IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Quatre chauffeurs Amazon poursuivent l'entreprise après avoir été piégés dans un entrepôt qui a fini détruit par une tornade
Deux affirment avoir été menacés d'être renvoyés s'ils rentraient chez eux

Le , par Stéphane le calme

269PARTAGES

12  0 
Quatre chauffeurs qui se trouvaient à l'intérieur d'un entrepôt d'Amazon lorsqu'il a été partiellement détruit par une tornade ont intenté une action en justice contre l'entreprise. L'entrepôt d'Amazon à Edwardsville, dans l'Illinois, a été frappé par une tornade le 10 décembre. La tornade a provoqué l'effondrement du toit de l'entrepôt, tuant six travailleurs. Une ébauche de la plainte indique que Jensen et Williams ont demandé à rentrer chez eux, mais ont été menacés de licenciement par les responsables de l'entrepôt s'ils partaient.

Les chauffeurs d'Amazon Jamarco Hickman, Evan Jensen, Jada Williams et Deontae Yancey ont déposé une plainte conjointe, a déclaré mardi leur avocat Ben Crump dans un communiqué de presse. Yancey a été invité à s'abriter dans une salle de repos de l'entrepôt et a tenté de partir, mais les responsables de l'entrepôt lui ont dit de rester, indique la plainte. Hickman a également reçu l'ordre de s'abriter dans la salle de repos de l'entrepôt une fois revenu de son itinéraire de livraison, selon la plainte.

Le partenaire de Larry Virden, l'un des travailleurs tués dans l'effondrement, a déclaré au New York Post que Virden lui avait envoyé un texto disant qu'Amazon ne le laisserait pas partir tant que la tempête ne serait pas passée. La plainte des chauffeurs accuse Amazon de ne pas avoir modifié les horaires des travailleurs malgré l'avertissement de la tempête.


Un chauffeur d'Amazon a été informé par son superviseur qu'elle perdrait son emploi si elle arrêtait de livrer des colis, malgré les avertissements de tornades dans la région, selon un rapport de Bloomberg. Le chauffeur-livreur a déclaré à Bloomberg que sa base était située à Edwardsville, dans l'Illinois, le même endroit où six employés d'Amazon sont morts après qu'une tornade a frappé un entrepôt quelques jours auparavant.

Environ 80 minutes avant que la tornade ne frappe l'entrepôt, le chauffeur a envoyé un message (vu et pris en capture d'écran par Bloomberg) au superviseur disant : « l'alerte s'est déclenchée ».

Le superviseur lui a dit de « continuer à livrer », ajoutant que « nous ne pouvons pas simplement rappeler les gens pour un avertissement à moins qu'Amazon ne nous le demande », selon les messages texte cités par Bloomberg. Une personne ayant connaissance de la situation a confirmé à Bloomberg l'authenticité des messages entre le chauffeur et le superviseur.

Lorsque la conductrice a envoyé un autre message à son superviseur, environ 30 minutes plus tard, disant qu'elle pouvait entendre des alarmes de tornade, le superviseur a répondu qu'elle devrait continuer ses livraisons, selon les textes rapportés par Bloomberg.

Le superviseur a ensuite envoyé un autre message, disant au chauffeur de « se mettre à l'abri pour l'instant, je viens de recevoir un mot d'Amazon », selon les textes vus par Bloomberg, avant d'ajouter, « prenez environ 15 à 20 minutes, puis continuez comme d'habitude ».

Le chauffeur a ensuite dit à son superviseur dans un message ultérieur qu'elle allait retourner à la base d'Edwardsville pour sa sécurité personnelle, ajoutant qu'il n'y avait aucun endroit pour s'abriter près d'elle et que la tempête serait sur elle dans 30 minutes. « Si vous décidez de revenir, ce choix vous appartient. Mais je peux vous dire que cela ne sera pas considéré comme étant un choix fait pour votre propre sécurité. La pratique la plus sûre est de rester exactement où vous êtes. Si vous décidez de revenir avec vos colis, ce sera considéré comme un refus de votre itinéraire, ce qui finira par vous empêcher de travailler demain matin », a ensuite écrit le superviseur dans le texte au chauffeur, selon Bloomberg.

Après quelques SMS supplémentaires, le superviseur a dit au chauffeur de s'arrêter et de trouver un abri sur place, car une tornade avait frappé l'entrepôt et elle ne pourrait pas y accéder, a rapporté Bloomberg.

Un porte-parole de l'entreprise a déclaré à Bloomberg dans un communiqué que le superviseur n'avait pas suivi les protocoles de sécurité standard. Ils auraient dû dire au chauffeur de trouver un abri s'il pouvait entendre les sirènes de tornade, a déclaré le porte-parole. « En aucun cas le répartiteur n'aurait dû menacer l'emploi du chauffeur, et nous enquêtons sur tous les détails de cet incident et prendrons les mesures nécessaires », a ajouté le porte-parole.


Des plaintes en recours collectif contre Amazon

Les avocats des droits civiques Ben Crump de Ben Crump Law, Bob Hilliard de Hilliard Martinez Gonzales, et les avocats Patrick King et William Miller du cabinet d'avocats MillerKing ont annoncé mardi qu'ils avaient déposé deux plaintes au nom des victimes de l'effondrement mortel de l'entrepôt d'Amazon qui s'est produit le 10 décembre 2021, lorsque des tornades se sont abattues sur Edwardsville. Les plaignants incluent Deon January, mère et administratrice de la succession de DeAndre Morrow, qui a été tuée dans l'effondrement, et les chauffeurs d'Amazon Jamarco Hickman, Evan Jensen, Jada Williams et Deontae Yancey qui ont survécu à l'effondrement, mais ont subi des dommages physiques ou mentaux en tant que résultat de la négligence d'Amazon.

Le 10 décembre 2021, Morrow et les autres plaignants livraient des colis pour Amazon depuis le centre de distribution de la société à Edwardsville, dans l'Illinois. Amazon a été averti par le National Weather Service d'éventuelles tornades dans la zone de l'entrepôt jusqu'à 36 heures avant l'effondrement tragique de l'entrepôt.

Comme indiqué dans les plaintes, à la réception des avertissements de tornade, Amazon n'aurait pas modifié l'horaire de travail des employés et aurait refusé de permettre aux employés de s'absenter jusqu'à ce que la tempête soit passée. En fait, Morrow devait prendre son jour de congé prévu, mais il a été appelé du répartiteur à 9h12, lui demandant d'effectuer des heures supplémentaires. Morrow effectuait des heures supplémentaires afin de gagner un peu plus d'argent pour la période des fêtes et rembourser sa mère pour une voiture qu'elle avait récemment achetée pour lui.

Avant que la tornade ne frappe l'établissement, les plaignants Evan Jensen, Jada Williams et Deontae Yancey ont tous tenté de quitter l'établissement et de chercher refuge chez eux, mais ont été menacés de licenciement par la direction d'Amazon. Un peu plus tard, Amazon a reçu des avertissements de tornade supplémentaires. Ils ont répondu en avertissant seulement une partie des employés et en leur ordonnant de se retirer dans les salles de repos de l'entrepôt pour des raisons de sécurité. Les victimes se trouvaient toutes dans l'entrepôt contre leur gré lorsqu'une tornade a frappé le bâtiment vers 20h20. Les murs du centre se sont effondrés, entraînant de nombreuses blessures et la mort de six personnes, dont DeAndre Morrow. Morrow est décédé des suites de l'écrasement de sa cavité thoracique par les murs qui l'entouraient.

« Amazon a eu de nombreux avertissements et opportunités de faire passer la sécurité de ses employés en premier, mais ils ont plutôt choisi leur résultat net », a regretté Crump. « En conséquence, six personnes ont perdu la vie inutilement et de nombreuses autres ont subi des blessures et une angoisse mentale qui dureront probablement toute leur vie. Amazon a demandé à ses employés de travailler quelques instants avant que la tornade ne détruise le centre de distribution, malgré leurs appels à se réfugier chez eux avec leurs proches. C'était la responsabilité d'Amazon d'assurer la sécurité de ses travailleurs et ils ont échoué à tous égards ».

Comme allégué dans la plainte, les manquements supplémentaires d'Amazon à protéger ses employés sont importants et comprennent :
  1. Ne pas avoir averti ou atténué les risques et dangers connus pour la sécurité ;
  2. Ne pas avoir d'abri en sous-sol ou d'abri proprement dit ;
  3. Ne pas mettre en œuvre les procédures de sécurité appropriées en cas d'évacuation ou de catastrophe naturelle et ne pas suivre les procédures pendant que la catastrophe naturelle se déroulait ;
  4. Ne pas surveiller correctement les intempéries avant que la tornade ne frappe le centre de distribution ;
  5. Ne pas exploiter, entretenir et gérer un entrepôt dans une zone sujette aux tornades qui a été construit pour résister à des rafales de la taille d'une tornade ;
  6. Omettre de fournir un espace sécurisé et de s'assurer que les employés se trouvaient dans l'endroit le plus sûr du centre de distribution lorsque la tornade a touché le sol ;
  7. Exiger des employés qu'ils continuent à travailler jusqu'aux instants avant que la tornade ne frappe, lorsqu'Amazon savait ou aurait dû savoir que la tornade était imminente ;
  8. Ne pas avoir informé en temps opportun les personnes du centre de distribution en question qu'une tornade approchait afin que ces personnes aient suffisamment de temps pour s'abriter ou évacuer correctement ; et
  9. Ne pas avoir lancé l'évacuation de toutes les personnes présentes au poste de livraison en question alors qu'Amazon savait ou aurait dû savoir que le fait de garder des personnes travaillant au centre, y compris DeAndre Morrow, les plaçait en danger imminent.

« L'histoire documentée d'Amazon consistant à choisir le dollar tout-puissant plutôt que la santé et la sécurité de ses employés doit prendre fin », a déclaré Hilliard. « Ils doivent être tenus responsables de cette tragédie mortelle et évitable qui a coûté la vie à six employés d'Amazon et en a blessé d'autres à vie. C'est à cause de la négligence d'Amazon et de la priorité honteuse du profit que DeAndre Morrow a subi une mort tragique et inutile, et que Hickman, Jensen, Williams et Yancey ont subi un traumatisme qui a changé leur vie ».

La plainte indique que les chauffeurs ont subi « des blessures physiques et émotionnelles dévastatrices » en se trouvant à l'intérieur de l'entrepôt lorsque la tornade a frappé, mais ne donne pas de détails sur leurs blessures.

La famille d'Austin McEwen, un chauffeur décédé dans l'effondrement, a également porté plainte contre Amazon en janvier. La famille de McEwen a accusé Amazon de ne pas avoir évacué l'entrepôt. Dans un communiqué, Amazon a déclaré que la plainte « comprend mal les faits clefs » sur le nombre d'avertissements que l'installation avait à propos de la tempête.

L'effondrement de l'entrepôt d'Edwardsville fait l'objet d'une enquête de l'Occupational Safety and Health Administration, et le House Oversight Committee a annoncé plus tôt ce mois-ci qu'il ouvrait sa propre enquête sur l'incident.

Source : communiqué des avocats et ébauche des plaintes

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de calvaire
Membre expert https://www.developpez.com
Le 21/04/2022 à 8:53
je rejoins Amazon, j'ai payé pour un abonnement prime, je veux être livré en moins de 24h. Peu importe les tornades, chute de météorites, éruption volcanique ou autre, je dois avoir ma livraison.

Sa aurait sortir le 1er avril j'aurais pensé à un blague...
5  0 
Avatar de totozor
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 22/04/2022 à 8:36
Citation Envoyé par GATEN Voir le message
Pas un mot pour les clients qui ont été livrés en retard suite à cet incident, c'est dommage
C'est vrai que les victimes de tornades se tracassent souvent de recevoir leur Playstation en temps et en heure quand ils n'ont peut être plus de murs...

Mon chauffagiste devait passer pendant les inondations, il m'a appelé pour s'excuser parce qu'il aurait du retard à cause des perturbations de circulations. Je lui ai proposé de replanifier l'entretien quelques jours plus tard.
Une semaine plus tard il m'expliquait à quel point il était soulagé. Le retard qu'il m'avait annoncé n'était pas du à la circulation mais au fait que la maison de sa mère était devenue inhabitable et qu'il devait aller la chercher, récupérer ce qui était récupérable.

Les gens qui sonnent chez vous (livreurs, entretien, installateurs etc) sont des humains qui ont une vie, tout comme vous. Respectez les un peu
5  0 
Avatar de AoCannaille
Membre expert https://www.developpez.com
Le 21/04/2022 à 9:55
Citation Envoyé par calvaire Voir le message
Si c'était sorti le 1er avril j'aurais pensé à une blague...
J'avoue que ça fait méchamment penser à un titre du Gorafi...
0  0 
Avatar de AoCannaille
Membre expert https://www.developpez.com
Le 22/04/2022 à 9:54
Citation Envoyé par GATEN Voir le message
Pas un mot pour les clients qui ont été livrés en retard suite à cet incident, c'est dommage
Citation Envoyé par totozor Voir le message
C'est vrai que les victimes de tornades se tracassent souvent de recevoir leur Playstation en temps et en heure quand ils n'ont peut être plus de murs...

Mon chauffagiste devait passer pendant les inondations, il m'a appelé pour s'excuser parce qu'il aurait du retard à cause des perturbations de circulations. Je lui ai proposé de replanifier l'entretien quelques jours plus tard.
Une semaine plus tard il m'expliquait à quel point il était soulagé. Le retard qu'il m'avait annoncé n'était pas du à la circulation mais au fait que la maison de sa mère était devenue inhabitable et qu'il devait aller la chercher, récupérer ce qui était récupérable.

Les gens qui sonnent chez vous (livreurs, entretien, installateurs etc) sont des humains qui ont une vie, tout comme vous. Respectez les un peu


0  0 
Avatar de GATEN
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 21/04/2022 à 13:30
Pas un mot pour les clients qui ont été livrés en retard suite à cet incident, c'est dommage
1  3