IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'Italie inflige une amende de 20 millions d'euros à la société de reconnaissance faciale Clearview AI
Il est également interdit à l'entreprise d'utiliser des images d'Italiens dans sa base de donnée

Le , par Stéphane le calme

960PARTAGES

3  0 
Un autre gendarme européen de la vie privée a sanctionné la société controversée de reconnaissance faciale, Clearview AI, qui récupère les photos sur Internet dans l'optique de se constituer une base de données de quelque 10 milliards de visages pour alimenter un service de correspondance d'identité qu'elle vend aux forces de l'ordre. L'agence italienne de protection des données a annoncé une amende de 20 millions d'euros pour violation du droit de l'UE. Elle a également ordonné à l'entreprise controversée de supprimer toutes les données sur les Italiens qu'elle détient et elle interdit tout traitement ultérieur de la biométrie faciale de ses citoyens. Son enquête a été ouverte à la suite de « plaintes et rapports », a-t-elle déclaré, notant qu'en plus des violations de la loi sur la confidentialité, elle a découvert que l'entreprise suivait des citoyens italiens et des personnes situées en Italie.

Clearview AI est une start-up qui a mis au point Clearview, une application de reconnaissance faciale. Sur son site, l'entreprise indique que c'est un nouvel outil de recherche utilisé par les organismes judiciaires pour identifier les auteurs et les victimes de crimes. « La technologie de Clearview a aidé les forces de l'ordre à traquer des centaines de criminels en général, notamment des pédophiles, des terroristes et des trafiquants sexuels ».

Son fonctionnement est simple : vous prenez une photo d'une personne, la téléchargez et voyez des photos publiques de cette personne, ainsi que des liens vers l'endroit où ces photos sont apparues. Le système s'appuie sur une base de données de plus de trois milliards d'images que Clearview prétend avoir récupérées sur Facebook, YouTube, Venmo et des millions d'autres sites Web.

Chose légale ou pas, plusieurs rapports publiés en 2020 ont montré que de nombreuses autorités américaines s’en sont servis dans le cadre d’une enquête ou même à des fins personnelles. De même, pendant plus d'un an avant que la société ne fasse l'objet d'un examen public, l'application avait été librement utilisée par les investisseurs, les clients et les amis de la société. Des personnes proches de Clearview ont utilisé leur technologie de reconnaissance faciale lors de fêtes, de réunions d'affaires, etc. faisant des démonstrations de son potentiel pour le plaisir ou l'utilisant pour identifier des personnes dont elles ignoraient ou ne se souvenaient pas des noms.

Pour sa défense, Hoan Ton-That, cofondateur de l'entreprise, a expliqué que des comptes d'essai ont été fournis à des investisseurs potentiels et actuels, ainsi qu'à d'autres partenaires stratégiques, afin qu'ils puissent tester l'application.

Clearview était inconnu du grand public jusqu'en janvier dernier 2020, lorsqu'il a été rapporté que la start-up avait développé un système de reconnaissance faciale révolutionnaire qui était utilisé par des centaines d'agences d'application de la loi.


L'autorité italienne de protection des données tape du poing sur la table

Une enquête de Garante per la Protezione dei Dati Personali, l'autorité italienne de protection des données, a révélé que la base de données de 10 milliards d'images de visages de l'entreprise comprend celles d'Italiens et de résidents en Italie. La société basée à New York est condamnée à une amende de 20 millions d'euros et devra également supprimer toute biométrie faciale qu'elle détient sur les ressortissants italiens.

« Les conclusions ont révélé que les données personnelles détenues par l'entreprise, y compris les données biométriques et de géolocalisation, sont traitées illégalement, sans base légale adéquate, ce qui ne peut certainement pas être l'intérêt légitime de l'entreprise américaine », a déclaré le Garante dans un communiqué.

Parmi les autres violations du règlement général sur la protection des données (RGPD) qu'il a identifiées, citons les obligations de transparence (du fait que Clearview n'a pas suffisamment informé les utilisateurs de ce qu'il faisait avec leurs selfies) ; la violation de la limitation des finalités et utilisation des données des utilisateurs à des fins autres que celles pour lesquelles elles ont été publiées en ligne ; ainsi que des violations des règles de conservation des données sans limites de stockage.

