Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Google cède le projet HTTP Archive à l'Internet Archive
L'outil de mesure de rapidité des pages Web est disponible sous licence Apache

Le , par Hinault Romaric

0PARTAGES

2  0 
Le fondateur du projet HTTP Archive, Steve Soudres, ingénieur chez Google a annoncé lors de la conférence Velocity O’Reily en Californie, la cession du projet à l’Internet Archive, un organisme à but non lucratif consacré à l’archivage du Web basé à San Francisco.

HTTP Archive est un service open source développé par des ingénieurs de Google qui vise à rendre le Web plus rapide. Le service permet de générer des rapports réguliers, illustrant les tendances de performances des pages telles que la taille de la page, le temps de chargement etc.

Le code du service est mis à la disposition des développeurs, sous licence Apache. Ceux-ci peuvent le modifier pour effecteur leurs propres analyses de leurs sites Web.

HTTP Archive effectue actuellement une analyse des performances de plus de 18 000 URL. Les responsables du projet souhaitent atteindre le nombre d’un millions d’URL dans les prochains mois.

Le transfert du projet à l’Internet Initiative a pour but d’atteindre cet objectif et d’améliorer la performance globale de l’Internet en identifiant et exposant aux utilisateurs les goulots d’étranglement qui le ralentissent. A noter que les ingénieurs de Google participeront toujours à la maintenance du projet.

«J’ai eu l’idée de faire ce projet pendant ces quatre dernières années où je me suis aperçu qu’un grand nombre de sites – mêmes les plus populaires – ne suivent pas les statistiques sur leurs performances, comme la taille du JavaScript, ou comme le nombre de requêtes de script » explique Steve Souders. «Je pense que ce projet a beaucoup de synergie avec ce que fait l’Internet Archive. Ils sont un peu comme les deux facettes d’une même médaille ».

La cession du projet à l’Internet Archive a déjà entrainé l’adhésion de plusieurs entreprises ou fondations comme Mozilla, New Relic ou Stangeloop.

New Relic, a même déjà exploité ce projet pour offrir un service en ligne de mesure des performances d’un site Web. Stangeloop fournit un service similaire pour accélérer le temps de chargement d’un site.

Le code source d'HTTP Archive est téléchargeable sur cette page

Source : Google

Et vous ?

Que pense-vous de ce transfert du projet et de cet outil ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !