IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Binance a promu Terra comme un investissement "sécurisé" avant l'effondrement de 40 milliards de dollars,
Selon un rapport

Le , par Bill Fassinou

502PARTAGES

8  0 
Binance aurait fait la promotion de TerraUSD (UST) en tant qu'investissement "sécurisé" quelques semaines seulement avant que le stablecoin et son homologue Luna ne s'effondrent dans une chute de 40 milliards de dollars qui a secoué le marché des cryptomonnaies. Un rapport a révélé qu'à partir du 6 avril, Binance, la plus grande bourse de cryptomonnaies du monde, a commercialisé un système de prêt de stablecoins offrant un rendement de près de 20 %. Depuis, le système s'est effondré et les investisseurs ont perdu des dizaines de millions de dollars.

Terra et Luna, un ensemble de jetons numériques liés, étaient populaires auprès des traders de cryptomonnaies qui cherchaient à obtenir des rendements élevés grâce à des programmes de prêt connus sous le nom de "staking". Plus précisément, le staking offre aux détenteurs de cryptomonnaies un moyen de faire travailler leurs actifs numériques et de gagner un revenu passif sans avoir besoin de les vendre. Selon un message sur son canal officiel sur l'application Telegram, Binance a annoncé le 6 avril que les investisseurs pouvaient obtenir un rendement de près de 20 % et ajouté que l'opération était "sûre et réjouissante".

Cependant, les investisseurs ont perdu presque toute leur valeur plus tôt ce mois-ci dans l'un des plus grands krachs de l'industrie de la cryptomonnaie. La débâcle de Terra a fait des vagues dans l'espace cryptographique. Cet effondrement aurait effacé jusqu'à 200 milliards de dollars de richesse en une seule journée. Les dégâts de l'incident continuent d'être révélés jusqu'à présent. Binance est probablement l'un des acteurs les plus influents du secteur de la cryptomonnaie. Les chiffres montrent que l'entreprise traite environ 1 milliard de dollars de transactions par mois et offre une variété de produits financiers sur son site Web.


Publicité de Binance sur son canal Telegram

Selon le rapport, sa promotion de Terra en tant qu'investissement sûr met en évidence la fonction centrale que jouent les bourses de cryptomonnaie dans la sélection des jetons numériques qui sont rendus facilement accessibles aux marchands traditionnels. Ces derniers mois, la publicité pour les investissements en cryptomonnaie est devenue une préoccupation pour les régulateurs de plusieurs pays, qui s'inquiètent des promotions qui minimisent le risque des cryptomonnaies ou encouragent les petits investisseurs à placer leur argent dans des produits d'actifs numériques complexes qui ont peu de protections juridiques.

Le gouvernement britannique prévoit de renforcer les normes relatives aux publicités sur les cryptomonnaies. Singapour a interdit plus tôt cette année la quasi-totalité des transports publics et des publicités d'influenceurs sur les médias sociaux pour les cryptomonnaies, tandis que l'Espagne a déclaré qu'elle exigerait des influenceurs qu'ils informent à l'avance les régulateurs des posts de cryptomonnaies. L'Union européenne a averti les Européens qu'investir dans les cryptomonnaies comporte des risques et qu'en cas d'escroquerie, ils ne pourraient pas récupérer leurs placements. L'UE travaille également sur une réglementation.

Selon le rapport, le message Binance a été vu 117 000 fois sur une application largement utilisée par les amateurs de cryptomonnaie. Il n'a fourni aucune information, bien qu'un site Web auquel l'annonce renvoie indique que "le commerce des cryptomonnaies est soumis à un risque de marché élevé". L'année dernière, Binance avait également fait la promotion d'un système de staking Luna comme un investissement "sécurisé". Après l'effondrement de Terra, Binance a déclaré qu'il était en train de "revoir la manière dont les campagnes pour des projets, tels que Luna, sont évaluées avant d'être annoncées".

Le directeur général de Binance, Changpeng Zhao, a reconnu dans un billet de blogue la semaine dernière qu'"il est maintenant évident que tout cela était construit sur un concept auto-perpétué et peu profond". « Si Terra disposait bien d'un écosystème avec quelques cas d'utilisation, la vitesse de croissance de l'écosystème ne correspondait pas à la vitesse des incitations utilisées pour attirer de nouveaux utilisateurs », a-t-il ajouté. Zhao a déclaré que si la bourse effectue une "diligence raisonnable" sur les pièces de monnaie sur ses plateformes, la métrique la plus importante pour sa prise de décision est la popularité d'un jeton.

« Si quelque chose est utilisé par un grand nombre d'utilisateurs, cela a de la valeur », a-t-il déclaré lors du Financial Times Digital Assets Summit en avril. Binance, qui n'a pas de siège social fixe, a été censuré l'année dernière par le régulateur financier britannique, qui a averti que ses "produits financiers complexes et à haut risque" présentaient "un risque significatif pour les consommateurs". Cependant, il aurait récemment fait des progrès pour obtenir des autorisations réglementaires ailleurs.

Binance aurait prévu de faire de la France un siège régional, après que les autorités de réglementation ont donné à sa filiale locale, au début du mois, l'autorisation d'agir en tant que fournisseur de services d'actifs numériques enregistré - le premier pays de l'UE à le faire. Binance aurait également reçu des autorisations similaires à Dubaï et à Bahreïn.

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi

Les cryptoactifs ne valent rien, déclare Christine Lagarde, présidente de la BCE, elle indique également sa préférence pour une hausse des taux d'intérêt de 25 points de base en juillet

L'UE veut savoir qui paie en anonyme avec les cryptomonnaies en requérant une pièce d'identité grâce à une loi controversée comme celle qui vise la fin de la confidentialité des communications privées

Stablegains accusé d'avoir trompé ses clients, après l'annonce de sa fermeture, « nous cessons d'offrir le service Stablegains, veuillez retirer les fonds restants »

YC W22 Stablegains est poursuivi pour avoir perdu 42 millions de dollars de fonds provenant de 4878 clients, certains investisseurs accusent la société de fraude

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 26/05/2022 à 21:56
J'en pense qu'en général, quand Linkedin me propose un poste, il y a entre 0 et 5 candidats max. Une annonce du même genre mais pour Binance a dépassé les 80, et est restée en ligne 6 semaines. Elle vient de disparaitre.

Mon interprétation, c'est que les cryptomonnaies font rêver. Elles font rêver par la promesse d'argent facile et rapide. Mais la loi immuable de l'économie est que plus c'est rentable, et plus c'est risqué. On voit ici le genre de risque qui est pris.
2  0 
Avatar de Jules34
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 27/05/2022 à 9:21
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Binance a promu Terra comme un investissement "sécurisé" avant l'effondrement de 40 milliards de dollars

Binance aurait prévu de faire de la France un siège régional, après que les autorités de réglementation ont donné à sa filiale locale, au début du mois, l'autorisation d'agir en tant que fournisseur de services d'actifs numériques enregistré - le premier pays de l'UE à le faire. Binance aurait également reçu des autorisations similaires à Dubaï et à Bahreïn.

J'ai un compte chez Binance, mon plus gros compte d'ailleurs. Au début je l'ai choisis par hasard. Après j'étais méfiant, je le suis de moins en moins. Hier soir je me suis dit, pourquoi tu n'est pas au taquet comme les autres héros gogo de la finance, qui profite un max de la chute des cryptos en en vendant à découvert grâce aux contrats "future" (le shortage en gros) ? Et bien Binance ne le permet pas à ses clients Français. Il faut être résident fiscal d'un autre pays avec une régulation moins poussée.

C'est con parce que au final on fait dans les crypto se qu'on a pas fait dans le covid. C'est un krash remarquable mais le secteur ne disparaitra pas et comme d'habitude les plus patients rafleront la mise.

Il y a la fois une part de pur "krash" mais aussi un mouvement de foule de gens qui n'étaient déjà pas prêt à investir en bourse et qui l'on fait dans la crypto avec de l'argent qu'ils n'étaient pas prêt à sacrifier dans la volatilité... Les gens qui veulent rester s'en foutent de perdre en valeur quelque temps si à l'issue de ça le cours repars à la hausse et qu'ils ont eu 2 mois pour consolider des positions en fonctions des cryptos qui vont disparaître et celle qui vont repartir.

Binance à promu le token terra comme pleins d'autres. C'est un casino en ligne de toute façon Mais ce que je veux dire c'est que le problème ne vient pas que de la plateforme, du Token ou de l'écosystème mais aussi du pays qui laisse plus ou moins faire à ses citoyens ce qu'ils veulent. Aux USA on peut dans la meme journée acheter un M16 et vider tout ses comptes y compris le fameux 401K retraite dans un contrat future sur le bitcoin sans qu'aucune autorité ne lève un sourcil, c'est peut être aussi ça une partie du problème. Si on me laissait boursicoter avec ce que la caisse de retraite me prenait tout les mois je serais sûrement à la rue depuis un moment...
2  0