IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les pertes d'actions de Tesla dépassent les 575 milliards de dollars, tandis que « la patience des investisseurs s'épuise » face au « spectacle » auquel Elon Musk se livre sur Twitter

Le , par Stéphane le calme

689PARTAGES

4  0 
Les actions de Tesla ont chuté à leur plus bas niveau depuis 11 mois mardi après qu'une note d'analyste prévoyant des baisses s'est ajoutée à une vague d'inquiétudes pour le constructeur de véhicules électriques ainsi que son chef de file Elon Musk, malgré le fait que l'un des supporters les plus fervents de l'entreprise a doublé sur son investissement massif.

L'action Tesla a chuté de 7 % à 628 dollars mardi, faisant chuter l'action de près de 49 % par rapport à son sommet historique de novembre et effaçant plus de 30 milliards de dollars de la capitalisation boursière de Tesla, qui est tombée à 650 milliards de dollars après un pic de plus de 1 200 milliards de dollars.


Suite à la forte baisse, l'analyste de Daiwa, Jairam Nathan, a abaissé mardi matin son objectif de cours pour les actions Tesla à 800 $ contre 1 150 $ – informant les clients des mesures de restrictions dues au Covid sont appliquées à Shanghai, où le constructeur de véhicules électriques exploite sa soi-disant Gigafactory, ainsi que des problèmes d'approvisionnement ayant un impact ses usines d'Austin et de Berlin, qui réduiront davantage les bénéfices prévus.

Nathan prévoit que les vents contraires feront baisser les livraisons cette année de 180 000 véhicules, ce qui signifie que Tesla livrera 1,2 million de véhicules cette année, contre 1,4 million d'unités précédemment prévues.

La note intervient un jour après que l'analyste de Wedbush, Dan Ives, a averti que l'assemblée des actionnaires de Twitter cette semaine « soufflera sûrement sur les braises » qu'il y a entre Musk et le conseil d'administration de la société de médias sociaux, alors que les investisseurs Tesla craignent que le rachat proposé de Twitter ne détourne son l'attention de Tesla. « La patience des investisseurs de Tesla s'épuise », a déclaré Ives à propos de la saga qui en résulte, Musk suggérant qu'il réduirait son offre en raison de préoccupations concernant les bots sur Twitter, tandis que le conseil d'administration de la société a déclaré que cela ne modifierait pas l'accord.

« Les actionnaires de Tesla ne peuvent pas être heureux que Musk doive détourner encore plus d'attention de la victoire dans la course aux véhicules électriques », a estimé l'analyste d'Oanda Edward Moya, faisant écho aux préoccupations d'Adam Crisafulli de Vital Knowledge Media, qui a également attribué la chute de l'action de Tesla aux inquiétudes des investisseurs quant à la manière dont Musk financera son offre sur Twitter.

Malgré la tendance baissière, Ark Invest, la société d'investissement new-yorkaise dirigée par la célèbre sélectionneuse de titres Cathie Wood, a révélé qu'elle avait acheté mardi 10 millions de dollars d'actions Tesla, ajoutant à sa participation pour la première fois depuis février moins d'une semaine après que l'action ait perdu sa première place sur le fonds phare d'Ark au profit du géant du streaming Roku.

« Ce spectacle de cirque [de prise de contrôle] a été un surplomb majeur sur les actions de Tesla et a été un œil au beurre noir pour Musk jusqu'à présent », a déclaré Ives lundi, ajoutant que « la pression majeure du marché pour les actions technologiques » n'a fait qu'ajouter à l'incertitude.

Les actions de Tesla ont accumulé de grosses pertes depuis que Musk a suggéré qu'il vendrait environ 10% de sa participation en novembre, les prix ne faisant que s'effondrer davantage alors que le marché au sens large se débat face à la hausse des taux d'intérêt. Ajoutant aux inquiétudes de Tesla, cependant, « la pire crise de la chaîne d'approvisionnement de l'histoire moderne » a menacé la production de l'entreprise dans une Chine très rentable, note Ives. Le Nasdaq, riche en technologies, a chuté de 29 % cette année. Tesla, quant à elle, a plongé de 47 %.

