IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les États-Unis accusent les créateurs de la cryptomonnaie Ormeus Coin d'avoir escroqué 124 millions de dollars aux investisseurs,
Selon des plaintes déposées par la SEC et le DOJ

Le , par Bill Fassinou

202PARTAGES

6  0 
Deux frères et sœurs, John et JonAtina (Tina) Barksdale, ont été inculpés mardi de violations des lois fédérales sur les valeurs mobilières pour leur implication dans une opération de fraude à la cryptomonnaie de 124 millions de dollars. Les plaintes, l'une déposée par la SEC (Securities and Exchange Commission) et l'autre par le département de la Justice (DOJ) des États-Unis, allèguent que de juin 2017 à aujourd'hui, les Barksdale ont offert et vendu Ormeus Coin à des investisseurs sur des plateformes de commerce de cryptomonnaies. Ils auraient usé de stratagèmes de tout genre et menti pendant sur la valeur et la rentabilité de la cryptomonnaie.

Le montant total des escroqueries à la cryptomonnaie en 2021 serait de 14 milliards de dollars selon Chainalysis, et l'année 2022 pourrait avoir un bilan bien plus accablant. Un nombre important de rapports sur des escroqueries à la cryptomonnaie ont déjà fusé depuis le début de l'année. Et la SEC américaine vient de signaler une nouvelle escroquerie organisée autour de la cryptomonnaie Ormeus Coin, moins connue que le bitcoin. Ormeus est une cryptomonnaie lancée en 2017, fruit de l'imagination de John et Tina Barksdale - deux frères et sœurs américains qui s'identifient comme des spécialistes du marketing des cryptomonnaies.

Dans une plainte rendue publique mardi, la SEC a accusé John et Tina d'avoir escroqué 124 millions de dollars à leurs investisseurs. En sus, dans une plainte fédérale connexe, rendue publique le même jour, le DOJ a également annoncé de multiples chefs d'accusation à l'encontre de John - fraude par fil, conspiration en vue de commettre une fraude par fil, conspiration en vue de commettre une fraude en matière de valeurs mobilières. La SEC et le DOJ allèguent que le duo a utilisé des techniques de marketing trompeuses et frauduleuses pour attirer les investisseurs vers une pièce qui était loin d'avoir la valeur qu'ils prétendaient.



Selon la plainte de la SEC, entre juin 2017 et avril 2018, par le biais d'une société de marketing multiniveau appelée Ormeus Global, les Barksdale ont offert et vendu des forfaits d'abonnement qui comprenaient Ormeus Coin et un investissement dans un programme de commerce de cryptomonnaies. Comme l'allègue la plainte, pour promouvoir les offres, John Barksdale aurait organisé des tournées de présentation dans le monde entier tandis que lui et sa sœur, Tina, ont dirigé la production de messages sur les médias sociaux, de vidéos YouTube, de communiqués de presse et d'autres documents promotionnels.

La plainte allègue que lors des événements, dans les documents produits, et actuellement sur le site Web de la cryptomonnaie, les défendeurs ont faussement prétendu qu'Ormeus Coin était soutenu par l'une des plus grandes opérations minières de cryptomonnaie au monde. Dans nombre de ces communications aux investisseurs, les défendeurs ont faussement déclaré qu'Ormeus Coin disposait d'une opération d'extraction de cryptomonnaies de 250 millions de dollars et produisait 5,4 millions à 8 millions de dollars par mois. Ils auraient abandonné leurs opérations minières en 2019 après avoir généré moins de 3 millions de dollars de revenus miniers totaux.

Selon la plainte, pour préserver la fiction selon laquelle Ormeus Coin réussissait à extraire des cryptomonnaies, les Barksdale se seraient arrangés pour qu'un site Web public affiche le portefeuille d'un tiers non lié montrant plus de 190 millions de dollars d'actifs en novembre 2021, même si les portefeuilles d'Ormeus valaient moins de 500 000 dollars. La plainte allègue également que les deux frères et sœurs ont manipulé le prix de l'Ormeus Coin et ont collecté environ 124 millions auprès de plus de 20 000 investisseurs. Selon le document de la plainte, les Barksdale auraient ensuite investi ses fonds dans des dépenses personnelles.

« Nous alléguons que les Barksdale ont agi comme des vendeurs d'huile de serpent des temps modernes, utilisant les médias sociaux, les sites Web promotionnels et les tournées de présentation en personne pour tromper les investisseurs de détail dans leur propre intérêt. Nous continuerons à poursuivre vigoureusement les gens qui vendent des titres dans le cadre de stratagèmes visant à escroquer le public investisseur, quelle que soit l'étiquette que les promoteurs appliquent à leurs produits », a déclaré Melissa Hodgman, directrice adjointe de la division de l'application de la SEC. John Barksdale risquerait jusqu'à 65 ans de prison.

La plainte de la SEC, déposée auprès du tribunal de district des États-Unis pour le district sud de New York, accuse les Barksdale d'avoir violé les lois fédérales sur les valeurs mobilières et demande une injonction, un dégorgement plus les intérêts, ainsi que des sanctions civiles. L'Office of Investor Education and Advocacy de la SEC recommande aux investisseurs de se méfier des escroqueries potentielles en matière d'investissements en cryptomonnaies et des investissements basés sur les médias sociaux. Le DOJ a annoncé que John Barksdale a été arrêté à l'étranger, mais un porte-parole du DOJ a refusé de dire où il a été arrêté.

« Comme il a été allégué, John a agi comme un vendeur itinérant et a colporté des mensonges, des déclarations exagérées et de fausses représentations concernant une cryptomonnaie appelée Ormeus Coin, ce qui a eu pour effet de duper des milliers d'investisseurs dans le monde entier », a déclaré Ricky J. Patel, agent spécial chargé des enquêtes de sécurité intérieure à New York, dans un communiqué. Le slogan d'Ormeus Coin, "E Pluribus Aurum Facit - de la multitude, on fait de l'or", est un peu ironique à la lumière des accusations, bien qu'il ne soit pas le plus grand scandale lié à la cryptomonnaie de 2021 - ou même de cette année.

En janvier, la Federal Trade Commission (FTC) des États-Unis a publié un rapport accablant sur les cryptomonnaies. Il indique que les consommateurs américains ont perdu 770 millions de dollars dans des escroqueries sur les médias sociaux en 2021. Selon le régulateur américain, les escroqueries les plus populaires étaient celles liées à la romance, à l'investissement et aux achats en ligne. Et une grande majorité des escroqueries à l'investissement concernent désormais les cryptomonnaies. Les cryptomonnaies sont une cible facile, car malgré leur popularité croissante, leur fonctionnement reste très confus.

Sources : La SEC, le DOJ, Ormeus Coin

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous de l'histoire des deux frères et sœurs Barksdale ?

Voir aussi

Les cryptomonnaies entraînent une augmentation des escroqueries en ligne, selon un rapport de la FTC

Les escroqueries liées aux cryptomonnaies ont augmenté de 81 % en 2021, les "rug pulls" étant une forme très courante et extrêmement préjudiciable de cybercriminalité, rapporte Chainalysis

Plus de 12 milliards de dollars de cryptomonnaie ont été volés au cours de la dernière décennie, dont 40 % étaient directement liés à des échanges frauduleux, selon CrystalBlockChain

« La cryptomonnaie est synonyme de liberté et le bitcoin pourrait remplacer le dollar d'ici une décennie », selon Garry Kasparov, considéré comme le plus grand joueur d'échecs de l'histoire

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !