IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Incendie OVH : absence de système d'extinction incendie automatique et de dispositif de coupure électrique général
Le rapport des pompiers souligne des défaillances

Le , par Stéphane le calme

830PARTAGES

20  0 
Dans la nuit du 9 au 10 mars 2021, un incendie s’est déclaré dans l’un des datacenters de la société OVH cloud. Plusieurs entreprises ont été victimes de cet incendie et de nombreux sites internet ont à déplorer une perte irréversible de leurs données. Que les pertes de données n’aient été que temporaires ou définitives, cet incendie a porté, dans tous les cas, un préjudice économique à plusieurs milliers de sociétés.

Un an plus tard, l'enquête des sapeur-pompiers du Bas-Rhin est désormais disponible.

Le rapport souligne les défaillances dans le système de sécurité du bâtiment. Le bâtiment n’était notamment pas équipé d’un dispositif de coupure de l’électricité selon ce rapport : « la pérennité de l'alimentation électrique est un enjeu fort pour ce type d'exploitation. La conception intrinsèque de l'activité est faite pour éviter les coupures d'électricité. Deux niveaux de groupes électrogènes sont prévus pour palier une défaillance du réseau. Aucun organe de coupure d'urgence n'existe (choix de stratégie économique de l'entreprise) ».

Les pompiers n'ont pas pu couper l'électricité ni dans le local en flamme ni sur le site ce qui a favorisé la propagation de l'incendie.

Les pompiers évoquent également l'absence de système d'extinction automatique, le site misant sur une détection précoce et une alerte rapide des secours.

Autre défaillance : le fait que la direction d'OVH n'avait pas inscrit le site sur la liste des établissements répertoriés comme sensibles. Enfin, la présence d'une seule bouche d'incendie dans ce quartier du port autonome de Strasbourg.


L'incident déplorable a mis hors ligne environ 3,6 millions de sites Web répartis sur 464 000 domaines distincts. Octave Klaba n'a pas tardé à faire une sortie vidéo pour présenter ses excuses et expliquer à ses clients ce qui aurait déclenché le feu. On retient surtout que le patron d'OVHCloud a promis tirer des enseignements de ce sinistre et tout faire désormais pour qu'une telle situation « n'arrive plus jamais ».

Pourtant, dix jours après le feu qui a détruit un des quatre datacenters d'OVHcloud, certains médias ont annoncé un nouvel incendie sur le site de Strasbourg du français. Heureusement, la situation a rapidement été maitrisée.

Quoiqu'il en soit, le cabinet d'avocats parisien Ziegler & Associés a pour sa part amorcé un recours collectif contre OVHcloud. Pour le cabinet, si un accord à l'amiable n'est pas trouvé en termes de préjudice et d'indemnisation, l'affaire prendrait le chemin du tribunal de commerce.

Il faut dire que le 16 mars 2021, le PDG d’OVH avait annoncé que les clients bénéficieraient de trois mois gratuits en cas de coupure de service et d'une gratuité de six mois en cas de perte de données.

À cette même date, le fondateur de la société a également reconnu que beaucoup de clients n’avaient pas compris l’offre d’OVH en matière d’hébergement des données et de la nécessité de souscrire à une offre de sauvegarde complémentaire. Octave Klaba a alors annoncé une modification de la politique d’OVH afin d’accroître la sécurité des données et permettre une option de sauvegarde de données à tous les clients, sans aucun surcoût.

Cette annonce est cruciale car, certains clients n’avaient pas souscrit à l’offre de sauvegarde supplémentaire avant la survenance de l’incendie. Et cela peut avoir un impact sur l’indemnisation future de leurs pertes.

Ainsi, comment les clients dont le préjudice économique est lourd pourront-ils engager la responsabilité d’OVH s’ils sont contraints de ne jamais retrouver leurs données ? Autrement dit, pourront-il obtenir une indemnisation pour les pertes subies ?

La nature juridique des relations établies entre OVH, prestataire de service, et ses clients est contractuelle. Par conséquent, les stipulations contractuelles présentes au sein des conditions générales du fournisseur règlent la question de la responsabilité.

D’autre part, il existe deux grandes catégories de contrat chez ce type d’hébergeurs. On peut donc retrouver un contrat d’hébergement simple qui ne sera pas assorti de services associés ; on peut également retrouver un contrat d’hébergement avec des services ajoutés comme la possibilité de sauvegarde, de mise en place de plan de continuité ou de reprise d’activité etc.

C’est-à-dire que d’un contrat à l’autre, en fonction des options choisies par le client et des clauses rédigées entre les parties, le régime de responsabilité n’est pas le même pour OVH. À titre d’exemple, suivant la disponibilité choisie, OVHCloud dispose entre 9h (99,9%) et jusqu’à 36 jours (90%) pour rétablir les services.

Par conséquent, pour espérer intenter une action en indemnisation, la première question à se poser est de savoir quel type de contrat votre entreprise a conclu avec OVH ?


Début novembre, les sept entreprises que le cabinet a fédéré ont été rejoint par 13 entreprises supplémentaires. Désormais, le recours collectif comporte 130 entreprises.

Les entreprises qui participent au recours collectif contre OVHcloud sont de divers secteurs : comptabilité, marketing, santé et tourisme. Un accord de confidentialité les lie au cabinet Ziegler & Associés. En vertu de ce dernier, leurs noms sont tenus secrets. L’autre dénominateur commun entre ces personnes morales est qu’elles rapportent des pertes de leurs bases de données suite à l’incendie du mois de mars. Le tableau de l’après incendie c’est un acteur du secteur de la santé qui se retrouve sans aucune information associée aux patients ou une entreprise touristique qui ne sait plus retrouver les détails de réservations de ses clients.

En parallèle du recours collectif suite à l'incendie d'OVH à Strasbourg, un groupe du Cac 40 et trois sociétés de plus de 10 000 salariés ont décidé de porter une action de façon individuelle.

Chaque client figurant sur la liste finale verra ses pertes évaluées individuellement, y compris les coûts financiers directs et les dommages causés à leurs marques, avant que Ziegler n'envoie sa lettre. Le cabinet laissera un mois à OVHcloud pour trouver un accord à l'amiable, sous peine de saisir le tribunal de commerce.

« L'objectif est de démontrer que la situation d'OVH n'est plus tenable, et qu'elle devra passer par une discussion amiable si elle ne veut pas un procès perdant », a indiqué Jocelyn Ziegler.

« Les organismes qui ont rejoint le recours collectif en ont assez de la réaction d'OVH. La plupart ont reçu des courriers dans lesquels le groupe indique qu'il se dégage de sa responsabilité ou se limite à une clause de limitation de responsabilité. Ils demandent à OVH de reconnaître le préjudice et les indemniser », a déclaré Ziegler.

Sources : rapport des pompiers, Ziegler & Associés

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Jules34
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 28/03/2022 à 10:52
Citation Envoyé par Bruno Voir le message
« Si on part en justice, ce chiffre [quadruple] », étant donné les dommages-intérêts et les frais de justice, prétend-on chez Ziegler & Associés. Si, en l’espèce, OVHcloud a plus à gagner à accepter la conciliation, c’est aussi, nous assure-t-on, eu égard à sa cotation en Bourse.
Franchement c'est pas de chance pour OVH et son introduction en bourse. Moi je les aimes bien et ça pourrait être un fleuron français dans l'industrie mais j'ai l'impression qu'on s'évertue à leur mettre la tête sous l'eau.

Bon l'incendie c'est sûr que c'était pas malin et que c'était à OVH et personne d'autre de prévenir ce risque.

Mais dans l'actu il y a aussi le recul de sa notation, dégradé par Morgan Stanley, 8 jours après que la firme ait annoncé former un recours collectifs contre Windows....

Déposée l'été dernier, la plainte porte sur la manière dont Microsoft commercialise des produits comme la suite logicielle Office, qui rendrait plus coûteuse l'utilisation des services concurrents de la plateforme Azure, ont indiqué des personnes proches du dossier au Wall Street Journal. La plainte affirme également que les logiciels de Microsoft ne fonctionnent pas aussi bien sur les plateformes cloud concurrentes d'Azure, selon ces sources.
Courage OVH !!!

Le marché européen de la tech à décidément l'air d'être une grande aire de copinage ou se mêle pèle-mêle les intérêts US et ceux des gouvernants €, attiré par l'odeur de l'argent, et aux entrepreneurs de se débrouiller dans ce maelstrom
7  0 
Avatar de Jules34
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 28/03/2022 à 16:14
Citation Envoyé par xavier.valentin Voir le message


S'ils veulent jouer avec les grands du cloud (AWS, GCP, ...) ils se doivent être au niveau, car sinon je ne vois pas comment ils pourront continuer à exister dans ce marché ultra concurrentiel.
100 % d'accord avec toi ! Mais justement c'est un peu le problème du secteur : le niveau d'investissement est tellement conséquent que pour ceux qui veulent atteindre une bonne place/rogner des parts aux plus gros, j'imagine qu'il doit être dur de bien se placer sans faire des économies de bout de chandelle qui peuvent remettre en cause comme en cas d'incendie la qualité du service mis en place.

C'est un peu comme les grosses boites du travaux publics qui peuvent candidater aux appels d'offres parce qu'ils ont le quota travailleurs handicapé ou que sais-je (et sans offense) genre BOUYGUE/EIFFAGE, mais Pedro et sa SARL ne le peuvent pas...

