IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Trolldi : 50,7% des gens pensent qu'il est possible d'avoir de véritables attachements romantiques aux robots sexuels,
Et 50,1% aimeraient avoir des rapports sexuels avec un sexbot, selon une étude

Le , par Stéphane le calme

117PARTAGES

15  0 
Les sexbots sont de plus en plus connus, suscitant des inquiétudes quant à leur utilisation et leur impact potentiel sur la société. Ils deviennent de plus en plus réalistes chaque année, certains, boostés à l'IA, peuvent même parler et simuler des interactions de base avec de vraies personnes.

Une entreprise dans cette industrie a mené deux enquêtes (avec un panel de 3292 individus) pour savoir combien de personnes ont eu une expérience personnelle avec des robots sexuels, ce que les gens pensent d'interagir avec eux et ce qu'ils pensent qui pourrait arriver à l'avenir.

Voici les faits saillants des deux études :
  • 15,5% des personnes ont eu des relations sexuelles avec ou possèdent elles-mêmes un robot sexuel parlant.
  • Plus de personnes auraient des relations sexuelles avec un robot (37,5%) au lieu d'inviter quelqu'un pour des relations sexuelles occasionnelles (30,1%).
  • 57% des personnes souhaitaient parler et interagir avec un robot sexuel sophistiqué, et 50,1% ont déclaré qu'elles seraient intéressées à avoir des relations sexuelles avec un robot sexuel sophistiqué.
  • 50,7% des gens pensent qu'il est possible d'avoir de véritables attachements romantiques avec des robots sexuels.
  • 41% des personnes interrogées pensaient que l'utilisation d'un robot sexuel équivaut à tromper un partenaire amoureux.
  • 41,9% des personnes ont déclaré qu'elles feraient un plan à trois avec un robot sexuel si leur partenaire leur en aurait l'opportunité.
  • 51,5% des personnes interrogées pensaient que les robots sexuels du futur aggraveraient l'objectivation des personnes.
  • 52,2% des personnes pensent que les robots sexuels réduiront les agressions sexuelles à l'avenir.
  • Robots sexuels pour enfants : 35 % pensaient que cela pouvait être une bonne idée, tandis que 50,5 % pensaient que c'était une mauvaise idée.
  • 44% des personnes souhaitaient visiter une cyber maison close et 45,9% pensaient que les robots sexuels remplaceraient les travailleuses du sexe à l'avenir.
  • Presque tout le monde a entendu parler de robots sexuels parlants. Seuls 9,3% des personnes ont déclaré n'en avoir jamais entendu parler.

La première enquête (Enquête 1) posait aux participants des questions sur leurs opinions générales sur les robots sexuels, leur utilisation et les futurs scénarios hypothétiques les impliquant. La taille de l'échantillon était de 1 563 personnes. L'enquête 2 est allée plus en détail sur des intérêts plus spécifiques et des expériences personnelles. La taille de l'échantillon était de 1 729.

15,5% des personnes ont eu des relations sexuelles avec ou possèdent elles-mêmes un robot sexuel

La société a commencé l'enquête en supposant tacitement que la plupart des individus n'avaient qu'une vague connaissance des robots sexuels, ou n'en avaient jamais entendu parler en dehors de la science-fiction et des actualités occasionnelles.


Il n'est pas surprenant de constater que 45,3 % des personnes interrogées ont déclaré n'en avoir « entendu parler que dans les actualités/sur Internet ». Bien plus surprenant, 15,5 % des répondants ont déclaré « J'ai eu des relations sexuelles avec quelqu'un/j'en ai un ». 15,8% des hommes ont répondu "J'ai eu des relations sexuelles avec un/j'en ai un", tandis que 15,3% des femmes ont dit la même chose.

Cela suggère que plutôt que d'être une curiosité de niche, les robots sexuels sont déjà populaires.

Non seulement cela, mais les hommes et les femmes ont vécu des expériences similaires, contrairement à la croyance populaire selon laquelle seuls ou la plupart des hommes pourraient être intéressés par les poupées sexuelles et les robots.

Plus de gens auraient des relations sexuelles avec un robot au lieu d'inviter quelqu'un pour des relations sexuelles occasionnelles

Les enquêteurs voulaient savoir comment les gens soulageraient leurs désirs sexuels et comment les robots pourraient s'intégrer dans ce scénario. Ils ont donc demandé aux participants de supposer qu'ils étaient célibataires et désiraient une sorte de libération sexuelle, puis leur ont donné une liste d'options potentielles pour satisfaire leurs désirs. Ils leurs ont ensuite demandé de sélectionner toutes les options qu'ils seraient susceptibles de choisir s'ils en avaient l'occasion.

