IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les États-Unis craignent de perdre leur avance scientifique au profit de la Chine, mais une nouvelle étude indique que c'est déjà le cas,
Malgré les efforts du gouvernement américain

Le , par Bill Fassinou

188PARTAGES

6  0 
Le ministère japonais de la Science et de la Technologie a récemment publié un rapport selon lequel la Chine occupe désormais la première place mondiale en matière de nombre d'articles de recherche scientifique et d'articles les plus cités, ce qui devrait renforcer la compétitivité de son économie et de ses industries à l'avenir. Entre 2018 et 2020, la Chine aurait publié 27,1 % des 1 % des articles les plus cités dans le monde, dépassant les États-Unis avec 24,9 %. L'étude place le Royaume-Uni en troisième position avec 5,5 %.

La rivalité entre la Chine et les États-Unis s'est beaucoup accentuée ces dernières années, en particulier dans le domaine de la technologie. Et alors que les États-Unis ont toujours eu une longueur d'avance sur leur rival asiatique, il semblerait que la tendance se soit inversée au cours de ces trois dernières années. Pour la première fois, la Chine aurait dépassé les États-Unis en tant que leader mondial en ce qui concerne la quantité et la qualité (utile à d'autres chercheurs) des articles scientifiques publiés. En effet, les articles de recherche scientifique sont considérés comme étant d'une meilleure qualité lorsqu'ils sont cités par d'autres.

Les chiffres sont basés sur des moyennes annuelles entre 2018 et 2020, et sont tirés de données compilées par la société d'analyse Clarivate. Le rapport, publié au début du mois par l'Institut national japonais de la politique scientifique et technologique (NISTP), une entité du ministère japonais de la Science et de la Technologie, révèle que la recherche chinoise a représenté 27,2 %, soit 4 744 articles, des 1 % des articles les plus cités dans le monde de 2018 à 2020. Les États-Unis ont représenté 24,9 %, soit 4 330 articles, suivis par le Royaume-Uni avec 5,5 % et 963 articles. Mais cette prouesse ne concernerait pas seulement les articles de qualité.



La Chine aurait publié sur cette période une moyenne annuelle de 407 181 articles scientifiques, devançant les 293 434 articles des États-Unis et représentant 23,4 % de la production mondiale de recherche. « La Chine est l'un des premiers pays au monde en matière de quantité et de qualité des articles scientifiques. Pour devenir le véritable leader mondial, le pays devra continuer à produire des recherches reconnues sur le plan international », a déclaré Shinichi Kuroki, directeur général adjoint du Centre de recherche Asie-Pacifique de l'Agence japonaise pour la science et la technologie. L'Allemagne est quatrième dans le classement.

En outre, le rapport estime que la Chine est à l'origine d'une grande partie de la recherche en science des matériaux, en chimie, en ingénierie et en mathématiques, tandis que les chercheurs américains sont plus prolifiques dans la recherche en médecine clinique, en sciences fondamentales de la vie et en physique. Pendant ce temps, le Japon prendrait du retard. Il se classe 5e pour le nombre total de publications et 10e pour les 1 % d'articles les plus cités dans le dernier rapport, après avoir perdu du terrain face à l'Inde. Il est tombé à la 12e place dans le classement des 10 % d'articles les plus cités, devancé par l'Espagne et la Corée du Sud.

Le nombre d'universités en Inde aurait été multiplié par 4,6, passant de 243 en 2000 à 1 117 en 2018. Plus de deux millions de personnes y recevraient un diplôme de licence en sciences chaque année. En revanche, la recherche au Japon aurait ralenti depuis le milieu des années 2000 et aucune reprise ne serait en vue, ce qui suscite des inquiétudes quant aux conséquences sur l'économie et les industries du pays. Selon les experts, ce résultat était attendu compte tenu de l'énorme vivier de talents de la Chine, de l'augmentation du budget de recherche et du soutien social et politique soutenu aux entreprises de recherche.

Toutefois, la concurrence sino-américaine dans le domaine de la science et de la technologie devrait à nouveau de l'ampleur après l'adoption par les États-Unis de la loi (Chips and Science Act) visant à renforcer leur compétitivité scientifique face à la Chine. La loi prévoit un financement de 200 milliards de dollars sur 10 ans pour cela. L'ambassade de Chine aux États-Unis a déclaré le mois dernier que la Chine était "fermement opposée" à ce projet de loi qui, selon elle, est "ancré dans une mentalité de guerre froide et de jeu à somme nulle". Le rapport a été publié le jour où le président américain Joe Biden a signé la loi.

La Chine fait également face à des sanctions américaines depuis plusieurs années, notamment dans le domaine de la technologie. Cependant, des experts ont déclaré que la pression exercée par le gouvernement des États-Unis ne fera que motiver la communauté scientifique chinoise à faire des percées plus originales et à atteindre l'autosuffisance en matière de science et de technologie. Selon eux, les progrès de la Chine en matière de qualité et de quantité de sa production scientifique ont été bien documentés au fil des ans. Ces progrès auraient joué un rôle majeur dans le soutien au développement socio-économique de la Chine.

De même, ils auraient permis le renforcement du prestige de la communauté scientifique chinoise dans le domaine des sciences de pointe et de la gouvernance scientifique et technologique mondiale. Enfin, le rapport indique que les États-Unis dépensent toujours plus en recherche et développement dans les secteurs des entreprises et des universités que tout autre pays. Mais il précise : « la Chine compte le plus grand nombre de chercheurs dans les secteurs des entreprises et des universités parmi les principaux pays. Dans le secteur des entreprises, les États-Unis et la Chine sont à égalité, et tous deux affichent une croissance rapide ».

Source : Rapport du ministère japonais de la Science et de la Technologie

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous des conclusions du rapport des autorités japonaises ?
Selon vous, qu'est-ce qui explique les progrès de la communauté scientifique chinoise ?
Pourquoi les États-Unis ont-ils été surclassés par la Chine malgré leur budget pour la recherche scientifique ?

Voir aussi

Biden signe un projet de loi sur la concurrence avec la Chine pour stimuler les fabricants américains de puces, les fabricants vont recevoir des milliards de dollars de subventions

Les performances "pathétiques" des États-Unis placent le pays loin derrière la Chine dans la course à la 5G, selon l'ex-PDG de Google Eric Schmidt

La Chine dépasse les États-Unis dans la recherche sur l'IA, la lutte pour la suprématie s'intensifie alors que les deux parties sont aux prises avec des problèmes de sécurité

La Chine va commencer à construire un réseau satellitaire 5G pour défier Starlink d'Elon Musk, le réseau pourrait offrir des vitesses allant jusqu'à 500 Mb/s

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de TJ1985
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 28/08/2022 à 22:28
Les horlogers suisses ont commencé à produire des composants mécaniques en Chine, tout au début de l'ouverture du pays. Ils ont construit des ateliers, fourni des machines, appris aux gens à traiter les métaux, etc.
Quelques décennies plus tard, on essaie de trier les"vraies" montres suisses des "copies", chose bien difficile puisque certaines d'entre elles sont produites aux mêmes endroits sur les mêmes machines par les mêmes personnes.
Ceci est valable pour à peu près toutes les technologies que nous avons cru intelligent de délocaliser là-bas. En fait, l'image de la Chine et de ses habitants devait être si mauvaise chez certains décideurs occidentaux qu'ils n'ont jamais pensé les Chinois capables de comprendre ce qu'on leur demandait de faire. Grave erreur.
6  0 
Avatar de pcdwarf
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 25/08/2022 à 3:30
Quand ils ont tout délocalisé en asie, ceux qui étaient contre étaient des rétrogrades qui ne comprennaient rien à la mondialisation....
Bon, bah maintenant que la connerie est faite, faut assumer.
5  0 
Avatar de gangsoleil
Modérateur https://www.developpez.com
Le 12/09/2022 à 14:43
Bonjour,

Petit détail qui fait toute son importance : une publication n'en vaut pas une autre.

Explications :
Une publication, c'est le fait d'écrire un papier, et que celui-ci soit accepté pour publication dans une conférence. Mais en fait, la qualité de la conférence fait beaucoup. Toutes les conférences ne se valent pas, loin de là.

Or si vous regardez un peu les conférences dans le monde, il existe de très nombreuses nouvelles conférences en Chine. Qui publient principalement des papier de chercheurs chinois. Papiers qui eux-mêmes citent des articles d'autres chercheurs chinois.

Et donc lorsqu'on regarde uniquement le nombre d'articles et le nombre de citations, ce qui est le cas de cette étude, le résultat obtenu est biaisé, et ne vaut que ce qu'il vaut, mais en aucun cas il ne juge de la qualité de la recherche chinoise.

Mais juger de la qualité d'un article, c'est quelque chose de vraiment compliqué, qui prend du temps, et qui n'est pas aussi factuel que simplement compter un nombre de parution/citation.