Le système...
2  0 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 14/03/2022 à 6:54
Pour l'activité avec participation de tiers payant, la facturation intervenant très vite -trésorerie oblige- l'impact devrait être "moins pire" !!!
Sauf que le dossier médical est perdu.

Le rapport affirme la présence d'une seule bouche à incendie, ça c'est à la charge de l'état. Les pompiers ne visitent ils pas les locaux ? ils n'auraient alors pas découverts les défaillances évoquées, à moins qu'il n'y ai rien d'obligatoire par rapport à la loi sur les points évoqués. Je suppose que le fait de ne pas s'inscrire sur " sur la liste des établissements répertoriés comme sensibles" n’empêche à mon avis pas une visite pompier, le bâtiment étant référencé par les services de l'état ne serait-ce qu'au niveau permis de construire. et normalement un établissement répertorié est un établissement jugé sensible par les services d'incendie et de secours non ?
1  0 
Avatar de wax78
Modérateur https://www.developpez.com
Le 12/03/2022 à 21:18
Lundi matin le cours d ovh va se retrouver à 18euros...je pleure 😔
0  0 
Avatar de docdu92
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 13/03/2022 à 15:45
"un acteur du secteur de la santé qui se retrouve sans aucune information associée aux patients ..."
Voila qui est bien de la manipulation :
- sans aucune ==> ça fait combien ?
- "sans aucune information associée aux patients ..." Soit le patient est en soins et un recensement et une re-saisie, re-prescription devrait assurer un fonctionnement y compris dégradé.
Oui il faut se pencher pour recueillir l'information !
Soit ce sont des ex/futurs patients et le problème est le même que toute entreprise notamment hors domaine de la santé.
Pour l'activité avec participation de tiers payant, la facturation intervenant très vite -trésorerie oblige- l'impact devrait être "moins pire" !!!

Pour l'extrait de rapport de pompiers.
Parler d'enquête alors que c'est plutôt un retour d'expérience, est abusif mais la source (transmetteur) d'information (du rédacteur du billet) étant le défenseur -intéressé- d'inconnus, il n'y a rien d'innocent.
Les informations sont précisent ... est le stigmate d'un document à usage plutôt "pompiers" que d'un rapport d'expertise ou d'enquête relu et corrigé.
Les aspects électriques du document, donnent à penser que la partie haute-tension a posé problème, l'exploitant a t'il la main sur cette alimentation ? Engie/EDF ? Les pompiers ?
Au passage cet extrait comporte des cirages de pompes ... le décodage du message est peut être compliqué pour un informaticien !
1  1 
Avatar de docdu92
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 16/03/2022 à 0:50
le lien https://lafibre.info/ovh-datacenter/...htnus16q8eaadt
apporte la réponse au faux problème d’approvisionnement en eau d'extinction.

Les engins de lutte contre l'incendie ont en routine des flexibles "aspiraux" fonctionnels pourvu que la dénivellation ne dépasse par 6 m (de mémoire) et que la berge accessible ne soit pas trop éloignée.
Le bateau pompe fait le travail sans problème. La distance, le nombre et le diamètre des tuyaux couvrent les besoins sans pompe en relais.
Par ailleurs le nombre de lances visibles est réduit.

Pour répertorier ... ce n'est pas un monument historique! ce n'est pas une masse combustible exceptionnelle, Le risque de propagation ne saute pas aux yeux.
C'est une entreprise qui fait son job avec ses risques ses points forts et ses faiblesses et des (ses) clients liés par contrat(s).
Au mieux pour ces dernier le concept social de réparation d'un préjudice établi et responsable est pécuniaire ... avec des frais, arrivant d'autant plus tard que les parties n'ont pas trouvé d’accommodement, au besoin avec une médiation.

Pour ce qui est du "dossier médical", en pratique le passé significatif est connu de la personne et/ou de l'accompagnant et peut être re-saisi mais cela prends du temps médical (de médecin pratiquant).
Les traitements sont sur des ordonnances écrites (au pire dans le dossier pharmaceutique lancé par les officinaux) ( le virtuel est difficilement rattrapable ). Les avis utiles de spécialistes sont sur papier habituellement entre les mains du patient.
C'est bien ce qui arrive très souvent lors de déménagement et en urgence hors établissement de soins.
Le problème est sérieux pour le circuit du médicament approvisionnements / stockage / prescription adaptée au(x) résultat(s) / préparation - contrôle (++)/ dispensation (nominative) / acheminement/ administration/ traitement des anomalies par exemple les chimiothérapies (sur mesure).
Le groupe sanguin ? Ah l'informatique garantie t'elle la validité de l'information ? Block chain ? Le système est il tel que l'informaticien ne puisse modifier l'info et les conditions de sa validité ?
Bref Le groupe papier a du bon sens notamment en urgence.
0  0 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 16/03/2022 à 6:44
Effectivement, le site étant au bord du Rhin, les pompiers peuvent y récupérer de l'eau.
0  0 
Avatar de bigbear67
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 20/03/2022 à 15:17
Bonjour à tous,
Ce que j'écris là n'est qu'une hypothèse, ne la prenez pas au pied de la lettre.MERCI !!!

Lorsque l'on intervient sur un des énormes onduleurs il y a un panneau sur lequel est fixé un gros ventilateur.

Pour mieux travailler, on le débranche, on peu ainsi posé le panneau de coté et bien voir chaque composant et ateindre les deux énormes bateries .

C'est là que l'on découvre la sonde de température de fonctionnement qui pourrait être défectueuse. ( c'est bien cela qui à été signalé sur les rapport de la journée)

Comme on a pas de pièce de rechange immédiatement sous la main, on va simplement l'enlever ce qui va rendre la résistance électrique tous simplement négative donc pas d'alarme.

Après avoir shunter la sonde, on se rend compte que c'est l'heure du changement de service. Vite on replace tous les panneaux.
Et on oublie ce fameux ventilateur qu'il falait rebrancher. tous est remis en route et on sort pour dire aurevoir et pointé pour le départ.

environ 30 à 60 minutes plus tard l'onduleur surchauffe comme il n'y a pas alamre incendie personne ne se rends compte qu'il y a de la fumée dans le compartiement.
quand les premiers serveurs tombe en rade c'est trop tard le sol brule aucun extincteurs ne pourrait plus agir.

environ 1h 15 après c'est le départ d'incendie généralisé. le sol des container maritime est normalement contruis avec des traverses en acier recouvertes d’un plancher de contreplaqué marin d’un pouce (3.6cm).
Pour qu'ils ne prennent pas feu il aurait été util de les vernir tous simplement avec un produit tel que "Ignibois". 5Litres par container soit environ 60€ TTC. cela aurais permis de ralentir fortement la propagation du feu.
Cela ne reflète que l'exprèssion de mes 23 ans d'expèrience à monté et démonté des serveurs.

J'ai lu récement qu' OVH va posé d'énormement réservoir en inox sur le toit de leurs data center pour refroidir les processeurs. Encore une idée génial !!!

Ma question pourquoi les reservoirs d'eau exterieurs des buildings aux usa sont ils toujours en bois ???
la foudre n'aurait rien à voir avec cela ?
À voir si l'avenir me donne encore une fois raison.
1  1 
Avatar de xavier.valentin
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 28/03/2022 à 12:49
Citation Envoyé par Jules34 Voir le message
Franchement c'est pas de chance pour OVH et son introduction en bourse. Moi je les aimes bien et ça pourrait être un fleuron français dans l'industrie mais j'ai l'impression qu'on s'évertue à leur mettre la tête sous l'eau.

Bon l'incendie c'est sûr que c'était pas malin et que c'était à OVH et personne d'autre de prévenir ce risque.
je pense que tu as tout dit

Ils peuvent s'en prendre qu'à eux....à vouloir faire des économies sur les systèmes qui garantissent la sécurité des installations, on le paie quand il se passe un problème...

Le problème dans l'histoire, c'est que l'impact des choix d'OVH n'ont pas impacté exclusivement OVH, mais de nombreux de ses clients.

Les marchés sanctionnent OVH, car il y a une perte de confiance, car ce n'est pas la première fois qu'OVH fait preuve de négligences dans ces installations, comme en novembre 2017 et en mars 2020

S'ils veulent jouer avec les grands du cloud (AWS, GCP, ...) ils se doivent être au niveau, car sinon je ne vois pas comment ils pourront continuer à exister dans ce marché ultra concurrentiel.
1  1 
Avatar de sevyc64
Modérateur https://www.developpez.com
Le 16/03/2022 à 23:35
Oui, mais enfin, de l'eau sur des serveurs, c'est pas beaucoup mieux que le feu !

De l'eau sur des batteries en feu, surtout si elles sont à base de lithium, c'est un peu comme tenter d'éteindre un feu d'huile avec de l'eau, ça ne fait que l'amplifier.

Pour ce genre de feu, il n'y a guère que le carbone pour l'éteindre. Sous forme de dégagement de CO2 dans une salle de serveurs étanche pour la rendre sans oxygène, ou sous forme de neige carbonique pour un feu ouvert, mais dans ce cas, il faut faire attention aux poches de gaz qui peuvent se créer et se réenflammer par la suite*

Malheureusement quand c'est le bâtiment entier qui brule, y a pas beaucoup de solutions.

* C'est notamment à cause de ce phénomène que l'on ne cherchera jamais à éteindre un feu de conduite (ou de bonbonne) de gaz, cherchera toujours à couper l'alimentation. En matière d'incendie, un gaz qui brule est un gaz qui est visible, et qui n'est plus dangereux.
0  1