IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

GitLab prévoit de supprimer les projets dormants des comptes gratuits
Afin de réaliser des économies en hébergement pouvant atteindre un million de dollars

Le , par Stéphane le calme

214PARTAGES

26  0 
GitLab a l'intention d'effacer automatiquement les projets des comptes des utilisateurs de son offre gratuite s'ils n'ont pas été touchés pendant un an. L'entreprise vise à réaliser des économies annuelles pouvant atteindre 1 million de dollars, mais les utilisateurs l'ont qualifiée de « délirante ». La politique devrait entrer en vigueur en septembre 2022. Les dépenses associées à de tels projets représentent jusqu'à un quart des dépenses totales d'hébergement de GitLab.

GitLab prévoit de supprimer automatiquement les projets s'ils sont inactifs depuis un an et appartiennent à des utilisateurs de son niveau gratuit. Selon des informations évoquées par un média américain, ces projets représentent jusqu'à un quart des coûts d'hébergement de GitLab et la suppression automatique des projets pourrait permettre au service de collaboration de codage sur le cloud d'économiser jusqu'à 1*million de dollars par an. La politique a donc été suggérée pour aider les finances de GitLab à rester viables.

Des personnes au courant de la situation, qui ont demandé l'anonymat, car elles ne sont pas autorisées à en discuter avec les médias, ont déclaré que la politique devrait entrer en vigueur en septembre 2022.

GitLab est conscient du potentiel d'opposition furieuse au plan, et donnera donc aux utilisateurs des semaines ou des mois d'avertissement avant de supprimer leur travail. Un seul commentaire, commit ou même une seule issue (une demande de changement sur votre système qui couvre la création, la modification pour changement de fonctionnement, la modification pour correction de fonctionnement erroné, la suppression) publiée sur un projet pendant une période de 12 mois suffira à maintenir le projet en vie.

Certains membres de la communauté GitLab au sens large craignent que la politique ne voie les projets disparaître avant que les utilisateurs aient la possibilité d'archiver le code sur lequel ils s'appuient. Comme de nombreux projets open source sont largement utilisés, il est à craindre que la décision n'ait un impact négatif considérable.

Geoff Huntley, un défenseur de l'open source et un membre de la communauté open.Net, a décrit la politique comme « absolument délirante ». « Le code source ne prend pas beaucoup d'espace disque », a-t-il déclaré. « Que quelqu'un supprime tout ce code, c'est la destruction de la communauté. Ils vont détruire leur marque et leur bonne volonté ».

« Les gens hébergent leur code là-bas parce qu'il y a cette idée qu'il sera accessible au grand public pour le réutiliser et le remixer », a-t-il ajouté. « Bien sûr, il n'y a aucune garantie qu'il y sera toujours hébergé, mais les règles non écrites de l'open source sont que vous rendez le code disponible et que vous ne le supprimez pas ».

« Nous avons eu des mainteneurs qui ont retiré du code et il y a eu une énorme indignation de la communauté à ce sujet », a-t-il déclaré, soulignant que d'autres projets qui dépendent d'un produit supprimé en souffriront.

« Toutes les dépendances ne peuvent pas compiler », a-t-il déploré.

Huntley a également contesté la notion d'inactivité d'un dépôt : « Le logiciel est écrit et ensuite c'est fait. Quand vous atteignez un point de perfection, cela le rend-il inactif ? »

Le niveau gratuit de GitLab offre 5 Go de stockage, 10 Go de transferts de données et 400 minutes CI/CD par mois, plus cinq utilisateurs par espace de noms. Gitlab promeut ouvertement son niveau gratuit en tant qu'outil de recrutement et de fidélisation des clients.


« Des utilisateurs gratuits fidèles et heureux deviennent les défenseurs de GitLab, ce qui attire plus d'utilisateurs et renforce notre marque », indique l'entreprise sur sa page de tarification. « Nous voyons souvent des utilisateurs de GitLab pour des projets personnels puis devenir des champions internes pour inciter leurs employeurs à acheter GitLab. Cette utilisation personnelle -> utilisation organisationnelle croisée et croissance ascendante ne peut se produire sans notre produit gratuit ».

Le document du modèle de tarification indique également*: « Les utilisateurs gratuits augmentent notre base d'utilisateurs totale, et une large base d'utilisateurs rend les outils/API/intégrations tiers plus susceptibles de prendre en charge GitLab, de développer notre écosystème et d'améliorer le statut de notre plateforme », et suggère que les utilisateurs gratuits baissent des coûts d'acquisition de clients.

Pourtant, la société prévoit de décourager doucement une certaine utilisation du produit gratuit, avec le contrôle des coûts comme objectif principal.

Et vous ?

Comprenez-vous la décision de Gitlab ? Qu'en pensez-vous ?
Partagez-vous l'opinion de Geoff Huntley qui s'oppose à cette mesure et la voit comme une « trahison » d'une règle tacite sur la disponibilité du code open source ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de OrthodoxWindows
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 04/08/2022 à 17:59
Citation Envoyé par smarties Voir le message
Je comprends le point de vu de Gitlab car il fournissent un service gratuit.
Fournir un service gratuit n'est absolument pas une excuse pour faire cela. Un projet n'a pas à rester actif indéfiniment. Je connais d'ailleurs plusieurs projets qui n'ont absolument pas besoin d'évoluer, et cela ne pose problème à personne.
De plus, sur un projet d'un certain nombre d'années, il y a de fortes possibilités pour que le propriétaire ne se préoccupe plus du tout de son projet. Cela arrive très fréquemment sur le web, et c'est extrêmement frustrant pour quelqu’un de tomber sur une page vide sans pouvoir y faire quelque chose. Les projets qui durent plus de dix ans avec le même mainteneur sont rares. Il arrive fréquemment qu'un projet soit abandonné plusieurs années avant d'être repris par quelqu'un d'autre.

Avant de supprimer un compte j'espère qu'ils feront :
- envoyer un email au propriétaire du dépot
- envoyer un email à ceux qui suivent ce dépôt
- vérifier que le traffic vers ce dépôt soit nul / qu'il ne soit pas cloné ou téléchargé
Oui, c'est le strict minimum. Mais même dans ce cas, GitLab ne pourra plus se définir comme une plate-forme de stockage, mais uniquement comme une plate-forme de collaboration, et devrait donc demander explicitement au propriétaire d'archiver parallèlement son projet dans un autre service lors de la création du projet.
4  0 
Avatar de smarties
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 04/08/2022 à 17:17
Je comprends le point de vu de Gitlab car il fournissent un service gratuit.

Avant de supprimer un compte j'espère qu'ils feront :
- envoyer un email au propriétaire du dépot
- envoyer un email à ceux qui suivent ce dépôt
- vérifier que le traffic vers ce dépôt soit nul / qu'il ne soit pas cloné ou téléchargé
2  0 
Avatar de kadehen
Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 05/08/2022 à 8:01
La décision de gitlab a changé depuis:
https://twitter.com/gitlab/status/15...25376687226883

"Nous avons discuté en interne de ce qu'il fallait faire avec les dépôts inactifs.
Nous avons pris la décision de déplacer les dépôts inutilisés vers un stockage objet.
Une fois mis en place, ils seront toujours accessibles mais prendront un peu plus de temps à accéder après une longue période d'inactivité."

Je ne trouve aucune autre info officielle de gitlab a ce sujet.

Il semble cet article soit plus ou moins une simple traduction d'un article de theregister, qui lui même ne donne pas de sources.
https://www.theregister.com/2022/08/...ention_policy/
1  0 
Avatar de smarties
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 05/08/2022 à 9:09
Parfois on tombe sur des dés avec juste le README.md avec rien ou juste une description du futur projet qui ne sera jamais réalisé/commencé, même après plusieurs années (5 ans ou plus).
Personnellement, je trouve que ce genre de dépôts publics polluent la recherche et mériteraient de passer en privé ou d'être supprimé.
0  0