IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Jack Dorsey, cofondateur de Twitter, se retire du conseil d'administration de la plateforme de médias sociaux

Le , par Stéphane le calme

518PARTAGES

6  0 
Le cofondateur et ancien PDG de Twitter, Jack Dorsey, a annoncé, lors de la dernière réunion du conseil d’administration de la société, qu’il quittait immédiatement le réseau social. Ce départ était prévu puisque Twitter a initialement annoncé en novembre que Dorsey quitterait le conseil d'administration à l'expiration de son mandat lors de l'assemblée des actionnaires de 2022 de la société. La réunion a eu lieu mercredi.

L'ancien PDG de Twitter Jack Dorsey ne s'est pas présenté à la réélection mercredi et n'est plus membre du conseil d'administration, mettant fin à sa relation formelle avec le réseau social qu'il a cofondé en 2006. Il siège au conseil d'administration depuis 2007 et a été plus récemment PDG de Twitter de la mi-2015 jusqu'à sa démission l'année dernière. Dorsey avait déjà commencé à prendre ses distances avec la plate-forme de médias sociaux qu'il a cofondée, quittant le rôle de directeur général de Twitter à la fin de l'année dernière pour se concentrer sur Block, anciennement connu sous le nom de Square.

Ce n'était pas une surprise que Dorsey n'ait pas été réintégré au panel; en novembre, il a annoncé qu'il démissionnerait de son poste de PDG et qu'il quitterait le conseil d'administration à l'expiration de son mandat. Mais la sortie de Dorsey marque la première fois dans l'histoire de Twitter qu'aucun de ses co-fondateurs ne travaille dans l'entreprise ou ne siège au conseil d'administration. « J’ai décidé de quitter Twitter parce que je crois que l’entreprise est prête à se défaire de ses fondateurs », avait-il déclaré à l’époque.

La sortie de Dorsey du conseil d'administration marque la fin d'une époque, car Dorsey a été impliqué dans l'entreprise à titre officiel depuis sa fondation.

Le départ de Dorsey intervient quelques semaines après l'accord de la vente de Twitter à Elon Musk, une démarche que l’ancien PDG a lui-même approuvée, déclarant que le milliardaire américain était « la seule solution » en laquelle il avait confiance pour l’avenir de la plateforme. L’acquisition a été temporairement interrompue à la mi-mai en raison de la proportion de faux comptes et de bots.

Les actionnaires votent pour éjecter un soutien d'Elon Musk

Egon Durban, co-directeur général de la société de capital-investissement Silver Lake et allié d'Elon Musk, n'a pas obtenu suffisamment de voix pour être réélu au conseil d'administration lors de l'assemblée annuelle des actionnaires de la société mercredi. Institutional Shareholders Services Inc., une société de conseil, avait recommandé de ne pas réélire Durban parce qu'il siège aux conseils d'administration de « plus de cinq sociétés cotées en bourse » (l'ISS en a répertorié sept parmi lesquelles Twitter et Endeavour).

« L'engagement en temps requis pour être un membre efficace du conseil d'administration d'une société ouverte a augmenté ces dernières années, en raison des nouvelles réglementations, du rôle croissant des conseils d'administration dans la surveillance des risques et des demandes croissantes pour que les administrateurs s'engagent auprès des actionnaires. Les retraitements comptables, les offres publiques d'achat non sollicitées, les scandales d'entreprise, les violations de données et les crises de succession des dirigeants font partie des événements qui peuvent solliciter considérablement l'attention d'un administrateur. Il est important que les membres du conseil d'administration aient la capacité de s'acquitter de toutes leurs fonctions, y compris de répondre à de tels événements imprévus lorsqu'ils se produisent, sans compromettre leurs engagements professionnels et de conseil », a déclaré ISS.

Durban, cependant, peut toujours rester au conseil d'administration de Twitter bien qu'il n'ait pas reçu la majorité des votes des actionnaires, selon la déclaration de procuration de Twitter. La société exige que les candidats au conseil d'administration offrent une « démission irrévocable » avant le vote, qui entrerait en vigueur si un candidat n'obtenait pas l'approbation des actionnaires et que le conseil acceptait la démission. Mais le conseil a le pouvoir de rejeter la démission, laissant le candidat en tant qu'administrateur, selon la circulaire de procuration.

Durban, co-PDG et associé directeur de Silver Lake, était l'un des deux administrateurs à élire aujourd'hui pour un mandat de trois ans. Il a rejoint le conseil d'administration en 2020 après que son entreprise ait accepté d'investir 1 milliard de dollars dans Twitter.

Les votes des actionnaires ne sont pas officiellement contraignants pour la société, qui a déclaré que les comités de nomination et de gouvernance du conseil décideraient d'accepter ou non la démission de Durban :

« Conformément aux directives de gouvernance d'entreprise de la société, Egon Durban a présenté sa démission au conseil d'administration, l'efficacité de cette démission étant conditionnée à l'acceptation de cette démission par le conseil d'administration. Le comité de nomination et de gouvernance d'entreprise du conseil d'administration examinera rapidement s'il convient de recommander au conseil d'administration d'accepter la démission de M. Durban et de fournir une mise à jour en temps voulu ».

Durban, via Silver Lake, est un partenaire commercial de longue date et un soutien des sociétés Musk. Une division d'énergie propre de sa société d'investissement a versé 100 millions de dollars dans l'activité solaire de Musk, SolarCity, avant qu'elle ne soit acquise par Tesla, que Musk dirige. Et quand Musk a proclamé en 2018 qu'il allait privatiser Tesla, il a déclaré qu'il travaillait avec Silver Lake en tant que conseiller financier. Cet accord n'a jamais eu lieu.

Les autres décisions des actionnaires

Les actionnaires de Twitter ont voté sur un certain nombre de questions mercredi, mais n'ont pas pesé sur le plus grand changement auquel est confrontée la société basée à San Francisco : un rachat imminent par le milliardaire Elon Musk. Le conseil d'administration de Twitter a accepté une offre de Musk fin avril pour privatiser l'entreprise pour environ 44 milliards de dollars. Le vote des actionnaires sur l'approbation de l'accord aura lieu à une date ultérieure qui n'a pas encore été annoncée.

Musk, la personne la plus fortunée au monde, a promis des changements spectaculaires à Twitter une fois qu'il aura pris ses fonctions, et le conseil d'administration actuel ne devrait pas rester en place une fois qu'il aura privatisé l'entreprise. Robert Zoellick, ancien président de la Banque mondiale, qui siège au conseil d'administration de Twitter depuis 2018, a également refusé de se représenter. Patrick Pichette, membre du conseil d'administration de Twitter et ancien chef des finances de Google, a été réélu. Les sept autres sièges d'administrateur de Twitter n'étaient pas à renouveler cette année.

Une proposition qui aurait modifié la structure du conseil d'administration de la société en obligeant les membres à se représenter chaque année a été rejetée par les actionnaires. Actuellement, les membres du conseil d'administration reçoivent un mandat de trois ans lorsqu'ils sont élus, une stratégie qui rend difficile pour un investisseur activiste extérieur d'entrer et d'imposer des changements au conseil d'administration dans un court laps de temps.

Il a été annoncé qu'une assemblée extraordinaire des actionnaires sera convoquée, à une date à déterminer, pour voter sur la vente de Twitter à Elon Musk. L'accord aurait avancé au moins en partie après les conversations de Musk avec Durban ainsi qu'avec le co-fondateur de Twitter, Jack Dorsey, qui a quitté le conseil d'administration. Si et quand Elon Musk transformera Twitter en une société privée (comme il envisage de le faire) il pourra nommer qui il veut au conseil d'administration.

Les actionnaires ont également approuvé deux propositions émanant de leurs propres rangs : l'une demandant à l'entreprise de rendre compte de ses dépenses électorales ; et un autre concernant les risques d'utilisation de « clauses de dissimulation », qui, selon eux, peuvent être utilisées pour cacher le harcèlement et d'autres problèmes derrière des clauses de non-divulgation.

