IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Des Ukrainiens auraient mené des attaques par déni de service contre les chaînes d'approvisionnement en vodka en Russie,
Interrompant temporairement les expéditions

Le , par Bill Fassinou

176PARTAGES

5  1 
Des hacktivistes ukrainiens, notamment des membres du groupe d'hacktivistes disBalancer, auraient mené des attaques par déni de service distribué (DDoS) contre le site Web du système d'information comptable de l'État russe sur l'alcool (EGAIS). Plusieurs rapports indiquent que ces attaques ont eu lieu les 2 et 3 mai, interrompant ainsi le registre des expéditions. Les distributeurs et les négociants ont confirmé à des médias locaux qu'ils avaient rencontré des problèmes avec le site, de sorte que les délais d'expédition des produits n'ont pas été respectés.

Depuis l'invasion de l'Ukraine par la Russie le 24 février, les groupes de pirates informatiques des deux pays se livrent également une guerre cybernétique. À ce jour, plusieurs infrastructures clés du cyberspace de la Russie comme de l'Ukraine ont déjà été la cible de cyberattaques, et des sites gouvernementaux sont régulièrement mis hors services. Mi-mars, c'est un plus de 300 000 hacktivistes qui se sont engagés aux côtés de l'Ukraine afin de combattre la Russie dans le cyberspace. Anonymous a également déclaré une "cyberguerre" à la Russie au lendemain de son invasion en Ukraine. Le groupe fait régulièrement des annonces sur ses activités.

Cette semaine, les médias russes ont rapporté que les hacktivistes ukrainiens ou soutenant l'Ukraine se sont attaqués à la chaîne d'approvisionnement en vodka en Russie. Selon les informations disponibles sur le sujet, la loi impose aux producteurs et distributeurs d'alcool d'enregistrer leurs expéditions sur le portail EGAIS. Mais plusieurs entités du secteur ont rapporté cette semaine que des attaques DDoS menées par des hacktivistes ukrainiens avaient mis le site hors service les 2 et 3 mai. La panne aurait touché non seulement la distribution de vodka, mais aussi les entreprises viticoles et les fournisseurs d'autres types d'alcool.



Des sources gouvernementales citées par certains médias locaux affirment que le site fonctionne normalement et que tout temps d'attente excessif est simplement dû à une forte demande. Toutefois, une entreprise, Fort, n'avait pas réussi à télécharger environ 70 % de ses factures sur EGAIS en raison de la panne. « En raison d'une panne à grande échelle, les usines ne peuvent pas accepter les réservoirs d'alcool, et les clients - magasins et distributeurs - ne peuvent pas recevoir les produits finis qui leur ont déjà été livrés », a déclaré un employé de la société. Les sources indiquent que les livraisons ont été suspendues dans la nuit du 4 mai.

Cela aurait provoqué une saturation dans plusieurs entrepôts en Russie. EGAIS a informé ses partenaires de la défaillance du système et a veillé à ce que les choses reviennent à la normale dès le lendemain. Bien que le portail ait commencé à fonctionner partiellement, l'attaque a provoqué l'interruption de la fourniture de produits aux détaillants et aux restaurants. Selon les médias locaux, les domaines "egais.ru", "service.egais.ru" et "check.egais.ru" étaient répertoriés sur le canal Telegram de l'"armée informatique" ukrainienne (IT Army of Ukraine). Il s'agit d'une initiative de piratage informatique coordonnée par le gouvernement ukrainien.

Dans le cadre de cette initiative, des sites russes importants sont répertoriés comme cibles et les pirates informatiques volontaires pour aider l'Ukraine à combattre les infrastructures Internet de la Russie sont invités à les attaquer par déni de service. Par le passé, cette initiative a conduit à la fermeture du site Web de la Bourse de Moscou. L'on ignore pour l'instant l'ampleur des dommages et des perturbations que ces attaques causent à l'État russe, mais selon des experts, l'initiative présente une valeur de propagande occasionnelle pour Kiev. Si les attaques sur le réseau de distribution d'alcool continuent, la Russie pourrait finir par en manquer.

Igor Kosarev, représentant de la vodka Ladoga, a déclaré que la société avait un arriéré de plus de 1 500 dossiers à charger, prévoyant qu'il y aura des retards jusqu'à ce que la situation se normalise. Bien que ce retard n'ait pas d'effet négatif sur les célébrations du 9 mai, certains responsables de sociétés vinicoles sont inquiets. Par exemple, Alexander Lipilin, directeur du groupe Beluga, a confirmé que les ventes aux consommateurs finaux restent inchangées. Si la panne dure plus longtemps que prévu - ou si d'autres attaques DDoS compromettent l'infrastructure d'EGAIS - il est probable qu'il y ait une pénurie de vodka et d'autres boissons alcoolisées.

Beluga est le plus grand producteur de boissons alcoolisées en Russie. D'autres sources ont rapporté que le groupe disBalancer propose son outil "Liberator" pour mener des attaques DDoS contre des sites de propagande ou des sources qui contribuent à l'invasion russe. L'application est disponible pour Windows, macOS et Linux. Bien que Liberator puisse amplifier les attaques de piratage sur la Russie, les chercheurs d'Avast signalent que son utilisation n'est pas sûre. « L'analyse d'un de ces outils montre qu'il n'est pas sûr, car il collecte des données personnelles qui peuvent identifier les utilisateurs », mentionnent-ils.

« Ces données comprennent l'adresse IP, le code pays, la ville, l'emplacement dérivé de l'adresse IP, le nom d'utilisateur, la configuration du matériel et du système. Les outils simples et faciles à utiliser partagés par ces initiatives peuvent constituer un risque pour la vie privée et la sécurité de la personne qui les télécharge », précisent-ils. En plus de disBalancer et d'Anonymous, d'autres groupes se targuent d'avoir piraté les bureaux et les systèmes du gouvernement russe en réponse à l'invasion de l'Ukraine.

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi

300 000 hackers volontaires se réunissent pour combattre la Russie, dans un groupe Telegram appelé « IT Army of Ukraine »

Anonymous affirme avoir mis la main sur 820 Go de données de l'agence fédérale russe chargée de la supervision des communications, dont 526,9 Go d'emails et 290,6 Go de données brutes

L'Ukraine affirme que son "armée informatique" a mis hors service des sites Web clés de la Russie, ce qui montre que la ligne de front cybernétique entre les deux pays s'intensifie

Les derniers piratages russes montrent à quel point les "groupes criminels" sont utiles au Kremlin, les codeurs russes travailleraient avec le gouvernement, qui, de son côté, couvre leurs activités

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de noremorse
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 21/07/2022 à 12:48
par contre, ces mêmes entreprises n'ont jamais laissé tomber la propagande ukrainienne. Bah ouais, le camp soi-disant du bien fait aussi de la propagande
11  4 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 21/07/2022 à 14:18
Citation Envoyé par calvaire Voir le message
Concrètement actuellement l'Europe va acheter du pétrole et gaz US (plus cher que le russe forcément) et l'Allemagne (et d'autres pays) vont acheter des avions de combat américain pour se "protéger de la menace rouge".
Et nous Français double peine on peut plus vendre des armes à la Russie, eux au moins ils nous respectaient et l'oncle sam ne pouvait pas faire le coup des sous marin...

Si cette guerre avait le mérite de nous rendre plus indépendant j'applaudirais mais la c'est juste nous rendre encore plus prisonnier des américains.
L'Europe veut désormais acheter aussi du gaz à l'Azerbaïdjan. Pays très démocratique qui à envahi le Haut-Karabagh, puis expulsé les Arméniens, avec le soutien de la Turquie, des armes d’Israël et le silence complice de l'Europe, l’Allemagne en tête.

Donc rien de moral dans ces histoires de boycott du gaz russe.
9  2 
Avatar de Hanoi85
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 24/07/2022 à 2:59
Depuis le début du conflit, l'occident, et particulièrement les Etats-Unis, semble vouloir considérer (ou plutôt nous faire considérer) que cette guerre doit se résumer à ceci :

> Il y a les "gentils", les Ukrainiens, associés au monde occidental et libéral ,

> Il y a les "méchants", les Russes, associés au monde communiste totalitaire.

Toute personne émettant un doute sur ces affirmations étant considérée comme malhonnête, inhumaine, voire "traître à la cause".

Bien sûr, les GAFA's, les médiats occidentaux (dont l'immense majorité appartient à des industriels de renom) ont collaboré activement à cette présentation "bipolaire" de l'évènement : Le "bien", du coté des occidentaux, le "mal", du coté des Russes.

Cette présentation simpliste, presque biblique, du conflit semble satisfaire une grande partie des populations, particulièrement en France.

Personnellement, cette présentation des évènements ne me satisfait pas. L'explication simpliste des origines d'une guerre, de son déroulement, quelque soit la guerre (Ukraine, Syrie, Yémen...), ne correspond jamais à la réalité et à la recherche de la vérité.
8  2 
Avatar de coolspot
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 08/08/2022 à 14:35
Anonymous de toute façon c'est une blague.

C'est un amas de tout et n'importe quoi qui font n'importe quoi parce qu'ils sont n'importe qui

Apres on verras mais si c'est encore comme des ONG genre greenpeace qui ne cible que des entreprise européenne pour ne jamais cibler les entreprise US, on sait ce que ca donnera
7  1 
Avatar de dukoid
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 21/07/2022 à 15:59
conclusion : l'occident est un donneur de leçon qui a du sang sur les mains !
6  2 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 30/07/2022 à 10:00
xxx
2022 Boulevard de la liberté
99999 Victoireville

Victoireville, le 30 Juillet 2022

Monsieur le député Sauveur de L'Ukraine

Je vous écris aujourd'hui pour vous faire part de mon extrême inquiétude au sujet des récents évènements en Ukraine.

Des prisonniers de guerre se font torturer puis exécuter sommairement, d'autres voient leurs geôliers les faire exploser, et l'ambassade Russe au Royaume Uni justifie officiellement les exécutions extra-judiciaires, ainsi qu'un maximum de cruauté, appelant à pendre les prisonniers.
Ce n'est pas la première fois, et de loin, dans l'histoire qu'un gouvernement perd le contrôle de lui même et se lance dans une fuite en avant toujours plus meurtrière. Le 21 Juin 1933, votre lointain prédécesseur Gaston Monnerville, alors député, dressait un parallèle entre le sort passé des Hereros et le sort à venir des juifs. Il avait, neuf ans avant la mise en œuvre de la solution finale, détecté suffisamment d'indices pour l'anticiper.

L'appareil d'état Russe, à ne pas confondre avec son peuple, laisse depuis la bataille de Grozny en 1999, échapper le même genre d'indices. Leur augmentation massive ces derniers mois a atteint un rythme effrayant. Déportations par millions, encouragement systématique des crimes de guerre, théorisation, mise en place, et justification de stratégies de famine, bombardements de terreur, éradication culturelle, en sont quelques exemples, abondamment documentés, y compris par des sources neutres hors occident. Et c'est cela la liberté que monsieur Medvedev, personnage clef du conseil de sécurité russe, promet d'étendre jusqu'à Lisbonne. Ce qui inclus la France, qui est sur le chemin. Nous sommes visés, nous aussi, juste un peu plus bas sur la liste.

Dans ces conditions, alors que le peuple Ukrainien lutte pour sa survie contre cette menace, nous nous devons, nous, Français, de les aider de tout notre possible.

Je peux comprendre que certains armements modernes, en raison de la faiblesse de leur approvisionnement en munitions, puissent être gardés en réserve par l'armée Française.
Je ne peux pas comprendre que des équipements plus anciens, placés en réserve, spécifiquement conçus à l'époque pour contrer les équipements aujourd'hui alignés par la Russie face à l'Ukraine ne soient pas déjà en cours de convoyage pour équiper les forces de la liberté actuellement déployées par l'Ukraine ainsi que ses courageux volontaires étrangers

J'ai pu voir récemment quelques VAB qui viennent d'être livrés par la France. C'est qualitativement excellent, ces équipements, conçus à leur époque pour contrer la menace soviétique, et éprouvés dans de nombreuses opérations, feront une nouvelle fois la preuve de leur valeur. Mais c'est quantitativement insuffisant.
La France n'a pas sur ses épaules de menace militaire de la taille de la Russie. C'est maintenant, voire hier sans faute, que notre équipement militaire en réserve doit être déployé pour stopper cette menace qui pèse sur nos épaules depuis des décennies, et atteint chaque jour un nouveau sommet.

Je vous demande donc, monsieur le député Sauveur de L'Ukraine, d'user de votre influence à l'assemblée, et auprès du président, pour pousser dans le sens d'une intensification du soutien militaire aux forces ukrainiennes. Il y va de la survie à long terme de la France, de son image, de son intérêt, et bien évidemment de son honneur.

Veuillez agréer, monsieur le député, l'expression de mes sentiments distingués.

xxx.
Envoyez les pouces rouges à la rédaction qui transmettra.
5  1 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 21/07/2022 à 14:09
Donc maintenant c'est à l'Ukraine de décider des règles de modérations de plates-formes privées non ukrainiennes ?

Même en passant au-dessus de l'ingérence de l'Ukraine dans des entreprises privées, cela signifie que les très grandes plates-formes auraient un "devoir moral" de supprimer certains contenus. Devoir moral qui ne repose sur aucune règle légale. Comme pour les images de nudité et érotiques impliquant des "mineurs" (pas forcément illégal dans la plupart des pays européens, à dissocier de la pornographie), les images de blessures, les contenus anti-vaccins, les contenus parlant de la politique sanitaire covid de l'Inde, du Sénégal ou du Madagascar, les contenus climatosceptique...
Donc si les très grandes plates-formes finissent par censurer à tout va, les contenus censurés vont se retrouver exclusivement au-dehors des très grandes plates-formes.
Si cela arrive, la tentation des états de censurer directement internet sera très forte.
Pour ce faire, il faudra rendre les lois sur la censure du contenu beaucoup moins permissives.
Ce qui risque de rendre illégale la propagande pro-Kremlin.
Justement, il me semble que en Russie, la propagande pro-Atlantiste (concernant la guerre en Ukraine), est maintenant punie de 15 de prison.
L'occident se sera donc considérablement rapproché de la Russie sur le plan de la censure .
Mais bon, ce sera encore et toujours pour préserver la démocratie et éloigner les dictatures. À peu près le principe du parti unique communiste (le seul autorisé, car le seul démocratique) .
6  3 
Avatar de virginieh
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 26/07/2022 à 9:09
Oui c'est comme ce que je viens d'entendre à la radio aux infos :
"Moscou a bloqué temporairement les gazoduc pour faire des opérations de maintenance. Le ministre allemand dénonce une tentative de faire pression sur l'Europe"

Mais toutes les sanctions qu'on impose à la Russie depuis le début de l'année c'est pas justement pour faire pression sur Moscou ? (et avec le succès qu'on sait )
4  1 
Avatar de Chris777
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 30/07/2022 à 13:44
Google ne diffusent plus de pubs en Russie. Le résultat pour moi qui suis un développeur français est une baisse de 50% de mes revenus publicitaires. Pour les utilisateurs russe c'est tout bénéfice, il n'y a plus de publicité dans les apps et ceci gratuitement.
Pour ce qui est de la justification de ces sanctions, entièrement d'accord avec la plupart des commentaires de ce forum.
La guerre en Ukraine a commencé en 2014, initié par Obama mais personne n'en parle plus.
les dizaines de milliers de morts parmi la population civile du Donbass et l'OTAN qui s'installe à la frontière Russe sont oubliés.
Le narratif occidental c'est que Vladimir Poutine a décidé sans raison d'envahir l'Ukraine.
Il faut lutter contre les informations venant de Russie en interdisant les médias Russe, simple et efficace.
La propagande c'est la Russie, la vérité c'est nous, les occidentaux, le camp du bien.
Tout cela est ridiculement manichéen.
7  4 
Avatar de marsupial
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 08/08/2022 à 20:11
Quel est votre avis sur le sujet ?
Comme les américains, les russes sont très forts en attaque mais nuls en défense. Je rappelle qu'au concours de l'OTAN, organisé tous les ans entre une red team et des blue teams de chaque pays de l'organisation, les mieux placés sont les tchèques détrônés en 2018 par la France. Ce qui ne veut pas dire que nous soyons excellemment bien protégés mais les américains sont loin au classement. Comme les russes apparemment.
3  0