IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le portefeuille d'identification numérique de l'UE arrive
Voici ce qu'implique en pratique son utilisation

Le , par Nancy Rey

229PARTAGES

16  0 
L'un des fondements de l'Union européenne est le marché unique. La raison principale pour laquelle un pays adhère à l'UE est sans doute de faire partie d'un bloc qui peut commercer ensemble avec un minimum d'obstacles. Imaginez que vous puissiez le faire en quelques secondes grâce à une application de portefeuille mobile fonctionnant partout dans l'UE. Le portefeuille d'identification numérique de l'UE est en cours de réalisation. L'un des principaux objectifs du portefeuille d'identification numérique européen est donc de donner aux entreprises basées dans l'UE un outil d'authentification solide, sécurisé et puissant. Il sera ainsi beaucoup plus facile d'accéder en ligne aux services des secteurs public et privé, ou simplement d'effectuer des transactions. Des processus autrefois compliqués et fastidieux deviendront simples et rapides.


Au cours de la dernière décennie, certains États membres de l'UE ont tenté de mettre en place leurs propres infrastructures de confiance numérique. Toutefois, ces systèmes sont le plus souvent incompatibles. Un document électronique émis dans un pays, comme un permis de conduire ou un contrat commercial, n'est généralement pas lisible ou légalement acceptable dans un autre. En 2014, l'UE a formellement répondu à ce défi. Elle a lancé le règlement européen sur l'identification électronique et les services de confiance (eIDAS).

L'eIDAS a imposé des normes cohérentes à travers l'UE pour l'authentification électronique. Ou du moins, elle a essayé de le faire. En réalité, la plupart des pays membres ne l'ont pas adopté. Aujourd'hui, alors qu'environ 60 % de la population de l'UE a accès à l'identification numérique, seuls 14 % des services publics permettent l'authentification transfrontalière. Dans le secteur privé, l'adoption est quasi inexistante.

L'UE a reconnu les lacunes de l'eIDAS. Après une consultation, elle a souligné la nécessité d'améliorer la couverture, l'expérience utilisateur et l'acceptation transfrontalière des services d'identité numérique dans l'UE. En septembre 2020, Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne, a dévoilé les plans d'une refonte du système : eIDAS 2.0. Un nouveau portefeuille d'identité numérique sera au centre de ce projet. Tout citoyen ou entreprise de l'UE pourra en demander un (bien que cela reste volontaire pour les citoyens). Il sera accepté partout dans l'union.

Ursula Von der Leyen a déclaré que le nouveau système faciliterait les voyages et les affaires dans toute l'UE, et qu'il répondrait également aux préoccupations en matière de respect de la vie privée soulevées par les fournisseurs commerciaux d'identité numérique. Elle a déclaré : « chaque fois qu'une application ou un site web nous demande de créer une nouvelle identité numérique ou de nous connecter facilement via une grande plateforme, nous n'avons aucune idée de ce qu'il advient de nos données. C'est pourquoi la Commission va proposer une identité électronique européenne sécurisée. Une identité en laquelle nous avons confiance et que tout citoyen peut utiliser partout en Europe pour faire n'importe quoi, du paiement de ses impôts à la location d'un vélo. Une technologie où nous pouvons contrôler nous-mêmes quelles données sont utilisées et comment ».

Le portefeuille d'identification numérique de l'UE permettra donc aux utilisateurs de stocker en toute sécurité des pièces d'identité électroniques et d'autres documents officiels (permis de conduire, ordonnances, diplômes, etc.). Ces informations ne seront fournies que par des sources privées de confiance. Et les utilisateurs pourront décider de la quantité de données qu'ils souhaitent partager dans un but précis.

Le porte-monnaie numérique de l'UE en pratique : les citoyens

La plupart des utilisateurs accéderont au porte-monnaie numérique de l'UE sous la forme d'une application pour smartphone. Des milliards de personnes utilisent régulièrement des applications mobiles, de sorte que le processus sera familier à la grande majorité des citoyens et des entreprises.

Les citoyens de l'UE pourront télécharger l'application du portefeuille à partir des principaux magasins d'applications et faire vérifier leur identité avec un haut niveau d'assurance pour l'intégrer à leur portefeuille. Ensuite, ils pourront demander leurs principaux justificatifs d'identité et attestations électroniques auprès d'institutions officielles et de prestataires de services privés. Lorsque ces justificatifs sont approuvés et installés, ils sont clairement indiqués dans l'application. Plus tard, l'utilisateur pourra ajouter d'autres justificatifs d'identité provenant d'autres entreprises disposant de données fiables, comme les compagnies aériennes et les compagnies d'assurance.

Une fois l'application installée, l'utilisateur pourra sélectionner l'identifiant nécessaire pour effectuer une transaction et s'authentifier à l'aide d'un mot de passe, d'un code PIN, d'un identifiant biométrique ou autre.

Le porte-monnaie numérique de l'UE en pratique : les entreprises

Il est évident qu'en rendant les transactions numériques sûres et rapides entre les États membres de l'UE, le portefeuille de certificats numériques de l'UE apportera des avantages significatifs aux entreprises. Il devrait permettre de réduire la fraude et d'améliorer les taux d'exécution des paiements en ligne. En bref, les entreprises auront beaucoup plus de contrôle sur les données qu'elles souhaitent partager.

Comme le dit Thierry Breton, commissaire chargé du marché intérieur : « Nos entreprises européennes, grandes et petites, bénéficieront également de cette identité numérique. Elles pourront proposer un large éventail de nouveaux services puisque la proposition offre une solution pour des services d'identification sûrs et fiables ».

Le portefeuille numérique aidera les entreprises à améliorer les activités quotidiennes sur leur propre lieu de travail. Prenons l'exemple des ressources humaines. Les départements RH pourront vérifier rapidement l'identité d'un candidat à un emploi et authentifier tous les documents qu'il soumet à l'appui de sa candidature. Ils pourront également insérer les bulletins de salaire dans l'application portefeuille.

Et n'oubliez pas que l'identifiant numérique ne permet pas seulement le partage des attributs. Il prend également en charge les signatures numériques. Le portefeuille peut être utilisé pour signer numériquement des contrats de travail et des permis légaux. Le travail des équipes chargées des achats et des marchés publics s'en trouvera grandement facilité. Elles pourront prouver l'identité de l'entreprise en partageant avec les fournisseurs un certificat d'enregistrement vérifié. Les services du Trésor public en bénéficieront également. Ils seront en mesure de déposer et de remplir les déclarations fiscales beaucoup plus rapidement.

La possibilité de signer des contrats par voie numérique aura de nombreux avantages. Les entreprises auront beaucoup moins besoin d'imprimer, de signer, de numériser et d'envoyer des documents papier par la poste. Cela permettra de gagner du temps et de l'argent. Cela devrait également être bénéfique pour la planète en réduisant les déchets et le nombre de déplacements.

Les cas d'utilisation peuvent être les suivants :

- demande d'accès à un document public tel qu'un certificat de naissance, un dossier médical ou un registre foncier ;
- intégration d'un client dans un service numérique ;
- signature d'un contrat commercial :
- ouverture d'un compte bancaire ;
- saisie d'une déclaration d'impôts ;
- demande d'une place à l'université dans n'importe quel pays de l'UE ;
- demande d'une prescription médicale ;
- demande de preuve de son âge ;
- location d'une voiture ou enregistrement d'un contrat de flotte de voitures de société ;
- enregistrement dans un hôtel.

Source : Thales

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Êtes-vous prêts à utiliser le portefeuille européen d'identité numérique ?