Attention, je ne dis pas qu'il n'y a pas de bons chercheurs chinois, je dis simplement que cette mesure doit être prise pour ce qu'elle est.
3  0 
Avatar de totozor
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 20/09/2022 à 7:38
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Elle utilise ensuite cela pour exercer une influence politique mondiale. Dans une section intitulée "What Does Losing Look Like ?", le rapport de la NSCAI décrit une série de risques importants pour les États-Unis si la tendance se poursuit. « Parmi le catalogue des horreurs : la Chine domine l'économie du futur et capte des milliards de dollars de valeur générée par la prochaine vague de technologies. La Chine utilise son avantage techno-économique pour exercer une influence politique. Les pays - y compris les alliés des États-Unis - qui dépendent de la technologie chinoise se mettent dans l'orbite politique de la RPC », lit-on dans le rapport.
La Chine n'est elle pas en train de remporter cette course parce qu'elle a eu une politique radicale de souveraineté technologique?
Les USA ne peuvent ils pas faire la même chose? Ceci implique biensur une politique forte avec une vision sur le long terme, ce qui est bien plus compliqué dans nos démocraties où le président est sur la sellette tous les 5 ans.
« au final, ce tableau équivaut à l'effondrement de l'ordre que les États-Unis et le monde démocratique ont construit après la Seconde Guerre mondiale et à un sérieux défi pour la prospérité des États-Unis ».
On dirait le scénario d'un film d'action des années 2000 : le monde entier est en danger parce qu'une menace externe attaque Washington, les Américains résolvent le problème de Washington et le monde entier est sauvé.
Je trouve leur phrase tellement prétentieuse et auto centrée, votre modèle est il le seul bon?
Votre volonté de modeler le monde n'a t il pas été fait au détriment des populations impactées?
« Les États-Unis et les autres démocraties deviendraient économiquement dépendants, perdant leurs moteurs de prospérité et leur liberté d'action dans le monde. Même si seulement une partie de tout cela se réalisait, le monde serait un endroit plus sombre pour les États-Unis et la démocratie », prévient le rapport. Le sombre rapport de la NSCAI ne se contente pas de résumer les coûts d'une défaite pour la première puissance économique du monde. Il affirme que les États-Unis vont, en fait, perdre cette course si la politique gouvernementale ne change pas pour mieux se concentrer sur le défi technologique.
Vous êtes (ou prétendez être) les rois du monde.
L'apocalypse que vous décrivez se déroule dans un monde capitaliste, si vous êtes les rois du monde faites évoluer le modèle de celui ci avant qu'on vous le vole. Mais vous avez tellement l'habitude d'etre le sommet de la chaine alimentaire que vous avez oublié de savoir vous adapter.
Ce dernier relève les défis suivants :[...], intégrer les valeurs démocratiques américaines dans la gouvernance de l'IA[...]
Au moins ils ont de l'humour, j'ai quelques doutes sur leurs "valeurs démocratiques" vis à vis du monde externe.

PS : vous avez oublié un facteur qui va être significatif relativement vite : le dérèglement climatique et l'augmentation des catastrophe naturelle sur votre territoire (qui vont immobiliser des moyens militaire sur le terrain)
2  1 
Avatar de Patrick6294
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 25/08/2022 à 18:46
Les USA ont démontré que leur obsession des sanctions commerciales avait de sérieuses limites.
La chine a acquit une puissance commerciale et politique grâce à l'utopie occidentale d'une démocratie universelle et l'avidité d'actionnaires en tout genre qui ne pensent qu'en masse de billets verts et une action politique agressive (sans faire la guerre comme les US) en investissant toutes les structures internationales, en octroyant des prêts toxiques à bon nombres de pays.
Avec la puissance acquise au dépend des naïfs occidentaux la Chine a eu le temps d'investir tous les secteurs de recherches et ont les capacités de matières grises nécessaires.
1  1 
Avatar de Hanoi85
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 25/08/2022 à 21:09
La première, la seconde, la dernière...

Faut-il réellement en permanence cette compétition absurde qui mène à coup sûr le race humaine à son extinction...?

Quelle prétention ! Un évènement naturel peut éliminer l'humain de cette planète en très peu de temps. L'histoire passée l'a démontré,ne serait-ce qu'au travers de l'épisode de l'extinction des dinosaures...Et à l'échelle de la planète, c'était hier...

Il serait précieux de revenir à des prétentions qui soient en faveur de la vie et non pas en faveur du pouvoir et du fric, qui nous amènent tout droit dans le mur et la destruction.

Et pour être un peu plus pragmatique : qu'est-ce qu'on en a à f....tre que la Chine soit en Avance sur les États Unis ?
1  1 
Avatar de Marion_Roubard
Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 12/09/2022 à 11:30
Bien sûr, c'est déjà le cas depuis des années... maintenant Singapour est en tête devant la Chine.
0  0