IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Ukraine : un concessionnaire aurait désactivé à distance des véhicules agricoles volés par les Russes grâce à leur système informatique,
Empêchant ainsi les véhicules de démarrer

Le , par Bill Fassinou

149PARTAGES

17  0 
Des soldats russes auraient pillé environ 5 millions de dollars de véhicules agricoles appartenant à un concessionnaire John Deere basé à Melitopol, en Ukraine, mais les véhicules étaient équipés d'un système informatique qui a permis au propriétaire de les verrouiller à distance. Les Russes auraient transporté l'ensemble du matériel agricole volé sur plus de 1 000 km avant de se rendre compte que les véhicules ne pouvaient plus démarrer. Des sources indiquent toutefois qu'ils auraient fait appel à des pirates informatiques pour essayer de débrider le système de verrouillage.

Alors que certaines villes ukrainiennes sont actuellement assiégées par les Russes, plusieurs témoignages rapportent que les soldats russes se livrent à des pillages et d'autres formes de vandalismes. Selon un homme d'affaires ukrainien, les troupes russes présentes dans la ville occupée de Melitopol auraient volé tout l'équipement d'un concessionnaire de matériels agricoles et l'auraient expédié en Tchétchénie, en Russie. La source, qui a souhaité rester anonyme, rapporte que le matériel aurait été retiré d'une concession Agrotek à Melitopol, qui est occupée par les forces russes depuis début mars. Au total, il est évalué à près de 5 millions de dollars.

Le contact a déclaré que le processus a commencé par la saisie de deux moissonneuses-batteuses, d'un tracteur et d'un semoir. Au cours des semaines suivantes, tout le reste aurait été enlevé : en tout 27 pièces de machines agricoles. L'un des camions à plateau utilisé, filmé par les caméras, portait un "Z" blanc et semblait être un camion militaire. Le contact a déclaré qu'il y avait des groupes rivaux de troupes russes : certains venaient le matin et d'autres le soir. Une partie des machines aurait été emmenée dans un village voisin, mais une autre partie aurait entrepris un long voyage terrestre vers la Tchétchénie, à plus de 1 000 kilomètres de là.



Cependant, la sophistication des machines, qui sont équipées de GPS, aurait permis de suivre leur déplacement. La dernière fois qu'elles ont été repérées, c'était dans le village de Zakhan Yurt, en Tchétchénie. Selon la source, les équipements transportés dans le village tchétchène, dont des moissonneuses-batteuses, seraient dotés d'une fonction permettant de les contrôler et de les verrouiller à distance. « Lorsque les envahisseurs ont conduit les moissonneuses-batteuses volées en Tchétchénie, ils ont réalisé qu'ils ne pouvaient même pas les mettre en marche, car les moissonneuses étaient verrouillées à distance », a déclaré le contact.

L'équipement semble maintenant croupir dans une ferme près de Grozny. Mais le contact a ajouté qu'"il semble que les pilleurs aient trouvé des consultants en Russie qui tentent de contourner la protection". Néanmoins, si les Russes ne parvenaient pas à débrider le système de protection des machines, ils pourraient être tentés de les revendre sous forme de pièces détachées. « Même s'ils vendent les moissonneuses pour des pièces détachées, ils gagneront un peu d'argent », a déclaré le contact. En outre, des sources indiquent que ces tracteurs sont les précurseurs de la gamme de véhicules agricoles autonomes dévoilés par John Deere en début d'année.

En effet, lors du CES 2022 en janvier dernier, John Deere, le géant américain de la machinerie agricole, a annoncé qu'il s'apprête à lancer à la fin de l'année un tracteur qui peut être utilisé de manière autonome, permettant ainsi aux agriculteurs de quitter la cabine et même le champ. L'entreprise avait déclaré qu'elle entend combiner ses systèmes GPS avec de nouvelles technologies telles que l'intelligence artificielle pour aider les agriculteurs à contrôler les véhicules à distance. Elle a dévoilé un véhicule agricole autonome qui combine son système de guidage GPS avec de nouvelles technologies avancées.

Celui-ci comprend six paires de caméras stéréo pour détecter les obstacles et calculer les distances tout autour du tracteur. Pendant ce temps, un système d'IA analyse les images capturées par les caméras et peut signaler si un problème est observé. La société a ajouté que la position du tracteur est également vérifiée en permanence par rapport à une géofence (un périmètre virtuel pour une zone géographique du monde réel), ce qui permet de s'assurer qu'il opère à l'endroit où il est censé le faire. Cela permet au propriétaire de prendre des mesures si la position ou le déplacement du véhicule s'écarte de certaines valeurs fixées d'avance.

John Deere a déclaré que pendant que la machine fonctionne, cette technologie permet aux agriculteurs de s'éloigner du champ et d'avoir un œil sur leur machine à distance. Ils seront avertis si des anomalies de qualité de travail ou des problèmes de santé de la machine sont détectés, et pourront effectuer des ajustements depuis leur téléphone. Pour utiliser le tracteur autonome, les agriculteurs doivent amener la machine au champ et la configurer pour un fonctionnement autonome. À l'aide d'une application mobile, ils peuvent démarrer la machine. Ils peuvent également accéder à plusieurs flux de données.

Cela comprend des vidéos, des images, des données et des mesures en direct pour surveiller le travail, et ajuster la vitesse, la profondeur et plus encore. John Deere utilise déjà cette technologie pour aider les agriculteurs en matière de précision et de prise de décision, notamment les fonctions d'autoguidage et la technologie de détection GPS et de localisation. C'est probablement la technologie qui a permis au concessionnaire John Deere basé à Melitopol de verrouiller les véhicules volés par les Russes.

« Avec les gens qui se déplacent des zones rurales vers les zones urbaines, il y a un écart toujours plus grand entre la main-d'œuvre nécessaire et la main-d'œuvre disponible. Les agriculteurs ont besoin de la technologie pour faire plus avec moins afin que nous puissions tous mettre de la nourriture sur la table », a déclaré le directeur technique de John Deere, Jahmy Hindman, lors du CES 2022.

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi

Un dirigeant de Volkswagen affirme que les voitures autonomes de niveau 5 (conduite entièrement autonome) n'arriveront peut-être jamais. Toutefois, le niveau 4 lui semble réalisable

S'appuyant sur l'apprentissage automatique, le tracteur autonome de John Deere permet aux agriculteurs de quitter la cabine et le champ, et de surveiller l'évolution à l'aide de leurs smartphones

Tesla rappelle près de 54 000 véhicules susceptibles de ne pas respecter les panneaux d'arrêt, les Model S et Model X 2016-2022, Model 3 2017-2022 et Model Y 2020-2022 sont concernés

Waymo annonce l'arrivée de voitures sans chauffeur à San Francisco, l'entreprise étend également sa zone de service à Phoenix

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de cdubet
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 07/05/2022 à 15:32
Meme si dans ce cas la, c est plutot une bonne chose, la possibilite de controler a distance du materiel par le fabriquant est quelque chose de terrible.
Imaginez par ex que votre voiture soit immobilisée par le constructeur (soit a cause d un bug, soit par une decision legale (genre embargo comme en russie ou simplement par ce qu on a vote une loi qui fait qu un exces de vitesse soit criminalisé)

Le constructeur d une voiture connecte peut deja savoir plein de chose: ou vous habitez, ou vous travaillez, si vous avez une maitresse (detectable en remarquant que soudain vous ne garez plus votre voiture le soir au meme endroit).
Pour peu que ces donnees soient vendu (facebook serait surement acheteur, ils achetent deja l historique des achats via carte visa aux USA) c est une horreur totale

PS: en ce qui concerne le vol, c est meme pas une protection. Comme pour les voitures : elle ne sont plus maquillees pour etre revendue mais demantellee pour etre vendu en piece detachees
1  1 
Avatar de ddoumeche
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 07/05/2022 à 16:07
Imaginez l'élection d'un chef de l'état n'étant pas favorable à 100% aux intérêts américano-américains bien compris, ou que la situation internationale se dégrade à notre détriment. Et bien un pays fournisseur de matériel agricole aurait la possibilité de bloquer une partie du parc de tracteurs et moissonneuses-batteuses.
Si cela avait lieu au moment des moissons, cela pourrait avoir un effet catastrophique.

Il faut prévoir et planifier que le pays puisse être relativement autonome et résilient
2  2 
Avatar de Doatyn
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 07/05/2022 à 21:56
@ddoumeche
C'est vrai que cet aspect est assez terrifiant. Ils sont capables de séquestrer les avoirs russes, alors provoquer une famine en bloquant les machines cela ne leur fera pas peur.
Pauvre monde !
2  2 
Avatar de LampeRouge
Membre actif https://www.developpez.com
Le 07/05/2022 à 11:03
Outre le fait de la guerre en Ukraine où la première victime est la VERITE. Je me pose une question sur nos nouvelles voitures avec "boite noire" intégrée. Visiblement la même technique pourra se poser, et créer ainsi des pannes artificielles. Quel bon plan pour nos garagistes !
0  1 
Avatar de Doatyn
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 07/05/2022 à 11:30
Oui, il faut reconnaitre que dès que dès qu'il se produit quelque chose de négatif quelque part, allez hop, "C'est les russes qui ont fait ça, et ce salaud de Poutine est derrière". Dans nos médias, il y en a même qui ajoutent au sujet de ces machines que "Les russes vont piquer la récolte de blé".
Ils n'ont tout de même pas osé dire que Macron a été élu grace aux manigances des russes, quoique .. on en est pas loin.

Maintenant ces machines qui fonctionnent toutes seules, pourquoi pas, aux risques de sécurité près. J'ai déjà vu des tracteurs labourant tous seuls une parcelle, mais l'agriculteur n'était pas loin et il me semble qu'il avait une télécommande pouvant stopper les machines. Mais il faut en avoir, du blé (dans les deux sens du terme ), pour se payer une moissonneuse automatique.
1  3