IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le Texas veut consacrer 25 GW de son approvisionnement en électricité à l'extraction de cryptomonnaies au cours des prochaines années,
Cela représente environ 25 % de sa charge de pointe

Le , par Bill Fassinou

138PARTAGES

9  0 
Le Texas, plébiscité comme la prochaine nouvelle capitale mondiale de la cryptomonnaie, continue de déployer des efforts pour attirer les acteurs de la filière. L'ERCOT (Texas Energy Reliability Council of Texas), l'organisation américaine qui exploite le réseau électrique du Texas, a annoncé récemment qu'elle entend réserver près de 25 GW de son approvisionnement en électricité à l'extraction de cryptomonnaies dans les années à venir. Elle prévoit l'installation de plusieurs dizaines de sociétés de cryptomonnaies dans l'État et estime que les mineurs auront besoin de 6 GW d'ici à la mi-2023.

L'ERCOT se prépare à un afflux d'entreprises d'extraction de cryptomonnaies qui, selon elle, finiront probablement par tirer plus d'énergie du réseau que la plus grande ville de l'État, Houston. Elle veut s'assurer que le réseau électrique de l'État est prêt à faire face à une avalanche d'entreprises d'extraction de cryptomonnaies, chassées de certains pays comme la Chine, qui s'installeraient dans l'État à la recherche d'un refuge déréglementé pour leurs activités gourmandes en énergie. Selon plusieurs sources, l'ERCOT aurait déjà formé un groupe de travail avec plusieurs entreprises de cryptomonnaies pour évaluer leurs besoins dans les années à venir.

Selon les responsables, l'augmentation de la demande minière pourrait ajouter entre cinq et six gigawatts de charge à l'infrastructure énergétique déjà capricieuse de l'État - une quantité à peu près équivalente à la ville entière de Houston, ou à 1,2 million de foyers - au cours des 12 à 15 prochains mois. Toutefois, il semble qu'il ne s'agit que de la partie émergée de l'iceberg. Selon Brad Jones, directeur général par intérim de l'ERCOT, ce chiffre serait même une estimation très faible. Interrogé sur la question, il a déclaré que des mineurs représentant une consommation d'électricité d'environ 17 gigawatts ont contacté l'État au sujet d'opérations potentielles.



« C'est à peu près l'équivalent de la charge de deux villes et demie de New York », a déclaré Jones. Si les 17 GW démarraient et fonctionnaient à plein régime tout au long de l'année, ils augmenteraient la demande de pointe sur le réseau de plus de 20 % pour l'année prochaine. Cependant, Jones a précisé que les nouveaux mineurs ont accepté le statut de "charge flexible", ce qui signifie que l'ERCOT pourrait donner des ordres pour augmenter ou diminuer la demande en fonction des conditions du réseau, tout comme les centrales électriques. En effet, l'organisme aurait élaboré un programme pour bien gérer la consommation des mineurs.

« L'ERCOT dispose d'un programme dans le cadre duquel les gros consommateurs peuvent indiquer à l'exploitant du réseau dans quelle mesure ils sont prêts à réduire les prix de l'électricité. Si les mineurs de cryptomonnaies participent, l'ERCOT pourrait envoyer des ordres à leurs installations pour augmenter ou réduire la demande, tout comme les centrales électriques reçoivent des ordres de répartition », a déclaré Jones. Les mineurs auraient déjà commencé à s'inscrire. Les prévisions de l'ERCOT constituent la première estimation officielle de la pression que les mineurs sont susceptibles de faire peser sur le système électrique de l'État.

Au cours des derniers mois, les dirigeants du Texas ont fait part de leur désir de faire de l'État un leader des cryptomonnaies, tant au niveau des transactions que de l'exploitation minière. Le Texas a courtisé de manière agressive les mineurs de cryptomonnaies, qui sont attirés par l'énergie bon marché de l'État et le laissez-faire de la réglementation. Le sénateur Ted Cruz a fait valoir à plusieurs reprises les avantages potentiels du minage de cryptomonnaies sur le réseau de l'État, affirmant que l'ajout d'un plus grand nombre d'utilisateurs à forte demande pomperait la demande dans tout le système et conduirait à une augmentation de l'offre disponible.

Selon lui, l'excédent pourrait être redirigé en cas d'urgence. Par contre, les critiques ont averti que l'augmentation de la demande pourrait être trop importante pour le réseau, qui s'est déjà effondré lors d'une tempête hivernale en 2021, entraînant des pannes qui ont fait 246 morts. Mais les mineurs, ainsi que de nombreux politiciens texans, affirment que les cryptomonnaies rendront le réseau plus résilient, car les opérateurs pourront rapidement réduire la consommation pour donner un répit au système en cas de pic de la demande. Certains critiques ont également déclaré que le programme des autorités texanes ne fonctionnera pas.

« Bien qu'il puisse être utile de faire réagir la demande aux conditions du réseau, l'extraction de cryptomonnaies ajoute de la demande à un réseau déjà surchargé et doit ensuite l'ajuster. Si cela peut être utile, cela pose aussi d'énormes défis au système de transmission et de distribution et aux prix », a déclaré Cisco DeVries, PDG d'OhmConnect Inc., le plus grand gestionnaire de l'utilisation de l'énergie résidentielle aux États-Unis. Enfin, Jones a déclaré « l'ERCOT travaille avec les mineurs pour préparer le réseau à gérer environ 25 gigawatts de demande de cryptomonnaie au cours de la prochaine décennie. »

Lorsqu'on lui a demandé si le Texas avait pour objectif de devenir le plus grand centre minier du monde, il a répondu : « Oui, c'est ce que nous prévoyons ». En dehors de Ted Cruz, plusieurs figures politiques du Texas vouent également un grand culte aux cryptomonnaies. Au début de l'année, le candidat républicain conservateur au poste de gouverneur du Texas, Don Huffines, a publié le 21 janvier un plan visant à faire du Texas le premier État américain pour le bitcoin et les autres cryptomonnaies. « Je possède des bitcoins depuis des années et je crois fermement à la fois à sa valeur en tant qu'actif et à son potentiel en tant que monnaie », a-t-il déclaré.

« En tant que leader de l'innovation, le Texas doit être à la pointe de la nation en matière de politique du bitcoin et d'adoption des cryptomonnaies. Je m'engage à faire du Texas la citadelle du bitcoin et à protéger le secteur contre le gouvernement fédéral », a-t-il ajouté. Selon Austin Storms, vice-président des opérations minières de bitcoin chez Galaxy Digital Holdings, une société de gestion d'actifs, l'ERCOT déploie beaucoup d'efforts pour nettoyer le réseau en prévision de l'assaut des nouvelles exploitations minières de cryptomonnaies qui seront mises en ligne.

« Ma principale conclusion est que l'ERCOT est en train de préparer le terrain pour l'exploitation minière du bitcoin au Texas. Le message que l'ERCOT envoie est que le Texas est ouvert aux mineurs de bitcoins », a déclaré Storms. Ainsi, alors que de plus en plus de pays se lancent dans la répression des cryptomonnaies, le Texas se dit prêt à accueillir les entreprises et les mineurs de cryptomonnaies qui ont été contraints de quitter la Chine, l'UE ou d'autres pays hostiles aux actifs numériques.

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi

Un candidat au poste de gouverneur du Texas envisage de faire du Texas la « Citadelle du bitcoin », alors que la cryptomonnaie connaît une courbe négative

Certains mineurs industriels de bitcoins déménagent au Texas où l'énergie est bon marché, l'État serait en bonne voie pour devenir la nouvelle capitale minière mondiale

La Chine a ajouté l'extraction de cryptomonnaies à un projet de liste d'industries dans lesquelles les investissements sont restreints ou interdits, bien que la liste ait été réduite à 117 secteurs

« L'UE doit bannir le minage de cryptomonnaies qui s'appuient sur l'algorithme de preuve de travail comme le bitcoin », d'après le vice-président de l'Autorité européenne des marchés financiers

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !