IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La FTC ouvre une enquête antitrust sur l'acquisition d'iRobot par Amazon
Pour déterminer si les données fournies par l'aspirateur robot Roomba donnent à Amazon un avantage injuste dans la vente

Le , par Stéphane le calme

89PARTAGES

9  0 
La Federal Trade Commission (FTC) a officiellement ouvert une enquête antitrust sur les projets d'Amazon d'acquérir la société derrière le robot aspirateur Roomba pour 1,7 milliard de dollars. L'agence enquête sur un certain nombre de problèmes potentiels.

La société de robotique domestique iRobot, surtout connue pour avoir été le pionnier des aspirateurs robotisés, a été fondée en 1990 par Colin Angle, Rodney Brooks et Helen Greiner, membres du laboratoire d'intelligence artificielle du MIT (CSAIL). En 2002, elle a lancé le robot aspirateur Roomba, une marque qui est depuis devenue la référence dans le domaine, avec plus de 30 millions d'unités vendues en 2020. iRobot est aujourd'hui le leader mondial de la robotique grand public. Brooks et Greiner ont ensuite fondé et dirigé plusieurs autres entreprises, tandis que Angle est resté à bord en tant que PDG. Il conservera ce poste après l'acquisition.

« Depuis que nous avons lancé iRobot, notre équipe s'est donné pour mission de créer des produits innovants et pratiques qui facilitent la vie des clients, ce qui a conduit à des inventions comme le Roomba et iRobot OS. Amazon partage notre passion pour la création d'innovations réfléchies qui permettent aux gens d'en faire plus chez eux, et je ne peux pas imaginer un meilleur endroit pour notre équipe afin de poursuivre notre mission. Je suis extrêmement enthousiaste à l'idée de faire partie d'Amazon et de voir ce que nous pouvons construire ensemble pour les clients dans les années à venir », a déclaré Colin Angle dans un communiqué.

Bien qu'Amazon ne détaille pas ses plans pour iRobot, les synergies avec ses autres produits de maison intelligente sont claires. « Nous savons que le gain de temps est important, et les corvées prennent un temps précieux qui pourrait être mieux dépensé à faire quelque chose que les clients aiment. L'équipe iRobot a prouvé sa capacité à réinventer la façon dont les gens font le ménage avec des produits incroyablement pratiques et inventifs, qu'il s'agisse de nettoyer quand et où les clients le souhaitent en évitant les obstacles courants dans la maison, ou de vider automatiquement le bac de collecte », a déclaré Dave Limp, vice-président sénior d'Amazon Devices.

Amazon et iRobot ont eu un partenariat de plus en plus étroit au cours de ces dernières années, grâce à l'adoption par le Roomba de la fonctionnalité Alexa et à l'utilisation des serveurs AWS. Angle a souvent parlé de l'aspirateur Roomba - et des robots domestiques en général - comme d'une sorte de tissu conjonctif pour la maison intelligente. « La maison du futur est un robot. Et les aspirateurs et les autres appareils sont les mains, les yeux et les appendices du robot domestique. En fin de compte, cette maison intelligente du futur n'est pas contrôlée par votre téléphone portable », a déclaré Angle lors d'une interview.

« Si vous avez 200 appareils, vous n'allez pas les allumer en sortant votre téléphone portable. Nous avons besoin d'une maison qui se programme toute seule, où vous vivez simplement dans votre maison et où la maison fait ce qu'il faut en se basant sur la compréhension de ce qui se passe ». Le robot assistant domestique auquel il fait référence pourrait établir des plans d'étage, écouter les commandes pour se déplacer entre les pièces et même reconnaître les visages. Tout comme un appareil géré par Alexa, il peut répondre à des questions, diffuser de la musique et vous montrer des choses comme la météo.

Les défenseurs de la vie privée s'inquiètent

Les aspirateurs Roomba avancés disposent d'une technologie de cartographie interne qui apprend le plan d'étage de la maison d'un utilisateur. Les appareils peuvent également « s'adapter et mémoriser » jusqu'à 10 plans d'étage « afin que les utilisateurs puissent transporter leur robot à un autre étage ou dans une maison séparée, où le robot reconnaîtra son emplacement et nettoiera comme indiqué », selon les communiqués de presse d'iRobot. Certains modèles sont équipés de caméras basse résolution pour éviter les obstacles et faciliter la cartographie.


« Les gens ont tendance à considérer Amazon comme une société de vente en ligne, mais en réalité, Amazon est une société de surveillance. C'est le cœur de son modèle commercial, et c'est ce qui motive son pouvoir de monopole et ses bénéfices », a déclaré Evan Greer, directeur de l'organisation à but non lucratif de défense des droits numériques Fight for the Future. « Amazon veut avoir ses mains partout, et l'acquisition d'une entreprise qui repose essentiellement sur la cartographie de l'intérieur des maisons des gens semble être une extension naturelle de la portée de surveillance dont Amazon dispose déjà ».

Ron Knox, chercheur principal et écrivain pour l'Institute for Local Self-Reliance – une organisation à but non lucratif qui fournit une assistance technique aux entreprises communautaires – a déclaré dans une série de tweets après l'annonce de l'acquisition que l'accord de 1,7 milliard de dollars, la quatrième plus grande acquisition dans le portfolio d'Amazon « peut être l'acquisition la plus dangereuse et la plus menaçante de l'histoire de l'entreprise ».

Citation Envoyé par Ron Knox
Amazon a annoncé aujourd'hui qu'il paierait 1,7 milliard de dollars pour acquérir iRobot, la société à l'origine de l'aspirateur robot Roomba. Il s'agit peut-être de l'acquisition la plus dangereuse et la plus menaçante de l'histoire de l'entreprise.

La première remarque à propos de cet accord est que les Roombas sont très populaires. Il y a plus de 40 millions de robots dans les maisons des gens. Pour beaucoup, ils sont devenus une partie omniprésente et apparemment permanente de nos vies. Personne ne veut recommencer à pousser l'aspirateur*! L'intérêt d'Amazon pour l'achat d'un produit populaire comme Roomba est évident. Mais avec son acquisition d'iRobot, Amazon obtiendrait bien plus*: un produit concurrent, un vaste ensemble de données et une nouvelle façon d'accéder aux maisons et à la vie des gens.

Tout d'abord, cet accord est mauvais MÊME SI vous ne vous inquiétez que de savoir si l'accord nuira à la concurrence. Les propres appareils d'Amazon, y compris le robot Astro et ses appareils Echo, font une grande partie de ce que fait le système d'exploitation iRobot. Cet accord éliminera son plus grand rival du marché.

Jeff Bezos a déclaré qu'Amazon voulait paver son chemin vers la domination. En saisissant Roomba et en l'associant à son vaste pouvoir de monopole alimenté par son système Prime, il ferait exactement cela. Il peut y avoir d'autres aspirateurs intelligents aujourd'hui, mais il n'y en aura pas une fois qu'Amazon possédera Roomba. Comment Amazon utilise-t-il Roomba pour conquérir le marché des robots domestiques*? Il utilise le même système de tarification prédatrice sur Roomba qu'il utilise pour vendre Echo, Kindle, etc. Il peut éliminer de manière prédatrice ses concurrents du marché, obtenant ainsi un monopole. C'est la méthode Amazon.

Il s'agit également d'une acquisition de données directe. Les versions les plus avancées de Roomba collectent des informations sur votre maison pendant qu'elles nettoient. Il sait où vous rangez vos meubles, la taille de chaque pièce, etc. C'est un aspirateur et un appareil de cartographie.

Cela permettrait à Amazon, l'entreprise qui veut tout savoir sur les consommateurs américains - où nous vivons, comment nous achetons, ce que nous mangeons, etc. - de racheter une entreprise qui possède peut-être le plus de données sur la taille, la forme et la disposition l'intérieur de nos maisons. Du point de vue de la confidentialité, c'est un cauchemar. Du point de vue antitrust, il s'agit de l'une des sociétés de collecte de données les plus puissantes au monde qui acquiert un autre ensemble de données vaste et intrusif.

C'est ainsi que les préoccupations en matière de confidentialité et d'antitrust vont de pair. Lorsque l'entreprise qui a ses caméras et ses microphones dans vos haut-parleurs, votre sonnette, vos caméras de sécurité essaie d'acheter l'entreprise qui connaît la forme et le contenu de votre maison, c'est mauvais à tous points de vue.

