IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Microsoft retarde l'interdiction controversée de l'open source payant dans son store,
Et par contre interdit le moteur de navigation WebKit d'Apple

Le , par Bruno

317PARTAGES

13  0 
Microsoft a suscité une vive polémique le mois dernier en mettant à jour ses conditions d'utilisation du Microsoft Store. Les nouvelles règles, qui pourraient entrer en vigueur le 16 juillet semblent mettre un terme à la vente et à la distribution d'applications OSS (Operational Support System) commerciales et de distribuer des applications Web qui utilisent le moteur WebKit d'Apple.

Le navigateur Safari d'Apple, basé sur WebKit, n'est plus officiellement pris en charge sur Windows depuis 2012, mais comme WebKit est open source, un développeur entreprenant ou une équipe de développeurs pourrait vraisemblablement créer un navigateur pour Windows.


La politique révisée de Microsoft semble être destinée à améliorer l'expérience du Microsoft Store. Par exemple, ils comprennent une section interdisant aux applications qui « fournissent du contenu lié à des informations, des nouvelles ou des événements actuels dans le monde réel de diffuser de la désinformation ».

Ce qui rend cette situation inhabituelle, c'est que Microsoft a annoncé en février ses principes d'Open App Store pour répondre aux préoccupations réglementaires concernant la concurrence découlant de son acquisition d'Activision/Blizzard.

« Nous annonçons aujourd'hui un nouvel ensemble de principes pour l'Open App Store qui s'appliqueront au Microsoft Store sur Windows et aux marchés de nouvelle génération que nous construirons pour les jeux. Nous avons élaboré ces principes en partie pour répondre au rôle et à la responsabilité croissants de Microsoft au moment où nous entamons le processus de demande d'approbation réglementaire dans les capitales du monde entier pour notre acquisition d'Activision Blizzard. »

« Ce processus réglementaire débute alors que de nombreux gouvernements mettent également en place de nouvelles lois visant à promouvoir la concurrence sur les marchés des applications et au-delà. Nous voulons que les régulateurs et le public sachent qu'en tant qu'entreprise, Microsoft s'est engagée à s'adapter à ces nouvelles lois et, grâce à ces principes, nous nous y employons. »

Le géant Windows a agi ainsi en étant pleinement conscient des contestations antitrust dont font l'objet l'App Store d'Apple et Google Play dans le monde entier. En fait, Microsoft a soutenu les efforts visant à forcer ses rivaux à assouplir les règles de leurs propres magasins.

L'un des principaux aspects de la pression réglementaire exercée sur Apple a été la règle relative au navigateur de l'App Store, qui exige que toutes les applications de navigateur iOS soient basées sur son moteur WebKit, plutôt que sur le moteur open source Chromium/Blink de Google ou le moteur open source Gecko de Mozilla.

L'exigence d'Apple en matière de moteur de navigateur a contrarié les développeurs Web, qui ont été limités à l'utilisation des seules API Web mises en œuvre dans WebKit pour leurs applications Web. Beaucoup pensent que cette barrière sert à orienter les développeurs vers le développement d'applications iOS natives, qu'Apple contrôle.

Début mars, un groupe d'ingénieurs en logiciels a annoncé vouloir lancer un groupe appelé Open Web Advocacy (OWA) pour aider les applications en ligne à concurrencer les applications natives et pour encourager ou contraindre Apple à assouplir ses restrictions en matière de navigateur iOS. Le groupe vise à promouvoir un Web plus ouvert en expliquant aux législateurs des détails techniques subtils et à les aider à comprendre les aspects anticoncurrentiels de la technologie Web.

Au cours des derniers mois, les membres du groupe ont communiqué avec l'autorité britannique chargée de la concurrence et des marchés (CMA) pour convaincre l'agence que la politique d'Apple en matière de navigateur iOS nuit à la concurrence.

