IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Elon Musk fait face aux sceptiques alors que Tesla s'apprête à dévoiler le robot Optimus,
Musk a déclaré que les robots pourraient être utilisés dans les maisons

Le , par Bruno

105PARTAGES

6  0 
Il y a quatre ans, le PDG de Tesla, Elon Musk, a reproché au constructeur de voitures électriques de s'être trop appuyé sur les robots d'usine pour se retrouver dans un « enfer de production », affirmant que les humains étaient meilleurs pour certaines tâches. La société texane de Musk a désormais des projets ambitieux pour déployer des milliers de robots humanoïdes, connus sous le nom de Tesla Bot ou Optimus, dans ses usines, et éventuellement des millions dans le monde entier, selon les offres d'emploi.

Le Tesla Optimus a fait l’objet de présentation pour la première fois en 2021 lors de la journée dédiée à l’intelligence artificielle au sein de l’entreprise. Elon Musk avait alors souligné qu'il ne s'agirait pas d'une vague idée, mais d'un véritable produit. Aujourd'hui, environ neuf mois plus tard, il est devenu un peu plus précis. La machine pèserait environ 60 kg et mesurerait environ 1,77 m. Elle sera contrôlée par reconnaissance vocale.

Robot humanoïde développé par Tesla, connu sous le nom de Tesla Bot ou Optimus


Le robot peut se déplacer à une vitesse allant jusqu'à huit kilomètres par heure et peut porter des objets pesant 20 kilogrammes. Lorsqu'il est en position de repos, Optimus serait capable de soulever près de 70 kilogrammes, chaque bras gérant 4,5 kilogrammes lorsqu'il est étiré. Son entrée en production est prévue au cours de l’année 2023. Le robot viendra s’occuper des tâches soit très répétitives et donc ennuyeuses pour les humains ou de celles qui sont dangereuses.

À plus long terme, Musk a déclaré lors d'une conférence que les robots pourraient être utilisés dans les maisons, pour préparer le dîner, tondre la pelouse et s'occuper des personnes âgées, voire même devenir un partenaire sexuel de type "buddy" ou "catgirl". Selon Musk, le marché des robots pourrait un jour valoir plus que les revenus de Tesla provenant de l'industrie automobile, et ce dernier présente désormais une vision de l'entreprise qui va bien au-delà de la fabrication de véhicules électriques à conduite autonome.

Lors de sa « Journée de l'IA », le 30 septembre, Tesla dévoilera un prototype de son projet Optimus, une allusion au chef puissant et bienveillant des Autobots dans la série Transformers. La production pourrait commencer l'année prochaine, a déclaré Musk.

Les développements de Optimus devraient prendre une ampleur encore plus importante dans un futur pas si éloigné avec l’arrivée de l’intelligence artificielle dite générale (AGI). De 2017 (où Elon Musk affirmait que l’intelligence artificielle est un risque fondamental pour l’humanité) à 2020 en passant par 2019 (où il a déclaré que l’IA est bien plus dangereuse que l’arme nucléaire), la position du milliardaire de la Tech. sur la question reste donc constante.

Les craintes d’Elon Musk portent notamment sur ceci que les avancées dans la filière pourraient déboucher sur une intelligence artificielle dite générale (AGI). Ce serait alors la porte ouverte sur l’accomplissement de l’apocalypse. Des équipes de recherche comme celle d’OpenAI sont lancées sur ce couloir. Si l’on se réfère à des retours de scientifiques œuvrant dans le domaine, l’AGI pourrait nous tomber dessus dans 5 à 10 ans.

Selon des experts en robotique, des investisseurs et des analystes, Tesla fait face à un certain scepticisme quant à sa capacité à montrer des avancées technologiques qui justifieraient la dépense de robots « à usage général » dans les usines, les maisons et ailleurs. L’entreprise utilise déjà des centaines de robots conçus pour des tâches spécifiques pour la production de ses voitures.

