IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Acheté 2,9 millions, le NFT du premier tweet de l'histoire vaut à peine 10 000 dollars,
Ce qui montre que la frénésie suscitée par ces actifs numériques s'estompe

Le , par Bill Fassinou

382PARTAGES

10  0 
Davantage de signaux montrent que le marché des NFT semble perdre de l'intérêt. Vendu pour plus de 2,9 millions de dollars en mars 2021, le NFT du premier tweet de Jack Dorsey, l'ex-PDG de Twitter, ne vaut désormais que 10 000 dollars. En seulement un an, cet actif numérique a perdu environ 99 % de sa valeur et cela pourrait baisser davantage, car l'acheteur de l'époque peine aujourd'hui à trouver quelqu'un à qui le "refourguer". C'est un nouvel exemple de l'insécurité et de la volatilité du marché des NFT qui vient conforter l'argument selon lequel "il constitue une escroquerie".

En décembre 2020, Jack Dorsey a créé un jeton non fongible (NFT) à partir de son tout premier tweet, qui est aussi le tout premier de l'histoire. Il a transformé une image statique d'un tweet de cinq mots en un fichier numérique stocké sur une blockchain, et voilà, un NFT était né. Quelques mois plus tard, l'image a été vendue pour la somme stupéfiante de 2,9 millions de dollars. Cela a suscité davantage l'enthousiasme pour les NFT, et les actifs numériques en général. Par exemple, cela a encouragé Tim Berners-Lee, le créateur du Web, à vendre en juin 2021 le code source d'origine du Web pour environ 5,4 millions de dollars en tant que NFT.

Depuis, des mutations sont intervenues sur le marché des NFT, faisant baisser drastiquement les prix de certains actifs ainsi que le nombre de ventes. Ainsi, lors d'une vente aux enchères le 5 avril dernier, personne n'a offert plus de 280 dollars pour le NFT du premier tweet de Dorsey. Et même les offres actuelles sur OpenSea, le plus grand marché de NFT, ne s'élèvent qu'à environ 10 000 dollars, soit une baisse de valeur de 99 %. Alors, que s'est-il passé ? Selon des analystes, le NFT de Dorsey n'avait suscité que peu d'intérêt au début. Il ne valait que quelques milliers de dollars en décembre 2020 - une période où les NFT avaient encore peu de partisans.



Mais en mars 2021, le marché est entré dans une grande effervescence, avec des ventes mensuelles sur OpenSea qui ont bondi à près de 150 millions de dollars, contre seulement 8 millions de dollars deux mois auparavant. L'entrepreneur iranien en cryptomonnaie Sina Estavi s'est laissé emporter par la frénésie, achetant le NFT de Dorsey pour 2,9 millions de dollars. Lorsqu'il a été interrogé sur ses motivations, il a expliqué qu'il a payé une telle somme en raison du caractère unique du NFT et de son association avec une société aussi précieuse que Twitter. Sina Estavi est le directeur général de Bridge Oracle, une société spécialisée dans la blockchain.

Le mercredi dernier, Estavi a déclaré qu'il prévoyait de reverser 50 % de son produit à une œuvre de charité. Cependant, son affirmation à l'endroit de la philanthropie n'a pas eu l'effet escompté - l'offre la plus élevée pour le tweet valait 9 968 dollars. Jeudi, Estavi aurait déclaré qu'il "pourrait ne jamais vendre le NFT" à moins qu'il ne reçoive une "offre élevée" d'un montant non spécifié. Pour le moment, il semble prendre la baisse de valeur à bras le corps. Il a retweeté plus tard un message suggérant que "peut-être Elon Musk l'achètera" - une référence à l'offre publique d'achat d'Elon Musk sur Twitter, qui a été annoncée jeudi matin.

D'après les critiques, bien que l'on puisse soutenir que le NFT du premier tweet de Dorsey a une signification historique, "le prix de 2,9 millions de dollars est presque impossible à justifier". « Le prix de la bulle payé par Estavi illustre parfaitement la théorie du plus grand fou. Quelle est l'utilité de ce NFT ? Jack Dorsey vous invite-t-il à dîner dans la Silicon Valley ? Quelle est la véritable proposition de valeur ici ? Je pense que le temps nous l'a probablement dit, et c'est probablement rien », a déclaré Mitch Lacsamana, collectionneur de NFT et responsable du marketing d'un groupe d'échange de NFT.

Lorsqu'il a mis en vente le NFT au début du mois, Estavi espérait en tirer pas moins de 14 969 ethers, soit environ 50 millions de dollars, mais il a été surpris par la réaction très peu enthousiaste du marché. Estavi affirme que "personne ne sait" pourquoi les offres sont si basses. « Il semble que peu de gens aient pris l'affaire au sérieux. Les enchérisseurs ont réalisé ce que c'était : un coup de pub. Un moyen de se faire connaître. Je pense que Sina Estavi a atteint ce qu'il recherchait, à savoir faire connaître son NFT », explique Blake Moser, un collectionneur de NFT qui en possède près de 400.

Lacsamana est d'avis qu'Estavi a effectivement attiré l'attention, mais qu'il semble gravement déconnecté de l'évolution rapide du marché des NFT. « Le marché n'est pas prêt à se jeter sur tout ce qu'une célébrité ou quelqu'un de très important peut sortir. Je pense que l'année dernière était une très bonne période pour cela, mais beaucoup de gens se sont lassés des tactiques de captation d'argent », a déclaré Lacsamana. Estavi a expliqué qu'il ne vendra pas son NFT pour moins de 50 millions de dollars. Mais la question que se posent les analystes est : quel intérêt les gens ont-ils aujourd'hui à racheter ce NFT ?

Toutefois, si l'échec de la vente aux enchères montre que l'engouement pour les NFT s'est estompé, le marché reste très actif, avec un volume d'échanges oscillant entre 2 et 3 milliards de dollars par mois sur OpenSea, contre 150 millions de dollars il y a un an. Les prix de certaines collections NFT, comme "Bored Ape Yacht Club", restent proches de leurs plus hauts niveaux historiques. La saga NFT d'Estavi semble être un cas d'achat peu judicieux de 2,9 millions de dollars, de remords de l'acheteur et d'une nouvelle tentative d'attirer l'attention.

Dans le même, un rapport indique qu'Estavi lui-même aurait une histoire peu reluisante. Sa startup, Oracle Bridge, affirme qu'elle permettra aux plateformes blockchain d'ingérer des données plus facilement, mais il semble qu'aujourd'hui, elle ne soit guère plus qu'un livre blanc. Estavi affirme également avoir été arrêté l'année dernière en Iran et avoir dû fermer l'entreprise pendant neuf mois alors qu'il était en prison. « Ils m'ont accusé de perturber le système économique », a-t-il déclaré lors d'un récent interview. Aujourd'hui, il essaie de redémarrer l'entreprise.

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous de la baisse radicale du prix de ce NFT en un an ?
Selon vous, l'investissement d'Estavi a-t-il servi à quelque chose ? Pourrait-il un jour le revendre ?

Voir aussi

Le premier tweet du PDG de Twitter, Jack Dorsey, vendu pour plus de 2,9 millions de dollars sous forme de jeton non fongible (NFT), un actif numérique qui connaît une popularité grandissante

Tim Berners-Lee vend le code source d'origine du Web pour 5,4 millions de dollars en tant que jeton non fongible, alors que certains pays déclarent les NFT comme étant sans aucune valeur sous-jacente

La bulle des NFT serait en train de se résorber, les ventes sur OpenSea ayant baissé de 50 % à 2,5 milliards de dollars depuis janvier

Le volume des ventes de NFT a atteint 2,5 milliards de dollars au premier semestre 2021, le marché rebondit après un effondrement en mai

Des investisseurs ont dépensé des millions de dollars dans un projet de NFT appelé "Evolved Apes", puis se sont fait escroquer

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 16/04/2022 à 6:44
Ça peut en effet être considéré comme une arnaque, mais techniquement ce n'est pas une pyramide de Ponzi ou l'arrivée de nouveaux clients sert à financer les anciens. C'est malheureusement bien plus basique que ça : c'est juste profiter d'un mouvement de mode pour vendre à des prix délirants des choses normalement sans valeur.
On a juste rajouté juste une technologie inutile à laquelle la plupart des gens ne comprennent rien en intermédiaire pour faire croire que ça à de l’intérêt.
6  0 
Avatar de thamn
Membre actif https://www.developpez.com
Le 17/04/2022 à 9:34
J'aime bien quand des trucs qui n'ont strictement aucun interet voit leur prix revenir a quelque chose de plus raisonable. Suis pas specialiste, mais ça ressemble a un eclatement de bulle speculative. Enfin je dis "plus raisonable", mais si j'etais lui, je le revendrai son truc c'est deja tres suprenant a mes yeux qu'on puisse encore trouver quelqu'un pour vouloir acheter ça 10000$..

On vit dans un monde ou un type a acheté une faute de frappe 3 millions de dollars et s'etonne apres une epiphanie bien tardive de ne pas reussir a trouver un pigeon pret a lui racheter plus que 10000$? Je pense qu'il est grand temps que Homo sapiens rejoigne la galerie des especes debiles qui n'ont pas reussi (bon nous on a droit a un badge bonus: on s'est foutu en l'air tout seul) et si Sina Estavi est ok pour m'acheter une paire de tartes dans la tronche son prix sera le mien.
5  0 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 18/04/2022 à 0:58
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Acheté 2,9 millions, le NFT du premier tweet de l’histoire vaut à peine 10 000 dollars
ce qui montre que la frénésie suscitée par ces actifs numériques s'estompe
J'ai un meilleur titre :

Acheté 2,9 millions, le NFT du premier tweet de l’histoire vaut à peine 10 000 dollars
ce qui montre que la bêtise humaine s'estompe
1  0 
Avatar de cdubet
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 30/04/2022 à 18:57
Les NFT (comme le bitcoin) c est des gens qui achetent quelque chose car ils pensent le revendre plus cher plus tard. Ils n en n ont aucun besoin et ne s en servent pas (par ex si j achete un picasso je peux m en servir pour decorer chez moi)

Evidement c est tres bancal comme modele et depuis que les banques centrales arretent de deverser des montagnes d argent, il y a moins d argent pour des gens tres riches acheter des trucs debiles a des prix stratospheriques en se disant que c est un bon placement

Quand le cours des bulbes de tulipes s est effondré il y a 400 ans, il y a du avoir des gens ruinés. Je suppose que ca sera la meme chose quand ce type d exentricite finira. Mais en soi, c est plutot positif, c est une selection naturelle.
1  0 
Avatar de archqt
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 24/05/2022 à 15:58
C'est clair.

Ensuite tout est question de point de vue https://www.letribunaldunet.fr/insol...-encheres.html

Moi je vais chez Casto je fais le même pour beaucoup moins cher. Je suppose que celui qui l'a acheté 43 millions ne sait pas quoi faire de ses sous et spécule ? Mon point de vue est que cela ne vaut presque rien mais si beaucoup de personnes sont prêtes à acheter cela des fortunes, libre à eux.

Quand il ne restera qu'un seule personne à trouver cela extraordinaire cela na vaudra plus rien...
0  0 
Avatar de archqt
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 16/04/2022 à 0:15
Je ne suis pas surpris. Celui qui "gagne" de l'argent est celui qui fait le NFT, après tout est relatif, il y a des tableaux blancs qui valent des millions. A cause du nom de l'artiste, de la couleur utilisée...Mais pour moi si je veux un tableau blanc, je vais chez Casto (y a tout ce qu'il faut parait-il) et cela me coûtera bien moins cher, et personne ne verra la différence chez moi.

NFT=chaîne de Ponzi (le dernier qui achète a perdu)
1  2