En avril, la version « finale » de la loi sur les marchés numériques a fait l'objet d'une fuite. La législation presque finalisée visant à dompter les gardiens de l'Internet contiendrait un langage visant clairement à mettre fin aux restrictions du navigateur iOS d'Apple. Parmi les divers ajustements apportés au projet d'accord figurerait également la reconnaissance explicite des « moteurs de navigateur Web » comme un service devant être protégé des limitations anticoncurrentielles imposées par les "gatekeepers".

La loi sur les marchés numériques et la loi sur les services numériques de l'UE visent à renforcer la concurrence grâce à de nouvelles règles qui interdisent l'utilisation de WebKit par Apple. L'autorité britannique de la concurrence et des marchés envisage une règle similaire, tout comme la National Télécommunications and Information Administration (NTIA) aux États-Unis.

Pour certains analystes, il est donc inattendu de voir Microsoft déclarer dans la section 10.2.1 : « Les produits qui naviguent sur le Web doivent utiliser le moteur open source Chromium ou Gecko. » (L'entreprise fait également une exception pour les anciennes applications du Microsoft Store construites avec son moteur EdgeHTML, qui a été abandonné.)

Les développeurs semblent plus préoccupés par la décision de Microsoft de limiter la vente d'applications basées sur des logiciels libres. La section 10.8.7 de la politique révisée stipule : « Ne pas tenter de tirer profit d'un logiciel libre ou d'un autre logiciel qui est par ailleurs généralement disponible gratuitement, et ne pas fixer un prix irrationnellement élevé par rapport aux caractéristiques et fonctionnalités fournies par votre produit. »

Ce changement de politique intervient dans un contexte de critiques à l'encontre de Microsoft faisant suite à la mise sur le marché de GitHub Copilot, un outil de suggestion de code d'IA par abonnement, formé au code source libre. La semaine dernière, le Software Freedom Conservancy, un groupe de défense de l'open source, a accusé Microsoft de tirer profit de l'open source sans fournir de précisions sur la conformité de Copilot aux conditions de licence et a exhorté les développeurs de logiciels libres à abandonner GitHub.

« Ceux qui oublient l'histoire la répètent souvent par inadvertance. Certains d'entre nous se souviennent qu'il y a vingt et un ans, le site d'hébergement de code le plus populaire, un site entièrement libre et open source (FOSS) appelé SourceForge, était propriétaire de tout son code », déclare le groupe. « Les principaux projets FOSS ont peu à peu quitté SourceForge, car il s'agissait désormais d'un système propriétaire, aux antipodes du FOSS. Les communautés du libre ont appris que c'était une erreur de permettre à une société de logiciels propriétaires à but lucratif de devenir le site de développement collaboratif dominant du libre. SourceForge s'est lentement effondré après le crash de DotCom, et aujourd'hui, SourceForge est plus un appât à liens publicitaires qu'un hébergeur de code », précise le Software Freedom Conservancy.

« Nous avons appris une leçon précieuse qu'il était un peu trop facile d'oublier, surtout lorsque les entreprises manipulent les communautés du libre à leurs propres fins. Nous devons maintenant réapprendre la leçon de SourceForge avec le GitHub de Microsoft », conclut l’organisation.

Denver Gingerich, ingénieur en conformité avec les licences FOSS de la SFC, et Bradley Kuhn, chargé de mission à la SFC ont cité le programme de peinture Krita et le logiciel de montage vidéo ShotCut comme deux applications libres qui violeront bientôt les conditions d'utilisation du Store Microsoft. Ils ont également cité le projet Inkscape de la SFC, qui, dans le Microsoft Store, avait choisi de demander des dons plutôt que d'exiger un paiement, ce qu'il doit désormais faire par souci de conformité.