« L'activité de Clearview AI viole donc les libertés des personnes concernées, y compris la protection de la confidentialité et le droit de ne pas être discriminé », a également déclaré l'autorité.

Dans le communiqué de presse annonçant la sanction, le Garante a également noté qu'il avait ordonné à Clearview de désigner un représentant dans l'UE « afin de faciliter l'exercice des droits des personnes concernées » - une autre exigence légale en vertu du droit de l'UE qu'il a constaté que l'entreprise n'avait pas remplie. Mais l'absence d'une entité Clearview basée dans l'UE rend beaucoup plus difficile pour l'Italie de percevoir une amende.

Bien que le RGPD ait, sur le papier, une portée extraterritoriale (ce qui signifie qu'il s'applique en dehors du bloc à toute personne traitant les données des citoyens de l'UE), l'application contre des entités étrangères qui n'ont pas d'établissements ou de dirigeants locaux à qui infliger des sanctions peut constituer des limites pratiques strictes sur la portée de la loi.

Cela dit, les autorités de protection des données peuvent toujours s'en prendre à toute entité locale cliente de l'entité sanctionnée (comme l'a fait le gendarme suédois l'année dernière, infligeant une amende à une force de police locale pour ce qu'elle a qualifié d'utilisation illégale du logiciel de reconnaissance faciale de Clearview).

Les conséquences juridiques se multiplient

Ce n'est donc pas la première fois que la société de technologie de reconnaissance faciale fait face à des conséquences juridiques. En novembre dernier, l'autorité britannique de protection des données a infligé une amende de 17 millions de livres sterling à l'entreprise après avoir constaté que ses pratiques, notamment la collecte de selfies de personnes sans leur consentement à partir de séquences de caméras de sécurité ou de photos, enfreignaient les lois nationales sur la protection des données. La société a également été interdite en Suède, en France et en Australie.

Les amendes accumulées seront un coup dur pour l'entreprise maintenant âgée de cinq ans, siphonnant les 30 millions de dollars qu'elle a levés lors de son dernier cycle de financement. Mais l'aventure de Clearview AI semble ne faire que commencer. La société est sur la bonne voie pour breveter sa base de données biométrique, qui scanne les visages à travers les données Internet publiques et a été utilisée par les forces de l'ordre du monde entier, y compris les services de police aux États-Unis et un certain nombre d'agences fédérales. Un certain nombre de démocrates ont exhorté les agences fédérales à abandonner leurs contrats avec Clearview AI, affirmant que l'outil constituait une grave menace pour la vie privée des citoyens ordinaires. Dans une lettre adressée au Département de la sécurité intérieure, les sénateurs Ed Markey et Jeff Merkley et les représentants Pramila Jayapal et Ayanna Pressley ont exhorté les régulateurs à cesser d'utiliser l'outil.

« Clearview AI aurait récupéré des milliards de photos sur des sites de médias sociaux sans l'autorisation ni l'avis des personnes photographiées. En conjonction avec les capacités de reconnaissance faciale de l'entreprise, cette mine d'informations personnelles est capable de démanteler fondamentalement l'attente des Américains selon laquelle ils peuvent se déplacer, se rassembler ou simplement apparaître en public sans être identifiés », ont écrit les auteurs de la lettre.

La réaction de l'entreprise

Dans une déclaration attribuée au PDG, Hoan Ton-That, Clearview a déclaré :

« Clearview AI n'a pas d'établissement en Italie ou dans l'UE, n'a pas de clients en Italie ou dans l'UE et n'entreprend aucune activité qui la soumettrait autrement au RGPD ».

Et de continuer en disant :

« Nous recueillons uniquement des données publiques sur Internet et respectons toutes les normes de confidentialité et de droit. Je suis navré par la mauvaise interprétation par certains en Italie, où nous ne faisons pas d'affaires, de la technologie de Clearview AI pour la société. Mes intentions et celles de mon entreprise ont toujours été d'aider les communautés et leurs habitants à vivre une vie meilleure et plus sûre ».