L'analyste de Wells Fargo, Colin Langan, a averti les actionnaires de Tesla que le risque que Musk vende encore plus d'actions pourrait exercer une pression sur le titre, comme cela a été le cas lorsqu'il a annoncé des ventes (qui ont finalement eu lieu) à la fin de l'année dernière. Langan a également déclaré que l'implication de Musk avec Twitter pourrait être une distraction pour un PDG qui a déjà une assiette pleine, pointant vers deux usines récemment ouvertes à Berlin et à Austin, au Texas, conçues pour doubler la capacité de fabrication mondiale de l'entreprise.

Le conseil d'administration de Twitter dit à Elon Musk: Nous ne modifierons pas l'accord

Alors qu'Elon Musk tergiverse sur son engagement d'acheter Twitter pour 44 milliards de dollars, le conseil d'administration de Twitter a déclaré la semaine passée qu'il avait l'intention d'appliquer l'accord de fusion au prix d'origine.

« Le conseil d'administration et M. Musk ont convenu d'une transaction à 54,20 dollars par action. Nous pensons que cet accord est dans le meilleur intérêt de tous les actionnaires. Nous avons l'intention de conclure la transaction et d'appliquer l'accord de fusion », a déclaré le conseil d'administration de Twitter dans un communiqué. Twitter a également publié une déclaration de procuration préliminaire exposant les raisons pour lesquelles les actionnaires devraient approuver l'accord.

« Twitter s'engage à conclure la transaction au prix et aux conditions convenus aussi rapidement que possible », a déclaré la société dans un communiqué de presse annonçant la circulaire de sollicitation de procurations.

L'accord de vente permet à Twitter ou à Musk de mettre fin à l'accord et de payer des frais de rupture de 1 milliard de dollars dans certaines circonstances. Par exemple, Musk devrait payer les frais de résiliation s'il « ne parvient pas à réaliser la fusion comme requis en vertu et dans les circonstances spécifiées dans l'accord de fusion ».

Cependant, Musk ne peut pas forcément s'en sortir en se basant uniquement sur ses plaintes concernant le nombre de comptes de spam sur le réseau social. En effet, l'accord de fusion comprend également une disposition de performance spécifique qui permet à Twitter de forcer Musk à conclure l'accord, selon le dossier. Cela pourrait signifier que, si l'accord aboutit devant un tribunal, Twitter pourrait obtenir une ordonnance obligeant Musk à achever la fusion plutôt que de gagner une compensation monétaire pour toute violation de celle-ci.*

Cette disposition se trouve à l'article 9.9 de l'accord de fusion. Si Twitter respecte ses obligations en vertu de l'accord, il « aura droit à une exécution spécifique ou à un autre recours équitable » pour « amener l'investisseur en capital [Musk] à financer le financement en capital, ou à faire respecter l'obligation de l'investisseur en capital de financer directement le financement en capital et de consommer la Clôture », stipule l'accord.

Twitter et Musk ont ​​​​convenu que si l'une ou l'autre des parties ne prenait pas les mesures nécessaires pour réaliser l'accord, il y aurait « des dommages irréparables pour lesquels des dommages-intérêts, même s'ils étaient disponibles, ne constitueraient pas une réparation adéquate ». Twitter ou Musk auraient ainsi « droit à une injonction, à une exécution spécifique et à d'autres réparations équitables pour prévenir les violations du présent accord et pour appliquer spécifiquement les termes et dispositions des présentes, en plus de tout autre recours auquel ils ont droit en droit ou en équité ».

L'accord contient également une clause de non-dénigrement qui stipule que Musk peut tweeter sur la fusion « tant que ces Tweets ne dénigrent pas la société ou l'un de ses représentants », mais Musk a critiqué à plusieurs reprises Twitter et ses représentants depuis la signature de l'accord.


Musk a menacé de mettre un terme à l'accord à cause des données sur la proportion de spams sur Twitter

Musk a déclaré que « l'accord ne peut pas avancer » tant que Twitter ne fournira pas de données sur son estimation des comptes de spam. Il a également déclaré que la renégociation de l'accord à un prix inférieur n'était « pas hors de propos ».

Mais l'offre de Musk d'acheter Twitter renonçait à la « diligence raisonnable commerciale », et le conseil d'administration de Twitter s'est appuyé sur cet engagement lorsqu'il a approuvé la transaction et a recommandé aux actionnaires de voter pour. La déclaration de procuration de Twitter a indiqué aux actionnaires que l'une des raisons d'approuver l'accord est « la probabilité que d'autres acquéreurs potentiels aient besoin d'une diligence raisonnable substantielle, créant un retard et un risque pour parvenir à la signature d'une telle transaction potentielle ».

Musk dit qu'il pense qu'au moins 20 % des comptes Twitter sont des faux ou des spams, tandis que Twitter a déclaré dans un dossier de la Securities and Exchange Commission que moins de 5 % des utilisateurs actifs quotidiens monétisables (mDAU) sont des spams ou des faux. Ces chiffres ne sont pas incompatibles, car Musk semble parler de tous les comptes, tandis que la statistique de 5 % de Twitter fait référence aux comptes qui sont connectés et peuvent voir des publicités chaque jour. Pourtant, Musk a insisté sur le fait que les données de Twitter étaient erronées et a rejeté l'explication proposée par le PDG de Twitter, Parag Agrawal.

Musk « n'a produit aucune preuve »

Le chroniqueur de Bloomberg Opinion, Matt Levine, a reproché à Musk d'avoir tenté d'arrêter l'accord sur la base du nombre de spam alors qu'aucune nouvelle information sur le nombre de spam n'était disponible depuis que Twitter avait accepté son offre d'achat de la société*:

« Il n'a produit aucune preuve que les estimations de Twitter sont erronées, et certainement pas qu'elles sont matériellement erronées ou faites de mauvaise foi. (Musk ne peut se retirer de l'accord que si les déclarations de Twitter sont erronées d'une manière qui entraînerait un "effet négatif important" sur Twitter, ce qui est extrêmement improbable.) Sa propre méthodologie supposée pour compter les spambots est risible. Hier, le PDG de Twitter, Parag Agrawal, a tweeté un fil expliquant en termes généraux comment Twitter estime que les faux comptes représentent moins de 5 % de son nombre d'utilisateurs actifs et comment cette analyse ne peut pas être facilement reproduite par des entités externes (parce qu'elles ne ne savent pas quels comptes sont réels, et aussi parce qu'elles ne savent pas quels comptes Twitter compte comme utilisateurs actifs quotidiens). Il semble clair que la réponse réfléchie d'Agrawal est fondamentalement correcte. Musk a répondu avec un emoji caca.

« Plus important encore, rien n'a changé concernant le problème des bots depuis que Musk a signé l'accord de fusion. Twitter a publié la même estimation qualifiée – selon laquelle moins de 5 % des comptes monétisables sont faux – au cours des huit dernières années. Musk connaissait ces estimations et a refusé de faire toute diligence raisonnable non publique avant de signer l'accord de fusion. Il était au courant du problème des robots spammeurs avant de signer l'accord de fusion, comme nous le savons parce qu'il en parlait constamment, y compris lors de l'annonce de l'accord de fusion. S'il ne voulait pas acheter Twitter parce qu'il y a des robots spammeurs, il n'aurait pas dû signer de contrat pour acheter Twitter. Aucune nouvelle information n'a été révélée sur les spam bots au cours des trois dernières semaines ».

Il est plus probable que Musk « s'efforce de modifier le prix de l'accord pour des raisons de marché directes » au milieu d'une période difficile pour Tesla et d'autres actions, mais « ce n'est très clairement pas autorisé par l'accord de fusion qu'il a signé*: les accords de fusion entre entreprises publiques allouent un large risque de marché pour l'acheteur, et il ne peut pas sortir simplement parce que les actions ont baissé », a écrit Levine.

Le cours de l'action de Twitter était un peu supérieur à 35 $ au moment d'écrire ces lignes.


Sources : NASDAQ, communiqué du Conseil d'administration de Twitter, accord de fusion

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de AoCannaille
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 02/11/2022 à 10:31
Citation Envoyé par Madmac Voir le message
Le dernier scandale de Pfizer qui a été d'admettre qu'aucune recherche n'avait été fait pour confirmer que la vaccination stoppait la transmission. En dépit du battage publicitaire qui prétendait le contraire.
Change de média, dés le début Pfizer, et les autres labos, ont bien publié le fait qu'ils n'aient pas testé l'efficacité sur la transmission. Pour une raison simple, si on prend le temps de réfléchir 2 minutes : Tester la transmission implique de contaminer des humains à une maladie dont on a/avait aucun remède à ce moment donné.

Je n'ai absolument pas apprécié qu'on nous force à prendre ce vaccin en version Béta, mais faut arrêter de chercher des problème là où il n'y en avait pas...
16  1 
Avatar de pmithrandir
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 16/11/2022 à 20:50
Enfin... Les devs dans le monde entier ont les même habitudes.

Tu ne peux pas les prendre pour des divas pendant 5 ans et leur proposer l esclavage facilement.

En plus, les bons ont souvent des opportunités quoi qu'il arrive et parfois assez d'argent pour créer leurs opportunités.

Bref avec ce genre de message il va sûrement arriver a un tiers qui reste.. mais ça m'étonnerait qu'il garde les meilleurs.

Et attendons nous a voir pointer un produit twitter like dans les 2 mois par quelques dizaines d'employés le codage a déjà du commencer et je ne doute pas qu'un ou deux fond soit prêt à mettre quelques centaines de millions dedans.

Mastodon de par sa philosophie ne pourra jamais faire l'affaire donc il y a une place a prendre.
14  0 
Avatar de pmithrandir
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 16/11/2022 à 10:25
Je pense que le gars a fait une erreur
Et même en France tous les salariés ont une obligation de retenu et de loyauté envers leur entreprise.
Donc un licenciement aurait été validé je pense.

La il faut regarder le contexte.
On a un mec qui prétend mieux faire que twitter depuis plusieurs années.
A peine arrivé dans une boîte en état correct mais pas top, il mène une politique inhabituelle dont les résultats a court terme sont désastreux.
Au passage, au lieu d'accuser la hiérarchie passée des errements il n hésite pas à mettre en doute les compétences techniques des équipes et la qualité des produits. Or la qualité n'a jamais été un frein sur Twitter.

Il me paraît normal que les équipes lui fasse faux bond.

C'est dailleur pur cela que je pense qu'il va se prendre une belle claque dans les 2 mois avec une faillite retentissante. Parce que sans employé on ne produit plus... Et que sans voix discordante on fonce dans le mur a coup sur.

Je ne donne pas cher de Tesla aussi. Parce que là il est en train de politiser son discours, ce qui aux Etats Unis peut facilement te priver de subventions, de soutien... Et de ventes.

Quand il humilié un député en public... Il ne peut pas gagner derrière.

On verra alors que Tesla est valorisé 10 a 100 fois trop cher.
https://www.lesechos.fr/industrie-se...bourse-1358541

Cette boîte ne peut pas valoir 100 fois plus que Renault. Soyons sérieux.

La chute sera brutale je pense.
12  0 
Avatar de Pyramidev
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 16/11/2022 à 17:44
Du coup, parmi ceux qui sont en congés, ceux qui ne lisent pas leurs courriels du boulot seront automatiquement virés ?

Très peu de développeurs voudront rester chez Twitter. Ceux qui cliqueront sur le lien le feront probablement car ils essaieront de trouver un autre job avant d'être virés.
Plus aucun développeur ne voudra postuler chez Twitter.
Soit Elon Musk est totalement idiot, soit son but est de détruire Twitter.
12  0 
Avatar de pmithrandir
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 18/11/2022 à 20:57
Explique moi pourquoi un dev bon irait bosser
Beaucoup d'heure
Pour un chef impulsif
Sans stratégie compréhensible
En gerant un existant sans soutien

Un bon boulot de dev c'est selon moi
Un projet intéressant
Des collègues intéressants
Une roadmap compréhensible et tenable
Entre 30 et 40h de travail max
Un management a l écoute
Un équilibre vie perso vie pro tenable dans le temps.