Selon eux, Microsoft a déjà procédé de la sorte par le passé, en mettant en place des politiques, puis en les rétractant. « La vente de logiciels open source a été la pierre angulaire de la durabilité de l'open source depuis sa création », ont déclaré Gingerich et Kuhn. « Précisément parce que vous pouvez le vendre, les projets open source comme Linux (que Microsoft prétend aimer) ont été estimés à des milliards de dollars. Microsoft ne veut apparemment pas que les développeurs de logiciels libres soient en mesure d'écrire des logiciels libres de manière durable. »

Ils concluent en exigeant que Microsoft répudie ses politiques anti-FOSS du Microsoft Store et précise que la vente de logiciels libres est non seulement autorisée mais encouragée. « Microsoft Store soutient et encourage les développeurs de logiciels libres à publier des applications gratuites et payantes, y compris les navigateurs utilisant d'autres moteurs », a déclaré un porte-parole.

Source : Microsoft

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi

Les développeurs Web se mobilisent pour contester les règles de navigation de l'App Store d'Apple, l'Open Web Advocacy s'attaque au jardin clos d'Apple

Microsoft Office 2021 arrivera au deuxième semestre de l'année et prendra en charge le mode sombre, il sera livré en deux versions et sera concédé à vie pour un forfait unique

Microsoft lance Power Fx, un nouveau langage de programmation low-code open source basé sur Excel

Microsoft apporte JavaScript à Excel par l'intermédiaire d'une nouvelle API, pour permettre aux développeurs de créer des types de données personnalisés dans Excel

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de OrthodoxWindows
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 11/07/2022 à 18:08
C'est possible que Microsoft ait pris la décision d'interdire l'open source payant à cause des applications parasites qui revende des logiciels open source sur le dos des développeurs (soit directement, soit par des annonces intégrées ou probablement par de la télémétrie).

Par exemple, des copies de OpenOffiche/LibreOffice :
https://apps.microsoft.com/store/det...e/9PJJX8XSHZM4
https://apps.microsoft.com/store/det...e/9N204MTH1FZ5
https://apps.microsoft.com/store/det...0/9MX3ZC6DDK4P
https://apps.microsoft.com/store/det...e/9N161BJRLC1D
https://apps.microsoft.com/store/det...r/9NRW09W7NQJN
https://apps.microsoft.com/store/det...r/9NRXKMFW2SVP
https://apps.microsoft.com/store/det...e/9NPL00PHWK68
https://apps.microsoft.com/store/det...e/9PJ24NW310KT
https://apps.microsoft.com/store/det...e/9NZDW4M8BQ71
https://apps.microsoft.com/store/det...e/9P9F6DZJBBLJ
https://apps.microsoft.com/store/det...l/9P98R2F844NM
https://apps.microsoft.com/store/det...e/9N4S39MXHM1T
https://apps.microsoft.com/store/det...r/9P2HTZQ722V3
https://apps.microsoft.com/store/det...o/9MTWCD8H4F5P
https://apps.microsoft.com/store/det...e/9NDJRQSB4T4S
https://apps.microsoft.com/store/det...e/9PD7HMDF2KSK

Un commentaire sur "Ultra Office Suite" :
BEWARE. This is an EXACT copy of an open source (free) software called LibreOffice. Everything is the exact same as LibreOffice, which is an extension of another open source suite called Open Office. The only difference? This app gives you a 3 day trial and then want to charge you to use the software. Considering you simply copy and pasted an open source software and then want to charge people for the work done (for free) by hundreds of other collaborative open source software developers. YOU SHOULD BE ASHAMED Google or bing LibreOffice. Save your money and get the exact same software with thousands of people in the community that contribute to bettering it everyday. The publisher of this "original app" is a scam artist
Moralité : Il vaut mieux cherché sur le web, à l'ancienne, pour trouver une suite bureautique légitime que sur le store "sécurisé" . Puisque le LibreOffice original n'est pas sur le MS-store et que l’Apache OpenOffice original vient seulement d'être ajouté : https://apps.microsoft.com/store/det...XP89J5462CMGJD

Une recopie de Audacity:
https://apps.microsoft.com/store/det...r/9P714QRR8WHV

Une recopie de Inkscape:
https://apps.microsoft.com/store/det...r/9PHQZHH3FK0W

Des recopies de VLC :
https://apps.microsoft.com/store/det...r/9P8RPM838DGD
https://apps.microsoft.com/store/det...r/9N1ZNFMT0ZF5

De nombreuses "visionneuses de fichiers" à la fois recopies de VLC, de Libre/OpenOffice et d'autres programmes si affinité :
https://apps.microsoft.com/store/det...o/9P1V9N4FTX6K
https://apps.microsoft.com/store/det...s/9NQJKML000RK
https://apps.microsoft.com/store/det...r/9N5NM3V59677
https://apps.microsoft.com/store/det...s/9NBLGGH4SDVG
https://apps.microsoft.com/store/det...r/9MWMFFSDWLMW
https://apps.microsoft.com/store/det...o/9P2V524VR6DD
https://apps.microsoft.com/store/det...r/9MTV0K1RK7JV

Voici deux applications identiques (ça sent la copie) :
https://apps.microsoft.com/store/det...s/9NN7T6ZZHBL5
https://apps.microsoft.com/store/det...e/9N7PLLLH16PV

Cet éditeur ne manque pas de toupet, avec une recopie d'un programme Microsoft open-source (winfile) :
https://apps.microsoft.com/store/det...0/9ND2N28DX22H

L'original : https://apps.microsoft.com/store/det...r/9P7VBBBC49RB

Le même éditeur édite un lecteur de DVD pour VLC (?!?!) : https://apps.microsoft.com/store/det...l/9N3KXSHCKJL5

Si c'est ce genre d'application qui risque d'être supprimé, je pense qu'il s'agit dans l’ensemble d'une bonne décision. Le problème, c'est que cette décision risque de faire des victimes collatérales.

--------------------------------------------

De plus (mais ce n'est plus le sujet de départ), il semble que le MS store (et particulièrement la plate-forme UWP) est un vrai concentré de nullités en tout genre, même dans le cas de programmes originaux :
https://apps.microsoft.com/store/det...r/9WZDNCRDLHCQ
https://apps.microsoft.com/store/det...x/9PD35FBKP6CJ
https://apps.microsoft.com/store/det...r/9WZDNCRFJ088
https://apps.microsoft.com/store/det...e/9WZDNCRFJ4FJ
https://apps.microsoft.com/store/det...r/9PHVZ2XVQBT8
https://apps.microsoft.com/store/det...e/9P6T8HXSG978 (tient, j'ai déjà vue cette application avant ...)
https://apps.microsoft.com/store/det...r/9NSBTZWTSXVB
https://apps.microsoft.com/store/det...r/9P1QVMN8LGC4
https://apps.microsoft.com/store/det...r/9NH9PBHT2SLM
https://apps.microsoft.com/store/det...0/9MZWK7VT6B3G
https://apps.microsoft.com/store/det...r/9PB8KGGTKTKX (on a droit à un deuxième bureau Windows )
https://apps.microsoft.com/store/det...r/9N69KFJDS28Z
https://apps.microsoft.com/store/det...r/9NR08NFZN96W
https://apps.microsoft.com/store/det...e/9P04NP8JD7TQ
https://apps.microsoft.com/store/det...r/9PB8KGGTKTKX
https://apps.microsoft.com/store/det...r/9NXLSRSQ16GP (j'adore le terme "simple" pour une interface impraticable )
https://apps.microsoft.com/store/det...e/9NBLGGH6HB7X (par contre ça c'est réellement "simple" )

