IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

IBM met fin à ses activités en Russie et licencie du personnel,
La décision d'IBM a entraîné une perte de 300 millions de dollars de revenus au premier trimestre 2022

Le , par Bruno

179PARTAGES

5  0 
IBM a suspendu ses expéditions vers la Russie et à la Biélorussie peu après l'invasion de l’Ukraine par la Russie le 24 février, mais aujourd'hui, le PDG de l'entreprise, Arvind Krishna, Enrique Lores, rend cette décision plus permanente. « Alors que les conséquences de la guerre continuent de s'accumuler et que l'incertitude quant à ses ramifications à long terme s'accroît, nous avons pris la décision de procéder à une liquidation ordonnée des activités d'IBM en Russie », a déclaré Krishna.

IBM fait partie d'une longue liste d'entreprises qui ont suspendu leurs activités en Russie lorsque le président Poutine a envahi l'Ukraine en février. Big Blue n'a pas cessé de payer ses employés, qui, selon Krishna le mois dernier, ne sont pas en faute et ne méritent pas de souffrir à cause des sanctions contre le gouvernement russe.


Krishna a également déclaré que la capacité d'IBM à payer ses employés russes pourrait être en danger, car la progression des sanctions signifie que ses capacités de paie en Russie « pourraient disparaître. » On ignore si les capacités de paie d'IBM se sont effectivement taries avant sa décision de quitter la Russie.

La décision d'IBM de geler les activités en Russie a entraîné une perte de 300 millions de dollars de revenus au premier trimestre 2022, que la société a facilement surmontée, battant les estimations des analystes pour ramener 14,2 milliards de dollars de revenus pour le trimestre et des bénéfices de 622 millions de dollars. IBM a déclaré que ces bénéfices étaient dus à une croissance à deux chiffres des activités de logiciels et de conseil de l'entreprise.

Les pertes dues à la Russie sont assez courantes dans le monde de la technologie en ce moment ; IBM ne serait pas le plus grand perdant à ce jour. HP avait déjà précédé IBM dans une décision pareille. HP, qui a annoncé son retrait total de Russie la semaine dernière, a déclaré qu'elle risquait de perdre 1 milliard de dollars de chiffre d'affaires parce qu'elle a cessé de vendre des produits en Russie et au Belarus.

Le président-directeur général de l'entreprise, Enrique Lores, a déclaré lors d'une conférence sur les résultats du deuxième trimestre de HP avec les analystes. : « Compte tenu de l'environnement du COVID et des perspectives à long terme pour la Russie, nous avons décidé d'arrêter notre activité en Russie et avons commencé le processus de liquidation complète de nos opérations ».

Cisco

Le mois dernier, Cisco a averti les investisseurs que la guerre en Russie lui avait coûté jusqu'à 200 millions de dollars en ventes perdues au troisième trimestre. Plus important encore, l'entreprise a déclaré que le conflit ainsi que la fermeture de Shanghai, qui a perturbé les fabricants locaux et a eu des répercussions sur la chaîne d'approvisionnement, lui coûteront entre 131 et 720 millions de dollars pour l'exercice fiscal en cours. Chuck Robbins, président et directeur général de Cisco, a répondu aux questions des analystes lors d'une conférence, leur disant que les dépenses des entreprises se maintenaient et que d'autres facteurs avaient façonné ses prévisions financières.

« Nos prévisions pour le quatrième trimestre intègrent une fourchette plus large que d'habitude, en tenant compte de l'impact sur les revenus de la guerre en Ukraine et de l'incertitude persistante liée aux blocages de COVID en Chine. Compte tenu de cette incertitude, nous sommes pragmatiques quant à l'environnement actuel et nous faisons preuve de prudence en ce qui concerne nos perspectives ».

Schneider Electric

Schneider Electric va plus loin en vendant ses activités russes à la direction locale, ce qui lui permettra d'amortir 315 millions de dollars. L’entreprise a signé une lettre d'intention pour confier sa division russe à une direction locale, ce qui lui permettra d'amortir jusqu'à 300 millions d'euros de valeur comptable nette.
Jean Pascal Tricoire, PDG du fabricant français d'onduleurs, a déclaré qu'il avait suspendu tous les nouveaux investissements en Russie après l'invasion de l'Ukraine le 24 février et avait conclu que la meilleure option était de vendre les opérations dans le pays.

L'impact financier en termes de bénéfices avant impôts, dépréciation et amortissement et est modélisé à 315 millions de dollars en valeur comptable nette et 120 millions d'euros d'inversion hors caisse de la réserve de conversion de devises. Une multitude de marques technologiques occidentales ont pris des mesures en Russie à la suite des sanctions imposées au pays par les États-Unis, l'Union européenne et le Royaume-Uni. Beaucoup ont au moins interrompu leurs ventes, et certaines ont suspendu leurs activités. Ericsson, qui possédait un centre de R&D en Russie, s'est retiré "indéfiniment".

Adobe

Adobe prévoit une perte de 75 millions de dollars cette année et le fournisseur de RPA UiPath a déclaré que cela coûterait 15 millions de dollars. Dell a réduit ses expéditions vers la Russie début mars et Lenovo les a également interrompues.

« À compter de maintenant, Adobe cessera toute nouvelle vente de ses produits et services en Russie.

Nous nous sommes conformés aux sanctions gouvernementales imposées par les États-Unis, l'Union européenne et le Royaume-Uni pour nous assurer que les produits et services Adobe ne sont pas utilisés par des entités interdites. En outre, nous mettons fin à l'accès à Adobe Creative Cloud, Adobe Document Cloud et Adobe Experience Cloud aux médias contrôlés par le gouvernement russe.

Pour soutenir la crise humanitaire croissante et la situation des réfugiés dans la région, la Fondation Adobe a accordé une série de subventions de plus d'un million de dollars US. La Fondation se concentrera sur l'aide directe et l'assistance médicale aux communautés en Ukraine, ainsi que sur les besoins en matière de réinstallation et de transport des familles qui fuient le pays et cherchent à obtenir le statut de réfugié dans les pays voisins. Elle fournira également des investissements aux organisations qui soutiennent les journalistes et les photojournalistes sur le terrain dans le cadre de notre engagement à lutter contre la désinformation. Nous proposons également à nos employés des moyens d'aider, notamment en doublant leurs dons.

Nous comprenons qu'une entreprise ne peut pas tout faire pour influer sur une invasion injustifiée. Mais nous comprenons également notre responsabilité civique et morale de soutenir la démocratie et l'humanité. Nous nous engageons à faire tout ce qui est en notre pouvoir pour soutenir les personnes directement touchées et l'ensemble de la communauté Adobe », Adobe.

On ne sait pas exactement combien de personnes seront touchées par la décision d'IBM de mettre fin à ses activités en Russie. IBM prévoit de soutenir ses employés russes et « prendra toutes les mesures raisonnables pour leur fournir un soutien et rendre leur transition aussi ordonnée que possible. »

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi :

Les grandes entreprises technologiques se retirent de Russie, dont Google, Apple, Samsung, Netflix et Spotify, cela pourrait créer une opportunité pour les entreprises chinoises comme Xiaomi

L'Ukraine fournirait 90 % du néon utilisé dans la fabrication des semiconducteurs aux États-Unis, et l'invasion russe pourrait entraver les problèmes de l'industrie américaine des puces

Les sites web du gouvernement ukrainien ne sont pas accessibles, alors que l'Ukraine est bombardée de cyberattaques dans le cadre de l'invasion russe

Le président russe Vladimir Poutine peut faire beaucoup plus de dégâts en Ukraine et l'administration Biden pourrait priver le pays d'une vaste gamme de produits de basse et haute technologie

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de micka132
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 07/09/2022 à 14:22
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Des failles dans le blocus
Le gros problème de l'occident c'est qu'elle se prend pour le monde. La faille est simplement là...il n'y a qu'un blocus occidental(isé), pas du monde.
17  3 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 07/09/2022 à 15:00
Depuis quand un service secret partage les infos qu'il a volé à ses adversaires aux médias et à la populace en général?

Et ben mon bon monsieur, depuis la guerre en Ukraine! Pas un jour sans que l'on nous abreuve d'une news percutante sur les maladies mortelles dont est victime le sieur Poutine ou l'état de délabrement de son armée...

Perso, je n'aime pas être pris pour un con! Donc, j'invite Zelenski et autres comiques qu'ils soient occidentaux ou russes a garder leur info "secrètes" pour eux! Pour la bonne est simple raison que les info fournies avec tant de générosité à la populace sont en réalité que de la propagande!!!

Définition du mot "propagande"? Action exercée sur l'opinion pour l'amener à avoir et à appuyer certaines idées

PS: La réalité du terrain nous dira assez tôt ce qui est vrai et ce qui est faux: Soit on enterre Poutine avant l'hiver et les armées russes partent en courant direction Moscou, soit les russes vont nous pourrir les 10 prochains hivers!!!

Pensée émue pour la France qui compte acheter l'électricité qui lui manque cet hiver à l'Allemagne qui elle compte acheter à la France l'électricité qui lui manque cet hiver avec la Suisse qui met tout le monde d'accord en se proposant d'acheter l'électricité qui lui manque cet hiver à la France ET à l'Allemagne
17  3 
Avatar de marc.collin
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 09/06/2022 à 15:21
la russie doit avoir déjà créer son propre cloud pour ce qui est à risque...

au final elle va juste s'affranchir des européens et américains du point vue logiciel et donc être plus libre, éviter d'être à leur merci....

elle va probablement encore plus se lier avec la chine
9  0 
Avatar de ciola
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 24/04/2023 à 19:46
@blbird
Il ne faut pas juger les gens trop vite. En aucun cas, ce russe donne son avis sur les souffrances ukrainiennes. On ne connait pas non plus le contexte de l'entrevue, les questions étaient peut-être exclusivement orientées sur la tech. Enfin, nous n'avons accès qu'à des parties des réponses, donc un minimum de retenues s'imposent!
9  0 
Avatar de jvallois
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 24/06/2022 à 19:44
Je me demande si c'est vraiment une sanction, finalement ?
8  0 
Avatar de berceker united
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 09/06/2022 à 11:12
Je ne pense pas que ces mesures vont faire mettre un genoux à terre sur ce point. Ce n'est qu'une question de temps. Le risque est de favoriser un marché parallèle et fort de leur expérience des temps difficiles qu'ont les russes est qu'ils pourront devenir autonome sur beaucoup de chose via la Chine. Ce dernier d'ailleurs attend avec impatience que dans cette situation la Russie deviennent totalement dépendant de la Chine et y vienne manger dans ses mains.
6  0 
Avatar de mith06
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 09/06/2022 à 11:39
Ton "ennemie" vient te voir en demandant : " ça te dérange pas si on stock nos données chez toi on est en galère"
Notre réponse: "NON! tu es méchant!!, et ça nous donnerait un avantage, on pourrait t'espionner, et nous on est gentil!!!!, par contre tu peux nous vendre du gaz on est en galère"
ça réponse : "bien sur , mais je veux pas de a monnaie, utilise la mienne",
NOUS : "d'accord!!"

Je ne comprends rien à ce qui se passe....
8  2 
Avatar de Cpt Anderson
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 09/06/2022 à 11:56
On est en train de créer 2 mondes parallèles ou les interattractions seront limités. Pas sur que cela fasse nos affaires, car la plupart des richesses ne sont pas chez nous. On va le payer très cher; enfin, "on", les gens qui composent notre bloc vont payer chers. Surtout nous en Europe.
7  1 
Avatar de Fagus
Membre expert https://www.developpez.com
Le 10/06/2022 à 13:32
Citation Envoyé par mith06 Voir le message
Ton "ennemie" vient te voir en demandant : " ça te dérange pas si on stock nos données chez toi on est en galère"
Notre réponse: "NON! tu es méchant!!, et ça nous donnerait un avantage, on pourrait t'espionner, et nous on est gentil!!!!, par contre tu peux nous vendre du gaz on est en galère"
ça réponse : "bien sur , mais je veux pas de a monnaie, utilise la mienne",
NOUS : "d'accord!!"

Je ne comprends rien à ce qui se passe....
C'est simple à résumer.

Il n'y a de droit international que l'ordre mélien. Les USA veulent l'hégémonie. Dans leur vision, soit tu es un vassal, soit un pays-pompe-à-pétrole-ou autre qui doit se laisser faire (Irak, Iran, Vénézuéla...), soit un ennemi qui menace l'hégémonie (Chine, Russie), soit un pauvre quelconque.

L'Europe pour des raisons géographiques continentales a tout intérêt à commercer avec la Russie, parce qu'elle est à côté, qu'elle a toutes les ressources à vendre dont nous avons besoin, et qui plus est ce sont des européens historiquement autant que les Islandais pour prendre l'autre extrême (± même religion, même modes, langue indo-européenne, même famille royale européenne avant qu'ils les exécutent...). Les USA ne veulent pas d'un bloc Europe-Russie qui les menacerait et ont tout fait pour que ça n'arrive pas et que les Européens restent de bons vassaux.
Ils ont soufflé autant que possible sur les braises pour pousser cette guerre depuis les années 90 (jusqu'au gouvernement actuel ukrainien pro-occident dont les USA ne cachent même pas qu'ils ont financé le coup d'état qui l'a mis au pouvoir à la place du gouvernement pro-Russe que les Russes avaient soutenu...).

Donc l'Europe commerçait avec la Russie pour des raisons géographiques et est dépendante de la Russie (donc on leur achète l'énergie). L'Europe fait partie du bloc OTAN USA donc est hostile à la Russie de manière aigüe récemment et applique les sanctions américaines ... mais dans la mesure du possible pour ne pas suicider l'économie européenne trop vite. Les USA ont saisi les avoirs Russes unilatéralement (cf le droit international) avec la même légitimité (mandat onusien ?) qu'ils ont saisi la totalité des avoirs financiers de l’Afghanistan (pour les laisser se débrouiller avec la famine résultante), ou qu'ils ont fait saisir un pétrolier iranien récemment.

Les Russes demandent logiquement à être payés en roubles pour ne pas se faire saisir leurs recettes après la vente des ressources qui continue encore, incontournables pour eux et nous pour le moment...
7  1 
Avatar de Madmac
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 23/06/2022 à 14:05
Citation Envoyé par berceker united Voir le message
Je ne pense pas que ces mesures vont faire mettre un genoux à terre sur ce point. Ce n'est qu'une question de temps. Le risque est de favoriser un marché parallèle et fort de leur expérience des temps difficiles qu'ont les russes est qu'ils pourront devenir autonome sur beaucoup de chose via la Chine. Ce dernier d'ailleurs attend avec impatience que dans cette situation la Russie deviennent totalement dépendant de la Chine et y vienne manger dans ses mains.
Effectivement les sanctions vont se retourner contre nous. Ils n'ont pas à être indépendant de la Chine. Seulement de l'Occident. La Chine dépend eux pour son énergie. Nous poussons la Russie dans les bras de la Chine et cela va finir par devenir une alliance.
6  0