Voir aussi :

L'UE veut procéder à une vérification de l'identité des internautes à l'horizon 2024 et si possible via une carte d'identité numérique, pour lutter contre les abus sexuels à l'endroit des enfants

En dépit de l'opposition de la CNIL, la France s'apprête à lancer un programme d'identité numérique par reconnaissance faciale, avant la fin d'année

Les conseils pour protéger son identité numérique dans le nouveau méta-univers, par Kaspersky

Quel serait le prix moyen d'une nouvelle identité numérique*? Des chercheurs l'estiment à 1200 dollars après avoir parcouru le Dark Web

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de nl.smart
Membre actif https://www.developpez.com
Le 30/06/2022 à 18:57
Bonjour,

Une laisse avec collier étrangleur, le tout numérique bien entendu, merci l'UE, quel progrès !



post scriptum : cet hiver on remet en service les centrales électriques au charbon, encore un progrès à l'actif de l'UE !
22  1 
Avatar de micka132
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 30/06/2022 à 18:14
Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message

Les cas d'utilisation peuvent être les suivants :
Ils ont oublié de mentionné l'intérêt premier de ce dispositif :
    Désactiver tous les services d'une personne tierces, n'importe où, n'importe quand

Couplé avec l'euro numérique, on se dirige tout droit vers un monde libre est juste, soyez en certain!
18  0 
Avatar de rapsys
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 01/07/2022 à 5:00
Citation Envoyé par SimonKenoby
Je dois dire que l'eIDAS c'est super pratique. Je travail au Luxembourg mais j'habite en Belgique, et je peux me connecter aux services en ligne luxembourgeois grâce a ma carte d'identité belge.

Ceux qui prétendent que c'est juste une façon de nous contrôler sont juste débiles, je vois pas en quoi remplire des trucs administratifs en ligne plutôt que de devoir se rendre a un guichet a quoi ce soit a faire avec ça...

Il y a des tas d'occasion ou on doit prouver son identité, je vois pas en quoi le fait d'avoir un moyen sécurisé de le faire en ligne pose un problème.
La fuite de toute la base Ameli ça te dis un truc ? Les identifiants de connexion qui finissent dans la nature c'est pas grave sans doute ? ^_^
https://www.rtl.fr/actu/sciences-tec...ent-7900168591

Avant à part pour louer une voiture/vélo/appartement ou ouvrir un compte bancaire, on ne te demandais pas tes documents d'identité.
Maintenant on te demande ton numéro de téléphone mobile pour l'authentification deux facteur pour accéder à tes comptes bancaire, pour savoir d'où tu te connectes et avoir une clé unique facile pour les recoupements ?

Ce produit que Tales a enfin réussi à placer auprès de la commission européenne permettra de pouvoir tracer les gens en temps réel, quelle innovation !
Dernier exemple en date l'application tousanticovid qui envoyait tout à un serveur central de l'imprimerie nationale jusqu'à ce que la CNIL mette fin au délire en novembre 2021, une fois que c'était trop tard !

Les seuls fichiers sécurisés sont ceux qui n'existent pas ou les bons vieux dossiers papier qui limitent naturellement l'impact et le périmètre de la compromission !
13  2 
Avatar de mith06
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 01/07/2022 à 9:34
L'union Européenne nous prépare un futur dystopique génial j'ai hâte d'y être!!



Je suis vraiment enthousiasmé par les décisions de nos leaders!!! gloire à eux!!!

+5 points à mon score social
9  1 
Avatar de jefresi
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 30/06/2022 à 20:57
Il manque au vague descriptif des docs d'identification, la santé de l'heureux possesseur d'un smartphone, vous percevez ?
4  0 
Avatar de DannyK
Inactif https://www.developpez.com
Le 02/07/2022 à 0:20
Moi je plains la très grande majorité des Français, voir, la très grande majorité des populations de chaque pays du monde, qui, lorsqu'elle vont être à découvert et ça va arriver à tous le monde au moins une fois dans sa vie, ne pourra pas avoir d'argent liquide, qui aura disparu au profit de l'euro numérique (dans le cas de l'Europe), voir pire.

Chaque fois qu'ils vont vouloir se payer de quoi manger pour la semaine car ils seront à découvert et que leur carte ne passera pas, et qu'ils arriveront à vendre des choses, cet argent ne servira qu'à renflouer le découvert et en aucun cas à leur permettre de se nourrir.
4  0 
Avatar de totozor
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 01/07/2022 à 12:16
Je vois les verre à moitié plein et à moitié vide.
Ce genre de chose existe plus ou moins en Belgique, il simplifie infiniment certaines démarches. Je ne regrette pas du tout la période où je devais demander régulièrement un certificat de naissance en France pour un oui ou un non.
Je maitrise quand je m'en sert et quand je ne m'en sert pas, et j'ai toujours eu le choix (jusqu'à maintenant)

Je ne suis jamais fan que des gens stockent des données sur moi sans raison, mais eux le font déjà de toute façon.
J'ai bien conscience que l'adoption générale de ce genre de système risque de grandement limité mon choix de m'en servir à plus ou moins long terme.
Ce qui amène le problème de flicage assez vite du coup.
4  1 
Avatar de Forge
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 07/07/2022 à 17:10
Sur le fond :

1- demande d'accès à un document public tel qu'un certificat de naissance, un dossier médical ou un registre foncier ;
2- intégration d'un client dans un service numérique ;
3- signature d'un contrat commercial :
4- ouverture d'un compte bancaire ;
5- saisie d'une déclaration d'impôts ;
6- demande d'une place à l'université dans n'importe quel pays de l'UE ;
7- demande d'une prescription médicale ;
8- demande de preuve de son âge ;
9- location d'une voiture ou enregistrement d'un contrat de flotte de voitures de société ;
10- enregistrement dans un hôtel.
Ce que l'on fait déjà : tout de 1 à 10 !

De fait, qui est concerné par un croisement des services transfrontaliers ?
Les entreprises qui exportent et les commerciaux qui voyagent.
Les autres, ce sont des touristes qui se moquent bien de fournir un extrait de naissance.

En revanche, le contrôle que ça apporte sur une population est indéniable.
Vous me rappelez comment Ursula VDL à gagné le droit de prendre des décisions pour les 300 millions d'européens ?
2  0 
Avatar de sanderbe
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 02/07/2022 à 22:43
Bonsoir,

Le portefeuille d'identification numérique de l'UE arrive, voici ce qu’implique en pratique son utilisation

Quel est votre avis sur le sujet ?
Encore un gadget , qui sera utile disons à 45 millions d'européens .... Surtout des cadres .

Bon dans le fond en France vous ne savez pas avoir un "comptoir" unique digital . En Belgique nous avons Doccle.be et un peu d'avance. Le modèle a suivre est estonien . Dématerialisé l'administration à 100 % . Un pays comme la France qui a eu quoi 4 applis de santé en 5 ans ? C'est pas demain la veille qu'on verra une simplification

Êtes-vous prêts à utiliser le portefeuille européen d'identité numérique ?
Déjà que les comptoirs numériques nationaux puissent se être efficient ... Ce qui n'est pas le cas partout.

---

De mon point de vu le "guichet numérique" , devrait uniquement servir à de la gestion de documents administratifs (banque , assurance, prestation légal, document administratif divers, santé, travail ... ) . Réservez une chambre d’hôtel est d'une futilité sans nom ^^ .

Je suis contre toute utilisation commercial .

Encore une fois l'ultra libéralisme sera passé par là. La vie administrative de chaque européen sera ainsi "mercantilisée". En Chine l'état central gère, en Europe on privatise ... Les états ont juste un intermédiaire.
2  2 
Avatar de xp-op
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 07/07/2022 à 9:29
Il faut à minima que l'application et les logiciels serveurs soit Open Source. Et il faudra un peu plus d'informations sur les tiers de confiance. Car le la faille est souvent là. Par exemple pour le dossier médical, je n'ai trouvé aucune information sur la sécurisation des données.
0  0