La masturbation manuelle était le choix le plus populaire, avec 49,2 % des personnes qui l'ont choisi. L'utilisation d'un jouet sexuel venait ensuite, avec 42,5 % des répondants qui apprécient cette idée. 37,5% des personnes interrogées ont déclaré qu'elles pourraient utiliser un robot sexuel, plus que les 30,2% qui ont déclaré qu'elles seraient susceptibles d'inviter un humain pour des relations sexuelles occasionnelles.


L'embauche d'une travailleuse du sexe (humaine) était la dernière, avec seulement 21,1 % des personnes citant cette option comme une option potentielle.

50,7% des gens pensent qu'il est possible d'avoir de véritables attachements romantiques aux robots sexuels

Il y a eu quelques histoires de personnes prétendant avoir des attachements romantiques à des objets inanimés. Plus particulièrement, ces dernières années, l'histoire virale de Yuri Tolochko, le bodybuilder kazakh devenu célèbre pour avoir épousé une poupée sexuelle.

Alors que beaucoup de gens pourraient estimer que l'histoire est fantaisiste ou ridicule, les résultats de l'enquête indiquent qu'elle n'est pas aussi farfelue qu'on aurait pu le penser.

50,7% des répondants à l'enquête 2 pensent qu'il est possible d'avoir de véritables attachements amoureux avec des robots sexuels.


Dans l'enquête 1, 29,5 % des personnes interrogées pensaient que les robots sexuels IA parlants pourraient remplacer les humains en tant que partenaires romantiques, tandis que 20,2 % n'en étaient pas sûrs.


Plus de 50 % des gens pensent que les robots sexuels réduiront les agressions sexuelles à l'avenir

L'hypothèse selon laquelle les robots sexuels pourraient réduire les cas d'agression sexuelle à l'avenir a été émise, l'idée sous-jacente étant que les gens auront plus facilement accès à des expériences sexuelles plus réalistes. Cette théorie n'est pas sans défauts (les agressions sexuelles ne peuvent pas vraiment être attribuées à trop de désir non assouvi, par exemple) mais les enquêteurs pensent que la possibilité demeure.

Aussi, ils ont demandé aux participants à l'enquête 2 s'ils étaient d'accord avec l'énoncé « Les robots sexuels du futur (qui peuvent se déplacer et interagir avec les gens) réduiront les cas d'agression sexuelle s'ils se généralisent ».

52,2 % des répondants étaient d'accord avec cette affirmation, tandis que 25,1 % n'étaient pas sûrs.

« Donc, si nous devons croire les opinions de la majorité, alors les rues deviendront plus sûres en termes d'agression sexuelle, tandis que les expériences et les pensées internes des gens pourraient devenir plus problématiques. Cela suggère également que les gens ont des opinions très partagées sur le sujet des robots sexuels et l'impact qu'ils pourraient avoir à l'avenir ».

Source : résultat des deux enquêtes

Et vous ?

Les travailleuses du sexe elles aussi menacée par la robotique et l'IA ?
Partagez-vous l'avis du panel selon lequel il est possible de développer des sentiments pour un sexbot boosté à l'IA ?
Partagez-vous l'avis du panel selon lesquels une vulgarisation des sexbot permettra de diminuer le taux d'agressions sexuelles ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 11/03/2022 à 12:07
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Les travailleuses du sexe elles aussi menacée par la robotique et l'IA ?
Non, il y aura toujours une demande.
Par exemple les riches qui allaient coucher avec des mineures sur l'île d'Epstein ne vont pas arrêter. Ils ne vont pas se contenter de robots.
Luc Ferry et la partouze pédophile d'un ministre à Marrakech: Quand les langues ne se délient qu'à moitié

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Partagez-vous l'avis du panel selon lequel il est possible de développer des sentiments pour un sexbot boosté à l'IA ?
C'est pas très sain de développer des sentiments pour une machine.


Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Partagez-vous l'avis du panel selon lesquels une vulgarisation des sexbot permettra de diminuer le taux d'agressions sexuelles ?
Je pense que si cette technologie était très répandue ça n'aurait pas un grand impact sur le taux d'agressions sexuelles.
Déjà ce ne sera jamais accessible à tous. Parfois les agresseurs sont très pauvres (et parfois c'est Dominique Strauss-Kahn auquel cas après le viol il peut vous payer cher).
2  0 
Avatar de youpimatos
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 11/03/2022 à 12:31
Partagez-vous l'avis du panel selon lesquels une vulgarisation des sexbot permettra de diminuer le taux d'agressions sexuelles ?
Je voulais justement revenir sur ce point précis. Le reste me fait rire plus qu'autre chose, je pense qu'on verra en effet une baisse des attraits vers les relations humains/humains, surtout tant que les gens sont aussi superficiels qu'aujourd'hui.

Néanmoins pour les diminutions d'agressions sexuelles, je pense malheureusement que ce sera l'inverse. Des études ont été faites sur la catharsis, par Brad Bushman, Roy Baymeister et Angela Stack pour n'en citer que quelques un. C'était plus sur les agressions physiques du genre, frapper des choses quand on est énervé.
La pensée que beaucoup de gens ont est que se défouler permet de réduire le stress et de ne pas, par exemple, faire du mal à autrui ou détruire des biens matériels. Leur recherche montre que même si en effet, se défouler permet de se calmer dans l'instant, il ancre l'habitude d'utiliser la violence lors de la colère, qui devient une action logique et instinctive lors de moments difficiles, énervants, déprimants. Se défouler c'est donc mettre de l'huile sur le feu, la prochaine fois que vous serez énervé, vous allez refaire apreil, etc...

Maintenant, il n'y à pas eu d'études sur ce comportement au niveau des agressions sexuelles. Néanmoins on sait que beaucoup d'agresseurs sexuels fantasment beaucoup sur l'agression, le viol, ou les personnes qu'ils prévoient d'agresser. Depuis que j'ai vu ces études sur la catharsis, je peux pas m'empêcher de penser, que le fait d'avoir des sexbots que ce genre de personne va pouvoir insulter, frapper, et que sais-je quelles horreurs, ne va qu'alimenter leur fantasme malsain...

Bien sûr on est passé d'études à mon avis. Mais j'ai honnêtement plus peur qu'autre chose lorsque ces technologies deviendront mainstream (c'est à dire dans un futur plus ou moins proche). Car ça va être super lorsqu'ils vont être défoulés d'avoir agressé le robot, mais le jour ou ils s'en lasseront, ça sera de l'entrainement et de l'habitude qui ira jeter son malheur sur d'autres...
2  0 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 11/03/2022 à 13:17
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Les travailleuses du sexe elles aussi menacée par la robotique et l'IA ?
Peut-être sur le court terme, pas sur le long terme.

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Partagez-vous l'avis du panel selon lequel il est possible de développer des sentiments pour un sexbot boosté à l'IA ?
Je pense que c'est possible seulement pour des gens conditionnés au consumérisme régressif depuis leur naissance. Un enfant s'attache naturellement à une peluche ou une poupée, mais un enfant est censé grandir. Si la majorité de la population en devient capable, cela signifiera que le consumérisme aura réussi à infantiliser (et donc à détruire la liberté de) l'humanité entière.

Citation Envoyé par François Brune
2/ La sur-activation du besoin, du besoin de besoins, de l’envie, de l’envie d’envies, du « désir » et du désir de désirs, présentés comme la nature même du citoyen normal. C’est le cas particulier de la sexualisation des produits, qui sert à les naturaliser comme « désirables ». C’est le cas général de l’ensemble des publicités, qui font semblant de « répondre » à nos besoins pour nous faire croire que nous les avons. Ce faisant, elle pose le dangereux axiome selon lequel tout « besoin » est un droit. J’ai même entendu certains publicitaires déclarer que l’homme normal aimant être manipulé, la manipulation est légitime parce qu’elle « répond à un besoin » !
http://www.casseursdepub.org/index.p...ousmenu=frugal

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Partagez-vous l'avis du panel selon lesquels une vulgarisation des sexbot permettra de diminuer le taux d'agressions sexuelles ?
Absolument pas. Je pense même que c'est l'inverse qui risque de se produire ; les robots restent des machines, et l'absence de vraie sexualité entraine la violence, puis le viol. Il suffit de lire 1984 d'Orwell pour se rendre compte de cela. C'est d'ailleurs pour cela que les propos de certaines néo-féministes puritaines sont dangereux et contre-productifs.

Cependant, je reste extrêmement dubitatif sur les résultats de cette "étude", qui vont complètement en contradiction avec le sondage de Developpez.com. Il serait intéressant de savoir par qui cette étude et financée, voir diligentée.
Je suis particulièrement sceptique sur ça : [*]15,5% des personnes ont eu des relations sexuelles avec ou possèdent elles-mêmes un robot sexuel parlant. [*]41% des personnes interrogées pensaient que l'utilisation d'un robot sexuel équivaut à tromper un partenaire amoureux. Ça sent l'étude fabriquée pour créer artificiellement une norme et une demande.
2  1 
Avatar de thamn
Membre actif https://www.developpez.com
Le 11/03/2022 à 19:54
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Non, il y aura toujours une demande.
Par exemple les riches qui allaient coucher avec des mineures sur l'île d'Epstein ne vont pas arrêter. Ils ne vont pas se contenter de robots.
T'es sur de ca?? Me dis que si quelqu'un est assez barge pour vouloir sauter des momes, il doit bien y avoir des gens pour sauter des robots qui ont l'air de momes, alors je crois qu'on pourrait avoir des surprises...
1  0 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 11/03/2022 à 13:39
Citation Envoyé par youpimatos Voir le message
Je voulais justement revenir sur ce point précis. Le reste me fait rire plus qu'autre chose, je pense qu'on verra en effet une baisse des attraits vers les relations humains/humains, surtout tant que les gens sont aussi superficiels qu'aujourd'hui.

Néanmoins pour les diminutions d'agressions sexuelles, je pense malheureusement que ce sera l'inverse. Des études ont été faites sur la catharsis, par Brad Bushman, Roy Baymeister et Angela Stack pour n'en citer que quelques un. C'était plus sur les agressions physiques du genre, frapper des choses quand on est énervé.
La pensée que beaucoup de gens ont est que se défouler permet de réduire le stress et de ne pas, par exemple, faire du mal à autrui ou détruire des biens matériels. Leur recherche montre que même si en effet, se défouler permet de se calmer dans l'instant, il ancre l'habitude d'utiliser la violence lors de la colère, qui devient une action logique et instinctive lors de moments difficiles, énervants, déprimants. Se défouler c'est donc mettre de l'huile sur le feu, la prochaine fois que vous serez énervé, vous allez refaire apreil, etc...
Étude très intéressante. Merci.

Citation Envoyé par youpimatos Voir le message
Maintenant, il n'y à pas eu d'études sur ce comportement au niveau des agressions sexuelles. Néanmoins on sait que beaucoup d'agresseurs sexuels fantasment beaucoup sur l'agression, le viol, ou les personnes qu'ils prévoient d'agresser. Depuis que j'ai vu ces études sur la catharsis, je peux pas m'empêcher de penser, que le fait d'avoir des sexbots que ce genre de personne va pouvoir insulter, frapper, et que sais-je quelles horreurs, ne va qu'alimenter leur fantasme malsain...
Sur ce point, je suis d'accord sur les conséquences que les robots risquent de générer, mais pas sur les "fantasmes d'agression". Je pense qu'il n’existe pas de fantasme sur l'agression sexuelle, car l'agression sexuelle est d'abord l'absence de sexualité. L'agression sexuelle est une violence déguisée en sexualité.
0  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 11/03/2022 à 14:18
Citation Envoyé par OrthodoxWindows Voir le message
Personnellement, je boycotte le terme "mineur", car il ne permet pas de faire la distinction fondamentale entre enfant et adolescent.
J'ai juste réutilisé le terme que tout le monde utilise :
Affaire Epstein
En 2019, Jeffrey Epstein est incarcéré dans l’attente d’un procès pour trafic de mineurs où il risque la perpétuité mais il est retrouvé pendu dans sa cellule.
(...)
La police a entamé une enquête (11 mois) suivie d'une perquisition concluant qu'Epstein avait payé plusieurs « escorts » pour accomplir des actes sexuels avec lui. Sur la base des dires de cinq victimes présumées et dix-sept témoins sous serment, d'un relevé de notes et d'objets trouvés chez Epstein, les enquêteurs ont conclu que certaines des filles étaient mineures au moment des faits.
Certaines avaient 11 ans :
Jeffrey Epstein accused of sexually abusing 11-year-old in new lawsuit

=====
Il y a une autre actualité qui parle d'une fille mineure :
Prison ferme pour le magistrat qui avait proposé à des internautes de violer sa fille
L’ex-vice-président du tribunal judiciaire de Dijon, Olivier Bailly, avait été jugé en son absence, le 18 février, pour « instigation, non suivie d’effet, à commettre des violences sexuelles » sur sa fille, alors âgée de 12 ans.
(...)
La Cour s’est alignée sur les réquisitions du parquet, qui avait poursuivi le magistrat de 56 ans pour « avoir, entre octobre 2019 à juin 2020, proposé à des internautes de forcer sa fille à avoir des rapports sexuels » avec eux, de lui infliger « des agressions sexuelles », et pour « corruption de mineure ».
0  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 11/03/2022 à 15:33
Citation Envoyé par OrthodoxWindows Voir le message
(utiliser le terme mineur diminue la gravité de l'affaire).
Sinon il existe l'expression "mineur de 15 ans", je ne comprend pas pourquoi ce n'est pas "mineur de moins de 15 ans" ?
Majorité sexuelle en France
L’absence de consentement donné à la relation sexuelle constitue l’élément déterminant qui va qualifier les infractions sexuelles. Celles-ci sont incluses aux articles 222 et suivants du Code pénal de 1994. L’atteinte sexuelle sur mineur constitue un délit réprimé à l’article 227-25 du Code pénal (en droit, « mineur de quinze ans » signifie « individu de moins de quinze ans »), modifié par la loi du 17 juin 1998 et celle du 3 août 2018 :
0  0 
Avatar de Madmac
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 11/03/2022 à 19:56
Citation Envoyé par smarties Voir le message
Les travailleuses du sexe elles aussi menacée par la robotique et l'IA ?
Ca pourrait réduire leur clientèle.
Par ailleurs, ça réduirait aussi le risque de transmission des infections.
Pour les habitués, je pense que ça leur reviendrait moins cher aussi
Surement. Tous les fantasmes sexuels qui ne pourrait-être comblé par une femme normale pourrait être comblés Succubus ,démonne, femme-chat, etc)

Citation Envoyé par smarties Voir le message

Partagez-vous l'avis du panel selon lequel il est possible de développer des sentiments pour un sexbot boosté à l'IA ?
Probablement, mais je n'ai pas de boule de cristal
Je parie que ce sera plus courant avec les femmes. C'est déjà vrai dans le cas de femme et leur chat.

Citation Envoyé par smarties Voir le message

Partagez-vous l'avis du panel selon lesquels une vulgarisation des sexbot permettra de diminuer le taux d'agressions sexuelles ?
Je pense que oui
Je suis pas un expert dans le domaine. Mais d'après ce que j'ai lu su le sujet, La motivation réelle serait le désir de humilier et un désir de contrôle. Si c'est les cas, je ne crois pas que cela aura un impact majeur.
0  0 
Avatar de CoderInTheDark
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 21/03/2022 à 16:45
Ca existe pas vraiment encore, ?
Ce doit être juste des prototypes pas au point .
Et au prix que ça doit coûter leurs propriétaires ne doivent pas oser les toucher pour ne pas les déglinguer. ouarf

Je sais qu'il y a les RealDoles comme dans le filme "monique" de Dupontel, mais elles bougent pas.
Dans le film le personnage traverse une phase un peu compliqué, et semble guérir de ses frustrations avec sa poupée.
Et tout le monde se voit impacter.

On peut imaginer que certain voudrons un robot à l'efigie de leur fantasme star, personnage de manga si si j'avais vu chez Mireille Dumas, un mec amoureux d'un personnage de manga), et des trucs encore plus bizare, avec des mensuration impossibles comme les poupées barbies
On va avoir des procès pour droit à l'image

triste monde tragique.

Etre amoureux d'un objet, les jackys sont amoureux de leurs bagnole, moi je crois que j'aime trop mes guitares, à ce point c'est pire j'ai un harem lol je vais au coin
0  0 
Avatar de smarties
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 11/03/2022 à 11:48
Les travailleuses du sexe elles aussi menacée par la robotique et l'IA ?
Ca pourrait réduire leur clientèle.
Par ailleurs, ça réduirait aussi le risque de transmission des infections.
Pour les habitués, je pense que ça leur reviendrait moins cher aussi

Partagez-vous l'avis du panel selon lequel il est possible de développer des sentiments pour un sexbot boosté à l'IA ?
Probablement, mais je n'ai pas de boule de cristal

Partagez-vous l'avis du panel selon lesquels une vulgarisation des sexbot permettra de diminuer le taux d'agressions sexuelles ?
Je pense que oui
0  1