IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Craig Wright dit au tribunal qu'il a "détruit le disque dur" contenant les clés du portefeuille Satoshi,
Ce qui signifie qu'il lui sera très difficile de prouver qu'il est le créateur du bitcoin

Le , par Bill Fassinou

108PARTAGES

5  0 
Craig Wright, l'informaticien et entrepreneur australien qui dit être le créateur du bitcoin, s'est de nouveau fait moquer mercredi après des déclarations inédites devant un tribunal norvégien. Il a déclaré qu'il avait "détruit le disque dur" qui contenait les "bribes de clés" nécessaires pour lui donner accès aux clés privées de Satoshi Nakamoto. Il sera désormais "très difficile" de prouver cryptographiquement qu'il est celui qui se cache derrière ce pseudonyme. Wright revendique ce titre depuis 2016, mais ne parvient pas à le prouver et multiplie les déclarations qui amusent ses détracteurs.

Wright affirme depuis de nombreuses années qu'il est l'homme légendaire qui a créé le bitcoin. Mais selon la communauté des cryptomonnaies, la vérité ne pourrait être plus éloignée. Wright a d'abord gagné en notoriété en 2015 à la suite d'un tuyau anonyme faisant suite à une enquête parallèle de plusieurs médias le considérant comme Satoshi. Cependant, plusieurs autres enquêtes ont révélé que les "preuves mineures" avancées au nom de la preuve étaient largement insuffisantes. L'année suivante, Wright a fait une tournée de presse, se présentant comme le créateur du bitcoin. Il a continué à brandir des preuves difficiles à prouver.

Mercredi, la crédibilité de l'homme a pris un autre coup au milieu du dernier procès avec son implication. Après d'innombrables tentatives infructueuses, il n'essaie plus désormais de prouver qu'il est Satoshi grâce à la cryptographie. Au lieu de cela, lors de son audition, Wright affirme avoir détruit intentionnellement sa seule preuve peu après avoir tenté de se suicider en mai 2016, après sa séance de signature avec Gavin Andresen, un développeur bitcoin qu'il côtoie. Devant le tribunal, Wright a également déclaré que les preuves cryptographiques ne sont pas concluantes et que "l'identité n'est pas liée aux clés".


Wright a affirmé que la destruction du disque dur était "le seul moyen" d'éviter d'être contraint de prouver son identité par cryptographie - ce qu'il a dit avoir "refusé" de faire parce que cela donnerait à ses détracteurs "une issue facile". « Je ne voulais pas encourager les arguments selon lesquels vous avez besoin de clés. Oui, on peut dire que c'est un risque, mais je pense que c'est la chose la plus importante que j'ai faite dans ma vie », dit-il. Parallèlement, Wright est également engagé dans une bataille juridique contre Hodlonaut, un expert en cryptomonnaies qui estime que Wright est un prétendant et le traite d'"escroc" et de "fraudeur".

En 2019, Magnus Granath, qui tweetait sous le pseudonyme Hodlonaut, a d'abord affirmé que Wright était un faux et que Satoshi Nakamoto, le fondateur fictif du bitcoin, ne pouvait pas être lui. Hodlonaut est actuellement le plaignant dans le litige juridique qui déterminera si ses affirmations sur son droit à la liberté d'expression en raison des tweets de 2019 sont valables en vertu du droit norvégien. Lundi, Orjan Salvesen Haukaas, l'avocat Hodlonaut, a présenté ses remarques préliminaires au tribunal. Avant d'afficher les dossiers des précédents litiges judiciaires de Wright, il a d'abord précisé que Wright n'avait pas de relation avec le bitcoin.

Au lieu de prouver qu'il détient les clés de Satoshi, Wright veut tirer parti de ses résultats universitaires (qui, comme beaucoup de ses autres revendications, sont également largement débattus), de l'histoire de sa carrière, de la montagne de brevets et de ses relations avec "100 personnes" - y compris Andresen - pour confirmer qu'il est Satoshi "de la manière traditionnelle". « Ce qui prouve [que je suis Satoshi], c'est le temps que j'ai passé à parler avec Gavin », a déclaré Wright. Pour rappel, Andresen est l'une des premières personnes connues à avoir correspondu avec Satoshi Nakamoto par e-mail.

Affirmant qu'il croyait fermement que Wright était Nakamoto, Andresen a contesté ces affirmations lors de leur rencontre lors d'une "séance de démonstration privée" à Londres. Il a expliqué précédemment qu'en quittant la réunion, il était convaincu que Wright était le même Nakamoto que celui qui avait dévoilé le bitcoin, mais a déclaré par la suite qu'il pensait n'avoir jamais plus communiqué avec l'ancien fondateur, et que ses affirmations précédentes étaient contestées. Wright a également été scientifique en chef et développeur de base à la Fondation Bitcoin. Mercredi, il a également parlé de la confidentialité du réseau bitcoin.

Wright a déclaré à la juge du tribunal de district Helen Engebrigtsen que son objectif ultime était de faire "comprendre" aux juges qu'ils pouvaient saisir les bitcoins des criminels par décision de justice. « Tout ce que j'essaie de démontrer, et que je vais faire, c'est que le bitcoin n'est pas chiffré. Il y a beaucoup de désinformation de la part des maximalistes du BTC qui veulent revenir aux marchés de la drogue, la pornographie… Je veux que l'on sache que ces mensonges sur la façon dont les forces de l'ordre ne peuvent pas prendre les bitcoins des criminels sont faux », a déclaré Wright, la voix levée et les mains agitées.

Lorsque l'avocat d'Hodlonaut a demandé à Wright s'il pensait que, si un juge déclarait qu'il était Satoshi, il pourrait obtenir une décision de justice lui donnant accès au supposé trésor de 1,1 million de bitcoins que Satoshi a "perdu" avec les clés, Wright a hésité sur le chiffre, mais a semblé d'accord. « Satoshi n'a jamais eu 1,1 million de bitcoins. Ils ont été volés. Je prends des mesures pour que les voleurs n'en profitent pas ; les voleurs ne devraient pas profiter de biens volés », a-t-il dit. Wright a déclaré que la perte des clés ne l'empêcherait pas d'accéder aux pièces de Satoshi, si un juge lui donnait l'autorisation.

« Le bitcoin est comme un grand livre de comptes. Si vous faites une erreur dans un livre de comptes, vous pouvez toujours le mettre à jour. Toute modification, y compris une décision de justice réaffectant des bitcoins, peut toujours être effectuée, mais elle doit être publique, comme une décision de justice », a-t-il déclaré. (La logistique du fonctionnement de la blockchain Bitcoin rendrait une telle décision de justice non seulement inapplicable, mais extrêmement difficile à mettre en œuvre d'un point de vue technologique. Le seul autre moyen de déplacer les pièces serait d'utiliser les clés privées que Wright prétend avoir détruites).

Lors de l'audience de mercredi, Wright a rejeté les accusations selon lesquelles il aurait falsifié des documents ou fourni de fausses preuves. « Je n'ai jamais changé aucun document ou manipulé aucun document. Non, je n'ai jamais, jamais de ma vie, donné l'ordre à un tiers de manipuler ou de modifier des documents », a déclaré Wright. En outre, Wright a également nié avoir exagéré ses titres universitaires (il affirme avoir au moins "quelques" doctorats) : « s'il y a quelque chose, c'est que je dévalorise mes titres universitaires. Je n'ai jamais dit à personne combien j'en avais en réalité ».

En réponse à une remarque selon laquelle Wright avait fait des déclarations antérieures en contradiction avec la citation de Satoshi selon laquelle il était "meilleur avec le code qu'avec les mots", Wright a déclaré : « je peux écrire à un niveau que la plupart des gens ne peuvent pas comprendre, et je peux coder encore mieux ». La déposition des témoins devrait se poursuivre jusqu'à la fin de la semaine.

Plusieurs témoins, dont le cousin de Wright, un ancien associé et un expert en autisme qui a diagnostiqué chez Wright un trouble du spectre autistique (TSA), devraient témoigner en faveur de Wright. Un expert de KPMG comparaîtra vendredi pour expliquer les conclusions d'un rapport commandé par les équipes juridiques d'Hodlonaut, qui devrait montrer que Wright a présenté des documents falsifiés comme preuves. Il n'aura pas d'autres témoins pour étayer son dossier.

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous des déclarations de Craig Wright ?
Pensez-vous que Wright est Satoshi Nakamoto ? Pourquoi ?
Que pensez-vous des déclarations de Wright selon lesquelles le bitcoin n'est pas chiffré ?

Voir aussi

Craig Wright, le prétendu inventeur du Bitcoin, est accusé d'avoir volé 1 million de bitcoins et falsifié des preuves

Craig Wright est-il Satoshi Nakamoto, le créateur du bitcoin ? Une nouvelle action en justice pourrait le déterminer

L'autoproclamé inventeur du Bitcoin Craig Wright fera face à des allégations de contrefaçon sur sa preuve qu'il est Satoshi Nakamoto, estime la Haute Cour d'Angleterre

Craig Wright, l'autoproclamé inventeur du Bitcoin, poursuit des développeurs pour les forcer à lui donner accès à des Bitcoin SV qu'il « possède mais auxquels il ne peut pas accéder »

Craig Wright craque et se rétracte, expliquant qu'il n'a pas le courage, d'apporter la « preuve extraordinaire » qu'il est le créateur du Bitcoin

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de mith06
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 16/09/2022 à 15:43
Je vais moi aussi donner une analyse totalement invérifiable sur qui est Satoshi Nakamoto:

En fait je ne le sais pas mais, la Homeland Security Investigations (HSI) le sait!!!
Lors d'une Conference on Financial Intelligence & Investigations on April 29, 2019 in Miami Beach, Florida, ils ont dit que Satoshi serait en fait un groupe de 4 personnes en Californie.

Pour les Anglophones à partir de la 44 ème minute:



également totalement invérifiable donc totalement vrai inutile.
1  0 
Avatar de HaryRoseAndMac
Membre averti https://www.developpez.com
Le 19/09/2022 à 21:42
J'ai un très fort doute sur le fait que Craig Wright soit le créateur du bitcoin ...
Je vois surtout une personne ayant un sérieux complexe d'infériorité qui trouve un moyen de briller.
1  0