Malgré la perte de données de reconnaissance faciale de pays entiers, Clearview AI prévoit de se développer rapidement cette année. La société a déclaré aux investisseurs qu'elle était sur la bonne voie pour avoir 100 milliards de photos de visages dans sa base de données d'ici un an, ce qui serait soi-disant suffisant pour garantir que presque tous les humains figureront dans sa base de données.

« Clearview AI a dit aux investisseurs qu'il est sur la bonne voie pour avoir 100 milliards de photos faciales dans sa base de données d'ici un an, suffisamment pour garantir que "presque toutes les personnes dans le monde soient identifiables », selon une présentation aux investisseurs datant de décembre obtenue par le Washington Post, a rapporté le quotidien Washington Post. Il y a environ 7,9 milliards de personnes sur la planète.

La présentation de décembre faisait partie d'un effort visant à obtenir de nouveaux financements auprès d'investisseurs, donc 100 milliards d'images faciales sont plus un objectif qu'un plan ferme. Cependant, la présentation indique que Clearview a déjà accumulé 10 milliards d'images et ajoute 1,5 milliard d'images par mois, écrit le Post. Clearview a déclaré aux investisseurs qu'il avait besoin de 50 millions de dollars supplémentaires pour atteindre son objectif de 100 milliards de photos, a rapporté le Post :

Citation Envoyé par Washington Post
La société a déclaré que son « index de visages » est passé de 3 milliards d'images à plus de 10 milliards depuis début 2020 et que son système de collecte de données ingère désormais 1,5 milliard d'images par mois.

Avec 50 millions de dollars injectés par les investisseurs, a déclaré la société, elle pourrait augmenter ses pouvoirs de collecte de données à 100 milliards de photos, créer de nouveaux produits, élargir son équipe de vente internationale et payer davantage pour faire pression sur les décideurs gouvernementaux pour « élaborer une réglementation favorable ».
Source : communiqué de l'autorité italienne de protection des données

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de OrthodoxWindows
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 20/03/2023 à 23:18
Le retour de Trump vu par ses sympathisant :



Et par ses adversaires :

4  0 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 12/02/2024 à 18:11
En fait c'est simple de détecter un deepfake de Joe Biden ; s'il ne fait pas d'erreur ou de confusion de son discours, c'est que c'est un deepfake .

5  1 
Avatar de virginieh
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 13/02/2024 à 13:38
Citation Envoyé par OrthodoxWindows Voir le message
Ce pays a surtout atteint un niveau d’abstention est de désintérêt pour la politique très élevé, probablement parce que les gens on vraiment la sensation d'un foutage de gueule généralisé.
En quoi il diffère du notre du coup ?
4  0 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 13/02/2023 à 8:08
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Tout le monde fait bien la différence entre musulman et islamiste.
Tout le monde sais faire la différence mais certains se délectent d'en faire l'amalgame.
Et se délectent encore plus de dénoncer le racisme de ses opposants quand ils dénoncent l'amalgame fait.

Quelles sont les réponses du RN pour les retraites?
1. Des propositions faites par la gauche depuis des années (surtout quand elle n'est pas au pouvoir je le concède bien volontiers)
2. Arrêtez l'immigration
3. Faites des gosses

C'est marrant les points 2 et 3 me rappellent la réponse à un complotisme bien connu : le grand remplacement.
Tout ceci me rend bien complotiste anti-RN