Les robots humanoïdes sont développés depuis des décennies par Honda Motor et l'unité Boston Dynamics de Hyundai Motor. Comme les voitures autonomes, ces robots ont du mal à gérer les situations imprévisibles. « Les voitures autopilotées ne se sont pas vraiment avérées aussi faciles qu'on le pensait. Et il en va de même, dans une certaine mesure, pour les robots humanoïdes », a déclaré Shaun Azimi, chef de l'équipe de robotique agile de la NASA.

« Si quelque chose d'inattendu se produit, être flexible et robuste face à ce genre de changements est très difficile ». Lors d'un événement "Autonomy" en 2019, Musk a promis 1 million de robotaxis d'ici 2020, mais n'a pas encore livré une telle voiture. Les robots de Musk pourraient être en mesure de démontrer leurs capacités lors de l'événement, mais il leur serait difficile d'impressionner les attentes du public concernant des robots aussi capables que les humains, selon les experts.

Pour réussir, Tesla devra montrer des robots effectuant des actions multiples et non programmées, a déclaré Nancy Cooke, professeur en ingénierie des systèmes humains à l'Arizona State University. Une telle preuve pourrait donner un coup de fouet à l'action Tesla, qui a perdu 25 % par rapport à son sommet de 2021. « S'il arrive simplement à faire marcher le robot, ou à faire danser les robots, cela a déjà été fait. Ce n'est pas si impressionnant », a-t-elle déclaré.

Musk a prouvé par le passé que les sceptiques avaient tort, en relançant le marché des voitures électriques et en créant une société de fusées, SpaceX, bien que certains lancements de produits aient pris du retard. Musk a reconnu que les robots humanoïdes n'ont pas suffisamment d'intelligence pour naviguer dans le monde réel sans recevoir d'instructions explicites. Mais il a déclaré que Tesla pouvait tirer parti de son expertise en matière d'IA et de composants clés pour développer et produire à grande échelle des robots humanoïdes intelligents, mais moins coûteux. Il a indiqué sur Twitter lundi que son équipe Autopilot travaillait également sur son robot Optimus, lorsqu'il a été interrogé sur les corrections apportées à ce qu'il appelle la version bêta de la conduite autonome complète - une version de test de son nouveau logiciel de conduite automatisée.


En attendant d’y être, l’intelligence artificielle actuelle fait montre de limites importantes. Bien qu’on s’appuie déjà sur celle-ci pour diagnostiquer des maladies, effectuer des traductions ou encore transcrire des paroles, le fait est qu’elle peut être mise en déroute par des cas de figure pour lesquels elle n’a pas été entraînée au préalable. À titre d’illustration, un système d’intelligence artificielle entraîné pour identifier des chats doit passer par un autre processus d’apprentissage pour pouvoir servir à la reconnaissance de chiens, ce, avec le risque de perdre une partie de l’expertise acquise sur la tâche initiale.

Jonathan Hurst, directeur de la technologie chez Agility Robotics, une entreprise de robots humanoïdes fondée en 2015, a déclaré que la technologie « commence actuellement à prendre le virage. » « Certainement, une mesure importante du succès est de savoir s'ils en tirent de l'argent », a-t-il déclaré, faisant référence aux efforts de Tesla en matière de robots humanoïdes.

Les analystes y voient plus un spectacle qu'un produit. « Tout cela fait partie de l'art de distraire les gens et de leur donner le prochain objet brillant après lequel courir », a déclaré Sam Abuelsamid, analyste de Guidehouse Insights. « Les investisseurs ne sont pas enthousiasmés par Optimus », a déclaré Gene Munster, associé directeur de la société de capital-risque Loup Ventures, qui détient des actions Tesla. « La probabilité que cela fonctionne à l'échelle est tellement faible », a-t-il dit, affirmant que c'est « infiniment plus difficile que les voitures à conduite automatique ».

