Explique moi pourquoi un dev bon irait bosser
Beaucoup d'heure
Pour un chef impulsif
Sans stratégie compréhensible
En gerant un existant sans soutien

Un bon boulot de dev c'est selon moi
Un projet intéressant
Des collègues intéressants
Une roadmap compréhensible et tenable
Entre 30 et 40h de travail max
Un management a l écoute
Un équilibre vie perso vie pro tenable dans le temps.

Pour moi les devs qui ont le choix fuieront cette ambiance toxique qui ne coche aucune de ces cases.
11  1 
Avatar de escartefigue
Modérateur https://www.developpez.com
Le 02/11/2022 à 11:06
Citation Envoyé par Madmac Voir le message
Les AntiVaxx ne manqueront pas de matériel pour allumer les membres du culte de Fauci. Augmentation généralisé de mortalité proportionnel au proportion de vacciné. Le dernier scandale de Pfizer qui a été d'admettre qu'aucune recherche n'avait été fait pour confirmer que la vaccination stoppait la transmission. En dépit du battage publicitaire qui prétendait le contraire.
La répétition compulsive de fausses informations ne les rend pas véridiques, elle ne fait que décrédibiliser son auteur, en l'occurrence Madmac.
Le vaccin contre le COVID, comme les autres vaccins du reste, n'augmente pas la mortalité, c'est tout le contraire.
Toutes les études montrent que le vaccin contre le COVID diminue au contraire très fortement les formes graves de COVID et le taux de mortalité.
Evidemment, pour le savoir, il faut s'intéresser aux études validées par la communauté scientifique et non aux rumeurs sans fondement. Bref, avoir l'esprit cartésien. Trop compliqué pour certains.

Les AntiVaxx manquent bel et bien de matériel : ce sont les neurones en état de fonctionner qui leur manquent cruellement
15  6 
Avatar de natponch
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 12/11/2022 à 11:47
On va plutôt dire qu'il n'en a absolument rien à faire du devenir de twitter et son domaine d'activité d'origine en tant que réseau social. La seule partie qui l'intéresse c'est récupérer son argent à tout prix, qu'il a été "forcé" de dépenser à cause de sa folie des grandeurs et se croire au dessus de tout et tout le monde !
8  0 
Avatar de vohufr
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 14/11/2022 à 9:57
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Je pense que ça va être le chaos chez Twitter pendant encore 6 mois, 1 an, et après l'entreprise sera enfin rentable.
Il faut juste trouver les bonnes idées et les implémenter correctement.
Ben oui, en attendant, observons ce c****** milliardaire jouer avec les emplois de personnes qui doivent vivre et nourrir leur famille.
9  1