Pour moi les devs qui ont le choix fuieront cette ambiance toxique qui ne coche aucune de ces cases.
13  1 
Avatar de escartefigue
Modérateur https://www.developpez.com
Le 02/11/2022 à 11:23
Citation Envoyé par Erviewthink Voir le message
Tu ne peux pas dire qu'un vaccin n'augmente pas la mortalité car et c'est un fait des gens peuvent mourir après l'injection d'un vaccin, si ils ne l'avaient pas reçu, ces personnes mortes ne le seraient pas si elles ne l'avaient pas reçu, donc un vaccin augmente la mortalité suite à son injection, c'est un fait, même si c'est minime.

Il faut arbitrer si le risque en vaut la chandelle, un personne jeune en bonne santé a peu de risque de mourir du covid donc se vacciner contre ce rhume est inutile pour une personne lambda.
Encore une fois lisez les études scientifiques au lieu de vous croire plus expert que les médecins et cessez de propager des rumeurs débiles, c'est honteux et même criminel.
14  3 
Avatar de micka132
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 09/12/2022 à 12:11
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Musk aurait demandé aux employés d'accepter de travailler au bureau 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 ou de quitter volontairement leur emploi. D'après les plaignantes, en faisant cette demande aux employés, Musk n'a pas pris en compte les autres occupations des femmes en dehors des heures et jours de travail. Ce qui serait contraire à la loi.
Ca veut dire qu'il n'y a que les femmes qui ont d'autres occupations en dehors des heures et jours de travail? C'est pas un peu sexiste ça?

Après la discrimination positive à l'embauche, il faut faire la discrimination négative au licenciement.
11  0 
Avatar de AoCannaille
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 03/04/2023 à 11:00
Citation Envoyé par HaryRoseAndMac Voir le message
Je pense comme toi : Woke est devenu un mot fourre-tout. [...]
Est-ce que tu te rend compte que tu as des propos aussi péremptoires, vindicatifs et à la limite du sectaire que la catégorie de personne que tu décrit ?
Qui, au passage, je n'ai jamais croisé en France, alors que le profil contre lequels ils se battent pullule et dont tu fais un exemple notoire ?

On n'est pas les USA, il y a encore de la place pour la nuance dans nos avis et opinions, faudrait éviter d'importer ce manichéisme caricatural et parfaitement ridicule...
12  1 
Avatar de escartefigue
Modérateur https://www.developpez.com
Le 02/11/2022 à 11:06
Citation Envoyé par Madmac Voir le message
Les AntiVaxx ne manqueront pas de matériel pour allumer les membres du culte de Fauci. Augmentation généralisé de mortalité proportionnel au proportion de vacciné. Le dernier scandale de Pfizer qui a été d'admettre qu'aucune recherche n'avait été fait pour confirmer que la vaccination stoppait la transmission. En dépit du battage publicitaire qui prétendait le contraire.
La répétition compulsive de fausses informations ne les rend pas véridiques, elle ne fait que décrédibiliser son auteur, en l'occurrence Madmac.
Le vaccin contre le COVID, comme les autres vaccins du reste, n'augmente pas la mortalité, c'est tout le contraire.
Toutes les études montrent que le vaccin contre le COVID diminue au contraire très fortement les formes graves de COVID et le taux de mortalité.
Evidemment, pour le savoir, il faut s'intéresser aux études validées par la communauté scientifique et non aux rumeurs sans fondement. Bref, avoir l'esprit cartésien. Trop compliqué pour certains.

Les AntiVaxx manquent bel et bien de matériel : ce sont les neurones en état de fonctionner qui leur manquent cruellement
15  5 
Avatar de SimonKenoby
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 15/11/2022 à 11:24
Tiens, je croyais que Elon Musk était un grand défenseur de la liberté d'expression? N'avait-il pas dis il y a quelques moi que n'importe qui pouvait le critiquer? On commence déjà a voir les limites de sa "liberté d'expression".
14  4