Elon Musk a promis moins de modération et plus de liberté d'expression si/quand il reprendrait ce qu'il a appelé la place de la ville mondiale. La période de questions-réponses lors de la réunion annuelle virtuelle comprenait des allégations de censure des voix de droite et des appels à une plus grande transparence de la droite comme de la gauche.


Un impact sur Tesla

Les actions de Tesla ont chuté à leur plus bas niveau depuis 11 mois mardi après qu'une note d'analyste prévoyant des baisses s'est ajoutée à une vague d'inquiétudes pour le constructeur de véhicules électriques ainsi que son chef de file Elon Musk, malgré le fait que l'un des supporters les plus fervents de l'entreprise a doublé sur son investissement massif.

L'action Tesla a chuté de 7 % à 628 dollars mardi, faisant chuter l'action de près de 49 % par rapport à son sommet historique de novembre et effaçant plus de 30 milliards de dollars de la capitalisation boursière de Tesla, qui est tombée à 650 milliards de dollars après un pic de plus de 1 200 milliards de dollars.

Suite à la forte baisse, l'analyste de Daiwa, Jairam Nathan, a abaissé mardi matin son objectif de cours pour les actions Tesla à 800 $ contre 1 150 $ – informant les clients des mesures de restrictions dues au Covid sont appliquées à Shanghai, où le constructeur de véhicules électriques exploite sa soi-disant Gigafactory, ainsi que des problèmes d'approvisionnement ayant un impact ses usines d'Austin et de Berlin, qui réduiront davantage les bénéfices prévus.

Nathan prévoit que les vents contraires feront baisser les livraisons cette année de 180 000 véhicules, ce qui signifie que Tesla livrera 1,2 million de véhicules cette année, contre 1,4 million d'unités précédemment prévues.

La note intervient un jour après que l'analyste de Wedbush, Dan Ives, a averti que l'assemblée des actionnaires de Twitter cette semaine « soufflera sûrement sur les braises » qu'il y a entre Musk et le conseil d'administration de la société de médias sociaux, alors que les investisseurs Tesla craignent que le rachat proposé de Twitter ne détourne son l'attention de Tesla. « La patience des investisseurs de Tesla s'épuise », a déclaré Ives à propos de la saga qui en résulte, Musk suggérant qu'il réduirait son offre en raison de préoccupations concernant les bots sur Twitter, tandis que le conseil d'administration de la société a déclaré que cela ne modifierait pas l'accord.

« Les actionnaires de Tesla ne peuvent pas être heureux que Musk doive détourner encore plus d'attention de la victoire dans la course aux véhicules électriques », a estimé l'analyste d'Oanda Edward Moya, faisant écho aux préoccupations d'Adam Crisafulli de Vital Knowledge Media, qui a également attribué la chute de l'action de Tesla aux inquiétudes des investisseurs quant à la manière dont Musk financera son offre sur Twitter.

Malgré la tendance baissière, Ark Invest, la société d'investissement new-yorkaise dirigée par la célèbre sélectionneuse de titres Cathie Wood, a révélé qu'elle avait acheté mardi 10 millions de dollars d'actions Tesla, ajoutant à sa participation pour la première fois depuis février moins d'une semaine après que l'action ait perdu sa première place sur le fonds phare d'Ark au profit du géant du streaming Roku.

« Ce spectacle de cirque [de prise de contrôle] a été un surplomb majeur sur les actions de Tesla et a été un œil au beurre noir pour Musk jusqu'à présent », a déclaré Ives lundi, ajoutant que « la pression majeure du marché pour les actions technologiques » n'a fait qu'ajouter à l'incertitude.

Les actions de Tesla ont accumulé de grosses pertes depuis que Musk a suggéré qu'il vendrait environ 10% de sa participation en novembre, les prix ne faisant que s'effondrer davantage alors que le marché au sens large se débat face à la hausse des taux d'intérêt. Ajoutant aux inquiétudes de Tesla, cependant, « la pire crise de la chaîne d'approvisionnement de l'histoire moderne » a menacé la production de l'entreprise dans une Chine très rentable, note Ives. Le Nasdaq, riche en technologies, a chuté de 29 % cette année. Tesla, quant à elle, a plongé de 47 %.

Source : Twitter

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de AoCannaille
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 02/11/2022 à 10:31
Citation Envoyé par Madmac Voir le message
Le dernier scandale de Pfizer qui a été d'admettre qu'aucune recherche n'avait été fait pour confirmer que la vaccination stoppait la transmission. En dépit du battage publicitaire qui prétendait le contraire.
Change de média, dés le début Pfizer, et les autres labos, ont bien publié le fait qu'ils n'aient pas testé l'efficacité sur la transmission. Pour une raison simple, si on prend le temps de réfléchir 2 minutes : Tester la transmission implique de contaminer des humains à une maladie dont on a/avait aucun remède à ce moment donné.

Je n'ai absolument pas apprécié qu'on nous force à prendre ce vaccin en version Béta, mais faut arrêter de chercher des problème là où il n'y en avait pas...
16  1 
Avatar de pmithrandir
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 16/11/2022 à 20:50
Enfin... Les devs dans le monde entier ont les même habitudes.

Tu ne peux pas les prendre pour des divas pendant 5 ans et leur proposer l esclavage facilement.

En plus, les bons ont souvent des opportunités quoi qu'il arrive et parfois assez d'argent pour créer leurs opportunités.

Bref avec ce genre de message il va sûrement arriver a un tiers qui reste.. mais ça m'étonnerait qu'il garde les meilleurs.

Et attendons nous a voir pointer un produit twitter like dans les 2 mois par quelques dizaines d'employés le codage a déjà du commencer et je ne doute pas qu'un ou deux fond soit prêt à mettre quelques centaines de millions dedans.

Mastodon de par sa philosophie ne pourra jamais faire l'affaire donc il y a une place a prendre.
13  0 
Avatar de escartefigue
Modérateur https://www.developpez.com
Le 02/11/2022 à 11:23
Citation Envoyé par Erviewthink Voir le message
Tu ne peux pas dire qu'un vaccin n'augmente pas la mortalité car et c'est un fait des gens peuvent mourir après l'injection d'un vaccin, si ils ne l'avaient pas reçu, ces personnes mortes ne le seraient pas si elles ne l'avaient pas reçu, donc un vaccin augmente la mortalité suite à son injection, c'est un fait, même si c'est minime.

Il faut arbitrer si le risque en vaut la chandelle, un personne jeune en bonne santé a peu de risque de mourir du covid donc se vacciner contre ce rhume est inutile pour une personne lambda.
Encore une fois lisez les études scientifiques au lieu de vous croire plus expert que les médecins et cessez de propager des rumeurs débiles, c'est honteux et même criminel.
14  3 
Avatar de pmithrandir
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 16/11/2022 à 10:25
Je pense que le gars a fait une erreur
Et même en France tous les salariés ont une obligation de retenu et de loyauté envers leur entreprise.
Donc un licenciement aurait été validé je pense.

La il faut regarder le contexte.
On a un mec qui prétend mieux faire que twitter depuis plusieurs années.
A peine arrivé dans une boîte en état correct mais pas top, il mène une politique inhabituelle dont les résultats a court terme sont désastreux.
Au passage, au lieu d'accuser la hiérarchie passée des errements il n hésite pas à mettre en doute les compétences techniques des équipes et la qualité des produits. Or la qualité n'a jamais été un frein sur Twitter.

Il me paraît normal que les équipes lui fasse faux bond.

C'est dailleur pur cela que je pense qu'il va se prendre une belle claque dans les 2 mois avec une faillite retentissante. Parce que sans employé on ne produit plus... Et que sans voix discordante on fonce dans le mur a coup sur.

Je ne donne pas cher de Tesla aussi. Parce que là il est en train de politiser son discours, ce qui aux Etats Unis peut facilement te priver de subventions, de soutien... Et de ventes.

Quand il humilié un député en public... Il ne peut pas gagner derrière.

On verra alors que Tesla est valorisé 10 a 100 fois trop cher.
https://www.lesechos.fr/industrie-se...bourse-1358541

Cette boîte ne peut pas valoir 100 fois plus que Renault. Soyons sérieux.

La chute sera brutale je pense.
11  0 
Avatar de Pyramidev
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 16/11/2022 à 17:44
Du coup, parmi ceux qui sont en congés, ceux qui ne lisent pas leurs courriels du boulot seront automatiquement virés ?

Très peu de développeurs voudront rester chez Twitter. Ceux qui cliqueront sur le lien le feront probablement car ils essaieront de trouver un autre job avant d'être virés.
Plus aucun développeur ne voudra postuler chez Twitter.
Soit Elon Musk est totalement idiot, soit son but est de détruire Twitter.
11  0 
Avatar de SimonKenoby
Membre actif https://www.developpez.com
Le 15/11/2022 à 11:24
Tiens, je croyais que Elon Musk était un grand défenseur de la liberté d'expression? N'avait-il pas dis il y a quelques moi que n'importe qui pouvait le critiquer? On commence déjà a voir les limites de sa "liberté d'expression".
14  4 
Avatar de pmithrandir
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 18/11/2022 à 20:57
Explique moi pourquoi un dev bon irait bosser
Beaucoup d'heure
Pour un chef impulsif
Sans stratégie compréhensible
En gerant un existant sans soutien

Un bon boulot de dev c'est selon moi
Un projet intéressant
Des collègues intéressants
Une roadmap compréhensible et tenable
Entre 30 et 40h de travail max
Un management a l écoute
Un équilibre vie perso vie pro tenable dans le temps.

Pour moi les devs qui ont le choix fuieront cette ambiance toxique qui ne coche aucune de ces cases.
11  1 
Avatar de escartefigue
Modérateur https://www.developpez.com
Le 02/11/2022 à 11:06
Citation Envoyé par Madmac Voir le message
Les AntiVaxx ne manqueront pas de matériel pour allumer les membres du culte de Fauci. Augmentation généralisé de mortalité proportionnel au proportion de vacciné. Le dernier scandale de Pfizer qui a été d'admettre qu'aucune recherche n'avait été fait pour confirmer que la vaccination stoppait la transmission. En dépit du battage publicitaire qui prétendait le contraire.
La répétition compulsive de fausses informations ne les rend pas véridiques, elle ne fait que décrédibiliser son auteur, en l'occurrence Madmac.
Le vaccin contre le COVID, comme les autres vaccins du reste, n'augmente pas la mortalité, c'est tout le contraire.
Toutes les études montrent que le vaccin contre le COVID diminue au contraire très fortement les formes graves de COVID et le taux de mortalité.
Evidemment, pour le savoir, il faut s'intéresser aux études validées par la communauté scientifique et non aux rumeurs sans fondement. Bref, avoir l'esprit cartésien. Trop compliqué pour certains.

Les AntiVaxx manquent bel et bien de matériel : ce sont les neurones en état de fonctionner qui leur manquent cruellement
15  6 
Avatar de natponch
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 12/11/2022 à 11:47
On va plutôt dire qu'il n'en a absolument rien à faire du devenir de twitter et son domaine d'activité d'origine en tant que réseau social. La seule partie qui l'intéresse c'est récupérer son argent à tout prix, qu'il a été "forcé" de dépenser à cause de sa folie des grandeurs et se croire au dessus de tout et tout le monde !
8  0 
Avatar de vohufr
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 14/11/2022 à 9:57
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Je pense que ça va être le chaos chez Twitter pendant encore 6 mois, 1 an, et après l'entreprise sera enfin rentable.
Il faut juste trouver les bonnes idées et les implémenter correctement.
Ben oui, en attendant, observons ce c****** milliardaire jouer avec les emplois de personnes qui doivent vivre et nourrir leur famille.
9  1