IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Cruise rappelle ses robotaxis après qu'un passager a été blessé dans un accident,
Le logiciel de conduite autonome de Cruise ne serait pas "suffisamment réactif" aux situations imprévisibles

Le , par Bill Fassinou

150PARTAGES

3  0 
Cruise, la filiale de General Motors spécialisée dans les véhicules autonomes, a rappelé et mis à jour le logiciel de 80 véhicules à conduite autonome après un accident survenu en juin à San Francisco. L'accident impliquait un véhicule autonome Cruise qui a freiné brusquement en effectuant un virage à gauche, causant des blessures mineures à un passager. Les régulateurs fédéraux ont expliqué que le logiciel de Cruise pouvait "prédire de manière incorrecte la trajectoire d'un autre véhicule ou être insuffisamment réactif au changement soudain de trajectoire d'un usager de la route". Mais Cruise a déclaré avoir mis à jour le logiciel après l'accident.

Cruise teste actuellement des véhicules entièrement autonomes, et sans aucun conducteur de sécurité derrière le volant, dans certaines parties de la région de la baie de San Francisco. La société a dû rappeler plusieurs dizaines de ces voitures cette semaine après un accident. L'accident s'est produit après que le robotaxi Cruise qui effectuait un virage à gauche s'est arrêté à l'intersection, pensant qu'un véhicule venant en sens inverse allait tourner devant lui. Mais le véhicule venant en sens inverse a foncé et a percuté le véhicule Cruise. La police de San Francisco et la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) ont ouvert des enquêtes.

Cruise a déclaré que le véhicule en sens inverse roulait dans la voie de virage à droite et circulait à "environ 64 km/h" dans une voie de 40 km/h avant de sortir de la voie et d'avancer. Cruise a tout de même reconnu dans sa demande de rappel que son robotaxi n'était pas "suffisamment réactif". Hannah Lindow, porte-parole de Cruise, a refusé de dire ce que le véhicule Cruise aurait pu faire différemment, et a refusé de publier la vidéo de l'accident. Néanmoins, Cruise a déclaré dans un communiqué qu'il a fait ce rappel "dans l'intérêt de la transparence pour le public". L'entreprise en a ajouté qu'il en a profité pour mettre le logiciel à jour.



Cruise a déclaré dans un document réglementaire déposé auprès de la NHTSA que la mise à jour logicielle améliore la capacité de son robotaxi à prédire ce que feront les autres véhicules, y compris dans des conditions similaires à celles de l'accident qui s'est produit en juin. L'entreprise a ajouté qu'un seul incident de ce type s'était produit sur plus de 123 560 virages à gauche non protégés effectués sans un conducteur de sécurité avant la mise à jour du logiciel. Elle a temporairement empêché les véhicules d'effectuer des virages à gauche non protégés et les a progressivement autorisés après la mise à jour du logiciel.

Un virage à gauche non protégé est un virage pour lequel il n'y a pas un signal de virage à gauche qui indique quand le véhicule peut passer. Les virages à gauche non protégés sont généralement considérés comme l'une des tâches les plus difficiles à réaliser par un véhicule considéré comme entièrement autonome. Les robotaxis de Waymo, une filiale d'Alphabet, en Arizona, par exemple, éviteraient parfois ces virages pour aider à minimiser les risques. Cruise est devenue la deuxième entreprise offrant un service de covoiturage entièrement autonome lorsqu'elle a été lancée en février, mais uniquement pendant les heures tardives de la nuit.

La collision qui a entraîné le rappel s'est produite à 23 heures. Le document déposé auprès de la NHTSA indique également que les forces de l'ordre ont constaté que la "partie la plus responsable" de la collision de juin était l'autre véhicule. « Lorsque la collision s'est produite, le véhicule Cruise a dû choisir entre deux scénarios de risque différents et a opté pour celui qui présentait le moins de risques de collision grave à ce moment-là, avant le changement de direction soudain du véhicule venant en sens inverse », a déclaré Cruise. En juillet, la NHTSA a déclaré qu'elle enquêtait sur l'incident, avec l'aide de Cruise.

L'accident est d'autant plus remarquable qu'il s'est produit un jour après que les régulateurs californiens ont autorisé Cruise à commercialiser sa flotte de robotaxis. Il s'est également produit dans un contexte de surveillance accrue de la NHTSA. La commercialisation des véhicules autonomes a été beaucoup plus difficile que ce que beaucoup avaient prédit il y a quelques années. Ces défis ont conduit à une consolidation du secteur des véhicules autonomes après des années d'enthousiasme à vanter cette technologie comme le prochain marché de plusieurs milliards de dollars pour les entreprises de transport.



Tesla, qui pourrait être un concurrent de Cruise à long terme, a été critiqué par le passé pour avoir effectué des mises à jour logicielles de ses véhicules sans toujours procéder à un rappel. La NHTSA s'est montrée plus proactive en matière de rappels ces derniers temps et Tesla a émis quatre rappels en l'espace de 12 jours plus tôt cette année. Les mises à jour logicielles comme celles effectuées par Cruise, souvent appelées "mises à jour over-the-air", ne sont généralement pas financièrement lourdes pour les entreprises comme l'étaient les rappels traditionnels, car il n'y a pas de coûts pour les pièces physiques et la main-d'œuvre pour les installer.

Selon plusieurs sources, les robotaxis de Cruise ont fait le bonheur de certains passagers, mais ils présenteraient également des lacunes, notamment des problèmes techniques et des défauts comme le blocage d'un camion de pompiers répondant à un incendie en avril dernier. Des photos ont également montré une flotte de véhicules Cruise qui ont bloqué les voies dans une rue de San Francisco. Par ailleurs, le développement et l'exploitation de robotaxis semblent être extrêmement difficiles et coûteux. Et Cruise a ajouté des actionnaires en plus de General Motors, dont Honda, Microsoft et Walmart.

Selon les documents financiers de General Motors, Cruise a perdu 500 millions de dollars au deuxième trimestre de cette année. La PDG de General Motors, Mary Barra, a déclaré le mois dernier que le marché des robotaxis représenterait probablement plusieurs milliards de dollars une fois que les courses de robotaxis seraient disponibles pour 1 dollar par kilomètre, moins cher que celles d'Uber et de Lyft à conduite humaine, qui sont souvent de plusieurs dollars par kilomètre et parfois plus. « Cela va vraiment jouer un rôle important dans la façon dont nous nous déplaçons du point A au point B parce que c'est plus sûr », a déclaré Barra.

Sources : Rapport du Department of Motor Vehicles de Californie (PDF), la NHTSA

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi

Le DMV autorise Cruise et Waymo à offrir des services commerciaux dans certaines parties de la région de la baie de San Francisco, Cruise essayera des voitures sans conducteur derrière le volant

Consumer Reports : le Super Cruise de Cadillac surpasse l'Autopilot de Tesla, des concurrents se rapprochent davantage des performances de l'Autopilot

L'unité de conduite autonome de General Motors voudrait déployer des véhicules sans volant, rétroviseurs ou pédales en 2023. Elle a déposé une demande auprès du régulateur NHTSA

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !