IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Présidentielle : Emmanuel Macron envisage "un démantèlement" de Facebook,
Et milite également pour une levée totale de l'anonymat sur Internet

Le , par Bill Fassinou

357PARTAGES

12  0 
Candidat à sa réélection, Emmanuel Macron pourrait mener une politique "très dure" vis-à-vis des sociétés Internet, notamment des géants américains et asiatiques qui monopolisent les plateformes et les marchés de service en ligne, s'il est réélu. Macron semble avoir principalement en ligne de mire Facebook, le leader mondial des réseaux sociaux, dont il a subtilement évoqué le démantèlement lors d'un récent entretien. En outre, il envisage de poursuivre sa politique du "zéro anonymat" sur Internet, une idée pourtant critiquée par une bonne partie de son entourage.

Emmanuel Macron a exprimé une fois de plus son inquiétude par rapport à l'environnement nocif des médias sociaux, ainsi que leurs effets néfastes sur les personnes et la démocratie. Selon Macron, Mark Zuckerberg, PDG de Meta, et Elon Musk, qui est devenu récemment l'actionnaire majoritaire de Twitter, ont une vision du monde qui ne reflète pas toujours les valeurs démocratiques. Le candidat va plus loin déclarant que Musk est un libertarien (se dit d'une personne qui prône un libéralisme radical). « Sur les réseaux sociaux, on peut tuer des réputations, propager de fausses informations, pousser des gens au suicide », a-t-il déclaré.

« Quand on lit ce que pense Mark Zuckerberg par exemple, ou même Elon Musk, qui est devenu actionnaire de Twitter et qui est libertarien, on se rend compte qu'ils ont aussi une vision du monde. Or la société qui se dessine ainsi n'est pas toujours démocratique », a-t-il ajouté. Rappelons qu'en mai 2018, Emmanuel Macron avait invité Zuckerberg à l'Élysée pour un entretien, mais aussi pour avoir plus d'explications sur les événements qui ont conduit au scandale de Cambridge Analytic. Il avait alors appelé Facebook à déployer plus d'effort pour protéger les données personnelles des Français, mais l'avait également invité à améliorer ses outils de modération.



Sur ce dernier point, Emmanuel Macron semble non seulement penser que Facebook n'a pas réussi le pari, mais aussi que le monopole de Meta - qui détient Facebook, WhatsApp et Instagram - et les effets négatifs de ces plateformes sur la société n'ont cessé de croître. Si Emmanuel Macron n'a pas nommé explicitement Meta ni Facebook, il estime que le démantèlement des grandes plateformes numériques pourrait être la seule façon de mettre fin à ces problèmes. « Il y a d'abord le sujet des réseaux sociaux. Beaucoup sont aujourd'hui américains. Il ne faut pas hésiter à envisager le démantèlement de ceux qui sont en situation de monopole et réguler », a-t-il déclaré.

Par ailleurs, il est également revenu sur la question de l'anonymat en ligne. À ce propos, Emmanuel Macron a déclaré qu'il ne devrait pas y avoir d'anonymat en ligne. Il compare l'anonymat qu'offrent les plateformes numériques à une "cagoule" permettant à n'importe qui d'agir de manière abjecte, la plupart du temps impunément, sur Internet. Ce qu'il trouve dangereux. « Dans une société démocratique, il ne devrait pas y avoir d'anonymat. On ne peut pas se promener encagoulé dans la rue. Sur Internet, les gens s'autorisent, car ils sont encagoulés derrière un pseudo, à dire les pires abjections », s'est-il prononcé lors de son entretien avec Le Point.

Pour cette raison, il entend continuer à plaider pour la suppression de l'anonymat en ligne. En février 2019, Emmanuel Macron déclarait déjà que pour améliorer la qualité de la démocratie participative, l'on « devrait aller vers une levée progressive de toute forme d'anonymat » en faisant mention de « processus où l'on sait distinguer le vrai du faux et où l'on doit savoir d’où les gens parlent et pourquoi ils disent les choses ». Macron pense que cela est nécessaire étant donné qu'aujourd'hui, « on a beaucoup d’informations, tout le temps, mais on ne sait pas d’où elles viennent ». Cependant, cette proposition avait été fortement critiquée.

À l'époque, le secrétaire d’État chargé du Numérique, Mounir Mahjoubi, avait vite fait de clarifier les propos de Macron pour éviter un tollé : « sur un site de rencontres, je veux bien que tout le monde s’appelle Robert234 ou Angeline2828. Chacun doit pouvoir choisir son pseudo et sa vie virtuelle. Mais quand on est sur un site de démocratie participative, notamment les dispositifs numériques permettant aux citoyens de s’exprimer régulièrement, faire des pétitions légales, je ne veux plus que ce soit anonyme. C’est la réponse qu’a voulu donner Emmanuel Macron », avait-il expliqué, ajoutant que l'anonymat est important à certains égards.

« Il ne parlait pas de l’anonymat en général, mais de l’anonymat lié à la démocratie participative en ligne. Sur les réseaux sociaux, je ne souhaite pas qu’on mette fin à l’anonymat », a-t-il ajouté. Mais les déclarations d'Emmanuel Macron cette semaine prouvent une nouvelle fois qu'il a toujours milité dans le sens d'une levée totale de l'anonymat en ligne. Plusieurs commentaires estiment qu'une levée totale de l'anonymat sur Internet reviendrait à donner un "pouvoir démesuré" à l'État pour "museler" la population, ce qui bien sûr, est contraire aux valeurs démocratiques que le candidat du parti En Marche semble défendre.

Pour beaucoup de critiques, cet état de choses pourrait signer la fin du "débat" ou "garantir que les discussions aillent uniquement dans le sens du gouvernement". « L'anonymat permet quand même de parler de certaines problématiques librement. Disons que je revendique mes prises de position sur ce que je fais sur le plan professionnel », a déclaré l'un d’eux. Dans le même temps, certains y voient une porte ouverte à l'autocensure. D'autres estiment qu'en l'état actuel des choses, les sociétés Internet disposent de tellement de données sur les gens qu'elles peuvent identifier n'importe qui.

Il ne serait donc plus nécessaire d'interdire l'anonymat. « Les compagnies ont tellement de données sur nous que ce n’est pas dur de savoir qui c'est au besoin », estime un commentaire. Enfin, Emmanuel Macron a déclaré lors de l'entretien que la France devrait se hâter d'atteindre la souveraineté numérique dans un certain nombre de domaines et que cela devrait lui prendre environ une décennie. « Assurer notre souveraineté dans les domaines des plateformes, des applications mobiles, des métavers, du cloud de la cybersécurité nous prendra dix ans », prévoit-il. Emmanuel Macron n'a pas dit toutefois sur quoi il base ses prévisions.

Source : Le Point

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Pensez-vous que la France est capable de démanteler des sociétés comme Meta ?
Que pensez-vous des propos d'Emmanuel Macron selon lequel les réseaux sociaux sont nocifs pour la démocratie ?
Que pensez-vous d'une levée totale de l'anonymat sur Internet ? Y a-t-il des points positifs à le faire comme le prétend Emmanuel Macron ?
Pensez-vous que la France peut atteindre la souveraineté numérique dans les domaines cités par Emmanuel Macron en seulement dix ans ?

Voir aussi



Macron veut une loi contre les fake news en période électorale. L'accès à Facebook ou Twitter pourrait-il être bloqué en cas de fausses informations ?

Macron : « Je ne veux plus de l'anonymat sur les plateformes internet », le Président français confirme qu'il veut bien la fin de l'anonymat en ligne

Emmanuel Macron va rencontrer Mark Zuckerberg et d'autres géants de la technologie le 23 mai. Quels sont les enjeux pour la France ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de ouistitis
Membre actif https://www.developpez.com
Le 14/04/2022 à 21:40
Bonjour à tous.

Pensez-vous que la France est capable de démanteler des sociétés comme Meta ?

Pour le démentèlement de Facebook, bon courage ! On n'oublie pas WhatsApp, dont les membres de la famille sont accros et les ados sur Instagram... Ce n'est pas gagné !

Que pensez-vous des propos d'Emmanuel Macron selon lequel les réseaux sont nocifs à la démocratie ?

Oui et non.
Même si j'ai très peu d'estime pour Facebook & Co, surtout par rapport à la collecte des données personelles, c'est aux gens de décider s'iles veulent continuer à les suivre.
Comme dans une conversation dans la vie réelle, les avis divergent, ils ne sont pas toujours fondés, mais c'est une discussion entre êtres humains, on a le droit de se tromper ou de changer d'avis. Je ne pense pas que censurer les paroles de quelqu'un avec qui on n'est pas d'accord va faire avancer les choses.
A eux de s'informer et croiser les infos pour distinguer le vrai du faux, dans un esprit libre et éclairé. Il est impératif que les gens conservent leur libre arbitre.

Que pensez-vous d'une levée totale de l'anonymat sur Internet ? Y a-t-il des points positifs à le faire comme le prétend Emmanuel Macron ?

Absolument aucun point positif !
Dans la rue, on ne porte pas de cagoule, d'accord, mais on ne se balade pas avec un panneau portant nos noms, adresse, numéro de téléphone, numéro de sécurité sociale, statut vaccinal, idéaux politiques, etc. Et pourquoi pas les coordonnées bancaires, tant qu'on y est ?
Sur le net, tout est tracé, enregistré. Le droit à l'oubli ? On oublie, justement...
Surtout, les pirates, les vrais, trouveront toujours des astuces pour passer à travers les mailles du filets.
Vous avez vu le modèle chinois avec le crédit social ? Honnêtement, ça vous fait envie ?

Pensez-vous que la France peut atteindre la souveraineté numérique dans les domaines cités par Emmanuel Macron en seulement dix ans ?

On peut atteindre UN PEU PLUS de souveraineté numérique si les gens prennent conscience de l'emprise des GAFAM. Mais je ne crois pas qu'on y parvienne complétement. Difficile de se passer de services "si confortables".
16  0 
Avatar de calvaire
Membre expert https://www.developpez.com
Le 14/04/2022 à 21:54
c'est un peu le problème de son programme, c'est toujours des "il envisage"

Il envisage de mettre la retraite à 64 ans au lieu de 65
Il envisage de demander aux patrons de donner des primes jusqu’à 3000€
Il envisage de démanteler Facebook.

C'est quoi ces propositions bidons improvisé à la va vite pour séduire les insoumis ?
C'est pas très crédible tous ça.
17  1 
Avatar de _informix_
Membre actif https://www.developpez.com
Le 15/04/2022 à 9:10
"Len engagements n'engagent que ceux qui les croient", Jacques Chirac, 1995.
11  0 
Avatar de St-Jean
Membre averti https://www.developpez.com
Le 22/04/2022 à 18:31
A priori, devant la stupidité, l'agressivité ou la désinformation de certains, je serais porté à interdire l'anonymat sur twitter. Je considère que ce qui ne peut pas être dit à visage découvert et assumé ne mérite pas d'être publié.

Néanmoins, ce serait museler les lanceurs d'alerte, très utiles à la société pour dénoncer des situations scandaleuses, et ça faciliterait le travail de la "stasi" dans de nombreuses dictatures et empêcherait donc les populations opprimées d'œuvrer à la démocratie. Dès lors, pas question de censurer le Net ou d'interdire l'anonymat.

Néanmoins, j'aimerais bien un filtre qui me permette de n'afficher que les profils vérifiés sur twitter... les gens qui twittent anonymement sont souvent ceux dont les propos n'ont ni queue ni tête. Pas de temps à perdre avec des trolls qui n'assument pas leurs propos.
7  0 
Avatar de BleAcheD
Membre averti https://www.developpez.com
Le 15/04/2022 à 16:19
une levée totale de l'anonymat sur Internet
Vraiment une idée de m****. De toute façon l’anonymat sur internet n'existe qu'a un certains niveau. ça serait plutôt du pseudonymat.
Cette levée de l'anonymat/pseudonymat serait une catastrophe pour internet.
3  0 
Avatar de Jacti
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 23/04/2022 à 1:03
Pensez-vous que la France est capable de démanteler des sociétés comme Meta ?
Absolument pas. C'est totalement utopique, irréaliste, etc.
Que pensez-vous des propos d'Emmanuel Macron selon lequel les réseaux sociaux sont nocifs pour la démocratie ?
Tout le monde peut s'exprimer. C'est vrai qu'il y a des excès mais au moins il y a un espace de liberté ce qui est essentiel dans une démocratie.
Que pensez-vous d'une levée totale de l'anonymat sur Internet ? Y a-t-il des points positifs à le faire comme le prétend Emmanuel Macron ?
Il y a de très nombreuses discussions à ce propos sur Internet et il semble qu'une grande majorité penche pour le maintien de l'anonymat (tout relatif d'ailleurs) sur Internet. De toute façon c'est encore une utopie de plus de lever l'anonymat car il y a des dizaines de façons de contourner cette mesure.
Pensez-vous que la France peut atteindre la souveraineté numérique dans les domaines cités par Emmanuel Macron en seulement dix ans ?
Et une utopie de plus. Il suffit de voir l'exemple de Qwant et ce n'est rien en comparaison d'acquérir la souveraineté numérique dans les domaines de la cybersécurité ou des applications mobiles.

Bref, globalement, ces idées ne sont que de l'esbroufe électoral qui sera vite oublié une fois réélu. De plus, ses "idées" sur ces sujets montrent qu'il ne connaît pas grand-chose à Internet. Il y a nombre de sujets bien plus importants que ceux-là comme l'évasion fiscale, le pouvoir d'achat, le chômage, etc.
Concernant l'anonymat sur Internet, c'est le supprimer qui serait anti-démocratique et nous rapprocherait d'une dictature...
3  0 
Avatar de schlebe
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 23/04/2022 à 8:18
Je comprends que l'anonymat agace Macron; mais le supprimer n'est pas la bonne solution.

La bonne solution c'est d'accepter les identifications suivantes

1. identification certifiée avec ou sans pseudonyme (Schleich ...)

L'utilisateur est connu précisément et les données qui permettent de s'assurer de son identification (Nom, Prénom, Pays ou Localité) sont consultables sur le site

2. identification certifiée mais sous pseudonyme (schlebe)

L'utilisateur est connu du système mais les données d'identification ne sont pas consultables directement sur le site.

3. identification non certifiée et sous pseudonyme (tobecool)

Chaque nom d'utilisateur sur un site serait alors associé à une icône particulière pour indiquer le type d'identification; cela devrait permettre d'avoir une idée de véracité des propos des utilisateurs.

Sur un même site, chaque utilisateur devrait à tout moment pourvoir poster un message en utilisant l'un des 3 noms autorisés.

L'utilisateur devrait également pouvoir changer de pseudonyme à la demande pour tous ses messages qu'ils soient futures ou anciens.

L'utilisateur devrait également avoir la possibilité de modifier ces messages à tout moment; MAIS un historique des messages devrait permettre de tout retracer (pour autant que ces messages aient déjà été lus par d'autres personnes).

Je pense que cette analyse tient la route; il ne reste plus qu'à obliger les sites sociaux à les mettre en place pour permettre aux utilisateurs s'assurer de la véracité des propos postés tout en conservant un certain anonymat dans les cas extrêmes.

Cordialement
3  0 
Avatar de sanderbe
Membre averti https://www.developpez.com
Le 15/04/2022 à 0:12
Bonsoir,

Présidentielle : Emmanuel Macron envisage "un démantèlement" de Facebook et milite également pour une levée totale de l'anonymat sur Internet

Quel est votre avis sur le sujet ?
C'est un doux rêve. Pour la question de l'anonymat , dois je rappeler pour la nième fois que celui ci n'existe pas ? Bon pour la question des sites de débat participatif , c'est un peu différent ^^

Pensez-vous que la France est capable de démanteler des sociétés comme Meta ?
Non

Que pensez-vous des propos d'Emmanuel Macron selon lequel les réseaux sont nocifs à la démocratie ?
C'est lui qui est nocif ^^ . Blague à part . Si l'on pouvait virer les sujets politico-religieux de Facebook et d'autres réseaux sociaux se pas du luxe . Pour une raison simple . Facebook était à la base un site à vocation de détente et culturel , pas un espèce de "truc" ou l'on essai de le transformer en "pseudo monde réel virtuel".

Sans tomber dans l’extrême, il y a un "juste milieu" à trouver et une frontière à mettre, entre les sujets politico-religieux et les sujets de comptoirs de café ou de causette lambda .

Vouloir débattre de l'écologie ou des sujets de sécurité, n'a pas sa place sur Facebook pour en faire un débat ... ou alors le débat sera de piètre qualité . Pour avoir un débat de qualité charge aux institutions politiques de tout bord de mettre en place moyen et canaux de comm' pour débattre sereinement.

Que pensez-vous d'une levée totale de l'anonymat sur Internet ?


L'anonymat n'existe pas ... On devrait plutôt parler de pseudonymat . Je pense que l'on doit le laisser . La raison : quand on doit apporter un témoigne de manière "sécuriser" pour par exemple ne pas révélé son identité et éviter des ennuis auprès d'agresseurs potentiel, ou dans le cadre d'une affaire judiciaire .

Pensez-vous que la France peut atteindre la souveraineté numérique dans les domaines cités par Emmanuel Macron en seulement dix ans ?
Juste pour donner un ordre d'idée, entre ce qui se fait en Belgique et dont la France est en retard . Il y a au bas mot 15 à 20 ans de retards. Je pourrais lister des dizaines de sujet . L'écart se réduit , cependant, il y a encore fort à faire .

Citation Envoyé par ouistitis
Dans la rue, on ne porte pas de cagoule, d'accord, mais on ne se balade pas avec un panneau portant nos noms, adresse, numéro de téléphone, numéro de sécurité sociale, statut vaccinal, idéaux politiques, etc. Et pourquoi pas les coordonnées bancaires, tant qu'on y est ?
C'est ce que j'allais dire, tu lis dans mes pensées ^^
4  2 
Avatar de Escapetiger
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 16/04/2022 à 18:22
Citation Envoyé par _informix_ Voir le message
"Len engagements n'engagent que ceux qui les croient", Jacques Chirac, 1995.
Et également :

“Les promesses n’engagent que ceux qui les reçoivent.”

De Jacques Chirac / Le Monde - 22 Février 1988

Source : ici

http://evene.lefigaro.fr
Citation : les meilleures citations et proverbes célèbres
2  0 
Avatar de AoCannaille
Membre expert https://www.developpez.com
Le 15/04/2022 à 14:36
Citation Envoyé par ouistitis Voir le message

Pensez-vous que la France est capable de démanteler des sociétés comme Meta ?
Pour le démentèlement de Facebook, bon courage ! On n'oublie pas WhatsApp, dont les membres de la famille sont accros et les ados sur Instagram... Ce n'est pas gagné !
Justement, c'est déjà fait! Il "suffit" juste que chacune des filiales que tu viens de citer soient entièrement indépendantes maintenant.

Enfin, yaka, fokon...

ça reste une entreprise de droit américain...
0  0