IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Google essaie de faire honte publiquement à Apple pour pousser l'entreprise à adopter RCS
Un protocole de messagerie mobile

Le , par Stéphane le calme

209PARTAGES

17  0 
Google a lancé une nouvelle campagne et une nouvelle page sur son site dédié aux évolutions d'Android pour faire pression sur Apple afin que l'éditeur d'iOS change d'avis sur le protocole RCS (Rich Communication Services). La grande enseigne de la technologie appelle de plus en plus Apple à adopter le RCS, estimant que le protocole de communication améliorerait l'expérience de messagerie entre les utilisateurs d'Android et d'iOS. « Il est temps pour Apple de corriger les SMS », lit-on sur le site Web. « Il ne s'agit pas que de la couleur des bulles. Ce sont les vidéos floues, les discussions de groupe interrompues, les accusés de lecture et les indicateurs de frappe manquants, l'absence de SMS sur le Wi-Fi et plus encore. Ces problèmes existent parce qu'Apple refuse d'adopter les normes d'envoi de SMS modernes lorsque les utilisateurs d'iPhone et de téléphones Android s'envoient des SMS ».

Google affirme que la campagne vise à résoudre non seulement le problème des « bulles vertes/bleues », mais également d'autres défis courants dans la messagerie multiplateforme, notamment le chiffrement de bout en bout, etc. Tous les problèmes sont dus à l'utilisation continue par iPhone des SMS et MMS pour les conversations non-iMessage, que Google qualifie de « technologies obsolètes des années 90 et 00 ».

La grande enseigne de la technologie pousse Apple à résoudre ces problèmes en prenant en charge RCS, qui offre de nombreuses fonctionnalités d'iMessage dans un protocole pouvant être utilisé à la fois sur iOS et Android.


RCS est un protocole de messagerie mobile défini par le consortium international GSMA. Il vise à remplacer le SMS et le MMS, dont l'usage sur smartphone est en baisse régulière depuis plusieurs années. Mais la transition du SMS au RCS n'est pas simple. Le successeur du traditionnel SMS est déjà largement disponible depuis plus de cinq ans.

Cependant, Apple ne semble pas particulièrement disposé à se servir de ce protocole, même si l'entreprise n’a jamais officiellement indiqué qu'elle ne le ferait pas. Très attaché à iMessage, sa propre messagerie instantanée lancée en 2011, Apple se voit reprocher de faire barrage au standard. Aussi, quand un iPhone interagit avec un smartphone Android, le SMS est toujours utilisé ; et avec l’envoi revendiqué de quelque 200 000 iMessages chaque seconde, le mastodonte de Cupertino n’a pas vraiment besoin de changer une équipe qui gagne.

Pour la plupart des gens, les problèmes décrits par Google pourraient s'apparenter au fait d’afficher des bulles de discussion vertes (et non bleues comme sur iPhone) pour désigner les utilisateurs sous Android. D'ailleurs, à ce propos, un récent article du Wall Street Journal soulignait que cette distinction pouvait être excluante et provoquer une forme de cyberharcèlement.

En fait, alors que l'application iPhone utilise le propre service iMessage d'Apple pour envoyer des textes entre les iPhones (avec des fonctionnalités modernes telles que le chiffrement, la prise en charge des discussions de groupe et les transferts d'images et de vidéos de haute qualité), ils reviennent aux SMS et MMS à l'ancienne lors de l'envoi de message à un utilisateur sur Android. Non seulement ces messages sont affichés dans une bulle verte aux couleurs contrastées, mais ils brisent également de nombreuses fonctionnalités de messagerie modernes sur lesquelles les gens comptent.

Suite à l'article du Wall Street Journal publié en janvier, Hiroshi Lockheimer, le vice-président de Google, s'est attaqué frontalement à la politique d’Apple, selon lui hypocrite : « Le verrouillage d’iMessage par Apple est une stratégie bien documentée. Utiliser la pression sociale et l’intimidation afin de vendre des produits est malhonnête pour une entreprise qui place l’humanité et l’équité au cœur de sa stratégie marketing. Il existe des standards pour remédier à cela ». Puis de clamer haut et fort : « Nous ne demandons pas à Apple de porter iMessage sur Android […] Nous demandons à Apple de soutenir le standard de l’industrie pour la messagerie moderne (RCS) dans iMessage, comme il le fait déjà pour les anciens standards SMS/MMS ».


Google a ouvert une page sur son site dédié aux évolutions d'Android pour mettre la pression à Apple avec le slogan HELP @APPLE #GETTHEMESSAGE. Google espère que la pression publique incitera Apple à adopter RCS, une mise à niveau mineure de la norme SMS qu'Apple utilise pour les utilisateurs non-iMessage. Google pousse cette stratégie depuis le début de l'année, mais venant de l'entreprise avec la stratégie de messagerie la plus dysfonctionnelle au monde, elle apparaît simplement comme une entreprise fatiguée de récolter ce qu'elle a semé.

Dans le monde entier, iMessage n'est pas si populaire (les gens ont tendance à préférer Whatsapp), mais aux États-Unis, iMessage est un phénomène culturel suffisant pour que l'une des chansons apparaissant au Billboard Top 100 indique à quel point il est nul d'avoir une bulle iMessage verte (SMS) - il s'agit de la chanson Texts Go Green de Drake.


L'un des plus grands concurrents d'Apple, en particulier pour les services en ligne, est Google, et l'incapacité de Google à rivaliser avec iMessage a beaucoup contribué à la situation actuelle. Google estime apparemment que la domination d'iMessage est préjudiciable à sa marque, alors maintenant, il demande gentiment à Apple d'arrêter de le battre si durement sur ce terrain à domicile.

Le site de Google indique : « Il ne s'agit pas de la couleur des bulles. Ce sont les vidéos floues, les discussions de groupe interrompues, les confirmations de lecture et les indicateurs de frappe manquants, l'absence de SMS via Wi-Fi, etc. Ces problèmes existent parce qu'Apple refuse d'adopter les normes modernes de SMS lorsque les gens avec des iPhones et des téléphones Android s'envoient des textos ».


Certaines des affirmations de Google sur ce site Web n'ont pas beaucoup de sens. Google déclare : « Apple transforme les SMS entre les iPhones et les téléphones Android en SMS et MMS, des technologies obsolètes des années 90 et 2000. Mais Apple peut adopter le RCS, la norme moderne de l'industrie, pour ces fils de discussion à la place ». RCS n'est pas non plus une norme moderne - elle date de 2008 - et, malgré quelques mises à jour médiocres depuis lors, n'a pas suivi le rythme.

RCS traîne depuis si longtemps et est encore si mal implémenté, car il a été créé par les opérateurs (via la GSMA) en tant que norme de messagerie centrée sur les opérateurs. Les opérateurs l'ont fait à l'apogée des SMS payants, lorsque la messagerie de l'opérateur était une véritable source de revenus. Maintenant que la messagerie des opérateurs est banalisée, les opérateurs qui contrôlent le RCS n'ont plus intérêt à se soucier du RCS. RCS serait-il une spécification zombie ? À chacun de le déterminer.

À la décharge de Google, le protocole SMS date de 1986, donc RCS est plus moderne que lui. C'est probablement plus un signe que vous ne devriez jamais travailler avec la GSMA si vous n'y êtes pas obligé. Si Google et Apple s'associaient pour créer un duopole de messagerie, ils n'auraient pas besoin des opérateurs ni de leur ancienne norme de messagerie.

Le fork propriétaire de Google de RCS

Datant de 2008, RCS pourrait manquer de beaucoup d'éléments auquel vous vous attendez d'une norme de messagerie moderne. Tout d'abord, en tant que norme, RCS est la messagerie de l'opérateur, de sorte que les messages sont transmis à un seul numéro de téléphone de l'opérateur, plutôt qu'à plusieurs appareils via Internet, comme on s'attendrait à ce qu'un service moderne fonctionne. En standard, il n'y a pas de chiffrement. Google a essayé de faire les louanges des fonctionnalités sur la spécification RCS vieillissante, mais si vous considérez ces éléments comme faisant partie de l'argumentaire de vente RCS, ce que Google fait, cela ressemble plus à vous vendre « le fork propriétaire de RCS de Google ». Google aimerait vraiment qu'Apple intègre son fork RCS propriétaire dans iMessage.

Soit dit en passant, la version de RCS de Google, celle promue sur le site Web avec des fonctionnalités exclusives à Google telles que le chiffrement facultatif, est définitivement propriétaire. Si cela est censé être une norme, il n'y a aucun moyen pour un tiers d'utiliser les API RCS de Google pour le moment. Certaines applications de messagerie, comme Beeper, ont demandé à Google d'intégrer RCS et on leur a dit qu'il n'y avait pas d'API RCS publique et qu'il n'était pas prévu d'en créer une. Google a déjà une API RCS, mais seul Samsung est autorisé à l'utiliser, car Samsung a signé une sorte d'accord de partenariat.

Si vous souhaitez implémenter RCS, vous devrez faire passer les messages via un type de service, et qui fournit ce serveur*? Ce sera probablement Google. Google a acheté Jibe, le principal fournisseur de serveurs RCS, en 2015. Aujourd'hui, il a tout un argumentaire de vente sur la façon dont Google Jibe peut « aider les opérateurs à faire évoluer rapidement les services RCS, à itérer en cycles courts et à bénéficier immédiatement des améliorations ». Ainsi, l'argument pour Apple d'adopter RCS n'est pas seulement cette absurdité de bien public sur l'amélioration des textes avec les utilisateurs d'Android ; il s'agit également de faire passer les messages d'Apple via les serveurs de Google. Google profite à la fois des frais de serveur et de l'acquisition de données.

La messagerie de Google, on en parle ?

Google n'a toujours pas de stratégie de messagerie unique. Bien qu'il ait soudainement blâmé Apple pour une situation qu'il a largement contribué à créer, le plus triste à ce sujet est que Google n'a même pas tourné une nouvelle page. La messagerie Google est tout aussi fragmentée et dysfonctionnelle qu'elle ne l'a jamais été.

À l'heure actuelle, Google dispose de trois applications de messagerie principales*: outre cette plate-forme Google Messages/RCS, il existe également Google Chat, qui est un service de messagerie over-the-top plus traditionnel, et Google Voice, qui est un numéro de téléphone fourni par Google avec la possibilité de faire des messages type SMS. Google Hangouts est techniquement toujours la quatrième application de messagerie, bien qu'elle ait été fermée en novembre. Il existe également des applications de messagerie en silo intégrées à Google Maps, Google Photos, Google Stadia, Google Pay, Google Assistant et Google Phone, et aucune d'entre elles ne se parle.

Le responsable de la messagerie de Google a quitté le navire le mois dernier, donc on ne sait pas ce que l'avenir de la messagerie Google réserve jusqu'à ce que quelqu'un prenne les rênes. Il est donc important pour Google de mettre d'abord de l'ordre dans sa maison avant de commencer à jeter des pierres sur Apple.


Du côté d'Apple, l'intérêt n'est pas perçu : Craig Federighi, vice-président directeur du génie logiciel d'Apple, estime qu'augmenter la compatibilité d'iMessage avec les téléphones Android ne servirait qu'à soutenir Android et à affaiblir la stratégie de verrouillage d'Apple. Une grande partie de la stratégie marketing d'Apple est qu'Android est un écosystème brisé où les choses ne fonctionnent pas aussi bien, et vous pouvez le voir dans l'explication de la bulle verte ci-dessus d'Apple et dans des choses comme la diapositive Toxic Hellstew de Tim Cook.

Enfin, RCS en tant que plate-forme de messagerie n'est tout simplement pas si bonne. Le résultat final d'une norme de 2008 avec un tas de fonctionnalités supplémentaires qui y sont ajoutées est toujours inférieur à la normale par rapport à des plates-formes comme iMessage, WhatsApp, Signal ou Telegram. À part le fait que Google cherche désespérément l'une des rares solutions de messagerie qu'il n'a pas épuisées avec une mauvaise gestion, il n'y a pas d'argument clair pour expliquer pourquoi RCS vaut cet effort. Dans l'utopie du monde des rêves où Apple veut travailler avec Google et Samsung sur une norme de messagerie, ces trois entreprises travaillant ensemble pourraient faire bien mieux qu'une norme de messagerie négligée.

Source : Google

Et vous ?

Quelle lecture faites-vous de la situation ? Pour ou contre l'utilisation du protocole RCS par Apple ? Dans quelle mesure ?
Les arguments de Google vous semblent-ils fondés ? En quoi ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de BakaOnigiri
Membre averti https://www.developpez.com
Le 11/08/2022 à 11:59
Alors, juste une petite remarque, le passage aux SMS/MMS ne se fait pas QUE pour un destinataire Android, mais pour tout destinataire non joignable par iMessage, et donc c'est le cas aussi des iPhone qui n'ont pas de forfait data, ou hors réception 3G/4G/LTE avec data. Mais aussi pour les vieux téléphones, non smartphone. On voit d'ailleurs que l'application message "cherche" à joindre le correspondant sur imessage, et passe en mode SMS si ce n'est pas possible. Juste que c'est pas limité à des correspondant utilisant Android.
2  0 
Avatar de weed
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 13/08/2022 à 9:13
Merci pour cette article complet. Le chiffrement de bout en bout n'est pas un bon argumet lorsque les messages transittent sur un unique serveur. Le propriétaire peut très déchiffrer les messages.

Je suis bien content que Apple fasse de la résistance. Si le RCS est un fork proprio, il y a de grande chance que les messages passent par les serveurs Google. Ils en parlent pas bien entendu, je ne trouve pas cela plus sécurisant que les SMS qui sont décentralisé, bi c au contraire, même s'ils sont non chiffrés.

A ma grande stupéfaction, sur mon tout nouveau Samsung, j'ai pu constater qu'en Wifi, le serveur DNS primaire était 8.8.8.8 et le secondaire l'ip de ma box. Cela signifie que tous mes consultations sur le Web sont résolu par le serveur DNS de Google et non de mon FAI alors que je suis en Wifi. J'ai bien entendu supprimé le 8.8.8.8 mais n'importe quel utilisateur lambda passera par Google et se fera pister.

Et donc pour le RCS que veut imposer Google, je dis un gros NON.
2  0 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 21/08/2022 à 11:53
Il y a une meilleure norme que le RCS pour remplacer les SMS : le XMPP.
1  0 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 09/09/2022 à 13:01
Citation Envoyé par chrtophe Voir le message
Il y a une meilleure norme que le RCS pour remplacer les SMS : le XMPP.
Intéressant, merci. C'est possible de configurer un portable pour envoyer les SMS en XMPP ?
0  0