Dernière chose : si les agences pensent qu'il s'agit d'une fusion verticale - et comme je l'ai dit, je pense qu'il y a là aussi des éléments horizontaux anticoncurrentiels essentiels -, elles devraient la contester en tant que telle, même si la jurisprudence est mauvaise et qu'il serait difficile de gagner.
« Je pense que cela semble vraiment intrusif pour les gens », a noté Knox. « Comme, quand les gens achètent un Roomba, c'est parce qu'ils veulent des sols propres. Ils n'achètent pas un Roomba pour avoir un petit robot à l'intérieur de leur maison qui espionne l'aménagement de leur maison, sait s'ils disposent ou non d'un berceau, s'il y a ou non des jouets pour animaux de compagnie et un lit pour animaux de compagnie dans une pièce de leur maison. Ces informations pourront alors être transmises à Amazon, et Amazon pourra vous envoyer n'importe quelle publicité de jouet pour chien la prochaine fois que vous vous connecterez ».

La FTC entre dans la danse et lance une enquête

L'enquête de la FTC se concentrera sur la question de savoir si les données fournies par l'aspirateur robot Roomba d'iRobot donnent à Amazon un avantage injuste dans le secteur de la vente au détail. Par exemple, Amazon pourrait avoir un avantage avec un consommateur cherchant à acheter un canapé en utilisant des cartes détaillées générées par iRobot pour suggérer des articles particuliers.

L'enquête examinera également comment la gamme d'aspirateurs robots s'intégrerait aux produits de maison intelligente existants d'Amazon, comme Ring et Alexa.


Amazon vend également Astro, un robot haut de gamme capable de livrer des boissons et de garder un œil sur votre maison, mais il n'a pas fait son chemin auprès des clients. Astro, qui est disponible uniquement sur invitation, n'a pas d'aspirateur et n'est guère plus qu'Alexa avec des roues.

Cet accord est important pour l'avenir d'iRobot, mais une longue enquête de la FTC retardera la date de clôture de l'accord. Quels que soient les futurs concepts de produits potentiels qui pourraient être possibles avec la combinaison d'Amazon et d'iRobot, il faudra attendre que cette enquête soit terminée.

L'accord pourrait également être arrêté, ce qui serait une mauvaise nouvelle pour iRobot et Amazon. iRobot est à la pointe de la robotique grand public depuis des années. Avec un financement supplémentaire et une marge de créativité, l'entreprise pourrait bientôt lancer de nouveaux produits intrigants.

Selon Politico, Amazon a réitéré ses déclarations passées concernant l'accord iRobot, affirmant qu'il utilisera toutes les garanties nécessaires pour les données des consommateurs. Le PDG d'iRobot, Colin Angle, a écrit la semaine dernière sur l'approche de l'entreprise en matière de données clients. Il a écrit que « iRobot ne vend pas – et ne vendra pas – les informations personnelles des clients. Nos clients contrôlent les informations personnelles qu'ils nous fournissent, et nous utilisons ces informations pour améliorer les performances du robot et la capacité du client à contrôler directement une mission ».

Source : FTC

Et vous ?

Partagez-vous les craintes des défenseurs de la vie privée ?
Comprenez-vous pourquoi la FTC a ouvert l'enquête antitrust ? Êtes-vous d'accord avec sa décision de le faire ?

Voir aussi

L'OS iRobot est le nouveau « cerveau » des aspirateurs robots Roomba, il n'offrirait pas de nouvelles fonctionnalités, mais de vastes rêves
Un minuscule ver robot chinois pourrait se glisser dans votre cerveau et envoyer des signaux aux neurones, puis interagir directement avec des ordinateurs, selon un rapport
Amazon présente Astro, son robot de 1 449 $ alimenté par Alexa qui va surveiller automatiquement votre maison, et vous envoyer des notifications s'il voit quelque chose d'inhabituel
Des documents divulgués montrent comment le robot Astro d'Amazon suit tout ce que vous faites, certains développeurs du projet expriment leur réticence mais Amazon tente de rassurer
Amazon confirme que les enregistrements vocaux des clients d'Alexa sont conservés pour toujours, tant qu'ils ne les suppriment pas manuellement

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !