IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'Ukraine affirme que son "armée informatique" a mis hors service des sites Web clés de la Russie,
Ce qui montre que la ligne de front cybernétique entre les deux pays s'intensifie

Le , par Bill Fassinou

376PARTAGES

11  0 
Quelques heures après le début de l'invasion russe sur son territoire, l'Ukraine a lancé un appel aux pirates informatiques pour l'aider à riposter aux cyberattaques russes qu'elle subit et des volontaires semblent avoir répondu. Ces derniers se sont réunis au sein d'un collectif que l'Ukraine appelle son "armée informatique" et ont maintenant réussi à créer d'importants dégâts dans le cyberespace russe. Des sites Web clés de la Russie et des portails d'État en ligne ont été mis hors ligne par des attaques revendiquées par l'armée informatique ukrainienne, qui se livre désormais ouvertement à la cyberguerre.

L'armée informatique ukrainienne dit avoir fait des ravages dans le cyberespace russe

Outre la confrontation militaire entre la Russie et l'Ukraine sur le sol ukrainien, les deux pays sont également engagés dans une guerre cybernétique. Bien que cela ne soit pas quelque chose de nouveau entre les deux États, cette forme d'opposition s'est intensifiée depuis le week-end dernier après que l'Ukraine a lancé un appel aux pirates informatiques désireux de l'aider à attaquer les infrastructures Internet russes. À en croire les autorités ukrainiennes, des volontaires se sont rapidement prononcés. Kiev les aurait ensuite associés à ses cyberspécialistes pour former une sorte d'unité d'élite du cyberespace appelée "armée informatique".



« Nous sommes en train de créer une armée informatique. Nous avons besoin de talents numériques. Il y aura des tâches pour tout le monde. Nous continuons à nous battre sur le front cybernétique. La première tâche est disponible sur le canal des cyberspécialistes », a écrit le vice-premier ministre Mykhailo Fedorov dans un tweet samedi. Sur Telegram, les volontaires ont reçu des instructions leur demandant de lancer des cyberattaques contre des sites Web russes et biélorusses, un allié du Kremlin, et de coordonner des opérations pour exposer massivement les données des fonctionnaires de haut rang et des faiseurs d'opinions sur le terrain ennemi.

La liste des tâches comprend 31 organisations affiliées au Kremlin, des banques et des sociétés russes, ainsi que la Biélorussie. Les cibles comprennent également des agences gouvernementales russes, des adresses IP gouvernementales, des dispositifs de stockage et des serveurs de messagerie gouvernementaux, ainsi que le support certaines infrastructures critiques. Depuis le week-end, l'armée informatique de l'Ukraine a réussi à mettre hors ligne des dizaines de sites Web russes importants. Pendant un certain temps, le populaire moteur de recherche et portail de messagerie russe, Yandex, a également été rendu indisponible.



L'armée informatique ukrainienne a également annoncé avoir ciblé les sites Web du Comité d'enquête de la Fédération de Russie, du FSB (Service fédéral de sécurité) et de la Sberbank, la banque d'État russe. À la suite de ces cyberattaques, les sites Web suivants sont toujours indisponibles au moment de la rédaction de cet article : sberbank.ru, scrf.gov.ru, kremlin.ru, vsrf.ru, rec.gov.by, radiobelarus.by, sb.by, belarus.by, belta.by, tvr.by. La cyberpolice ukrainienne, quant à elle, a indiqué dimanche que les services informatiques travaillant pour le compte du pays avaient réussi à bloquer l'accès des internautes à une série de sites russes très connus.

Samedi, la cyberpolice ukrainienne avait annoncé la mise en place d'un nouveau système de collecte d'informations où les gens peuvent soumettre des vulnérabilités connues sur les réseaux russes, partager l'accès à des systèmes critiques, etc. En outre, alors que l'Ukraine tente de coordonner les attaques contre les intérêts russes, les groupes de pirates informatiques mènent leurs propres campagnes. Par exemple, un groupe d'activistes/hacktivistes anonymes bélarussiens connu sous le nom de "Cyber Partisans" a affirmé avoir perturbé les trains au Belarus pour contribuer à ralentir le transport et l'avancée des troupes russes.

Des groupes distincts de l'armée informatique sont aussi engagés aux côtés de l'Ukraine

Un autre groupe de pirates connu sous le nom de "AgainstTheWest" cible aussi les intérêts russes, affirmant avoir piraté un flux constant de sites Web et de sociétés russes. Le collectif de pirates informatiques appelé "Anonymous" aurait également lancé une "cyberguerre" à la Russie. Des individus prétendument liés à Anonymous ont annoncé jeudi dernier avoir attaqué de nombreux sites Web du Kremlin, du gouvernement russe et du ministère russe de la Défense. L'agence de presse RT.com a confirmé qu'elle a été attaquée, précisant qu'elle a ralenti certains sites Web et en a mis d'autres hors ligne pendant "de longues périodes".



De l'autre côté, la Russie et Roskomnadzor, le chien de garde du cyberespace du pays, ont essayé de contrôler les informations disponibles pour les Russes en imposant de nombreux blocages de sites étrangers. Le chien de garde russe fait état de multiples blocages de portails qui rapportent les résultats des combats et les pertes sur le sol ukrainien. Comme l'a noté Doug Madory, directeur de l'analyse Internet pour la société d'analyse de réseau Kentik, le plus grand fournisseur d'accès Internet russe, Rostelecom, a cessé de communiquer les routes BGP pour le portail afin de contenir un barrage ininterrompu de trafic indésirable qui l'inondait.

Ainsi, le site était indisponible pour toute personne utilisant des adresses IP attribuées en dehors de la Russie. Les exceptions incluent les points de présence Azure de Microsoft. « Ce site est probablement utilisé principalement à l'intérieur du pays, donc ce n'est probablement pas un gros problème que les étrangers ne puissent pas y accéder. Cependant, c'est une preuve que la Russie prend des mesures défensives contre les attaques sur les sites gouvernementaux. » Cependant, Roskomnadzor s'est opposé aux restrictions imposées par YouTube, Facebook et d'autres plateformes étrangères aux chaînes publiques ou soutenues par l'État, comme RBC et Sputnik.



Selon un post Facebook publié par la société énergétique russe Rosseti, les stations de recharge de véhicules électriques en Russie ont cessé de fonctionner lorsque la société ukrainienne qui fournissait des pièces pour les stations les a piratées en utilisant une porte dérobée dans les systèmes de contrôle des chargeurs. Au lieu de recharger les véhicules, les stations ont affiché un message qui disait, entre autres : "GLOIRE À L'UKRAINE / GLOIRE AUX HÉROS / POUTINE EST UNE TÊTE DE NOEUD / MORT À L'ENNEMI".

La Russie mène également des cyberattaques d'envergure contre l'Ukraine

Si l'Ukraine a ouvertement annoncé son intention de vouloir s'en prendre aux infrastructures informatiques russes, la Russie agirait dans l'ombre sans revendiquer les cyberattaques perpétrées par des groupes prétendument affiliés au Kremlin. L'Ukraine utilise des attaques DDoS pour perturber ou carrément bloquer les sites russes, mais la petite nation a été victime de piratages malveillants. La semaine dernière, des chercheurs de la société de sécurité ESET ont déclaré que leurs chercheurs avaient découvert un logiciel malveillant d'effacement de données jamais vu auparavant, installé sur des centaines d'ordinateurs en Ukraine.



Les chercheurs de Symantec ont rapidement confirmé les résultats. Ils ont également trouvé des logiciels malveillants ciblant des banques et des organisations des secteurs de la Défense, de l'aviation et des services informatiques en Ukraine. Selon une analyse technique de Juan Andrés Guerrero-Saade, chercheur principal en matière de menaces chez SentinelOne, HermeticWiper - le nom donné au nouveau logiciel malveillant - suit une "technique éprouvée" consistant à abuser d'un pilote de gestion de partition bénin pour détruire définitivement les données stockées sur les disques durs.

Des sites Web ukrainiens ont également été rendus inaccessibles lors d'attaques DDoS. Selon les enquêteurs, les opérations les plus récentes visant l'Ukraine sont les suivantes :

  • des campagnes d'hameçonnage biélorusses visant le personnel militaire ukrainien ;
  • un logiciel malveillant d'effacement de données (HermericWiper) a été déployé sur les réseaux ukrainiens pour faire des ravages ;
  • des attaques DDoS contre des entités ukrainiennes vitales attribuées au GRU (force cybernétique spéciale russe).


Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi

Le gouvernement ukrainien demande aux hackers de l'aider à se défendre contre la Russie, après que des cyberattaques ont touché les principaux sites Web du pays

L'Ukraine fait pression pour débrancher la Russie d'Internet, les experts estiment que cela pourrait être un désastre

Le collectif de pirates informatiques Anonymous déclare une "cyberguerre" contre la Russie, et désactive le site d'information de l'État

AMD et Intel auraient suspendu leurs livraisons de processeurs à usage industriel à la Russie, TSMC pourrait leur emboîter le pas dans les prochaines heures

YouTube bloque les chaînes liées aux médias russes soutenus par l'État RT et Sputnik dans toute l'Europe, une action qui fait suite à celles de Meta et Twitter

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de JackIsJack
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 04/03/2022 à 7:32
Je n'ai jamais vu une fermeture de ticket de support aussi bien rédigée.
16  0 
Avatar de Le gris
Membre averti https://www.developpez.com
Le 11/03/2022 à 22:51
Où se trouvaient toutes ces belles têtes pensantes quand le USA envahissaient l'IRAK, l'Afghanistan ... Tout d'un coup, on devient tous défenseurs de la censure sur internet. En fait toutes les entités mises en place par l'occident sont juste des outils de pression contre ceux qui n'ont pas les mêmes vision politiques que nous. Je croyais à tors l'internet libre et ouvert jusqu'à la crise Russie - Ukraine.

Votre vision du monde à géométrie variable fera naitre un autre bloc. Et ça ne sera pas à l'avantage de l'occident.

Tout ça est dégoûtant.
15  3 
Avatar de SofEvans
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 16/03/2022 à 12:52
Citation Envoyé par Cpt Anderson Voir le message
Ah mais c'est extrêmement simple pour que la paix soit faite en deux jours :
1-L'ukraine et tous les pays limitrophes à la Russie s’engagent a rester neutre.
2-L'ukraine doit arrêter de bombarder et de maltraiter les populations du Dombass

et voila, tu as la paix.
Euuhh, j'ai pas forcement tout tout bien suivi, mais de ton point de vue, la Russie envahi l'Ukraine juste pour protéger le Dombass ?
Parce que dans ce cas, ils protègent vachement bien le Dombass les russes, vu qu'ils sont allé jusqu'à Kiev. Et pis le "bout" de terre qui relie la Russie à la Crimée, c'était vitale de le prendre pour protéger le Dombass, tiens ...

Non, la Russie utilise l'excuse du Dombass.

De plus, juste comme ça : c'est moi qui ai mal compris où à l'origine le Dombass fait partie de l'Ukraine ?
Mais bon, faut dire que la Russie et l'Ukraine disent en chœurs "ça c'est à moi depuis le début", qui raison qui a tord ?
Si on avait un département de France qui tout d'un coup se revendiquait appartenir à un autre pays et que le dit pays se mettait à fournir des armes au département pour qu'il se soulève, je me demande comment la France réagirait ?

Bref, pour moi,c'est plus compliqué et plus subtil que "Ukraine gentil, Russe méchant", mais la Russie utilise clairement l'excuse du Dombass pour envahir l'Ukraine.
16  4 
Avatar de Darkzinus
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 03/03/2022 à 9:55
Citation Envoyé par Cpt Anderson Voir le message
Les analyses géopolitiques niveau pâte a modeler, on en a tous les jours à la TV, évitons de ramener cela ici.
Quelle qu'en soit la raison il s'agit d'une invasion. C'est un fait.
11  1 
Avatar de marc.collin
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 16/03/2022 à 12:52
Citation Envoyé par Coeur De Roses Voir le message
Je cite uniquement cette partie. Je ne suis pas contre le fait de protéger et soutenir les innocents en Ukraine, mais le niveau de soutien et d'engouement qu'on voit pour cette cause de part et d'autres me laissent perplexe, car comme tu dis il y'a eu d'autres conflits par le passé il me semble, mais il y'avait pas autant d'implication de la part des gens sur le plan international. On est peut être bien dans du 2 poids 2 mesures.
il suffit de penser à israel et à la palestine......

conflit peu suivit... quand il y a des morts palestiniens c'est toujours le même discourt d'israel des terroristes......... alors qu'Israel les aggresses depuis 70 ans

un état raciste et oprimant
https://www.journaldemontreal.com/20...la-citoyennete
10  0 
Avatar de calvaire
Membre expert https://www.developpez.com
Le 30/03/2022 à 13:37
Citation Envoyé par nikau6 Voir le message
A l’époque des faits, qui n'ont pas eu lieu en 2018, Biden été vice president d'Obama.
Il ne faut pas croire non plus les medias occidentaux ! Il ne faut croire personne et lire tout le monde, c'est le meilleur moyen de se faire une opinion au plus proche de la vérité.
+1 On est abreuvés H24 de propagande antirusse, entre BFM antirusse et RT pro russe franchement les 2 ont une fiabilité proche de 0.
Le mieux est d'analyser les faits soi-même ! De voir les documents et vidéos d'archives qui eux sont des preuves réelles !

Je regardais beaucoup RT pendant la révolte des gilets jaunes et ils informaient bien mieux que BFM sur ce sujet. Au lieu de parler des casseurs ils montraient la majorité qui composait le mouvement et ses revendications.
Celui qui fait confiance à TF1 et BFM pour s’informer est aussi stupide (voir plus) que celui qui fait confiance à RT.

Je ne veux pas d'une guerre contre les Russes, mais les médias et politiciens occidentaux font pour je ne sais quelle raison monter la haine contre les Russes, voir les propos de Biden il y'a 2 jours sur Poutine...
Les Américains voulaient la guerre et veulent désormais clairement une aggravation du conflit, car cela leur profite pleinement.
11  1 
Avatar de Karshick
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 03/03/2022 à 8:26
Citation Envoyé par Rolllmops Voir le message
Oui alors on va être prudents aussi sur les accusations de présences nazies etc, surtout quand elles viennent de Poutine ou d'Israël...
D'autant plus quand on voit que Poutine emploi le groupe mercenaire Wagner qui est dirigé par Dmitri Outkine... un néo nazi. Le monsieur a quand même des symboles SS tatoué sur son cou.
9  0 
Avatar de marc.collin
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 16/03/2022 à 12:43
Citation Envoyé par Rolllmops Voir le message
Les sanctions servent à faire pression sur la politique d'un pays sans lui faire la guerre directement. Il n'y a pas si longtemps, on a laissé un pays grignoter petit à petit les territoires proches en espérant, qu'il finisse par redevenir raisonnable. Ca a donné 40-45 et ça a très mal fini. Poutine n'est pas une victime, c'est un dictateur. Le discours de certains selon lequel il faudrait laisser le pays vivre sa vie sans interférer me semble profondément déraisonnable.

Après on pourra toujours discuter de s'il ne vaudrait pas mieux lui faire la guerre directement, mais c'est un autre débat ...
israel grignote du terrain à la palestine depuis 70 ans... et c'est pas encore fini
9  0 
Avatar de marc.collin
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 02/03/2022 à 17:17
en temps normal et sûrement encore plus en tant de guerre de la propagande, désinformation..... est omniprésent
le but étant de déstabiliser l'autre...

en fait je trouve que la planète en fait beaucoup... alors qu'elle a rien fait depuis le référendum de 2014.. il y a eu quand même 14 000 morts depuis

on pourrait aussi parler de l’hypocrisie de l'occident face à l'invasion de l'irak, ils n'ont jamais été sanctionné...

sinon pourquoi autant de sanction ne sont t'il pas appliqué à Israel? le massacre aux palestiniens dure quand même depuis 70 ans... et je crois qu'il y a eu plus de mise en place de sanction en quelques jour sur la russie qu'en 70 ans sur Israel
9  1 
Avatar de Jipété
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 16/03/2022 à 12:49
Salut,

Citation Envoyé par Cpt Anderson Voir le message
2-L'ukraine doit arrêter de bombarder et de maltraiter les populations du Dombass
J'ai surement raté une étape, alors une source fiable sera la bienvenue.
Merci,
13  5