IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Tesla fait face à une enquête criminelle aux États-Unis pour des allégations de conduite autonome
à la suite d'accidents, dont certains mortels, impliquant Autopilot

Le , par Stéphane le calme

117PARTAGES

14  1 
Tesla fait l'objet d'une enquête criminelle aux États-Unis pour des allégations selon lesquelles les véhicules électriques de l'entreprise peuvent conduire eux-mêmes, ont déclaré trois personnes proches du dossier. Le ministère américain de la Justice a lancé l'année dernière une enquête non divulguée à la suite de plus d'une douzaine d'accidents, dont certains mortels, impliquant le système d'assistance à la conduite de Tesla, Autopilot, qui a été activé lors des accidents, ont déclaré les sources.

Bien que le site Web de Tesla indique qu'Autopilot nécessite une supervision active et n'est pas autonome, il contient également une vidéo qui affirme : « La personne au volant n'est là que pour des raisons légales. Elle ne fait rien. La voiture se conduit toute seule », et Musk a été interviewé à plusieurs reprises depuis le siège du conducteur d'une Tesla sans les mains sur le volant.

On ne sait pas si l'enquête du ministère de la Justice entraînera des poursuites pénales.


Dès 2016, les supports marketing de Tesla vantaient les capacités d'Autopilot. Lors d'une conférence téléphonique cette année-là, Elon Musk, le directeur général du constructeur automobile de la Silicon Valley, l'a décrit comme « probablement meilleur » qu'un conducteur humain.

La semaine dernière, Musk a déclaré lors d'un autre appel que Tesla publierait bientôt une version améliorée du logiciel « Full Self-Driving » permettant aux clients de se rendre « à votre travail, chez votre ami, à l'épicerie sans que vous touchiez le volant ».

Une vidéo actuellement sur le site Web de l'entreprise indique : « La personne qui occupe le siège du conducteur n'est là que pour des raisons légales. Il ne fait rien. La voiture se conduit toute seule. Cependant, la société a également explicitement averti les conducteurs qu'ils doivent garder les mains sur le volant et garder le contrôle de leurs véhicules tout en utilisant Autopilot. La technologie Tesla est conçue pour aider à la direction, au freinage, à la vitesse et aux changements de voie, mais ses caractéristiques « ne rendent pas le véhicule autonome », indique la société sur son site Internet.

De tels avertissements pourraient compliquer toute affaire que le ministère de la Justice pourrait souhaiter intenter, ont indiqué les sources.

Des véhicules Teslas exécutant Autopilot étaient impliqués dans 273 accidents signalés depuis l'année dernière

Les véhicules Tesla exécutant son logiciel Autopilot ont été impliqués dans 273 accidents signalés au cours de l'année écoulée environ, selon une enquête de la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA), bien plus que ce que l'on savait auparavant. Un rapport qui fournit des preuves concrètes concernant les performances réelles des fonctionnalités futuristes de Tesla.

Les chiffres montrent que les véhicules Tesla représentaient près de 70% des 392 accidents impliquant des systèmes avancés d'assistance à la conduite signalés depuis entre juillet 2021 et juin 2022, et la majorité des décès et blessures graves, dont certaines remontent à plus d'un an. Huit des accidents de Tesla ont eu lieu avant juin 2021, selon les données publiées par la NHTSA.

Auparavant, la NHTSA avait déclaré avoir enquêté sur 42 accidents impliquant potentiellement l'assistance au conducteur, dont 35 incluaient des véhicules Tesla, dans un ensemble de données plus limité qui remontait à 2016.

Sur les six décès répertoriés dans l'ensemble de données, cinq étaient liés à des véhicules Tesla – dont un accident de juillet 2021 impliquant un piéton à Flushing, dans le Queens, et un accident mortel en mars à Castro Valley, en Californie. Certains remontaient à 2019.

Certains experts émettent des réserves quant à la sécurité du mode Full Self-Driving de Tesla

Tesla Autopilot est une suite de systèmes qui permet aux conducteurs de céder le contrôle physique de leurs véhicules électriques, bien qu'ils doivent faire attention à tout moment. Sur son site, Tesla décrit les fonctionnalités de sécurité suivantes :
  • Freinage d'urgence automatique : détecte les véhicules ou les obstacles que votre véhicule pourrait heurter et freine en conséquence
  • Avertissement de collision frontale : avertit le conducteur en cas de collision imminente avec des véhicules à l'arrêt ou plus lents
  • Avertissement de collision latérale : vous avertit en cas de collisions potentielles avec des obstacles situés à côté du véhicule
  • Limitation de l’accélération en fonction des obstacles : réduit l'accélération lorsqu'un obstacle est détecté devant votre véhicule lorsque vous roulez à vitesse réduite
  • Surveillance des angles morts : vous avertit lorsqu'un véhicule ou un obstacle est détecté lors d'un changement de voie
  • Évitement de franchissement de ligne : corrige la trajectoire de votre véhicule pour le maintenir dans sa voie de circulation
  • Évitement d‘urgence de franchissement de ligne : ramène votre véhicule dans sa voie de circulation lorsque la fonctionnalité détecte que votre véhicule quitte sa voie et qu'il existe un risque de collision

Un ensemble étendu de fonctionnalités encore en version bêta, le "Full Self-Driving", ajoute la possibilité de manœuvrer dans les rues urbaines et résidentielles, de s'arrêter aux panneaux d'arrêt et aux feux de circulation, et de faire des virages tout en naviguant d'un point à un autre.

Mais certains experts en sécurité des transports ont exprimé des inquiétudes quant à la sécurité de la technologie, car elle est testée et formée sur les routes publiques avec d'autres conducteurs. Les autorités fédérales ont ciblé Tesla ces derniers mois avec un nombre croissant d'enquêtes, de rappels et même d'avertissements publics dirigés contre l'entreprise.

Le nouvel ensemble de données découle d'une ordonnance fédérale de l'été dernier obligeant les constructeurs automobiles à signaler les accidents impliquant l'assistance à la conduite afin d'évaluer si la technologie présentait des risques pour la sécurité. Il a été constaté que les véhicules de Tesla éteignaient le système avancé d'assistance à la conduite, Autopilot, environ une seconde avant l'impact, selon les régulateurs.

L'ordonnance de la NHTSA obligeait les fabricants à divulguer les plantages où le logiciel était utilisé dans les 30 secondes suivant le crash, en partie pour atténuer la crainte que les fabricants cachent les plantages en affirmant que le logiciel n'était pas utilisé au moment de l'impact.

« Ces technologies sont très prometteuses pour améliorer la sécurité, mais nous devons comprendre comment ces véhicules fonctionnent dans des situations réelles », a déclaré l'administrateur de la NHTSA, Steven Cliff, lors d'un appel aux médias concernant l'ensemble complet de données des fabricants.

Tesla a déclaré qu'Autopilot est plus sûr que la conduite normale lorsque les données d'accident sont comparées. La société a également souligné le grand nombre de décès par accident de la circulation sur les routes américaines chaque année, estimé par la NHTSA à 42 915 en 2021, saluant la promesse de technologies comme Autopilot à « réduire la fréquence et la gravité des accidents de la circulation et sauver des milliers de vies chaque année ».

Les données opposant la conduite normale à Autopilot ne sont pas directement comparables, car Autopilot fonctionne en grande partie sur les autoroutes. Le PDG de Tesla, Elon Musk, avait cependant décrit Autopilot comme « sans équivoque plus sûr ».

Le ministère de la Justice s'en mêle et lance une enquête

Musk a déclaré dans une interview avec Automotive News en 2020 que les problèmes d'Autopilot proviennent de clients utilisant le système de manière contraire aux instructions de Tesla.

Les régulateurs de sécurité fédéraux et californiens examinent déjà si les allégations concernant les capacités d'Autopilot et la conception du système confèrent aux clients un faux sentiment de sécurité, les incitant à traiter les Teslas comme de véritables voitures sans conducteur et à devenir complaisants au volant avec des conséquences potentiellement mortelles.

L'enquête du ministère de la Justice représente potentiellement un niveau d'examen plus sérieux en raison de la possibilité d'accusations pénales contre l'entreprise ou des dirigeants individuels, ont déclaré les personnes proches de l'enquête.

Dans le cadre de la dernière enquête, les procureurs du ministère de la Justice de Washington et de San Francisco examinent si Tesla a trompé les consommateurs, les investisseurs et les régulateurs en faisant des déclarations non étayées sur les capacités de sa technologie d'assistance à la conduite, ont indiqué les sources. Les responsables menant leur enquête pourraient finalement engager des poursuites pénales, demander des sanctions civiles ou clore l'enquête sans prendre aucune mesure, ont-ils déclaré.

L'enquête sur Autopilot du ministère de la Justice est loin de recommander une action, en partie parce qu'elle est en concurrence avec deux autres enquêtes du DOJ impliquant Tesla, a déclaré l'une des sources. Les enquêteurs ont encore beaucoup de travail à faire et aucune décision sur les charges n'est imminente, a indiqué cette source.

Le ministère de la Justice pourrait également être confronté à des difficultés dans la constitution de son dossier, ont déclaré les sources, en raison des avertissements de Tesla concernant une dépendance excessive à l'Autopilot. Par exemple, après avoir dit à l'appel des investisseurs la semaine dernière que Tesla voyagerait bientôt sans que les clients touchent les commandes, Musk a ajouté que les véhicules avaient encore besoin de quelqu'un au volant : « nous ne disons pas qu'ils sont tout à fait prêts à n'avoir personne au volant », a déclaré Elon Musk.


Le site Web de Tesla prévient :

Citation Envoyé par Tesla
Les fonctionnalités Autopilot, Autopilot amélioré et Capacité de conduite entièrement autonome sont conçues pour être utilisées par un conducteur vigilant dont les mains sont sur le volant et qui est prêt à reprendre le contrôle de son véhicule à tout moment. Bien que ces fonctionnalités soient conçues pour devenir plus performantes au fil du temps, elles ne rendent pas le véhicule autonome actuellement.
Barbara McQuade, une ancienne avocate américaine à Detroit qui a poursuivi des entreprises automobiles et des employés dans des affaires de fraude et n'est pas impliquée dans l'enquête actuelle, a déclaré que les enquêteurs auraient probablement besoin de découvrir des preuves telles que des e-mails ou d'autres communications internes montrant que Tesla et Musk ont fait des déclarations trompeuses sur les capacités d'Autopilot à dessein.

Elon Musk ou la multiplication des enquêtes et des problèmes juridiques

L'enquête criminelle sur Autopilot s'ajoute aux autres enquêtes et problèmes juridiques impliquant Elon Musk, qui s'est retrouvé enfermé dans une bataille judiciaire plus tôt cette année après avoir abandonné une prise de contrôle à 44 milliards de dollars de Twitter, pour être revenu sur ses propos et proclamer qu'il était enthousiaste à l'idée d'en faire l'acquisition.

En août 2021, la National Highway Traffic Safety Administration des États-Unis a ouvert une enquête sur une série d'accidents, dont l'un mortel, impliquant des Teslas (avec l'Autopilot activé) qui ont percuté des véhicules d'urgence en stationnement.

En juin, les responsables de la NHTSA ont intensifié leur enquête, qui couvre 830 000 Teslas avec l'Autopilot activé, identifiant 16 accidents impliquant les voitures électriques de la société et les véhicules stationnaires de premiers secours et d'entretien des routes.

En juillet de cette année, le California Department of Motor Vehicles a accusé Tesla d'avoir faussement annoncé sa capacité d'Autopilot comme étant de l'autoconduite qui fournissait un contrôle autonome du véhicule. Tesla a déposé des documents auprès de l'agence demandant une audience sur les allégations et a indiqué qu'elle avait l'intention de se défendre contre elles.

Les procureurs de Washington DC et de San Francisco cherchent à savoir si Tesla a trompé les consommateurs, les investisseurs et les régulateurs avec de fausses publicités sur sa technologie automobile contrôlée par ordinateur. Il y a une crainte que les acheteurs et les actionnaires entendent des noms de produits comme Full Self-Driving et Autopilot, et, étant donné que Musk vante leurs capacités, qu'ils croient à tort que les voitures peuvent vraiment conduire elles-mêmes totalement et en toute sécurité.

Si les responsables décident de poursuivre l'entreprise, elle devra peut-être verser des dommages-intérêts, faire face à des sanctions, ou les deux, si elle est reconnue coupable ou parvient à un accord. L'enquête a été lancée l'année dernière, et il n'est pas clair combien de progrès ont été réalisés pour parvenir à une décision.

Sources : enquête du DoJ, Autopilot Tesla

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ? Ces enquêtes ont-elles des chances d'aboutir ? Pourquoi ?
Pensez-vous que les acheteurs et les investisseurs aient pu être induits en erreur à cause des noms Autopilot et Full Self-Driving, d'Elon Musk qui vante les capacités « extraordinaires » de ses véhicules, mais aussi le langage marketing ?

Voir aussi :

Un véhicule Tesla avec l'Autopilot activé percute une moto sur l'autoroute et tue le conducteur, l'accident remet à nouveau en cause la fiabilité du système d'aide à la conduite de Tesla

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de totozor
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 28/11/2022 à 11:21
Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
Que pensez-vous du FSD ? Les utilisateurs devraient-ils être autorisés à tester les versions bêta du FSD sur les routes ? Le logiciel devrait-il être interdit ?
Comment appréciez-vous les progrès technologiques en matière de véhicules autonomes ? Quelles sont les entreprises qui se démarquent selon vous ?
Je pense qu'il est regrettable que le plus gros obstacle à la mise en circulation d'un projet automobile peu abouti est un projet privé. Et qu'il faille passer par ce genre de lobbying pour éviter des morts.
Ils ont aussi une communication efficace, ils attaquent par la corde la plus sensible : la sécurité des enfants. Mais je suis même surpris que Tesla ne soit pas allé plus loin sur le sujet. Le premier enfant qui meure à cause du système pourrait provoquer la fin pure et simple du FSD, d'autant plus quand on voit le manque de délicatesse de communication de Musk.
On analyse trop les clés de réussite pas assez les clés d'échec.

Je pense que le FSD ne devrait être mis sur les routes qu'avec des pilotes professionnels ayant connaissances complètes de ce qu'ils font. Cette phase de test ne devrait pas être réalisé par des amateurs, d'autant plus des clients qui ont payé ce gadget, et le considèrent comme tel.
3  0 
Avatar de TJ1985
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 11/11/2022 à 14:01
Citation Envoyé par pierre.E Voir le message
je ne vois pas en quoi brider la vitesse à 70km/h c'est empêcher les gens de se déplacer?
vitesse largement suffisante pour les trajets boulot dodo.
C'est votre avis, et vous savez ce qu'on dit à ce propos, ce charmant parallèle avec une pièce anatomique qui nous est essentielle ? Juste en passant, vous avez une idée du nombre de parents qui passent déjà deux heures par jour ou davantage sur le trajet boulot/dodo ? Pensez-vous vraiment qu'ils apprécieront qu'on leur en ajoute encore une couche ?
Je répète, si vous voulez faire de la propagande, allez sur des sites adaptés. Ici on parle info, développement, technologie, faits, réalités. Pas croyance ni doctrine. A moins que ça n'ait changé.
2  0 
Avatar de totozor
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 25/11/2022 à 16:09
Ah bon Tesla s'assure de la sécurité de San Fransisco?
Les robots de la police de San Francisco sont autorisés à tuer dans des situations dangereuses
2  0 
Avatar de TJ1985
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 09/11/2022 à 18:58
Citation Envoyé par pierre.E Voir le message
il faudrait deja abaisser la vitese a 70km/h partout
Qu'est-ce que ça a à voir avec la conduite autonome ? C'est en raisonnant de cette manière que vous développez ?
1  0 
Avatar de TJ1985
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 10/11/2022 à 22:21
Citation Envoyé par pierre.E Voir le message
elle a progressé très vite en milieu fermé où la vitesse est très limitée ( campus aéroport....) pas tellement dans des conditions de circulation réelle dans un trafique hétérogène avec conducteur humain d'ailleurs le fait de rendre responsable le fabriquant en cas d'accident va certainement limiter l'adoption à grande échelle
C'est un contresens, si les Tesla mises en cause avaient circulé en milieu ferme hors circulation réelle, il n'y aurait pas eu d'accidents et ce débat n'aurait pas lieu.

donc si ça bien un rapport le fait qu il faudrait brider la vitesse de tous les véhicules si l'on veut permettre à la conduite autonome de s'imposer auprès du grand publique dans une choucroute il y a aussi des saucisses des patates et autre
L'alternative plutôt qu'emmerder les gens qui utilisent une voiture pour se déplacer parce qu'où ils habitent il n'existe pas d'autre solution, est de compter sur l'amélioration des capacités des systèmes de pilotage automatique, liée aux performances des processeurs utilisés et j'espère bientôt à un changement d'architecture machine.

Mais pour le moment je crains qu'il ne faille se résigner à conduire soi-même et se contenter des systèmes anti-collisions éprouvés qu'on trouve dans les véhicules d'un certain niveau.
1  0 
Avatar de totozor
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 29/11/2022 à 8:43
Citation Envoyé par Andy Oka Voir le message
faites vous confiz'cea NVIDIA quand ils disent qu'ils sont meilleurs que AMD ? Faites-vous confiance à Apple quand ils disent qu'ils sont meilleurs que Google ou Microsoft ?
Hein?
NVIDIA peut me tuer s'ils se sont planté?
Non je ne leur fait pas confiance pour ça mais ça n'a aucun impact sur ma vie ou sur celle d'un autre.

Le FSD risque de tuer des gens.
L'impact du mensonge est quand même bien différent, non?
Le pire dans le FSD est qu'une partie de ceux qui prennent le risque ne choisissent rien : tu ne ressembles à rien de ce que le FSD sait détecté--> tu n'existe pas --> tu n'es pas un obstacle --> la voiture peut passer à travers toi --> tu es mort/paraplégique
Justification de Musk : bah oui mais bozo se baladait en monocycle, LOL. Qui fait ça? Déso pas déso le clown. LOL.
1  0 
Avatar de TJ1985
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 10/11/2022 à 20:12
Citation Envoyé par pierre.E Voir le message
moins la vitesse est élevée plus une ia conduira correctement sans risque d'accident.
en plus les voitures pourront être plus légère donc moins de consommation
de plus 90% des trajets en voiture sont personne seul à une vitesse moyenne inférieure à 50km/h pour des trajets de moins de 30km( c est dans ces eaux ) donc on pourra faire voitures modulables
pour compenser ce manque de vitesse il suffira de rajouter une ou deux semaines congées et semaine 4 jours
la société aurait tout à y gagner
Oui, donc, aucun rapport avec la choucroute. On parle de conduite autonome, qui a progressé très vite et stagne en attendant la prochaine évolution technique, on ne parle pas d'écologie. Choisissez les fils ou vous intervenez.
0  0 
Avatar de TJ1985
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 11/11/2022 à 18:30
Citation Envoyé par pierre.E Voir le message
oui et j ai tout a fait le droit de dire que si on limite la vitesse à 70km/h ca amène des tas d'avantages y compris pour la conduite autonome car ce sujet c'est la conduite autonome
après si vous avez l'impression d’être castré parce on vous interdit de rouler vite désolé je suis pas psy.
N'importe qui a le droit de dire n'importe quelle connerie aujourd'hui, considérant que sa petite personne domine tout sujet qui pourrait se présenter du fait seul d'être venu au monde.
Avec le recul que donne la connaissance intime des technologies qui nous amusent aujourd'hui, on se rend compte que les limites techniques de la conduite autonome (volume d'information à traiter) vont reculer au fil du temps, moins rapidement que ces dix dernières années, mais les performances vont encore s'améliorer.
Donc penser résoudre les problèmes posés par la conduite autonome en interdisant et bloquant, si c'est une approche très gauche, ne contribuera en rien à résoudre le problème puisque les développeurs se contenteront du cadre légal et que les besoins des pendulaires à longue distance ne seront pas résolus bien qu'ils aient achetés des véhicules électriques, par exemple.
Si votre souci est l'émission des gaz à effet de serre des moteurs à combustion interne, alors, oui, moins on va vite moins on consomme, jusqu'à un seuil où la situation devient absurde.
Pour le reste, je souhaite bon courage à vos collègues.
0  0 
Avatar de Fagus
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 28/11/2022 à 21:05
Le premier enfant qui meure à cause du système pourrait provoquer la fin pure et simple du FSD
À condition qu'il y ait un lobby pour pousser l'interdiction.

ex :
En France, en 2021, la mortalité absolue des cycliste a doublée (et je lis qu'elle a quadruplé depuis 2019 selon certains sites d'info), dans l'indifférence totale, alors qu'une partie des morts sont des enfants.

J'ai même entendu en direct David JULLIARD (Adjoint au délégué à la sécurité routière chez Ministère de l'Intérieur ) sur France Info expliquer que c'était totalement de la faute des cyclistes qui se tuent seuls (en projetant gratuitement un % d'une ancienne étude sur les chiffres de l'année écoulée) et ne mettent pas leur casque (les statistiques des bienfaits du port du casque en usage normal montrent un service rendu nul à négatif) et que ça n'avait rien à voir avec les collisions avec les voitures/camion, puis finir par l'amalgame classique du gouvernement depuis des décennies de fusionner les stats des 2 roues motorisés et des vélos afin de conclure que c'est pareil et que c'est de leur faute.

Au pays-Bas, alors, les mêmes événements avaient déclenché le mouvement "Stop de kindermoord" qui a transformé un pays avec dans les années 70 quasiment les mêmes part modales de voiture que la France, en champion du vélo avec des villes à circulation douce.

La différence c'est qu'aux pays bas, il n'y a pas/peu de contructeurs de voitures individuelles, et que la presse et le gouvernement s'était alliés pour lancer une grande campagne de promotion de la conversion au vélo.

Ceci n'arrivera jamais en France.

Malheureusement, j'ai bien peur que sans argent on ne peut rien. Tesla peut sans doute acheter la bienveillance de la presse et des états pour ses expérience, aussi longtemps qu'il n'y a pas beaucoup d'argent en face pour payer une contre campagne. C'est d'ailleurs en partie comme ça que marche la démocratie à l'américaine : à celui qui peut payer le plus d'influence...
0  0 
Avatar de Andy Oka
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 29/11/2022 à 4:21
En fait je crois que je déteste ce type autant que Musk. Et ces tests c'est clair que c'est des conneries faite par un concurrent
0  0