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi :

La conduite autonome serait-elle à ce jour qu'une vision futuriste chez Tesla Motors ? L'entreprise vient de changer les objectifs de son Autopilot

La SEC demande à Musk de renoncer à son poste de président de Tesla et exige une amende de 40 millions $ US pour un règlement à l'amiable

Tesla annonce que le nouvel ordinateur pour une conduite entièrement autonome de ses véhicules est en production et fera ses preuves ce mois-ci

Les actions Tesla chutent après que son système d'autopilote soit impliqué dans un accident et l'annonce des batteries de ses véhicules prenant feu

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de diamondsoftware
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 24/09/2022 à 11:51
Plus c'est gros plus ça passe...
Le roi du show fait ... son show...
C'est comme coloniser mars avant 10 ans AhAhAh
Il suffit de ce renseigner un peu à la NASA et autres pour ce rendre compte que c'est du vent et faux.
Ok Il a fait SpaceX qui a tapé un peu dans la fourmilière du marché spatial mais le reste c'est du vent, du buzz pour faire parler d'eux. de la pure com.
Ne pas oublier aussi que sans l'aide de la NASA, Space X n'aurait rien. (Brevet, acces au site de lancement, etc...)
Et surtout il veut attirer des investisseurs qui gobe n'importe quoi...
Ah oui j'oubliais Tesla... ok il a aussi tapé dans la fourmilière et et du coup accéléré l'adoption de la voiture électrique.
tout le reste c'est du show (Hyperloop par ex totalement idiot car totalement hors des normes de sécurité et de la logique de construction de tunnel , et pourtant tout le monde médiatique a foncé tete baissés dedans...)
6  0 
Avatar de diamondsoftware
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 25/09/2022 à 11:56
@HaryRoseAndMac
en partie d'accord.
Pour vraiment (re)lancer une vraie conquete spatiale, il faut deja faire ce qui a avait été fait avec le projet Apollo: y mettre vraiment les moyens. ce qui n'est pas le cas et je pense ne le sera pas, car l'opinion public
n'est pas interessée.
Apres il reste les énormes difficulté psychologique et medical des longs vols spatiaux.
Tehniquement c'est à notre portée si on met les grso gros budget et si on passe par exemple a une forme de propulsions style nucleaire, car 'le nerf de la guerre' pour les voyages spatiaux c'est l'énergie.
Avec un moteur nucleraire , si on resout bien sur les problemes d'isolation , les temps de voyages sont considerablement réduit; ce qui permet de mieux gérer les problematiques medical et psychologique.
Plein d'autres soucis sont actuellement non resolus, tel que la gestion de la poussiere lunaire et martiennes.
Sur la lune, Apollo 16 et 17 ont eu de la chance, s'ils étaient restés plus longtemps la poussiere lunaire commencait a detuire les combinaisons.

en resume: l'espace est tres tres dangereux et nous ne sommes pas encore 'equipé' pour y voyager comme dans les series tv ou films.
C'est bien de revé , mais il faut aussi etre realiste et fire step by step, pas faire du show comme lui... car a la longue ca va detruire la confiance en la technologie et la science.
3  1 
Avatar de HaryRoseAndMac
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 24/09/2022 à 7:09
Quand je vois que le robot NAO, qui est ce qui se fait de mieux en matière d'interactions, surtout avec les V6 ayant de l'IA et que finalement, ils ne sont "que" capable de prendre des papiers, lire des mails et faire des chorégraphie pré enregistrées.

Alors un robot taille humaine, totalement autonome, capable de faire le café et le ménage…
Je veux bien, je serai le premier à l'acheter, mais à moins qu'on n'était pas au courant qu'ils étaient une armée de développeurs sur le coup, ça m'étonnerait que les 20 salariés qui développent ce projet soient suffisants pour arriver à ce que promet Musk avant un petit moment !

Maintenant, j'espère que l'avenir va me contredire, surtout quand on voit les projets de Boston Dynamics
1  0 
Avatar de HaryRoseAndMac
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 24/09/2022 à 20:54
@diamondsoftware je pense qu'il y croit vraiment et qu'il veut vraiment faire changer les choses.

Mais il ne prends jamais en compte la réalité de nos avancées technologiques et effectivement base souvent sa comm sur du vent.
Il faudrait largement plus de gens (développeurs, physiciens, ...) que ce qu'Elon Musk et la NASA cumulés ont comme effectifs pour avoir un boom rapide de la conquête spatiale.

Mais pour former un ingénieur/développeur spécialisé dans le spatial, ça met entre 5 et 8 ans + les années pour les spécialités, ça ne court pas les rues et ce n'est pas en sortant d'un titre Open classroom qu'on est en mesure de coder un module lunaire ...

Il y a moins de sénior sur le marché que de junior, à part rendre leur truc massivement opensource pour que tout le monde puissent bosser sur leurs technos et les faires progresser et donc certainement tirer vers le bas la rentabilité de leur boite au détriment d'autres types de rentabilité, je vois mal comment faire une réelle avancés dans le domaine de la robotique, du spatial, ...
1  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 26/09/2022 à 9:10
Citation Envoyé par HaryRoseAndMac Voir le message
Alors un robot taille humaine, totalement autonome, capable de faire le café et le ménage ...
Citation Envoyé par diamondsoftware Voir le message
Plus c'est gros plus ça passe...
Citation Envoyé par HaryRoseAndMac Voir le message
Mais il ne prends jamais en compte la réalité de nos avancées technologiques et effectivement base souvent sa comm sur du vent.
Le job d'Elon Musk consiste à attirer des investisseurs, pour cela il a tendance à promettre beaucoup plus que ce que ces entreprises peuvent délivrer.
Ce qu'il réussi à faire avec Tesla par exemple, le gars a convaincu beaucoup d'investisseurs qu'un jour Tesla vaudra réellement quelque chose.
Le cours de Tesla est complétement déconnecté de la réalité, c'est une bulle. Donc il a bien fait son job.
Les batteries ne peuvent pas devenir l'avenir de l'automobile… La bulle devrait finir par se dégonfler, mais ça va prendre des années.
Malheureusement il y a plein d'investisseurs qui suivent aveuglement Elon Musk, au point ou un tweet d'Elon Musk peut avoir des répercussions en bourse. (Je crois qu'il y a eu une histoire de Signal et une histoire de cryptomonnaie)

Il existe une philosophie plutôt classe :
Under Promise, Over Deliver

Et il existe une autre philosophie, plus moderne :
Fake it until you make it
Je trouve qu'Elon Musk est à fond là-dedans.
Il promet souvent plus que ces entreprises ne peuvent livrer.
Mais peut-être que dans 30 ans, les promesses faites en 2016 seront réalisées.
Parce qu'en vendant du rêve il a récupéré de l'argent et cet argent peut être investit dans la Recherche et le Développement.
1  0 
Avatar de totozor
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 29/09/2022 à 8:22
Citation Envoyé par HaryRoseAndMac Voir le message
@diamondsoftware je pense qu'il y croit vraiment et qu'il veut vraiment faire changer les choses.
Je le crois aussi et c'est là toute son incompétence, il y croit, il est pres çà y mettre les moyens mais ces moyens n'existent pas encore (ou sont trop dur à regrouper)

Son projet de robot ne m'inquite pas parce que je suis convaincu que le robot n'existe meme pas physiquement, le modèle qu'il présente ne peut pas exister en 2022 (et probablement n'existera pas avant 2030).
Mais quand je vois comment il développe l'IA de Tesla je m'inquiète vraiment : tester une IA pas terminée sur les routes et tuer des gens. Veut on vraiment mettre un robot qui risque d'oublier de couper le gaz, d'oublier de reposer le couteau avant d'aider mamy à se lever de son fauteuil ou de la lacher alors qu'il l'aide à monter escalier?
1  0 
Avatar de HaryRoseAndMac
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 03/10/2022 à 15:11
Citation Envoyé par totozor Voir le message
Je le crois aussi et c'est là toute son incompétence, il y croit, il est pres çà y mettre les moyens mais ces moyens n'existent pas encore (ou sont trop dur à regrouper)

Son projet de robot ne m'inquite pas parce que je suis convaincu que le robot n'existe meme pas physiquement, le modèle qu'il présente ne peut pas exister en 2022 (et probablement n'existera pas avant 2030).
Mais quand je vois comment il développe l'IA de Tesla je m'inquiète vraiment : tester une IA pas terminée sur les routes et tuer des gens. Veut on vraiment mettre un robot qui risque d'oublier de couper le gaz, d'oublier de reposer le couteau avant d'aider mamy à se lever de son fauteuil ou de la lacher alors qu'il l'aide à monter escalier?
Totalement d'accord et encore une fois, j'ai des dislicks massif sur mon commentaire alors que j'ai raison.
Ce n'est pas son armée de 20 ingénieurs qui vont pouvoir faire ce qu'il avait prétendu avec son robot, surtout dans le temps qu'il avait indiqué.

On est à des années lumières de ce qui avait été vendu, jusqu'à présent, son robot ne fait pas mieux que le robot NAO v6, qui est capable de prendre des objets, reconnaitre les gens, discuter, ...

Et je reste convaincu que le seul moyen d'atteindre son objectif est de rendre son robot opensource afin que des centaines de milliers de gens à travers le monde puissent s'y mettre, mais clairement pas avec l'équipe qu'il a.
2  1 
Avatar de TJ1985
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 09/10/2022 à 8:31
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Toutes les entreprises n'ont pas démarrées par une levée de fond.
Tout les entreprises ne sont pas cotées en bourse. (par exemple Steam)

Il existe d'autres solutions pour démarrer une entreprise :
- commencer tout petit avec l'argent que t'as de côté, puis réinvestir le bénéfice dans le développement de l'entreprise
- faire un prêt dans une banque

Quand je dis "tous les investisseurs", c'est une figure de style, je ne parle pas vraiment de l'intégralité des investisseurs, je parle de ceux qui font n'importe quoi, par exemple ceux qui se font influencer par les tweets d'Elon Musk.
Par exemple une fois il a parlé de Signal et des gens ont acheté des actions d'un truc qui s'appelait Signal mais qui n'avait rien à voir.
Je n'ai pas l'impression que vous sachiez de quoi vous parlez. "Commencer tout petit", c'est ce que font toutes les boîtes lancées par une personne ou un petit groupe de potes motivés. Mais très vite il faut trouver des locaux, du matériel, du personnel, actif et de soutien. C'est là, dans un moment où la clientèle est encore rare et que les charges augmentent rapidement, que les investisseurs sont critiques. Le plus souvent ce sont des amis d'amis, de la famille, ou quand le projet est prometteur, des banques et/ou sociétés spécialisées en capital risque.
La bourse n'a rien à voir à ce stade, les parts de la société s'échangent entre privés et intervenants directs.

Les "cons" que vous généralisez sont la toute petite minorité de boursicoteurs qui n'ont rien compris à rien, qui sont à l'affût du moindre bruit de couloir et restent persuadés qu'ils seront millionnaires demain matin. Dans certains cas, ça marche, comme le démontrent les meme-stocks, mais ceux qui actionnent le marché ne sont pas ceux qui perdront lorsqu'il s'effondre.

Quant à Musk, si vous jetez un œil aux cours de Tesla et Twitter, il semble perdre pas mal de crédibilité en gesticulant dans tous les coins.

Les marchés sont un écosystème vivant, soumis aux lois de la sélection naturelle. Donc, observez les "cons" qui survivent, souvent ils sont riches en enseignements.
1  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 04/10/2022 à 9:50
Citation Envoyé par totozor Voir le message
Musk présente deux robots qui savent à peine marcher.
Ouais, mais imagine ce que ça pourrait devenir dans 10 ans après que des dizaines de milliards de dollars aient été investis dans la recherche et le développement !

Citation Envoyé par totozor Voir le message
Musk me révolte, il a une montagne de fric, des vraies bonnes idées
Ce ne sont pas vraiment ses idées.
Par exemple il a acheté Tesla, ce n'est pas lui qui l'a créé.

Lui c'est une vitrine qui attire les investisseurs.
Et c'est aussi un grand utilisateur de Twitter
0  0 
Avatar de pierre.E
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 08/10/2022 à 17:22
C'est clair que la robotique personnelle va être un immense marché
un robot main pour se gratter le dos
0  0