Ceci dit je comprend la position tout sauf Macron, même si ce n'est pas la mienne.
4  1 
Avatar de phil995511
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 05/06/2023 à 14:40
Sont ils en cours de rachat par Elon Musk (rires) ??
3  0 
Avatar de mith06
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 06/06/2023 à 8:59
J'ai lu la news ce week-end : les américains gueulent comme des putois sur cette décision de Google et appellent au boycott de YouTube. A l'heure des fakes générées par les ia de tout poil, cela me semble peu judicieux d'autoriser le débat sur ce sujet sensible qui a déjà fait beaucoup trop de morts.
Je suis bien d'accord il faut protéger les gens, en interdisant les débats sur les sujets trop sensibles. C'est pour leur bien.
4  1 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 14/02/2023 à 8:54
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Pour être certains que c'est faux, il faudrait changer les lois et faire les comptes.
Ce qui ne me pose absolument pas problème, je penses que ça serait une bonne chose.
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Mais après je ne vois pas le problème avec ces 2 points.
Le problème est simple ce sont les deux axes de défense de ceux qui veulent se protéger du grand remplacement.
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Il ne faut pas oublier que l'immigration a été voulue par les gros patrons afin de faire baisser les salaires.
Beaucoup d'étrangers sont des victimes.
Protégeons les, empêchons les de venir travailler en France, laissons les dans un pays où ils risquent la mort pour avoir l'opinion qui ne va pas.
Le cynisme La générosité des racistes me fera toujours rire jaune.
Assumez vos convictions ne vous cachez pas derrière votre petit doigt.
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Moi j'aimerais qu'on détruise cette histoire d'épouvantail, y'en a marre de voir tous les partis qui appellent à ne pas voter RN.
Peut-être que si le RN prenait le pouvoir, il ne se passerait rien pendant 5 ans et on en parlerait plus après.
Et moi je tiens à cet épouvantail, pour une raison simple : il couvre des gens qui haïssent tous ce qui est différent d'eux et souhaitent leur mort.
Peut-être qu'il ne se passerait rien mais surement qu'ils déclencherait une chasse aux sorcières plus ou moins visible, idées lancées à la volée, pénalisation de l'IVG et de la PMA, surveillance de toutes les mosquées, politique de natalité qui érigera en monstres les LGBT (qui ont tendance à moins se reproduire que les autres), expédition manu militari du moindre étranger (même s'il a fait une demande d'exil).
Et je ne suis pas pret à prendre ce risque, même si aucun de ces risques ne me concerne directement.
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Ou alors le système va attendre que la guerre civile soit inévitable pour laisser le RN prendre le pouvoir, afin que l'histoire officielle puisse lui mettre toute la faute dessus, alors que ça fait 50 ans que c'est en préparation.
Je ne suis as sur que le RN se retrouverait au pouvoir en cas de guerre civile (mon complotisme me dit que rien de changerait)
Ceci dit si c'est ce qui se passe et qu'on repasse 50 ans en se disant que l'extrême droite est un tabou on n'aura pas tout perdu (même si le résultat final est globalement une perte)
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Il y a de l'islamophobie chez LREM et vous ne dites rien alors qu'ils sont au pouvoir…
Il y a de l'islamophobie partout (à LREM, LR, NUPES etc), il faut systématiquement la condamner, mais dans tout ça le RN a une position privilégiée : c'est la base de son idéologie/programme.
Chez LREM c'est le résultat de leur ultra libéralisme et capitalisme. Ce n'est pas moins condamnable c'est juste moins dans leur ADN.
3  1 
Avatar de 23JFK
Membre expert https://www.developpez.com
Le 05/06/2023 à 20:21
Leurs analyses doivent donner le camp Républicain vainqueur de la prochaine course à la Maison Blanche, et peut-être même de Trump lui-même. Ça, la grande faillite en cours du délire Woke et leurs tentatives passée de contrôle de l'information les obligent à redevenir démocrates.
3  1 
Avatar de Rolllmops
Membre averti https://www.developpez.com
Le 13/02/2024 à 12:41
Citation Envoyé par OrthodoxWindows Voir le message
En fait c'est simple de détecter un deepfake de Joe Biden ; s'il ne fait pas d'erreur ou de confusion de son discours, c'est que c'est un deepfake .

Tandis que Trump raconte tellement n'importe quoi et a un débit de parole tellement laborieux en permanence qu'il est impossible de créer un fake qui soit pire
4  2 
Avatar de SimonKenoby
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 23/11/2022 à 12:25
Je trouve ça bête. Tout les politiciens sont des menteurs pas nature, et je trouve que pouvoir vérifier leur dire serait une bonne chose. Tous autant qu'ils sont. Si Trump se sens particulièrment visé c'est certainement parce qu'il a tendence a mentir plus que les autres, c'est tout.
5  4