IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

« Le Kremlin ment » : ces SMS d'avertissement sont envoyés à des millions de numéros de téléphone portables russes,
Grâce à un outil en ligne créé par des pirates informatiques

Le , par Bruno

124PARTAGES

13  1 
Le mois dernier, le gouvernement ukrainien a fait la demande aux volontaires de l'aider à se défendre contre la Russie. Suite à cette demande, des pirates informatiques ont créé un outil en ligne qui permet aux utilisateurs d'envoyer des messages automatiques à des numéros de téléphone russes choisis au hasard, avec des informations sur la guerre en Ukraine. Créé par le groupe de pirates connu sous le nom de Squad303, l'outil, hébergé sur le domaine 1920.in charge un message pré-écrit dans l'application SMS native d'un utilisateur qui tente d'informer les Russes sur le conflit en cours.

La Russie est sous le coup de sanctions de Paris et de la communauté internationale concernant un certain nombre de hautes technologies, parallèlement à cela, d'autres entités non étatiques ont également décidé d'affronter la Russie sur un autre angle. « Chers Russes, vos médias sont censurés. Le Kremlin ment, découvrez la vérité sur l'Ukraine sur l'internet libre et dans l'application Telegram. Il est temps de renverser le dictateur Poutine », peut-on lire dans la déclaration. Un membre de Squad303 a décrit l'effort comme un « projet de communication non violente » visant à contourner la répression de la Russie sur les sources d'information indépendantes. Le nom de domaine de l'outil fait référence à la victoire surprise de la Pologne contre les forces russes en 1920.


« Nous savons que les gens voulaient s'engager pour aider les Ukrainiens. Nous voulions leur fournir un outil pour entamer un dialogue avec les Russes, a déclaré le groupe. Nous ne nous attendions pas à ce que la Russie construise le mur de la censure numérique aussi rapidement ». En plus des hommes qui se battent sur le terrain, la guerre en Ukraine se déroule également sur deux autres fronts : la guerre cybernétique et la guerre de communication.

Alors que l'outil de texto semble gagner en popularité, Squad303 affirme qu'il prévoit de publier un outil entièrement nouveau dans les 24 prochaines heures. « Demain, nous publierons un tout nouvel outil pour inonder les Russes de preuves de crimes depuis le champ de bataille encore plus facilement que par SMS », a écrit le groupe. « Et cela ne coûtera rien. »

Le gouvernement ukrainien a fait la demande aux volontaires de l'aider à protéger les infrastructures essentielles et à espionner les troupes russes. Des demandes de volontaires ont commencé à apparaître sur des forums de hackers la semaine dernière, « Cybercommunauté ukrainienne ! Il est temps de s'impliquer dans la cyberdéfense de notre pays », pouvait-on lire dans l'un des messages.

La demande comprenait des instructions pour les hackers et les experts en cybersécurité sur la façon de soumettre une candidature avec Google Docs. Les volontaires devaient fournir des références professionnelles et leurs domaines d'expertise, tels que le développement de logiciels malveillants.

Le 25 février, le collectif de pirates informatiques Anonymous a déclaré une cyberguerre contre la Russie. Ils ont annoncé avoir lancé des cyberopérations qui ont brièvement mis hors service le site Web RT.com du service d'information Russia Today (RT), contrôlé par l'État. Anonymous a également annoncé jeudi s'en être pris à de nombreux sites Web du Kremlin, du gouvernement russe et du ministère russe de la Défense. L'agence de presse RT.com a confirmé que l'attaque a eu lieu, précisant qu'elle a ralenti certains sites Web et en a mis d'autres hors ligne pendant « de longues périodes ».

L'un d'eux, qui a pour pseudonyme @LiteMods, a déclaré dans un tweet : « Nous sommes Anonymous. Nous avons mis hors service le site Web du Kremlin en soutien à OpRussia. Faites-moi savoir s'il réapparaît ! F**k #Putin. Nous soutenons le peuple ukrainien. Nous sommes légion ». Il a ajouté : « nous n'oublierons pas les vies qui ont été perdues sous le régime de Poutine ».

« Depuis plusieurs jours, je tiens à jour les informations sur les activités du collectif d'hacktivistes Anonymous. Le groupe n'a pas chômé et a rendu le gouvernement russe encore plus occupé, en piratant ses différents services d'information d'État, tels que RT (Russia Today). Aujourd'hui, plus tôt dans la matinée, nous avons appris que quelqu'un chez Google se montrait particulièrement inutile à la cause ukrainienne, travaillant en fait activement contre ceux qui tentent de faire connaître la vérité aux Russes qui vivent au milieu d'une campagne de désinformation écrasante orchestrée sous les ordres de Poutine. Cette annonce a été faite peu de temps après que MSN a souligné que Google Maps et les avis étaient utilisés pour aider à transmettre des informations aux gens » a écrit l’un des membres du groupe Anonymous.

Le Parlement russe a voté à l'unanimité vendredi pour approuver un projet de loi criminalisant la diffusion intentionnelle de ce que la Russie considère comme des informations « fausses ». Le règlement prévoit des amendes ou des peines de prison pour la diffusion de fausses informations sur l'armée, ainsi que des amendes pour les personnes qui appellent publiquement à des sanctions contre la Russie. Les tribunaux prononceront les peines les plus sévères pour les fausses nouvelles qui pourraient entraîner des conséquences graves.

La Russie a déjà sévi contre les organes d'information et les plateformes sociales dans le cadre de son invasion de l'Ukraine, contestant les rapports de décès externes qui dépassent de loin son propre décompte et s'opposant aux descriptions de l'invasion comme une guerre plutôt qu'une « opération militaire spéciale. »

À défaut de pouvoir marcher sur Kiev pour le moment, analyse Jane Wakefield de la BBC, les Russes semblent obsédés par l'idée de maîtriser ce qui se dit et surtout ce qui ne doit pas se dire sur cette guerre. « Si les "fakes news" entraînent des conséquences graves, une peine d'emprisonnement pouvant aller jusqu'à 15 ans menace », a déclaré la chambre basse du Parlement, appelée Douma en russe, dans un communiqué.

La population russe s'informe aussi sur Internet et n'a jamais été complètement dupe de la propagande des chaînes officielles. Alors que le Kremlin s'en prend aux moyens de communication ukrainiens, l’Ukraine pour sa part appelle à une coupure totale d’Internet avec la Russie.

Squad303 affirme que son outil a déjà été utilisé pour envoyer plus de 6,3 millions de SMS. Le groupe de pirates a également affirmé que son service avait été visé par des attaques par déni de service distribué (DDoS) peu après son lancement. Le site Web de Squad303 a depuis activé la protection DDoS de Cloudflare pour maintenir son serveur en ligne.

Les utilisateurs de nombreuses plateformes de réseaux sociaux ont partagé leur expérience avec l'outil. Si de nombreux textes se heurtent au silence, certains disent avoir pu converser avec des citoyens russes. « Je veux que le peuple russe sache la vérité sur ce que son gouvernement fait au peuple ukrainien », a déclaré l'utilisateur.

Alors que l'outil de texto semble gagner en popularité, Squad303 affirme qu'il prévoit de publier un outil entièrement nouveau dans les prochaines 24 heures. « Demain, nous publierons un tout nouvel outil pour inonder les Russes de preuves de crimes depuis le champ de bataille encore plus facilement que par SMS », a écrit le groupe. « Et cela ne coûtera rien. »

Le gouvernement ukrainien a fait la demande aux volontaires de l'aider à protéger les infrastructures essentielles et à espionner les troupes russes. Des demandes de volontaires ont commencé à apparaître sur des forums de hackers, « Cybercommunauté ukrainienne ! Il est temps de s'impliquer dans la cyberdéfense de notre pays », pouvait-on lire dans l'un des messages. La demande comprenait des instructions pour les hackers et les experts en cybersécurité sur la façon de soumettre une candidature via Google Docs. Les volontaires devaient fournir des références professionnelles et leurs domaines d'expertise, tels que le développement de logiciels malveillants.

Le 25 février, le collectif de pirates informatiques Anonymous a déclaré une cyberguerre contre la Russie. Ils ont annoncé avoir lancé des cyberopérations qui ont brièvement mis hors service le site Web RT.com du service d'information Russia Today (RT), contrôlé par l'État. Anonymous a également annoncé jeudi s'en être pris à de nombreux sites Web du Kremlin, du gouvernement russe et du ministère russe de la Défense. L'agence de presse RT.com a confirmé que l'attaque a eu lieu, précisant qu'elle a ralenti certains sites Web et en a mis d'autres hors ligne pendant « de longues périodes ».

L'un d'eux, qui a pour pseudonyme @LiteMods, a déclaré dans un tweet : « Nous sommes Anonymous. Nous avons mis hors service le site Web du Kremlin en soutien à OpRussia. Faites-moi savoir s'il réapparaît ! F**k #Putin. Nous soutenons le peuple ukrainien. Nous sommes légion ». Il a ajouté : « nous n'oublierons pas les vies qui ont été perdues sous le régime de Poutine ».

« Depuis plusieurs jours, je tiens à jour les informations sur les activités du collectif d'hacktivistes Anonymous. Le groupe n'a pas chômé et a rendu le gouvernement russe encore plus occupé, en piratant ses différents services d'information d'État, tels que RT (Russia Today). Aujourd'hui, plus tôt dans la matinée, nous avons appris que quelqu'un chez Google se montrait particulièrement inutile à la cause ukrainienne, travaillant en fait activement contre ceux qui tentent de faire connaître la vérité aux Russes qui vivent au milieu d'une campagne de désinformation écrasante orchestrée sous les ordres de Poutine. Cette annonce a été faite peu de temps après que MSN ait souligné que Google Maps et les avis étaient utilisés pour aider à transmettre des informations aux gens », a écrit un autre membre du groupe Anonymous.

Les efforts de Squad303 ont déjà reçu une large attention en ligne grâce à l'amplification par de grands comptes Twitter liés au collectif de pirates Anonymous. La campagne n'est qu'une petite partie d'une vague croissante d'hacktivisme visant l'État russe. L'Ukraine a même pris l'initiative sans précédent de recruter des hackers du monde entier pour rejoindre son « armée informatique » afin de mener des attaques DDoS et de rechercher les failles des systèmes russes.

Source : Dailydot

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi :

Le gouvernement ukrainien demande aux hackers de l'aider à se défendre contre la Russie, après que des cyberattaques ont touché les principaux sites Web du pays

Le collectif de pirates informatiques Anonymous déclare une "cyberguerre" contre la Russie, et désactive le site d'information de l'État

Le groupe de cybercriminels, Anonymous, agirait plus rapidement que la bureaucratie gouvernementale, dans le conflit russo-ukrainien

Le gouvernement russe interdit les chaînes d'information et les applications de médias sociaux : les citoyens se tournent vers les VPN, passant de 16 000 téléchargements par jour à 700 000

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de SofEvans
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 16/03/2022 à 12:52
Citation Envoyé par Cpt Anderson Voir le message
Ah mais c'est extrêmement simple pour que la paix soit faite en deux jours :
1-L'ukraine et tous les pays limitrophes à la Russie s’engagent a rester neutre.
2-L'ukraine doit arrêter de bombarder et de maltraiter les populations du Dombass

et voila, tu as la paix.
Euuhh, j'ai pas forcement tout tout bien suivi, mais de ton point de vue, la Russie envahi l'Ukraine juste pour protéger le Dombass ?
Parce que dans ce cas, ils protègent vachement bien le Dombass les russes, vu qu'ils sont allé jusqu'à Kiev. Et pis le "bout" de terre qui relie la Russie à la Crimée, c'était vitale de le prendre pour protéger le Dombass, tiens ...

Non, la Russie utilise l'excuse du Dombass.

De plus, juste comme ça : c'est moi qui ai mal compris où à l'origine le Dombass fait partie de l'Ukraine ?
Mais bon, faut dire que la Russie et l'Ukraine disent en chœurs "ça c'est à moi depuis le début", qui raison qui a tord ?
Si on avait un département de France qui tout d'un coup se revendiquait appartenir à un autre pays et que le dit pays se mettait à fournir des armes au département pour qu'il se soulève, je me demande comment la France réagirait ?

Bref, pour moi,c'est plus compliqué et plus subtil que "Ukraine gentil, Russe méchant", mais la Russie utilise clairement l'excuse du Dombass pour envahir l'Ukraine.
16  2 
Avatar de Jipété
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 16/03/2022 à 12:49
Salut,

Citation Envoyé par Cpt Anderson Voir le message
2-L'ukraine doit arrêter de bombarder et de maltraiter les populations du Dombass
J'ai surement raté une étape, alors une source fiable sera la bienvenue.
Merci,
13  3 
Avatar de calvaire
Membre expert https://www.developpez.com
Le 30/03/2022 à 13:37
Citation Envoyé par nikau6 Voir le message
A l’époque des faits, qui n'ont pas eu lieu en 2018, Biden été vice president d'Obama.
Il ne faut pas croire non plus les medias occidentaux ! Il ne faut croire personne et lire tout le monde, c'est le meilleur moyen de se faire une opinion au plus proche de la vérité.
+1 On est abreuvés H24 de propagande antirusse, entre BFM antirusse et RT pro russe franchement les 2 ont une fiabilité proche de 0.
Le mieux est d'analyser les faits soi-même ! De voir les documents et vidéos d'archives qui eux sont des preuves réelles !

Je regardais beaucoup RT pendant la révolte des gilets jaunes et ils informaient bien mieux que BFM sur ce sujet. Au lieu de parler des casseurs ils montraient la majorité qui composait le mouvement et ses revendications.
Celui qui fait confiance à TF1 et BFM pour s’informer est aussi stupide (voir plus) que celui qui fait confiance à RT.

Je ne veux pas d'une guerre contre les Russes, mais les médias et politiciens occidentaux font pour je ne sais quelle raison monter la haine contre les Russes, voir les propos de Biden il y'a 2 jours sur Poutine...
Les Américains voulaient la guerre et veulent désormais clairement une aggravation du conflit, car cela leur profite pleinement.
12  2 
Avatar de marc.collin
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 16/03/2022 à 12:52
Citation Envoyé par Coeur De Roses Voir le message
Je cite uniquement cette partie. Je ne suis pas contre le fait de protéger et soutenir les innocents en Ukraine, mais le niveau de soutien et d'engouement qu'on voit pour cette cause de part et d'autres me laissent perplexe, car comme tu dis il y'a eu d'autres conflits par le passé il me semble, mais il y'avait pas autant d'implication de la part des gens sur le plan international. On est peut être bien dans du 2 poids 2 mesures.
il suffit de penser à israel et à la palestine......

conflit peu suivit... quand il y a des morts palestiniens c'est toujours le même discourt d'israel des terroristes......... alors qu'Israel les aggresses depuis 70 ans

un état raciste et oprimant
https://www.journaldemontreal.com/20...la-citoyennete
10  1 
Avatar de marc.collin
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 16/03/2022 à 12:43
Citation Envoyé par Rolllmops Voir le message
Les sanctions servent à faire pression sur la politique d'un pays sans lui faire la guerre directement. Il n'y a pas si longtemps, on a laissé un pays grignoter petit à petit les territoires proches en espérant, qu'il finisse par redevenir raisonnable. Ca a donné 40-45 et ça a très mal fini. Poutine n'est pas une victime, c'est un dictateur. Le discours de certains selon lequel il faudrait laisser le pays vivre sa vie sans interférer me semble profondément déraisonnable.

Après on pourra toujours discuter de s'il ne vaudrait pas mieux lui faire la guerre directement, mais c'est un autre débat ...
israel grignote du terrain à la palestine depuis 70 ans... et c'est pas encore fini
9  1 
Avatar de noremorse
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 21/07/2022 à 12:48
par contre, ces mêmes entreprises n'ont jamais laissé tomber la propagande ukrainienne. Bah ouais, le camp soi-disant du bien fait aussi de la propagande
11  4 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 21/07/2022 à 14:18
Citation Envoyé par calvaire Voir le message
Concrètement actuellement l'Europe va acheter du pétrole et gaz US (plus cher que le russe forcément) et l'Allemagne (et d'autres pays) vont acheter des avions de combat américain pour se "protéger de la menace rouge".
Et nous Français double peine on peut plus vendre des armes à la Russie, eux au moins ils nous respectaient et l'oncle sam ne pouvait pas faire le coup des sous marin...

Si cette guerre avait le mérite de nous rendre plus indépendant j'applaudirais mais la c'est juste nous rendre encore plus prisonnier des américains.
L'Europe veut désormais acheter aussi du gaz à l'Azerbaïdjan. Pays très démocratique qui à envahi le Haut-Karabagh, puis expulsé les Arméniens, avec le soutien de la Turquie, des armes d’Israël et le silence complice de l'Europe, l’Allemagne en tête.

Donc rien de moral dans ces histoires de boycott du gaz russe.
9  2 
Avatar de coolspot
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 08/08/2022 à 14:35
Anonymous de toute façon c'est une blague.

C'est un amas de tout et n'importe quoi qui font n'importe quoi parce qu'ils sont n'importe qui

Apres on verras mais si c'est encore comme des ONG genre greenpeace qui ne cible que des entreprise européenne pour ne jamais cibler les entreprise US, on sait ce que ca donnera
8  1 
Avatar de kunnskap
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 15/03/2022 à 12:56
Tout ça se résume donc à ce qui est souvent un dogme en entreprise, précurseur de beaucoup de décisions idiotes: regarde, regarde, c'est moi qui ai la plus grosse et pas toi.

Pathétiquement tragique. Le monde part en vrille.
6  0 
Avatar de Cpt Anderson
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 16/03/2022 à 11:02
Mais oui, j'irai même plus loin : déclarons la guerre à la Russie. Une guerre globale. Toutes nos problématiques seraient réglés en quelques heures : réchauffement climatique, surpopulation, chômage, crise...c'est la solution ! Une guerre thermos-nucléaire globale. Le spectacle serait grandiose !
11  5