Et bien sûr, Microsoft possède lui-même ses nullités (voir les avis en bas de page) :
https://apps.microsoft.com/store/det...r/9WZDNCRFJ3PT
https://apps.microsoft.com/store/det...k/9WZDNCRFJ3PR
https://apps.microsoft.com/store/det...r/9P1J8S7CCWWT
https://apps.microsoft.com/store/det...b/9NBLGGH4R32N
https://apps.microsoft.com/store/det...r/9NBLGGH2J19W
https://apps.microsoft.com/store/det...r/9WZDNCRFHWKN
https://apps.microsoft.com/store/det...g/9WZDNCRFJBQ6
https://apps.microsoft.com/store/det...l/9MZ95KL8MR0L
https://apps.microsoft.com/store/det...n/9WZDNCRFJ3PV
https://apps.microsoft.com/store/det...t/9P7BP5VNWKX5
https://apps.microsoft.com/store/det...l/9WZDNCRFJ3PZ

J'ai adoré ce commentaire :
As the title says Groove Music is a sub par Windows Media Player replacement. Yet another UWP failure. Microsoft seems obsessed with replacing quality win32 apps with barely functional UWP garbage. I had hoped for a Windows Media Player 13 over this. Good luck managing hundreds of songs with Groove. Windows Media Player 12 remains as the quality music/media manager.
Le Microsoft store, c'est assez m***** dans l'ensemble .
9  1 
Avatar de Steinvikel
Membre expert https://www.developpez.com
Le 11/07/2022 à 3:36
On accuse M$ de se faire de l'argent sur le dos des développeurs de projets open-source, via Copilot ...il réagit en interdisant à tout le monde de faire le moindre bénéfice sur du code libre ! ^^'

" Ne pas tirer profit d'un logiciel libre ou d'un logiciel généralement disponible gratuitement, ne pas fixer un prix irrationnellement élevé par rapport aux caractéristiques et fonctionnalités fournies "
...vous avez dit "Adobe" ? ...vous avez dit "Windows 10" ?

Si le prix est décidé par les caractéristiques et fonctionnalités... comment on paie la maintenance et l'évolutivité ? ...on a plus le droit de vivre sur du libre ?

Ca ressemble à une MAJ des politiques d'utilisation sans concertation ni vérification, par une réaction à chaud après qu'un décideur ai soufflé dans les bronches d'un subordonné.
5  1 
Avatar de BleAcheD
Membre averti https://www.developpez.com
Le 12/07/2022 à 17:06
Citation Envoyé par OrthodoxWindows Voir le message


Le Microsoft store, c'est assez m***** dans l'ensemble .
"An "alarm" in the English language would be something that alerts you in some way. So logically the entire existence of this app is impossible, because it is an alarm application with clocks and timers and yet no alarm rings at any specified times. Have I travelled into a rip in the space/time continuum in which the previous laws of logic and physics are devoid of any meaning, including the law of non-contradiction? Can A be A and not A at the same time? Can Socrates be Socrates and not Socrates? Is this Alarm application an Alarm application and yet not an Alarm application?"

Les commentaires sont mieux rédigés que les apps
4  0 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 21/07/2022 à 0:38
Que pensez-vous de ce changement de décision de Microsoft ?
Je pense qu'il s'agit d'une bonne décision.
Cela semble permettre d'éviter une partie des escroqueries sans faire trop de victimes collatérales.

« Le contenu de votre produit et les métadonnées associées doivent être intégralement créés par le fournisseur de l’application, utilisés dans le cadre d’un contrat de licence conclu avec le tiers détenteur des droits, exploités conformément aux conditions autorisées par le détenteur des droits ou utilisés dans les conditions prévues par la loi. »

Dans une série de tweets annonçant les derniers changements de politique qui suppriment cette interdiction, Giorgio Sardo, de Microsoft, déclare que la politique précédente visait à "aider à protéger les clients contre les listes de produits trompeuses" :
Ces phrases me semblent révélatrices de la situation que j'ai décrite plus haut (les réempaquetages indésirables de logiciels libres/open source).
0  0